OUI, JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? QUE DEVIENT SAM ? - commentaires OUI, JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? QUE DEVIENT SAM ? 2021-08-22T11:13:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment97988 2021-08-22T11:13:41Z <p>Anny Martin<br class="autobr" /> La prostitution est un sujet sensible et complexe. D'abord, il n'existe pas une mais des prostitutions (genres, formes, niveaux). Les femmes ne sont pas les seules à se prostituer et les hommes ne sont pas les seuls clients de la prostitution. Par exemple, entre autres, il y a des hommes prostitués (gigolos, escorts-boys) en direction des femmes, pour une clientèle féminine. Il existe aussi une prostitution masculine et féminine de forme homosexuelle. Il y a également des hommes et des femmes qui, sans distinction, se prostituent en direction des hommes, des femmes ou des couples. La prostitution est multiforme. Et n'oublions pas les trans. Concernant les chiffres de la prostitution, ils sont faux. Il n'existe pas de chiffres fiables dans ce domaine. De nombreuses formes ne sont pas visibles. L'acte prostitutionnel est plus ou moins privée, clandestine ou occulte. Il est donc impossible de la quantifier avec objectivité et sérieux. Les abolitionnistes argumentent sur des rapports tronqués, de fausses statistiques et de chiffres non sourcés. D'ailleurs, je vous invite à regarder sur YouTube "Les chiffres de la prostitution" par le sociologue Lilian Mathieu ou de lire "D'où viennent les statistiques sur la prostitution" d'un journaliste spécialisé sur le sujet. C'est édifiant !</p> OUI, JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? QUE DEVIENT SAM ? 2021-02-01T14:54:20Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment94407 2021-02-01T14:54:20Z <p>Bonjour.<br class="autobr" /> C'est très simple : si j'étais a proximité je deviendrais client de Sam et ça me permettrait de participer à son économie personnelle au-delà du plaisir sexuel.<br class="autobr" /> Mais je ne suis pas à côté… alors comment te filer un coup de main Sam ? Les virements que je fais au STRASS pourraient aller directement chez toi.<br class="autobr" /> Merci d'une réponse.<br class="autobr" /> Jean-Marc Carité</p> OUI, JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? QUE DEVIENT SAM ? 2021-01-23T06:55:55Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment94222 2021-01-23T06:55:55Z <p>Le sexe nous interroge particulièrement depuis l'avènement du monde moderne où les inventions humaines sont sensées nous soustraire aux contingences de nos conditions primitives. Mais y a t-il plus primitif que le sexe, cette invention stratégique de la nature pour reproduire la vie. L'humain et l'homme en particulier auront cherché depuis toujours à maîtriser ce lieu de pouvoir, que ce soit par les organisations de société ou par les religons. Ce pouvoir est un pouvoir "naturel" et souvent contrariant. L'argent est l'instrument le plus puissant que l'humain aie inventé sensé donner toute liberté à celui qui le possède. Le sexe devient alors marchandise comme une autre. Les problèmes "modernes" posés par le sexe sont donc lié au "libéralisme financier" et à sa conception d'une liberté totale pour celui qui possède l'argent avec comme corollaire soit une indifférence pour celui qui n'a pas su s'enrichir de la sorte et le plus souvent pour un mépris total pour une sous catégorie humaine voué à l'esclavage. Il y a donc aussi un rapport à la ségrégation et au racisme. Là se trouvent les racines "du mal" et discourir sans levez le nez "de la culotte" ne nous avance guère.</p> OUI, JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? QUE DEVIENT SAM ? 2021-01-22T10:12:21Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment94186 2021-01-22T10:12:21Z <p>Entièrement d'accord. La prostitution éviterait les viols et agressions sexuelles ? Les chiffres parlent d'eux-mêmes. <br class="autobr" /> La prostitution n'est pas un métier, c'est l'asservissement et l'exploitation de millions de femmes qui au départ souvent ne savent pas ce qui les attend. Ce n'est pas leur choix. Privées de leurs passeports par leur proxénètes criminels, elles n'ont pratiquement aucune chance de se libérer. Elles ne sont ni sales ni méprisables, contrairement aux hommes qui les fréquentent. En tant qu'homme l'idée de toucher une personne qui n'en a pas la moindre envie, m'est insupportable. Cet acte bref est juste minable et grotesque. Je ne peux imaginer l'acte d'amour sans désir partagé, le pouvoir érotique émane des femmes, il révèle la puissance des hommes.</p> OUI, JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? QUE DEVIENT SAM ? 2021-01-21T17:50:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment94156 2021-01-21T17:50:53Z <p>Angélique J, complètement d'accord.</p> OUI, JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? QUE DEVIENT SAM ? 2021-01-21T16:55:48Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment94154 2021-01-21T16:55:48Z <p>J'ai toujours eu et j'ai toujours du mal, à considérer la prostitution comme un métier !</p> OUI, JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? QUE DEVIENT SAM ? 2021-01-21T16:28:37Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment94152 2021-01-21T16:28:37Z <p>Bien que ces vaches de bourgeois<br class="autobr" /> Les appellent filles de joie<br class="autobr" /> Elle est toujours bien en place<br class="autobr" /> La dure lutte des classes</p> <p>Y a des clients y a des salauds<br class="autobr" /> Pour 135 petits euros<br class="autobr" /> N'osent bourses délier<br class="autobr" /> Et préfèrent la garder pliée</p> <p>Fils de pécore et de minus<br class="autobr" /> Tu préfères commander en sus<br class="autobr" /> Sur amazone la version latex<br class="autobr" /> Pour le plaisir du sieur Castex</p> OUI, JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? QUE DEVIENT SAM ? 2021-01-21T08:54:30Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment94145 2021-01-21T08:54:30Z <p>Et voilà Sam, qui aurait pu être star de cabaret, dans les paillettes et face à un public avide de ses costumes extravagants et fantasques, des tas d'amants aux aguets dans les coulisses. Ou alors Sam au grand coeur, travailleuse sociale aux chevets des démunis, des plus faibles....<br class="autobr" /> C'était sans compter sur un mauvais génie, la rencontre avec un pédophile.<br class="autobr" /> C'était sans compter sur une société inégalitaire où la lutte des classes fait rage dans un silence assourdissant. Devenir star demande un certain capital social et financier, faire des études demande un peu de capital financier et symbolique ....reste à louer ce qui reste en s'accrochant coûte que coûte à sa dignité avec la complicité des dominants qui ne laisseraient jamais leurs enfants s'abaisser à ce "métier". <br class="autobr" /> Et alors ?</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2021-01-21T08:41:02Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment94142 2021-01-21T08:41:02Z <p>Souvent je m' interroge : mais comment peut-on faire d'un vagin, d'un anus un lieu de travail ?<br class="autobr" /> La plupart (majoritairement des hommes) me réponde que ce "métier" est essentiel, il évite les viols et les agressions.<br class="autobr" /> Cependant quand les chiffres tombent : 165 000 enfants sont victimes de viols chq année, chq année 75 000 femmes déclarent avoir subi un viol (sans parler de celles qui se taisent et sans parler des hommes victimes de viols) , on peut alors s'interroger sur la nécessité de ce métier qui permettrait , aux dires de certains ,une certaine paix sociale. Mais pour qui ?<br class="autobr" /> La nécessaire question qui est trop souvent occultée : comment se construit la sexualité des mâles d'humains ? En quoi leur plaisir peut-il prendre sa source dans le viol ? En quoi leur plaisir peut-il prendre sa source dans la marchandisation du corps de l'autre ? Est ce que payer exonère le partage de la jouissance ? N'y-a-t-il pas un refus du désir et du plaisir de la femme, fruit de siècles de misogynie ?</p> OUI, JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? QUE DEVIENT SAM ? 2021-01-20T21:11:59Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment94131 2021-01-20T21:11:59Z <p>Je confirme mon admiration pour le courage des personnes qui font ce métier, car oui, c'est un métier. Dans notre monde, il y a des marchand de rêves, de victuailles, d'articles divers, etc... Et il y a des prestataires de services, voire de sévices sur demande [LOL]. Elles / Ils vendent le plaisir à des clients quelquefois assez cocasses, carrément loufoques voire sadiques, dangereux...<br class="autobr" /> Chapeau bas à celles et ceux qui contribuent à mon sens à une certaine limitation des crimes sexuels en soulageant leurs clients de pulsions qui peuvent être parfois dévastatrices.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-11-15T10:07:47Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment92608 2020-11-15T10:07:47Z <p>Il n'y a pas d'émancipation si elle se fait contre ceux que l'on veut émanciper. La base !</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-09-08T20:27:24Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment91014 2020-09-08T20:27:24Z <p>rien que pour vous, vu que lu bien plus tard, et que "l'actualité du sujet" est maintenant refroidie :<br class="autobr" /> <a href="http://www.elianeviennot.fr/Querelle.html" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.elianeviennot.fr/Querelle.html</a><br class="autobr" /> Et ici, en lien avec l'évocation de son parcours personnel, une évocation d'une partie de l'histoire du féminisme dont elle a été partie prenante, de l'histoire des femmes au pouvoir qu'elle a étudiée, et quelques petits détails circonstanciés à propos de la fameuse (2ème) loi salique qui a justifié après coup le "coup d'État" exclusif des hommes de France sur le trône de France, quelque soit ses contours géographiques !!! Et son site est truffé d'éléments d'information, sérieux, vérifiables, et leur caractère historique est aussi sacrément intéressant...<br class="autobr" /> <a href="https://www.youtube.com/watch?v=_PyOVDlQ-b4" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">https://www.youtube.com/watch?v=_PyOVDlQ-b4</a><br class="autobr" /> J'espère que vous y trouverez de l'eau pour votre propre moulin...<br class="autobr" /> IN</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-06-28T15:55:32Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment90252 2020-06-28T15:55:32Z <p>Bonjour <br class="autobr" /> Bravos â toutes ses personnes de faire ce vieux et jeunes métiers du monde entier .sans avoir peurs.<br class="autobr" /> Et des maladies professionnelles <br class="autobr" /> Ou autres cinglés <br class="autobr" /> 🥂 🙊🙉🙈 <br class="autobr" /> Cordialement <br class="autobr" /> Mdr Garnier Marielle de Sarnez</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-06-22T00:16:15Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment90094 2020-06-22T00:16:15Z <p>Prostituée...le plus vieux métier du monde...en voilà un job qui fait dans l'humain et dans le social...a bas la pénalisation et les répressions subit par ces femmes et leurs clients que l'État légalise la prostitution en France pour donner un vrai statut une vraie situation et une sécurisation du métier tout en payant leurs impôts avec suivi médical a la clé ils n'y a plus d'argent dans les caisses ? les tiroirs sont vides ? Soyez inventifs attentifs et créatifs et laisser faire les gens dans leurs vies privées comme bon leurs semblent.a bon entendeur salut.Léo Sévilla.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-21T06:19:37Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89309 2020-05-21T06:19:37Z <p><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> tu viens chéri ? <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> c'est combien ? <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> 15000 € la réforme de l'isf, <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> seulement !? <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> en-même-temps c'est gagnant-gagnant alors "tout le monde" me la demande...</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-18T18:36:37Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89269 2020-05-18T18:36:37Z <p>Outille pour satisfaire les hommes ? Whoa... les désirs sont sociaux et les femmes n ont pas à être « outillées » il me semble...</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-17T10:07:32Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89247 2020-05-17T10:07:32Z <p>Je me permets de titrer ce reportage :" Les égoutières de la sexualité publique".<br class="autobr" /> (@Helvie)</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-15T12:56:13Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89183 2020-05-15T12:56:13Z <p>Bien d'accord avec vous @Helvie. Et merci de votre renfort....<br class="autobr" /> En effet quel progrès de faire des orifices un lieu de travail....(sans parler des organes tel que l'utérus pour la gestation pour autrui). <br class="autobr" /> Prise de conscience que nos "camarades" de gauche ne nous seront pas d'un grand secours dans cette lutte pour rester libres de nos corps.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-15T12:15:28Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89182 2020-05-15T12:15:28Z <p>Bonjour Marine,<br class="autobr" /> Merci de votre réponse : je suis désolée de ne pas avoir saisi l'ironie de votre commentaire. J'avoue qu'à travers ces échanges, la "virulence" de certains commentaires m'a surprise et un peu déconcertée.<br class="autobr" /> Je partage tout à fait votre point de vue sur le travail le dimanche, sujet qui m'a souvent fait réagir. Effectivement moi aussi, je ne comprends pas, parfois, les réactions de certaines personnes "de gauche", quelque peu surprenantes... Bonne route vers un meilleur, espérons le fort...</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-15T08:42:31Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89176 2020-05-15T08:42:31Z <p>Il s'agit du groupe de beatbox Berywam.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-15T07:00:19Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89169 2020-05-15T07:00:19Z <p>Il n'y a pas un spectre de la féminité dont la Femme voilée occuperait une extrémité et la Prostituée, l'autre. Il s'agit de la même extrémité, celle des femmes réduites à leur corps, chasse gardée d'un propriétaire légitime dans un cas, de locataires fugaces dans l'autre.<br class="autobr" /> Il n'y a pas, cher Monsieur, de progrès social qui tienne dans une société considérant les orifices d'une personne comme un lieu de travail. Pourquoi les hommes censément de Gauche sont-ils si soudain frappés d'une panne de camaraderie émancipatrice dès lors que l'on aborde le sujet du sexe ? Pourquoi ne quittons-nous pas le XIXe siècle, qui voyait dans les bordels des « égouts séminaux » et prônait le sacrifice d'une population féminine qui, si elle se prostituait, l'avait forcément choisi, et puis au fond elle aimait ça ?</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-15T06:14:32Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89166 2020-05-15T06:14:32Z <p>bonjour Martine,</p> <p>c'était ironique ;<br class="autobr" /> quelqu'un a bien parlé de féminisme et de relations humaines naturelles..<br class="autobr" /> en parlant d'ouvrier qui a le "choix" de travailler le dimanche, ou pour un salaire de misère, j'essayais de faire un parallèle car certains évoquent souvent la liberté sur ce sujet alors qu'ils se croient de gauche ; <br class="autobr" /> bien sûr le sujet est complexe et on peut discuter mais c'est étonnant d'être soudain libéral quand il s'agit du corps des femmes.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-14T13:56:19Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89147 2020-05-14T13:56:19Z <p>Quand on lit tous ces commentaires , il est évident que Pascal n'apprécie pas les commentaires féminins mais si c'est un homme qui s'adresse à lui , il est tout de suite moins agressif et en accord avec lui .... *<br class="autobr" /> Bin, alors cocotte, les femmes qui veulent rester libres sans se prostituer te posent-elles un problème ?</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-14T12:07:25Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89139 2020-05-14T12:07:25Z <p>Merci à SAM pour son témoignage "cash" où respect et dignité l'honorent ! Une Belle Personne assumant pleinement sa vie, ses choix et ses galères. Bravo pour son authenticité et son humanité ! Chapeau bas !<br class="autobr" /> Cela m'invite à penser à toutes les Personnes -dont une grande MAJORITÉ de FEMMES- ayant assuré leur travail avec le risque du covid... Tout ce courage, cette solidarité restent bien trop peu RECONNUS... (ex. égalité des salaires femme/homme etc) sans parler des primes promises mais non versées pour Certain(e)s employé(e)s...<br class="autobr" /> Mais le comble de bassesse vient de la sinistre SCHIAPPA en valorisant la porte-parole du gvt cette... SIBETT en la citant comme "possible exemple pour les jeunes filles"... (on se demande bien pourquoi !) MAIS en n'AGISSANT PAS face aux problèmes réels des FEMMES très Pauvres comme SAM, comme les précaires, les mères seules, etc... (liste trop longue !)<br class="autobr" /> MERCI SAM. <br class="autobr" /> MERCI à "Las-bas si..." de la tès grande qualité de tous vos reportages. Cordialement.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-14T06:33:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89135 2020-05-14T06:33:41Z <p>PS : et pour découvrir combien la prostitution a très souvent des aspects terrifiants, je suggère à ceux qui en brandissent haut et fort, et avec des arguments assez surprenants parfois, ses" bienfaits", de consulter l'émission "putains de guerre", diffusée sur LCP hier au soir. Il y apparait - de toute évidence - que les personnes qui ont travaillé de longs mois sur ce reportage, celles qui ont mis leur vie en danger pour dénoncer des pratiques mis en place au niveau de certains Etats en temps de guerre, sont des "bien-pensants", avec peut-être même, un soupçon de féminisme !!! Oui, il faut se méfier des "bien-pensants" de ce genre, qui ne comprennent rien "à la beauté des relations humaines"...</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-14T04:55:24Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89134 2020-05-14T04:55:24Z <p>Wouah, quel reportage décapant ! Merci Sam pour votre éclairage lumineux : le sexe est un terrain de domination financière et surtout si y'a autant de problèmes entre les hommes et les femmes, c'est p't'être bien parce que les femmes ne sont pas toutes outillées pour les satisfaire !</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-13T16:28:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89127 2020-05-13T16:28:41Z <p>Ben non,je n'aime pas Zemmour : c'est un sioniste macho(il les cumule !).Mais,pour autant,je n'ai pas plus de sympathie pour les religions,que ce soit le judaïsme ou l'islam.Elles fanatisent et asservissent les peuples,notamment les femmes,propagent des guerres un peu partout. Tout pour se rendre attrayantes et sympathiques ! En fait,elles en sont au même niveau que la chrétienté.....il y a 5 siècles,avec la Sainte Inquisition.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-13T13:15:03Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89122 2020-05-13T13:15:03Z <p>Comme il semble facile de "reformuler" des points de vue, soit parce que l'on ne les a pas bien compris ou interprétés, soit parce que l'on n'est pas d'accord avec les arguments.<br class="autobr" /> Il n'y a pas de "bien-pensants-", il n'y a pas de "féministes" (ce mot n'a pas été écrit ni revendiqué), mais des personnes qui ont partagé leur indignation, leur désaccord sur une violence infligée - trop souvent et partout et de tout temps - et en majorité infligée sur des femmes. Qui, en toute honnêteté, peut le nier ?<br class="autobr" /> Mais ce qui, par contre, apparait clairement dans certains commentaires, c'est une incompréhension évidente (qui serait moins pénible que la mauvaise foi...).<br class="autobr" /> Reproches insultantes parfois, et injustes, qui limitent beaucoup une communication sur un sujet important, qui concerne toute la société, qui l'ont toujours concernée. Je trouve cela vraiment dommage !</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-13T08:59:17Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89115 2020-05-13T08:59:17Z <p>Bonjour à tous les bien pensants,<br class="autobr" /> les féministes qui ne comprennent rien à la beauté des relations humaines,</p> <p>Je ne comprends pas ce qui vous dérange dans la prostitution, on est quand même libre de ce que l'on veut faire de son corps non ?<br class="autobr" /> C'est comme quand on à 55 ans et qu'on accepte un CDD au SMIC, c'est un droit, chacun est libre, et on peut travailler le dimanche si ça nous chante quand même !</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-13T08:05:20Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89114 2020-05-13T08:05:20Z <p>@Hugues Sur le rapport choix vs contrainte : je ne connais pas plus que vous le ratio, mais ce n'est pas parce qu'il y en aurait peu qui choisissent la prostitution qu'il faut l'interdire. Sur celles à qui on impose de se prostituer, je pense comme vous.</p> <p>Sur les rapports de domination : je pense comme vous, mais vous ne m'avez pas compris, et c'est justement l'objet de mes commentaires. Qui cherche à dominer qui quand on veut abolir la prostitution ?</p> <p>Sur la stricte égalité homme/femme : je pense comme vous.</p> <p>Sur le féminisme : Vous m'avez mal lu, je dis que quand on interdit aux femmes la prostitution on n'est pas féministe, car on cherche à leur retirer le droit de faire ce qu'elles veulent de leur corps. C'est donc tout l'inverse, c'est une imposture. Le féminisme vise à rendre les femmes plus libres, pas à leur interdire quoi que ce soit.</p> <p>Sur le fait de continuer à se prostituer quand on a le choix : peut-être que si la prostitution et les prostituées n'étaient pas si stigmatisées, le problème serait largement différent. Si les femmes n'ont pas le choix, alors il faut le leur donner, ça commence par la légalisation la plus totale.</p> <p>Sur le port du voile : si pour vous les femmes voilées sont des islamistes, alors vous vous êtes fait bouffer le cerveau par Zemmour.</p> <p>Enfin, pour les putes, comme pour les femmes voilées, puis-je vous suggérer de les écouter et de revenir après en parler ?</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T22:14:46Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89105 2020-05-12T22:14:46Z <p>Je découvre cet enchaînement de commentaires,qui pourrait laisser penser,au vu des arguments exposés,qu'on est dans un combat femmes/hommes.Ce qui serait dommage,et m'incite à intervenir.<br class="autobr" /> Désolé,Pascal,mais je suis un homme,et je me retrouve largement plus dans la vision de Martine et Angèle,que dans la votre.<br class="autobr" /> Pour une femme qui "choisira" la prostitution,combien de milliers y sont contraintes,par le chantage,la menace,la violence ? <br class="autobr" /> On peut être homme-blanc-hétéro,et s'insurger,avoir honte de ces rapports de domination,dont les femmes sont souvent victimes.On peut être homme et favorable à une stricte égalité homme/femme.Je pense qu'on est même de plus en plus nombreux à l'être,car il s'agit de justice.<br class="autobr" /> Les féministes seraient des coincées,des frustrées,qui voudraient restreindre les libertés des "vraies" femmes,en les empêchant de se prostituer ! Posez vous plutôt la question de savoir combien de femmes continueraient de se prostituer,si aucun moyen de pression ne pesait sur elles.</p> <p>A propos de religions,vous étrillez les "zombies"catholiques,qui le méritent peut-être. Mais,par contre,quelle mansuétude,pour ne pas dire sympathie,envers l'intégrisme islamiste ! Le port du voile,pour les femmes,serait,comme la prostitution,"une liberté".Vous tirez un voile(si j'ose dire !)pudique,(et intentionnel ?)sur les frères,cousins et autres éléments masculins,"garants des traditions",et qui les obligent à les respecter .</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T19:49:38Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89100 2020-05-12T19:49:38Z <p>Pour "Voltaire" : de quelle "relation humaine naturelle" et de quel "féminisme" parlez-vous ? Ces dernières années j'ai lu beaucoup d'ouvrages féministes et sur le féminisme, des auteurs n'ayant pas toujours le même point de vue sur la (les) question(s), mais toutes et tous ont quand-même une idée commune : l'égalité. Le féminisme m'apparaît dès lors comme une réaction à une des divisions (voire plusieurs si nous lisons les féministes marxistes ou les féministes décoloniales par exemple) produites par des millénaires de sociétés majoritairement patriarcales, phallocrates et misogynes. Nous pouvons d'ailleurs trouver des mouvements assimilables à une forme de féminisme même si le terme n'existait pas encore (j'entends par là des mouvements de contestation de femmes, des résistances passives ou actives, individuelles ou collectives pour être considérées également comme des êtres humains et non comme des amphores à bébé par exemple) bien avant les sufragettes (qui se sont quand-même battues à mains nues, ont été emprisonnées, gavées, parfois tuées), notamment pendant la révolution française (mais, même à cette époque d'idéaux égalitaires, cela ne devait concerner que les hommes). (Lire "Caliban et la Sorcière" de Federici par exemple, ou entendre ce que peut raconter Mathilde Larrère sur ces sujets)</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T19:29:55Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89098 2020-05-12T19:29:55Z <p>Vous défendez bien votre bifteck, on dirait....<br class="autobr" /> Cependant si un bourgeois n'avait pas rencontré le chemin de Sam en le payant des sommes exhorbitantes à l'âge de 14ans, âge fragile et influençable, malléable à tous les pièges , aurait-il choisi la prostitution ? <br class="autobr" /> Je peux parler d'une rencontre avec une personne cis genre, qui se produit dans des cabarets avec un personnage de femme et a un boulot de chimiste. Pas de prostitution ici...<br class="autobr" /> Enfin, pour clôturer cet échange si désagréable , y'a un sketch de B.Gardin (être une femme/être un homme)dont je ne suis pas fan mais qui finit sur sa vérité à méditer : "tout le monde le sait, dans le sexe, le plus important c'est d'être pénétrer. "</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T17:18:24Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89089 2020-05-12T17:18:24Z <p>Ah quel plaisir Sam, elle est trop drôle, cash, j'adore. Elle fait un vrai boulot sanitaire et en plus elle y prend du plaisir, que demande le peuple ! Trop bien. <br class="autobr" /> Y'a que sur Là bas qu'on peut entendre des choses aussi chouettes. Et rencontrer virtuellement des gens aussi bien. Je l'embrasse très amicalement car suis une relativement vieille hétéro. Qu'est-ce qu'elle m'a fait rire, elle est d'enfer ! Vive Elle. Qu'elle fasse gaffe quand même de ne pas attraper ce coronacon !<br class="autobr" /> Je ne connaissais pas la chanson de la fin, yeah ! jolie.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T15:10:42Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89083 2020-05-12T15:10:42Z <p>A écouter Sam je me souviens des émissions de Là-bas qui m'avaient fait découvrir Griselidis Real</p> <p>J'ai retrouvé cette émission<br class="autobr" /> <a href="https://la-bas.org/spip.php?page=article&id_article=699" class="spip_url auto" rel="nofollow">https://la-bas.org/spip.php?page=article&id_article=699</a></p> <p>Bravo à Sam pour son témoignage qui me font découvrir d'autres mondes...</p> <p>Et maintenant je vais lire tous les commentaires... hum hum... ça en soulève beaucoup on dirait</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T14:15:36Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89082 2020-05-12T14:15:36Z <p>@Jean Michel. Au risque de passer pour un empêcheur de tourner en rond (cf. mes autres commentaires), je ne peux pas vous suivre sur la comparaison prostitution et jobs pénibles. Avec la prostitution c'est son intimité que l'on vend, ce n'est pas un problème pour ceux qui sont consentants, s'en est un absolument majeur pour ceux qui ne le sont pas. Encore que l'on ne vend pas toujours toute son intimité (par exemple certaines prostituées n'embrassent pas et ne veulent pas l'être), d'autre part l'intimité des uns n'est pas forcément celle des autres.</p> <p>Certes le monde du travail "ordinaire" est loin d'être rose, la pression que certains subissent de leur employeur, de leurs collègues, des clients, de l'environnement de travail (ou même de l'extérieur quand on leur reproche par exemple de ne pas accepter n'importe quel job par exemple et de vivre du chômage) est parfois immense et nocive.</p> <p>Enfin je voudrais dire que beaucoup de gens aiment leur job, qui peut par exemple consister à prendre soin de vieux, même en fin de vie. Ils peuvent par exemple se sentir très utiles, à chaque instant, et servir des gens qui ont besoin d'eux, qui s'en remettent à eux, qui leur font confiance, etc. Je suis convaincu qu'il y a des similitudes avec certaines prostituées et leurs clients. Bien que les clients soient rarement en fin de vie :-)</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T12:52:29Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89080 2020-05-12T12:52:29Z <p>Dans le meilleur des mondes que j'aimerai habiter "île" d'Aldous Huxley, la prostitution n'existe pas.<br class="autobr" /> Idem pour la Suède qui prend soin des femmes fragilisées poussées à la prostitution par des dispositifs d'aides financières, d'aides psychologiques, d'aides à la formation ....et des aides psychologiques pour les clients qui sont reconnus comme étant aussi des victimes.<br class="autobr" /> Mais vous préférez peut être le modèle allemand et ses bordels : si vous avez la malchance d'être au chômage , le pôle emploi allemand peut vous obliger à accepter les offres d'emploi proposés par les bordels sous couvert de vous couper les allocations et ce ne sont pas les écrivains à spectacle (voir un article du Diplo très instructif sur la littérature spectaculaire et "Maison", propagande pro-prostitution d'une femme qui raconte 2 ans dans un bordel ) qui vont démentir la marchandisation en marche forcée des femmes voulue par la bourgeoisie qui les récompense de leur propagande.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T11:01:25Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89076 2020-05-12T11:01:25Z <p>@Martine Je ne cautionne nullement la violence comme vous l'interpréter, c'est tout le contraire ! Je suis notamment contre la violence de ceux qui pensent pour les autres et qui nient le droit des gens à faire ce qu'ils veulent de leur corps. Et plus particulièrement des femmes qu'il vous plaît de ne voir qu'en victimes pour mieux les contrôler (idem femmes voilées). <br class="autobr" /> J'accuse, oui, car sous l'emprise de vos principes moraux et de vos oeillères vous ne percevez que la souffrance de certaines femmes (qu'encore une fois je ne nie pas), et vous voudriez tout interdire. Les forcer, les contraindre, les faire taire... finalement vous avez les mêmes méthodes que ceux qui mettent les femmes sur le trottoir. Quand on cherche comme les abolitionnistes (trop binaires pour être honnêtes), à imposer à d'autres femmes ce dont elles ne veulent pas et qu'en plus on le fait pour les libérer en osant revendiquer le féminisme, alors il s'agit bien d'une tartufferie abjecte, féminisme de pacotille, oui, à mille lieues du féminisme dont l'objet est de tjrs rendre les femmes plus autonomes, plus libres et de leur donner les moyens d'y arriver, mais en aucun cas de leur interdire quoi que ce soit ; pour ce qui nous occupe, aussi de dénoncer l'imposture des abolitionnistes et autres pro-pénalisations des clients.<br class="autobr" /> Quant aux femmes tuées par leur conjoint, je ne les oublie certainement pas, mais ce n'est pas le sujet de la prostitution, c'est même un peu l'opposé, non ?</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T10:21:22Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89074 2020-05-12T10:21:22Z <p>Vous avez raison, mais je pense tout ceux qui agissent contre leur gré par nécessité de nourrir leur famille sont autant humiliés que ceux ou celles celle qui se prostituent pour les mêmes raisons. Si tout le monde pouvait vivre correctement, combien de gens qui ramassent les poubelles, balayent ou boulonnent toute la journée, torche le cul des vaches ou celui des vieux ... ect, etc.. ne le feraient pas ? En revanche je crois que même dans le meilleur des monde, il y aurait de la prostitution.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T08:37:22Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89071 2020-05-12T08:37:22Z <p>Un peu "facile", comme questionnement !!!<br class="autobr" /> Cela évite - peut-être - de se poser trop de questions sur l'essentiel, le droit à une vie plus juste et plus égalitaire, pour certaines-certains... Effectivement, il peut y avoir le pire dans un cas, bien "déguisé", mais le "meilleur" dans l'autre : la question reste à se poser, en profondeur... Mais il n'en reste pas moins qu'il s'agit là d'un choix de vie STRICTEMENT personnel.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T08:15:29Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89069 2020-05-12T08:15:29Z <p>Chère Martine, ne nous laissons pas salir par des amalgames qui n'ont aucun sens : si on ne veut pas subir la prostitution c'est qu'on est des gens bien-pensants qui arrachons les enfants des aborigènes, et quand je parle des désirs féminins , je suis binaire pourtant j'utilise le pluriel.<br class="autobr" /> L'agressivité est un moyen de nous clouer le bec comme un bon coup de poing dans la gueule, y'a pas de discussion possible.<br class="autobr" /> En tout cas merci pour vos mots.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T08:05:56Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89068 2020-05-12T08:05:56Z <p>Bof....no comment, arrête les projections mentales et fais toi soigner pour ton agressivité. (ou va te vider les couilles)<br class="autobr" /> Généralement je ne juge pas et m'appuie toujours sur un propos d'Anna Arendt :" Ma conviction est que la pensée elle-même naît d'événements de l'expérience vécue et doit leur demeurer liée comme seuls guides propres à l'orienter." <br class="autobr" /> Là franchement , y'a pas de discussion possible ! Nocif.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-12T07:11:20Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89066 2020-05-12T07:11:20Z <p>MERCI pour la chanson de Romain Bouteille "Rue de la pompe à Nice", <br class="autobr" /> après votre émission je l'ai écouté au moins 20 fois !!</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T21:42:23Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89063 2020-05-11T21:42:23Z <p>Quel mélange dans vos propos Pascal : c'est un déversement de reproches, inapproprié et absolument injuste : " vous accusez ", par vos comparaisons, pour justifier vos arguments. Vous décidez de plaider pour un droit - à juste titre -, sauf que le propos n'est pas là : ce n'est pas ce droit qui est mis en cause, mais celui des "sacrifiés" de la prostitution, le droit qui est retiré à certains de vivre dignement, et dont beaucoup parmi eux sont des femmes. Parmi les violences qu'elles subissent, autres que la prostitution "forcée", faut-il vous rappeler que dans notre pays, une femme décède tous les trois jours de violence conjugale. "Féminisme de pacotille" dites vous, mots cinglants par leur injustice. D'après vos explications, qui ne cautionne pas toute cette violence, est "passible" de cautionner d'autres injustices dont celles infligées aux aborigènes ?<br class="autobr" /> J'avoue que cette déduction est assez surprenante...</p> <p>.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T15:13:38Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89055 2020-05-11T15:13:38Z <p>"L'appât du gain semble l'essentiel de la motivation, si je comprends bien..."</p> <p>Ben non justement vous n'avez pas compris, il dit qu'il prend du plaisir à faire ce qu'il fait et qu'en plus il est payé pour le faire. Il semble que ce soit vous qui soyez motivé par l'argent pour surinterpréter ses propos à ce point. De plus, parler d'appât du gain pour seulement 150 € par semaine... Vous repasserez.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T14:53:16Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89054 2020-05-11T14:53:16Z <p>(A) Et vous Angèle, vous ne parlez pas à la place des prostituées ? Et sans entendre celle qui s'exprime dans le reportage ? Mais qui êtes-vous ?</p> <p>"Vous réfléchissez" ? Et les autres, ils font quoi ? Ils torturent ?</p> <p>Vous mentionnez les femmes précaires, essayeriez-vous de faire passer pour des monstres les pro-prostitutions ? Vous généralisez à l'insu de votre plein gré Angèle.</p> <p>Vous pensez vraiment "avoir un autre regard sur la prostitution" ? Je le trouve au contraire tristement commun et plein de préjugés.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T14:52:35Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89053 2020-05-11T14:52:35Z <p>(B) Être "l'objet sexuel de quelqu'un" peut être recherché par certains, c'est le cas notamment de Sam... Qu'est-ce qui vous gêne ici ? Vous n'êtes le jouet de personne ? De plus comme l'explique Sam, c'est parfois le client qui aime prendre le rôle de "l'objet"... Quelque chose à ajouter Angèle ? Quelque chose que vous ne comprenez pas ?</p> <p>Vos désirs féminins ne sont pas forcément représentatifs de l'ensemble des désirs féminins, il y a autant de sexualités que d'individu, pour vous il n'y en a que deux, celle des femmes et celle des hommes, puis le néant.</p> <p>Mais de toute façon nous ne parlons pas de la même chose, pour ma part je parle des putes qui choisissent de l'être, vous ne voulez voir que celles qui sont obligées, et vous voudriez toutes les éradiquer, c'est du totalitarisme, forme de banalité du mal. À vouloir faire rentrer tout le monde dans vos moules, vous faites fi de celles qui décident pour elles-mêmes, de celles qui revendiquent leur liberté. Je vous renvoie à mon commentaire 4 (qui a été publié tard) : s'il y avait autant de voix (ici de commentaires) pour les mesures d'aides à la sortie de la prostitution, ou d'aide au confinement (comme pour les artisans), que de voix contre la prostitution, alors je pourrais donner du crédit à vos arguments.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T14:51:55Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89052 2020-05-11T14:51:55Z <p>(C) Votre comportement me fait penser aux années 50 en Australie, quand les colons arrachaient les enfants des aborigènes pour leur donner une éducation décente (la leur, en moins bien forcément). Ces enfants ont grandi dans des sortes d'orphelinats, alors qu'ils avaient leurs parents ! On les a remis à zéro, exigé qu'ils oublient tout... Tout ce qu'ils étaient. Une broutille. Voilà un exemple de bien-pensance — pour les autres — qui en réalité bousillait les gens. Mais cela n'avait aucune importance, car c'était des "sauvages", des pas comme nous. Des "meubles" sur lesquels nous avions tous les droits, engoncés que nous étions dans nos boîtes crâniennes de je-sais-tout. Les colons étaient comme vous, ils pensaient tout connaître (y compris la sexualité féminine), parce qu'ils ne voyaient que des hommes et des femmes comme eux... en moins bien évidemment. Mais bornés, voire tarés, ces colons étaient bien incapables de voir à quel point ils étaient toxiques pour ceux qui ne leur avaient rien demandé.</p> <p>Pour revenir à la prostitution, empêcher les gens — qui ne vous demandent rien —, de faire ce qu'ils veulent avec leur cul, c'est les bousiller ! Mais vous n'êtes pas à ça près, vous et votre morale tyrannique. Vous qui savez mieux que les personnes concernées. Vous, la seule qui réfléchissez.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T14:38:22Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89051 2020-05-11T14:38:22Z <p>Je ne fais pas vraiment de différence entre celui ou celle qui vend ses cogitations cérébrales ou le produit de ses gesticulations et celui ou celle qui vend ou loue l'accès à son corps d'une quelque autre manière... il peut y avoir le pire et/ou le meilleur dans un cas comme dans l'autre.. tous des putes... !?Ou bien gratuité pour tout alors ..?</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T13:21:39Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89048 2020-05-11T13:21:39Z <p>Pascal, je vous trouve assez agressif, inutilement. Le ton général des commentaires ne s'y prêtait pas : cela est pesant et inefficace. Essayez, s'il vous plait, de relativiser un peu et d'éviter des échanges qui mettent mal à l'aise, sans raison...<br class="autobr" /> Merci Pascal.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T09:44:12Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89045 2020-05-11T09:44:12Z <p>C'était d'où le beatbox vers 10' ?</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T09:36:45Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89044 2020-05-11T09:36:45Z <p>@Pascal, je ne sais pas qui est le plus crasseux, l'homme qui parle à la place des prostituées, vantant leur liberté d'avoir le choix de louer leur trou de balle/foufoune/bouche en insultant celles et ceux qui réfléchissent à l'enjeu de domination qui sous-tend le commerce du sexe( 2éme forme de criminalité les plus lucrative derrière le trafic de drogue soit 100 milliards par an). <br class="autobr" /> Ou les femmes précaires qui ont vécu, vivent et vivront dans la terreur de devoir un jour se faire acheter/louer , devenir un objet à consommer , une putain de poupée gonflable vivante aux services des désirs masculins, faute de moyen de subsistance digne.<br class="autobr" /> Dans vos propos , j'y lis beaucoup de haine pour celles et ceux qui posent des questions et donnent un autre regard qui risquerait de vous empêcher d'être client....En effet vous êtes libre, libre de payer qq'un pour qu'il/elle soit votre jouet/objet sexuel cependant cet argument qui consiste à dire que le refus de se vendre à un client prouve qu'on est coincée est vraiment crasse et loin des réalités des désirs féminins dont vous n'avez sûrement aucune idée....</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T08:15:33Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89041 2020-05-11T08:15:33Z <p>Il y a quelques jours, un intervenant a presque "menacé" de se désabonner de Là-Bas, pour une broutille de visionnage... On retrouve un propos identique dans un message du 10 avril. Je trouve cela tellement conforme à la norme consumériste... "liberté du consommateur de ne pas être satisfait de la marchandise, et en l'occurrence - ici - des idées ou du regard de l'autre ; c'est un peu léger, de mon point de vue évidemment : ça va se soi...<br class="autobr" /> Par ailleurs, j'ai trouvé, (dans son ensemble !), les commentaires , non "réducteurs" et assez empathiques et posés : déduction tout à fait personnelle, et n'ayant pas la plume systématiquement revendicative - du moins je l'espère - car cela me gênerait beaucoup vis à vis des autres.. Voilà ! Bonne journée à tous.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T07:47:14Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89039 2020-05-11T07:47:14Z <p>4. S'il y avait autant de voix (ici de commentaires) pour les mesures d'aides à la sortie de la prostitution (pour celles qui le veulent), ou d'aide au confinement (comme pour les artisans), que de voix contre la prostitution, alors je pourrais prendre le temps d'écouter vos arguments biaisés, misérabilistes, et sélectionnés à dessein ! Ne venez pas me sortir le discours des putes "affranchies", qui vous intéressent seulement parce qu'elles tiennent le même discours que le vôtre. Sur nos médias mainstream on invite bien Zineb El Rhazoui pour dispenser de l'islamophobie.</p> <p>Ouiiiiiiiiiiii, il y a parfois de la violence dans la prostitution (voyez je viens vers vous), mais alors battez-vous contre cette violence et ne ramenez pas tout à cette seule violence (c'est le signe flagrant que vous ne savez pas de quoi vous parlez). La sexualité est libre entre adultes consentants, ce devrait être pareil pour le sexe tarifé. Il y a quelques décennies les anti-putes de l'époque se battaient contre les sodomites et la sodomie, et proposaient des thérapies de conversion pour le bien des homosexuels.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-11T07:18:34Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89038 2020-05-11T07:18:34Z <p>En ce qui me concerne, je n'ai jamais tenu de discours "anti" quoi que ce soit, et pas plus "anti-prostitution" car, comme je l'ai mentionné, je sais parfaitement que des personnes décident, - en toute conscience je le répète - de se prostituer : en effet, chacune-chacun utilise son corps comme il le souhaite, évidemment et quoi que l'on en pense...<br class="autobr" /> Mais la question dépasse les limites de la liberté, en ce qui concerne TOUTES les femmes qui y sont contraintes pour diverses raisons. Elle est ou "la liberté" quand une personne agit contre son gré, contre ses désirs, contre sa dignité ? Il faut être bien égoïste, bien endurcit, inconscient, ou de mauvaise foi pour continuer à brandir un "drapeau" qui ne fait qu'entériner davantage une injustice, une violence infligées à une partie de la civilisation depuis toujours.<br class="autobr" /> Combien de gens qui se prostituent ne le feraient pas, s'ils pouvaient vivre correctement, si on ne leur faisait pas "miroiter" des horizons meilleurs, si on ne les utilisait pas comme des "machines" à satisfaire des "besoins" ou des "frustrations", avec souvent une ironie assumée ou un cynisme écoeurant ??? C'est vrai que remettre en question certains faits de société qui existent depuis toujours et partout, cela exige une grande ouverture de réflexions...</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T22:35:11Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89032 2020-05-10T22:35:11Z <p>"elle courue subir du bordel les infamies , elle le se vend mème a des flics quelle décadence ,<br class="autobr" /> il y a plus moralité publique dans notre France"....ne le prenez pas au premier degré...<br class="autobr" /> C'est du Georges Brassens dans "le mauvais sujet repenti" Il termine d'ailleurs sa chanson par " <br class="autobr" /> Comme je n'était qu'un salaud , je me fis honnète "<br class="autobr" /> Ce n'est pas toton Georges ni moi qui vais jeter la pierre aux Amoureuses professionnelles<br class="autobr" /> Amitiés a tous et toutes michelet marc</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T19:41:26Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89027 2020-05-10T19:41:26Z <p>1/4. À la lecture des commentaires on se dit que leur auteur ont du chemin à faire — mais quelles bandes de gros nazes. Il y a même Xuxu qui non seulement n'a rien compris (entouré d'une paire d'oreilles trop chastes sans doute), mais qui en plus d'être complètement insensible à la souffrance des putes, passe commande pour un article à propos de Little Richard (putain, mais mon garçon va t'acheter un CD sur... Amazon). Être entouré de tellement de conneries me donne envie de résilier mon abonnement, heureusement, ceux qui s'expriment ne sont pas représentatifs, hein ? Dites-moi que non.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T19:41:10Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89026 2020-05-10T19:41:10Z <p>2/4. Pour faire court, en ce qui concerne l'anti-prostitution crasse (et pas seulement), il faut répondre que les gens sont libres de faire ce qu'ils veulent, c'est la base. Un peu comme pour le voile, de quel droit certains s'octroient le droit de dire non au voile ? Je le répète les gens sont libres de vendre leur cul (ou de porter un voile) s'ils le veulent. Même si cela déplaît aux bien-pensants de tous poils. Qu'ils aillent se faire foutre et d'ailleurs c'est peut-être le problème, qu'ils aillent donc se faire foutre.</p> <p>Tout ce qui n'est pas à leur image leur est insupportable. Les femmes voilées ne seraient pas assez, les putes seraient trop, mais toutes sont des femmes à qui il faut dire quoi faire, en leur expliquant coûte que coûte qu'elles sont des victimes. Le comble du féminisme, qui faute de les libérer, en impose aux femmes. Que ces féministes de pacotille se libèrent avant de vouloir libérer les autres, elles n'en seront que moins toxiques.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T19:40:47Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89025 2020-05-10T19:40:47Z <p>3/4. Dire non à la prostitution c'est refuser d'admettre que certains/certaines sont libres, c'est du même coup leur retirer toute autonomie, c'est les nier aux titres de principes qui ne sont pas les leurs, c'est leur faire violence ! C'est exactement ça, faire violence aux putes parce qu'à vos yeux elles subiraient de la violence. Mais elles n'en veulent pas de votre protection qui les aliène, elles le crient (tout comme les femmes voilées qui hurlent que leurs mecs n'y sont pour rien) — mais personne ne les écoute. On se contente de les mépriser, de leur prêter suffisamment de connerie pour mieux les contrôler — c'est finalement leur liberté qui incommode.</p> <p>Il faut être vraiment très cons et sacrément tartuffe pour pénaliser les clients, le tout en se donnant bonne conscience, car on se dit (en oubliant soigneusement de penser) qu'on ne s'attaque pas aux "victimes" de la prostitution, alors que dans les faits c'est bien les putes qui morflent — et qui en plus se font tuer dans les tréfonds du bois du Boulogne, là où personne ne les voit ni ne les entend. À l'évidence les abolitionnistes n'en ont rien à battre des putes et c'est tout le problème. Le discours anti-pute est juste puant, ses tenants me font penser à cette France raciste décrite par E. Todd, à ses zombis catholiques.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T18:02:10Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89023 2020-05-10T18:02:10Z <p>Merci, … pour le très émouvant requiem, d'une vie passée à aimer dans l'impossible désirs d'être aimer, j'ai ressenti l'expression d'un ex-voto de confession dans votre lettre</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T15:42:29Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89018 2020-05-10T15:42:29Z <p>Bonjour toutes & tous,<br class="autobr" /> Bon, ici, je vais tenter de ne pas généraliser, et d'en rester au témoignage de Sam...<br class="autobr" /> Quel triste conformisme... L'appât du gain semble l'essentiel de la motivation, si je comprends bien... Et il n'y en a apparemment jamais assez... <br class="autobr" /> Comme pour les capitalistes malades de l'accumulation qui détruisent toute forme de vie...<br class="autobr" /> Le reste ressemblant surtout à de la "justification a posteriori"...<br class="autobr" /> Que sont devenus les "150€ par jour" ? Quelle déclaration de revenus ? Quelle participation "au commun" ? Complété avec le RSA déjà à l'époque ? <br class="autobr" /> Témoignage finalement très individualiste...<br class="autobr" /> Et vantardise... Certes, sur la réponse "apportée sur un plateau" par Dilah... La fierté consistant ici banalement à sucer juge, avocat, chirurgien, bref, toute profession "de prestige", selon les canons qui dominent actuellement... <br class="autobr" /> Jamais vu, lu, entendu un reportage où des prostitué.es se vanteraient d'avoir comme client ouvrier.ère, sdf ou chômeur.se... Bref, manifestement, c'est pas un service public...<br class="autobr" /> Enfin, en l'occurrence, Sam n'exploite que son corps...<br class="autobr" /> Bof, bof...</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T14:48:47Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89017 2020-05-10T14:48:47Z <p>Merci pour votre excellent commentaire…..</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T13:48:57Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89016 2020-05-10T13:48:57Z <p>Totalement d Accord avec ce commentaire.Cet intitulé nous paraît particulièrement inapproprié. Si le problème est complexe l exercice de cette activité devrait être uniquement réservée à des personnes (hommes ou femmes) qui le désirent vraiment et loin de l'exploitation faites par des proxénètes. Personnellement favorable à l interdiction de cette activité qui, sauf la réserve faite ici, n est que l exploitation ou traite de personnes, souvent en situation de vulnérabilité, par d autres pour leur seul bénéfice. Réduire la femme(homme) à une marchandise est la négation même de la décence et humanité.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T13:40:35Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89015 2020-05-10T13:40:35Z <p>Merci beaucoup pour votre témoignage.<br class="autobr" /> C'est un sujet important et si peu raconté, être l'amante d'un client de prostituée... <br class="autobr" /> Un jour, lors d'un repas de famille d'un ami, les hommes ont évoqué à demi-mot devant tout le monde, femmes et enfants, leurs visites aux prostituées, "pour l'hygiène" a dit l'un deux. J'étais choquée, dégoûtée et révoltée que leurs femmes ne renversent pas la table, aucune n'a réagit comme si la discussion n'avait pas eu lieu et le silence a englouti cette misère sexuelle. