Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » - commentaires Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-12-02T17:28:39Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment93096 2020-12-02T17:28:39Z <p>Sans aller sur le terrain des idées, c'est ton boulot de journaliste Daniel de ne pas dire "oui" quand quelqu'un lance une affirmation fausse. Une qui me fait vomir : "le covid ne fait pas plus de mort que la grippe" ... Ben si : malgré le confinement + de 50 000 décès du Covid recensés en France sur l'année en cours, environ 10 000 pour la grippe en moyenne, et seulement un tiers environ cette année. Ce qui veut dire que sans confinement, gestes barrières etc, on serait peut être à 150 000 morts de Covid rien qu'en France ... On sait jamais qu'une sociologue se mette à compter pour changer ...</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-20T18:10:04Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91769 2020-10-20T18:10:04Z <p>J'ai du respect pour les Pinçon Charlot, Pour leur travail, pour leur constance.<br class="autobr" /> Mais je suis en désaccord avec ses affirmations sur l'absence de propositions à gauche et sur la nécessité d'une union. <br class="autobr" /> Concernant les propositions à gauche, même les verts en ont, c'est dire ! Sauf que le monde médiatique fait en sorte que l'actualité des faits divers occulte les débats sur les propositions des uns et des autres. Il est dommage qu'elle reprenne les refrains des médias. C'est d'autant plus triste que ces dires ont un effet démobilisateur : il n'y aurait pas de propositions alternatives.<br class="autobr" /> L'union. Une nécessité pour gagner qui reste à démontrer. Peut-on imaginer dans l'hypothèse d'une union large que celle-ci ne se ferait pas sur des accords au minima pour satisfaire tout le monde ? Donc arrêtons avec cette fable et que ceux qui le peuvent et la veulent la fasse, cette union, quant aux autres réclamons la possibilité de faire connaître leurs propositions et le citoyen tranchera. Dans ces conditions le premier tour n'est pas fatalement un couperet pour un candidat réellement de gauche. <br class="autobr" /> j'ajouterai que l'affirmation selon laquelle il n'y aurait de proposition à gauche est injuste pour les militants qui s'y sont beaucoup investis.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-17T13:58:08Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91720 2020-10-17T13:58:08Z <p>Pourquoi nous n'avons pas de conscience de classe ? Mais parce que l'idéologie individualiste / capitaliste nous laisse rêveur des grandes fortunes ! Sans classe pas de conscience de classe !</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-12T13:22:21Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91649 2020-10-12T13:22:21Z <p>Michel et Monique PINCON-CHARLOT démontrent magistralement une des réalités de notre société. Ici à travers la caste bourgeoise des "sachants" et "dominants". Avec objectivité, tout en n'occultant pas la colère induite... grandissante partout...<br class="autobr" /> Dans le même esprit d'analyse, pourriez-vous "LA-BAS si..." recevoir GAEL GIRAUD, Economiste et prêtre Jésuite à propos de sa thèse de Doctorat sur la théologie politique des communs à l'ère anthropocène ??? Un excellent témoignage à ne pas rater et surtout... à partager... !!!<br class="autobr" /> Bien cordialement à Vous Toutes/Tous...</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-11T12:10:42Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91638 2020-10-11T12:10:42Z <p>PS : je suis attristée et en colère quand j'entends Daniel Mermet dire que la gauche ne propose pas d'alternative...quel déni de réalité ! et pourtant il connait les Bernard Friot, Lordon, Ruffin (et tous les insoumis qui à longueur de débats à l'assemblée national ne cessent de proposer d'autres chemins) et les Pablo Servigne, Dominique Bourg, Damien Carême , Eric Piolle etc qui ont su transformer leurs villes...pourquoi dire celà ? c'est ça qui nous plombe....