Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci - commentaires Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-14T21:32:52Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99749 2021-12-14T21:32:52Z <p>merci à vous labas, de là où je suis, pour l'offre de ces 2 films magnifiques d'Otar Iosseliani ! et encore s'il vous plait, de l'intelligence, de la beauté, de la finesse, de la drôlerie, de la tristesse, ...de l'art tout simplement ! tellement besoin !</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-06T20:23:20Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99515 2021-12-06T20:23:20Z <p>Ah ah ah….mais qui aura le dernier mot ?<br class="autobr" /> Ces deux films retranscrivent des réalités/des thématiques très peu abordées dans l'univers du cinéma et en cela ils offrent une diversité,c'est déjà un bon début, non ? <br class="autobr" /> Avec ce genre de films je ne m'ennuie jamais au contraire des films de divertissement avec lesquels je ne gaspille plus mon temps. Malgré les difficultés de l'existence je n'ai pas besoin d'expédients pour les oublier.<br class="autobr" /> Cependant j'aimerai croire que l'art pourrait changer le monde, être un vecteur d'émancipation mais pour cela il faudrait qu'il soit pratiqué par tous les individus (quel que soit leur statut social : ouvrier, éboueur, charcutier, aide soignante…) .</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-06T15:46:13Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99501 2021-12-06T15:46:13Z <p>Ne t'inquiète pas, pas besoin du cinéma pour prendre conscience de ses chaînes. Le quotidien et l'actualité suffisent... Et, preuve est de constater que ces deux films n'offrent ni solution ni émancipation.</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-06T08:30:29Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99496 2021-12-06T08:30:29Z <p>Société du divertissement, quand tu nous tiens !<br class="autobr" /> Décervelage au programme…. Abrutissement au menu…C'est la raison pour laquelle le cinéma a été accaparé par les classes dominantes, cher Simon, faudrait pas que les gueux ploucs se réveillent et prennent conscience de leurs chaînes….</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-05T22:40:00Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99491 2021-12-05T22:40:00Z <p>Merci pour ces 2 films. J'ai adoré. Je ne connaissais pas le réalisateur, très belle découverte</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-05T21:19:20Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99490 2021-12-05T21:19:20Z <p>Donc, si le cinéma ne peut pas changer le monde, autant se divertir avec des films que s'endormir devant.</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-05T11:27:07Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99486 2021-12-05T11:27:07Z <p>Ah ah ah…je me permettais une digression sur les codes esthétiques qui ont forgé les goûts, et sur vos commentaires.<br class="autobr" /> Si le cinéma ėtait une arme pour faire advenir l'émancipation des classes « dangereuses »( pour le capital) il ne serait pas pas détenu, corseté et façonné par les élites bourgeoises, n'est ce pas ? Hihihihihi….</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-04T17:56:00Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99480 2021-12-04T17:56:00Z <p>Je ne suis pas sûr qu'on puisse réellement qualifier Otar Iosseliani de prolétaire ou subversif, ni ces deux films de vraiment dangereux pour le capitalisme qui nous gouverne. <br class="autobr" /> Il est plutôt récupéré par l'élite culturelle qui nous domine, et qui le perçoit, à juste titre, comme inoffensif (prix aux festival de Berlin et Venise).</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-04T12:27:30Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99475 2021-12-04T12:27:30Z <p>Y'a bien que les « bourgeois » ( loin de moi de vous insulter Simon, mais les goûts se forgent avec ce qu'on nous propose et la grande majorité du cinéma est faite par des ėlites bourgeoises) pour placer la beauté à égalité avec l'intelligence…<br class="autobr" /> J'adore le moche autant que la beauté. C'est le reflet de la diversité du monde .<br class="autobr" /> De plus, de nos jours , force est de constater que la beauté est un produit de marketing, il existe peu voir pas du tout d'actrices ou de comédiennes moches.<br class="autobr" /> V'là le diktat de la beauté, le totalitarisme esthétique dans le cinéma mais aussi chez les journalistes (voir Giroud) dans le commerce …etc ….il y a une ségrégation des moches qui oeuvrent depuis une vingtaine d'années.</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-03T21:58:03Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99460 2021-12-03T21:58:03Z <p>Certes. L'idéal, selon moi, étant d'avoir l'intelligence du propos sans l'ennui esthétique...