</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-11T11:55:50Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91637 2020-10-11T11:55:50Z <p>J'apprécie les travaux des Pinson-Charlot depuis longtemps, mais quand j'entends Monique déplorer les divisions de la gauche, je ne peux m'empêcher de la renvoyer à sa détestation de Mélenchon , elle fait ainsi partie de celles et ceux qui ont participer à sa défaite aux dernières présidentielles, pense-t-elle que c'est en allant crier sous les fenêtres des riches qu'on arrivera à quelque chose ? il faut leur arracher le pouvoir et comment sinon par les élections ? puisqu'elle refuse la violence, qu'elle autre solution ? écoutez la dernière prestation des Insoumis lors de leur "agora", pourquoi refuser de se joindre à ce mouvement qui me semble proposer ce que nous souhaitons ? pourquoi ce refus incompréhensible qui disqualifie leurs propos à mon sens.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-10T21:46:10Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91629 2020-10-10T21:46:10Z <p>Quand Madame Pinçon parle de ce qui nous attends, j'entends surtout une crise écologique sans précédent pour l'humanité. une catastrophe qui fera fi des idéologies.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-09T20:22:12Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91605 2020-10-09T20:22:12Z <p>C'est la guerre a dit Macron, alors faisons la. Pourquoi ne pas prendre la décision d'éliminer les 2000 multimilliardaires et leur prendre leurs avoirs et les redistribuer ? Pourquoi les victimes seront toujours dans le même camp ?<br class="autobr" /> Nous sommes le nombre suffisant pour agir, sans peur et sans gêne.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-09T20:04:38Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91604 2020-10-09T20:04:38Z <p>Monique Pinçon-Charlot affirme dans votre interview que il n'y avait pas plus de morts pour l'instant a cause de COVID 19 que pour le grip saisonnier, quoi que la Revue Médical Suisse estime que le taux de mortalité est entre 9 et 44 fois plus important, c'est toujours pas la peste noire mais quand même ça vaux peut-être le coup de porter une masque, pour manifester il faut en profiter avant on avait pas le droit de dissimulé le vissage.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-09T13:41:49Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91594 2020-10-09T13:41:49Z <p>Nous savons ce que nous voulons : de la justice sociale, des soins, de l'éducation pour tous. Que celui qui naît, n'est pas à prouver qu'il a le droit de vivre, même pas l'obligation de prouver qu'il est plus intelligent ou créatif que d'autres. Les capitalistes établissent les règles et avant eux les féodaux, et ils nous feront crever par des guerres économiques ou sanitaires ou autres. Ils l'ont toujours fait. C'est à nous collectivement et individuellement de changer les règles de notre quotidien, vis à vis de notre entourage, de notre activité, de notre consommation. Penser à notre impact personnel. Les classes populaires n'ont jamais étais attendu sauf comme chaire à canon. Alors faisons des choix tous les jours. Nous sommes nos choix. Les "panthères grises" en 1ère ligne.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-09T12:24:59Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91591 2020-10-09T12:24:59Z <p>Complètement d 'accord c'est ce que j'ai voulu dire juste avant mais vous avez été plus précis que moi. Au lieu de tous ces blas blas, de cette masturbation intellectuelle, de l'action en mettant un mouchoir sur de supposés divergences ou réticences, sinon vous êtes complice de la pérennisation du système</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-09T11:19:29Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91590 2020-10-09T11:19:29Z <p>Monique Pinçon Charlot vous êtes la meilleure, MERCI pour utiliser crise du capitalisme et disqualifier le terme crise sanitaire ! 👍👏👏👏</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-09T11:09:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91589 2020-10-09T11:09:53Z <p>NOS CONTRADICTIONS : <br class="autobr" /> UNISSONS-NOUS TOUS TOUTES ! <br class="autobr" /> Donc tapons sur Mélenchon, y'a rien de plus pressé.....</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-08T16:33:07Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91581 2020-10-08T16:33:07Z <p>Les travaux des Pinçon-Charlot sont vraiment passionnants et importants dans le sens où ils mettent à jour le fonctionnement d'une classe sociale qui s'abrite dans les salons feutrés des cercles et des ministères pour opérer leur influence et leur domination. Cette classe se cache aussi des yeux et des oreilles indiscrètes.</p> <p>Les propositions que fait Monique Pinçon-Charlot dans cet entretien me paraissent vraiment ne pas être à la hauteur de l'enjeu. Derrière les propositions qu'elle fait, je ne perçois aucun horizon palpable capable d'orienter nos actions. On ne fera pas bouger les gens en l'absence totale d'horizon désirable. Voilà pourquoi les propositions de Bernard Friot ont une telle importance, à mes yeux. S'il y en a d'autres, elles sont bonnes à discuter. Mais il faut arrêter les affirmations contre-productives du genre "on ne propose rien à gauche" ou celles qui nient le caractère révolutionnaire des institutions que le mouvement ouvrier constitué a réussi a imposer au XXième siècle.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-08T15:32:42Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91579 2020-10-08T15:32:42Z <p>C'est en grande partie, un peu, et même beaucoup ce qui, malheureusement se passe.<br class="autobr" /> Un, grand nombre de gens, un peu décérébrés, manipulés, ne voulant pas forcement, profiter des autres, aspirent à gagner du "pognon" et avoir " la belle vie "comme on dit. Admiration pour les gens qui gagnent de l'argent, la réussite pour beaucoup est là, et cela arrange ceux qui tirent les ficelles, à imposer leur système délétère. <br class="autobr" /> Il y a du boulot à faire, une bonne éducation populaire manque, je crois, et ce ne sont pas les médias dominants qui le feront.......</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-08T10:27:40Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91577 2020-10-08T10:27:40Z <p>RE : le vote ne se suffit pas : la concertation citoyenne devrait l'accompagner pour toutes les décisions importantes qui concernent l'ensemble de la population.<br class="autobr" /> Quelque soit la confiance accordée à un gouvernement, il serait nécessaire que cette exigence soit prise en compte : là, ce serait une réelle démocratie. Par rapport à cela, il faudrait aussi qu'un gouvernement courageux impose des "garde-fou" qui protègeraient contre un manque d'humanité et de liberté (peine de mort, homophobie, racisme, etc...). Parce que tous les citoyens ne sont pas des gens bienveillants, le quotidien le prouve trop souvent même si cela est difficile à admettre pour certaines personnes.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-08T07:40:17Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91573 2020-10-08T07:40:17Z <p>J'ai retrouvé cette page, aujourd'hui, car un peu désarçonnée, déçue par les premiers commentaires, et l'entretien qui me semblait incomplet, avec soulagement.<br class="autobr" /> Les interventions suivantes, de Gilles, Emanu, Miech, Berjo, m'ont redonnées la pêche. Je suis entièrement d'accord avec eux, et on aurait aimé retrouver ces sujets, lors de cette entrevue, car il est toujours intéressant et important d'écouter les Pinçon-Charlot, mais là on reste vraiment sur notre faim.<br class="autobr" /> Oui, Friot, Lordon, Lepage, le radical de Lagasnerie qui s'est fait traité " d'horreur" dans une émission de France Inter,( c'est vrai qu'ii n'y va pas de main morte, mais il ne dit pas que des bêtises et explique très bien comment tout cela , ce foutu système, s'est installé partout dans le monde), et bien d'autres que l'on aimerait bien voir plus souvent !<br class="autobr" /> Tout est mou et médiocre, et il faut certainement changer la façon de faire pour qu'il advienne un vrai changement. Le travail est immense et sûrement difficile !<br class="autobr" /> Le capitalisme est mauvais, mais les gens ont peur du "communisme ", le mot"" extrême les effraie, mais il l'accepte quand on parle du centre.<br class="autobr" /> Nous avons besoin d'entendre des gens qui pensent encore, que les choses peuvent, doivent changer</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-08T06:04:51Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91570 2020-10-08T06:04:51Z <p>Je partage l'avis de Monique Pinçon-Charlot : une grosse partie du problème vient de nous , la classe des travailleurs.<br class="autobr" /> Avec la complicité des médias (chanson, cinéma, littérature, arts plastiques, théâtre...) la classe bourgeoise a rendu désirable son statut de parasite (s'enrichir sur le travail des autres) (sans parler de son train de vie qui bousille la planète). <br class="autobr" /> Une grosse majorité des individus de la classe des travailleurs n'aspire qu'à devenir un bourgeois, c'est à dire gagner bcp d'argent dans la sueur des autres ou grapiller des miettes du capital symbolique. De ce fait, comment lutter contre le modèle qu'on convoite ?<br class="autobr" /> Tant que la classe des travailleurs ne comprendra pas que c'est elle qui fait tourner la société (la crise sanitaire l'a royalement démontré ) tant qu'elle ne retrouvera pas sa dignité et ses valeurs éthiques de non-exploitation, de non-domination, de solidarité et de fraternité en s'inspirant des travaux de B.Friot (et d'autres trop peu médiatisés), nous serons paumés !</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T19:58:02Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91567 2020-10-07T19:58:02Z <p>Merci, Daniel<br class="autobr" /> Afin de mieux percevoir, les situations dictatoriales qui nous sont présentées et nous préoccupent, que d'être aller chercher les fondamentaux au travers des « biens pensants », l'on en redemanderait une louche…<br class="autobr" /> Et pourquoi pas chez des gens qui ont été acteurs des politiques du passé, cela même qui ont tourner le dos a cette politique de l'improbable, qu'il soit ancien maire ou bien même ministre, français ou étranger (le regard de l'extérieur est aussi une réflexion intellectuelle et manque au débat),<br class="autobr" /> Ils sont nombreux tous ces gens, et désireraient peut être s'exprimer face a la vindicte néo libérale qui se renforce</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T19:50:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91566 2020-10-07T19:50:41Z <p>Certes les médias jouent un rôle important mais d'autant plus facilement que des décennies de désert politique, intellectuel et de lutte idéologique leur ont laissé place nette.Quels étaient les courants nationaux organisés défendant les classes populaires ?Historiquement,le PC et la CGT essentiellement.Mais avec un PC se convertissant au rêve d'une Europe sociale et une CGT acceptant de montrer "pensée blanche" pour entrer à la CES,que restait-il comme résistance ?Cela ne faisait que mettre en évidence la soumission idéologique des directions de ces organisations.Soumission idéologique mais j'ose ajouter:financière.Quand partis et syndicats sont financés par Etat et UE,on se montrera un peu moins critique à l'égard des idées de celui qui assure le gros des finances de l'organisation.Quant à l'abstention,elle s'articule nécessairement avec la prise en compte de chaque élection,laquelle revêt toujours un caractère particulier dans une situation particulière.Municipales, législatives,présidentielles,européennes non seulement sont différentes par définition mais peuvent, selon la situation,prendre une signification différente.Je n'ai jamais voté aux européennes car je suis opposé à cette construction européenne.C'est pour ne pas me résigner face à cette soumission que j'avais rédigé quelques textes, emportés aux vents mauvais du désert.Certains sont sur le blog.Méc-créant.(Blog :"Immondialisation : peuples en solde !" )</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T19:15:13Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91565 2020-10-07T19:15:13Z <p>Quelle déception, cet entretien ! Il reflète, selon moi, une cécité assez radicale sur les idées qui émergent à gauche depuis un moment déjà. Cécité radicale, aussi, d'un point de vue social et historique.<br class="autobr" /> Comment peut-on affirmer, comme le fait Daniel Mermet, qu'on ne propose rien, à gauche, à même de remplacer le capitalisme ? Bernard Friot a été reçu quelques fois à Là-bas si j'y suis. M. Mermet est au courant de l'existence de ses travaux et des idées qu'il propose. Dire qu'il n'y a rien à gauche de radicalement subversif, c'est du déni. C'est nier la cohérence des idées de Bernard Friot et aussi qu'elles acquièrent de l'ampleur et une reconnaissance grandissante à gauche.<br class="autobr" /> Dire qu'il n'existe qu'une classe en soi et pour soi, la bourgeoisie capitaliste, est une généralité douteuse. Ca n'a aucune réalité historique. Certes, dans le moment présent et depuis 40 ans, cette bourgeoisie est devenue d'une hégémonie sans partage. Mais faire une telle généralité, c'est nier les immenses conquêtes sociales de la classe ouvrière constituée et organisée : le régime général de sécurité sociale, le statut de la fonction publique, les retraites par répartition. Bernard Friot en parle très bien. Il s'agit de s'appuyer sur ce déjà là pour nos conquêtes futures. Ca nous donne une boussole. Comme le dit Françoise Miech (plus bas), Bernard Friot mérite vraiment le détour. Il mérite aussi une place majeure à Là-bas si j'y suis.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T18:22:32Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91563 2020-10-07T18:22:32Z <p>Bien d'accord avec vous Françoise, <br class="autobr" /> B Friot est un penseur de combat très important car nous sommes sur la défensive depuis trop longtemps et il propose un angle d'attaque, en partant de la redécouverte de grandes victoires ouvrières comme le régime général de sécurité sociale de 1946.</p> <p>Friot souligne notamment l'aspect complètement religieux du capitalisme : <br class="autobr" /> nous sommes complètement imprégnés de croyances qui justifient la prédation du capital et naturalisent l'ordre des choses. Comme dans toutes les religions ces croyances servent à justifier l'existence d'une classe parasite qui prospère en ponctionnant une part de richesse sur le travail de nous tous.</p> <p>Il faut être reconnaissant aux Pinçon-Charlot pour leurs travaux d'étude sur la force de l'organisation bourgeoise, c'est très intéressant, mais nous n'avons pas à être fascinés par la puissance et la ruse des exploiteurs : ils ne font que tenir leur rôle, nous devons réapprendre à tenir le notre pour les vaincre.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T14:25:33Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91559 2020-10-07T14:25:33Z <p>Hooooouu que ça fait du bien de vous lire !<br class="autobr" /> Je rajouterais juste quelques petites choses !<br class="autobr" /> Oui Mme Pincon vous avez raison,la covid est du pain beni pour nos dirigeants,mais ne plus votez ?<br class="autobr" /> Mais que nous restera il alors ?<br class="autobr" /> C'est malheureusement tout ce qui nous reste le vote.Monsieur Macron n'attend que ca que l'on ne vote plus !<br class="autobr" /> Aussi,dites vous une chose,combien sommes nous a se dire "j'en ai marre de me battre tous seul,les gens ne comprennent rien !"<br class="autobr" /> Je crois finalement et bien modestement que nous sommes nombreux a se le dire.<br class="autobr" /> Alors si même nous ne votons plus,c'est fini c'est sur !<br class="autobr" /> Alors gardons notre optimiste,c'est tous ce qu'ils ne pourrons pas nous prendre,et continuons,nous sommes de plus en plus nombreux,si si !</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T13:57:45Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91558 2020-10-07T13:57:45Z <p>Je n'entends que des discours sur l'incapacité de la gauche à s'unir, à trouver des chemins de luttes, des projets communs.<br class="autobr" /> J'ai passé le confinement de mars avril à lire et relire Bernard Friot. Je vous jure, lisez-le, étudiez-le (et c'est du boulot !). Tout ça pour dire que Friot nous emmène à penser la "révolution" comme la prise de pouvoir sur le travail. Il nous dit : La classe bourgeoise a besoin de notre travail pour prospérer. Elle décide de qui travaille, comment on travaille, sur quel territoire et ce qu'on doit produire. C'est cela qu'il faut conquérir, mais d'une façon empirique. ( voir le travail de Réseau Salariat, Agrista, la Confédération Paysanne etc... sur la sécurité sociale alimentaire pour imposer un autre mode de production de valeur économique.) ce qui par parenthèse et qui n'est pas une petite affaire nous permet de gérer la crise écologique.<br class="autobr" /> Je ne peux m'empêcher de retranscrire une phrase de Friot dans "émanciper le travail" :<br class="autobr" /> L'activité, le travail concret exprime notre rapport à l'altérité de la nature, à l'altérité du collectif, pour construire un monde humain, pour faire humanité, pour produire les conditions de notre vie comme espèce.<br class="autobr" /> Daniel Mermet fait le revenir. Il vient de sortir un livre d'entretien avec Judith Bernard. <br class="autobr" /> On n'entend plus Lordon non plus à là-bas. Pourtant c'est là que je l'ai connu avec Friot il y a déjà quelques années....</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T12:02:11Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91555 2020-10-07T12:02:11Z <p>J'ai toujours plaisir à écouter Monique Pinçon -Charlot ! Et j'aimerais bien savoir ce qu'elle pense du sociologue Geoffroy de Lagasnerie qui , pour le dire vite , préconise l'action directe et l'infiltration aux postes de pouvoir pour déboulonner le capitalisme et renvoie les manifs et les grèves à des moyens d'expression qui n'ont fait que perdre ces dernières trente années ! <br class="autobr" /> Pourriez-vous l'inviter et les faire débattre , par exemple ?</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T11:23:51Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91554 2020-10-07T11:23:51Z <p>Bonjour,<br class="autobr" /> Je ne comprends pas bien ce que veut dire Mme Pinçon Charlot par union de la gauche.<br class="autobr" /> Elle existe déjà si je ne m'abuse : La FI, le PC et le NPA, point barre, il n'y a rien d'autre pour le moment.<br class="autobr" /> Le PS est un parti de vendus, les verts un panier de crabes.<br class="autobr" /> S'allier avec n'importe qui pour gagner des élections ne mène pas à grand chose. Se souvenir du programme commun qui a servi à se débarrasser du PC et qui a engendré ce que nous vivons aujourd'hui.<br class="autobr" /> On attend toujours le débat sur un programme. Pour le moment seule la FI en propose un vraiment étayé.<br class="autobr" /> De toute manière le capitalisme a avec lui une force : LES MEDIAS.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T10:15:29Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91553 2020-10-07T10:15:29Z <p>Bonjour à "tous" les abonnés. <br class="autobr" /> A-t-on conscience du niveau "lamentable" des "gens" que "là-bas" souhaite (avec talent) représenter et défendre. Combien d'entre eux ont il un jour hasard entendu (voire écouté...) une intervention de Mme Pinçon Charlot, de Bernard Friot, de Frédérique Lordon, de Franck Lepage, de .....<br class="autobr" /> Qui c'est celui-la ? d'où il sort ? Y veut tout abandonner ou quoi ?<br class="autobr" /> Nous récoltons 40 années de lessivage des consciences :<br class="autobr" /> Faut bien payer les traites du frigo "américain" que l'on s"est fait fourguer chez...<br class="autobr" /> Et les p'tits faut bien qu'ils aient un smartphone des fois qu'un islamiste voudrait leur piquer leur pompes Nike.<br class="autobr" /> J'ai manifesté pour les infirmières (pas applaudis comme un con le soir à 20h). On était pas nombreux sous les fenêtres de l'agence régionale de santé.<br class="autobr" /> Mon épouse préférée est prof en "sciences humaines" dans une fac. je vous souhaite de "déchiffrer" (un f ou deux ?) les copies que lui rendent les étudiants (bacheliers...) et cela vous éclairera sur les possibilités d'envahir les beaux quartiers.<br class="autobr" /> Les rats ne sortiront pas du fromage sans un bon coup de pied où je pense. Mais qui va leur donner ? La troisième ? C'est vrai que 10 milliards ça fait beaucoup. "allons enfants de la patrie ie..."<br class="autobr" /> La blondasse est en embuscade, rendez vous en 2022.<br class="autobr" /> Allez, je lâche rien (un peu seul dans mon coin).</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T10:11:10Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91552 2020-10-07T10:11:10Z <p>t alors si on ne vote pas on fait quoi !!! C'est ça qui les intéressent. Et qu'avez vous donc à la fin contre Mélenchon !!! Mélenchon est le pire à l'exclusion de tous les autres, car à part lui où est ce que vous appelez la gauche. Alors mettez un mouchoir sur vos réticences et partez suais au combat.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T09:46:59Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91551 2020-10-07T09:46:59Z <p>T'as rien compris, pov' pomme !!!..... Ne le sais-tu pas : élections = piège à cons !!!...<br class="autobr" /> Pierre.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T09:06:38Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91550 2020-10-07T09:06:38Z <p>Bonjour,<br class="autobr" /> Je suis d'accord avec tout ce que disent les Pinçon-Charlot. Cependant je ne sais pas s'ils prennent l'exacte mesure de l'état des gens "d'en bas" ? qui à mon avis nécessiteraient une sacré étude sociologique, vu le délabrement des "esprits" (vision du monde, dégâts causés par les éditocrates qui officient toute la journée à la TV, racisme exponentiel, partisans de la matraques (des jeunes) j'en passe et des meilleures ... !<br class="autobr" /> Je n'ai pas de page Facebook mais j'essaye dès que je le peux de faire faire des prises de conscience aux gens et moi-même je suis précaire dans des boulots de remplacements (59 ans malade depuis peu), sans indemnisation par les assedic et les gens me répondent en pleine face "oui mais tu comprends il y a eu tellement d'abus ...!". TOUTES les personnes à qui je parle de ce problème me répondent "la même chose" et "ils connaissent quelqu'un qui fraude", etc... Même avec des chiffres impossible de leur faire entendre raison !</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T08:10:03Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91549 2020-10-07T08:10:03Z <p>Les abstentionnistes font très bien l'affaire des classes dominantes.</p> <p>L'omniprésence médiatique du mégalomane michel onfray et l'utilisation du vieux fond anar franchouillard à la Coluche… c'est très efficace pour les capitalistes qui encouragent les gens à ne pas prendre au sérieux la politique, ni le monde d'une façon générale.</p> <p>Or on a tous une carte du parti communiste : la carte vitale !<br class="autobr" /> C'est la victoire d'un combat mené par 4 ministres et d'élus qui tout en étant révolutionnaires ont joué la carte des élections.</p> <p>Toutes les armes doivent être utilisées, c'est ce que les anciens savaient.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-07T07:16:48Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91545 2020-10-07T07:16:48Z <p>Vous avez raison ,l'exécutif profite bien du covid19 pour (enfoncer le clou) et faire peur.<br class="autobr" /> Déjà ma fille et ma petite fille,NOUS NE NOUS EMBRASSONS PLUS. il est clair que nous sommes dans ce climat de peur et surtout de SOUMISSION.<br class="autobr" /> je ne pense pas être seule à comprendre cela mais nous sommes minoritaires.<br class="autobr" /> Je voudrais bien que les médecins en plus grand nombre réagissent et remettent les pendules à l'heure.<br class="autobr" /> On a qu'à voir dans les EPADS le nombre de personnes âgées s qui souffrent de dépression .<br class="autobr" /> Et la PROPAGANDE TÉLÉ PUBLIQUE de la grand-mère (bien jeune) termine en réanimation parce-que ses enfants et petits enfants l'ont embrassée pour son anniversaire.<br class="autobr" /> J'en ai vraiment plus qu'assez.<br class="autobr" /> D'accord Monique avec vous je vous suis dans les beaux quartiers ....pour le séparatisme...</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-06T22:20:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91541 2020-10-06T22:20:41Z <p>bien le salut à vous , en particulier à ce cher Daniel Mermet : Par rapport à ce qu'écrit Monique Pinçon Charlot : Je fais le commentaire suivant (à 81 an) : De tous temps les partenaires sociaux , y compris les organisations syndicales , suites aux grève surtout à participation ouvrière = N'ont négocié et obtenu que des majorations de salaire calculées en % = sur des salaires très différent = cela donne des majorations de salaires très différentes les écart sont grandioses !!! Et j'évoque la suppression de la CNL (logement) et les salaires , en pouvoirs d'hachât eux , évoluent moins vite pour des loyers encaissés , pour les plus anciens depuis plus de cent ans, sans finance ment de logements qui font si défaut . AUSSEUR Robert</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-06T21:47:18Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91540 2020-10-06T21:47:18Z <p>Non madame Vous prônez une méthode improbable à soi seule impossible à fonder quoi que ce soit de viable. "La gauche qui continue de fonctionner comme si de rien n'était..." une partie tient le poste à l'Assemblée N, et de 50 manières incite et soutient.<br class="autobr" /> "Les beaux quartiers..." aller y hurler que Macron ci que Macron mi... Vous plaisantez ? Vous qui refusez la violence vous ne créeriez qu'un divertissement royal à la démocratie télévisuelle, allons ! Avec ce genre de saillies vos objets d'études vous lanceront des cacahuètes depuis leurs balcons... Sociologue, observez SVP que depuis trente ans bon poids votre parti-pris ne croyant plus aux instances démocratiques représentatives est MAJORITAIRE en la personne des abstentionnistes. Votre potentiel parti (majoritaire), madame, offre la majorité réelle aux contorsionnistes manœuvriers du capitalisme que vous épinglez dans vos ouvrages. A préférer raconter à l'envi que la gauche est incapable et à mettre en avant les théories "colibristes" rien n'avance. Il ne sert à rien qu'à tourner autour du pot des lamentations de n' oser affirmer que pour que ça commence à changer il faut accéder aux commandes puis dans la foulée, "tous ensemble tous ensemble ouai", mais avec méthode, travailler à les rendre intelligentes ces commandes càd en intelligence avec le maximum de mondes et de gens. Pour le reste, soyez remerciés de votre éclairant travail, vous et votre mari. Cordialement Ph E</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-06T21:44:11Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91539 2020-10-06T21:44:11Z <p>Bonjour Là-Bas, Bonjour Daniel,</p> <p>Entretien très intéressant mais avec lequel je reste sur ma faim car compte tenu de l'analyse très détaillée mais pessimiste de Monique Pinçon-Charlot sur la possibilité d'alternative dans le contexte actuel il me semble qu'il manque un contradicteur pour donner de l'espoir en regard de ce qu'il se fait justement dans le sens qui l'intéresse. Que les allergiques aux personnalités politiques quelles qu'elles soient fassent preuve d'un peu de tolérance pour ce qui suit.</p> <p>Pour enrichir cet entretient je suggèrerais un débat contradictoire sur Là-Bas entre Monique Pinçon-Charlot et Jean-Luc Mélenchon, non pas pour une querelle mais pour que JL Mélenchon lui expose les vues de la FI et pour que M Pinçon-Charlot lui oppose ses analyses de façon à bousculer ce que lui, la FI et le programme l'Avenir en commun affirment haut et fort sans réelle contradiction, hormis ici ou là un Frédéric Lordon. Cette idée de débat m'est venue parce que dans ce qu'analyse M Pinçon-Charlot il me semble que la voie ouverte par la FI et maintenant avec le lancement de l'Institut La Boétie (qui se veut justement un cercle de pensée et de pression pour contre-attaquer l'oligarchie avec les mêmes outils) vont dans son sens. Il serait donc intéressant qu'ils en débattent ensemble sans faux-semblant et sans circonvolution entendue.</p> <p>Même proposition sur la page FB de Là-Bas avec les extrait de l'entretien.</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-06T19:51:54Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91538 2020-10-06T19:51:54Z <p>Pourquoi Monique Pinçon-Charlot ne fait pas partie du "comité scientifique" de Maqueron ?</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-06T19:24:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91537 2020-10-06T19:24:53Z <p>Et c'est "dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe", et c'est quand t'as pu d'dents pour bouffer aut'chose que tu te rassures avec de pareilles sentences !!!<br class="autobr" /> N'empêche que Monique c'est la meilleure : Elle va au charbon sans se préoccuper de la fumée que ça va faire ou pas !<br class="autobr" /> Comme dirait un certain : "restons tous unis contre tous les autres", c'est encore le meilleur moyen pour ne pas progresser d'un millimètre .... ça rassure ou pas !</p> Monique Pinçon-Charlot : « Ce n'est pas une crise sanitaire, c'est une crise du capitalisme » 2020-10-06T18:26:12Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/monique-pincon-charlot-ce-n-est-pas-une-crise-sanitaire-c-est-une-crise-du#comment91535 2020-10-06T18:26:12Z <p>Alors non ! C'est quoi votre problème les boomers avec le complotisme covid, sortir ici que le covid tue moins que la grippe c'est inacceptable surtout quand on se prétend de gauche et donc de la protection des faibles. <br class="autobr" /> Que le capitalisme se serve de la crise sanitaire bah oui c'est sa force depuis toujours mais se draper dans un pseudo esprit critique pour nier la réalité de cette crise sanitaire c'est pas possible. <br class="autobr" /> Posez vous des questions pourquoi l'extrême droite sort le même genre d'inepties si vous voyez pas en quoi vous aidez un agenda eugéniste et darwinien en vous pensant "hors système" alors que le port du masque ou le respect des gestes barrières c'est justement pour laisser un espace de liberté aux plus fragiles dont on rappelera que les boomers font partie donc les deux intervenants compris hein !</p>