</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-03T12:48:49Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99453 2021-12-03T12:48:49Z <p>La diversité. Le monde prolo. La condition masculine (et en creux la condition féminine) ….etc….voilà qq uns des éléments qui font l'intelligence et l'intérêt de ce cinéma, certes très très loin du cinéma industriel fade et répétitif (à l'instar de la malbouffe) avec starlettes à moitié nues réduites à l'état de plantes ornementales et baston entre mecs surmusclé et survalorisés ...</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-12-01T23:15:46Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99439 2021-12-01T23:15:46Z <p>J'ai beau réfléchir intensément, je ne trouve toujours pas l'intérêt du film "Lundi Matin" ; hormis, peut-être, pour les cinéphiles avertis ou les amoureux de l' "art pour l'art", quel ennui !! <br class="autobr" /> Le film était en promo chez Les Mutins de Pangée ou quoi ? ^^<br class="autobr" /> Cela dit, dernièrement, j'ai bien aimé "Geronimo" de Gatliff avec une intrigue, du suspens, de la bonne musique, de la danse, un peu d'action et une Céline Sallette parfaite, bref du cinéma !</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-11-30T21:08:38Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99418 2021-11-30T21:08:38Z <p>Salut là-Bas,<br class="autobr" /> Perso, j'avais déjà vu Lundi matin à sa sortie au cinéma (du temps où j'avais le droit d'aller au cinéma, mais vus les films réservés aux vaccinés qui sortent je m'en passe très bien). Mais je pourrais regarder ce film dix fois, ce serait une découverte à chaque fois. Je ne m'en lasse pas.<br class="autobr" /> Je ne connaissais pas Et la lumière fut. Merci pour cette découverte très éducative que toutefois je n'apprécie pas autant que Lundi matin. Tout à fait d'accord avec le commentaire d'Angélique J. <br class="autobr" /> Merci Daniel, merci à toute l'équipe. On est là, avec vous, on vous soutient.</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-11-29T18:34:08Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99404 2021-11-29T18:34:08Z <p>magnifique Merci</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-11-27T22:11:38Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99389 2021-11-27T22:11:38Z <p>Un grand merci pour ces deux belles découvertes.</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-11-21T13:40:55Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99288 2021-11-21T13:40:55Z <p>Formidable cinéma de la Vie ! <br class="autobr" /> J'adore.<br class="autobr" /> Pas besoin de long discours, de cascades rocambolesques ni de vedette libidineuse, mais tout est dit, filmé et plein d'émotions.<br class="autobr" /> Remarquable et fabuleux réalisateur/ conteur , félicitations.<br class="autobr" /> Merci à LBSJS pour ttes les trouvailles géniales.</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-11-14T20:45:54Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99207 2021-11-14T20:45:54Z <p>Je vraiment adoré ces deux films que j'ai découverts grâce à vous, ainsi que leur réalisateur. Ce qui fait un bien fou c'est que ce dernier nous donne a voir des personnages qui prennent le temps de vivre, comme un pas de côté par rapport à notre époque. Il y a également une attention particulière portée sur l'environnement sonore (qui est souvent envoûtants) et peu de place pour la parole (tant mieux). D'ailleurs les dialogues en langue étrangère sont peu ou pas traduits. Tout cela laisse plus de place à l'imagination et cela rend l'expérience contemplative, rêveuse et reposante. Une grande bouffée d'air frais et de couleurs. La "marginalité" y est vue comme belle, poétique et salvatrice. <br class="autobr" /> Le film se déroulant en Afrique est très beau (la qualité de l'image est impressionnante pour l'époque), très intéressant (ethnologiquement parlant), très juste (pas évident) et la fin est très intelligente (pas facile non plus). <br class="autobr" /> Cela m'a permis de voir le cinéma autrement. Je recommande très vivement !</p> Nos abonnés encore privilégiés : non pas UN mais DEUX films de l'étonnant Otar Iosseliani ce mois-ci 2021-11-11T12:03:43Z https://la-bas.org/la-cinematheque-de-la-bas/fictions/nos-abonnes-encore-privilegies-non-pas-un-mais-deux-films-de-l-etonnant-otar#comment99172 2021-11-11T12:03:43Z <p>Bonjour, grâce à vous je découvre ce réalisateur Otar Iosseliani , j'adore sa poésie bien ancrée dans la réalité.<br class="autobr" /> Merci beaucoup et j'espère que « la bas » continuera longtemps de nous éclairer, <br class="autobr" /> la belle voix de Daniel Mermet et toute son équipe d'agitateurs de méninges. Tout votre travail est dans le cœur et ça fait énormément de bien.</p>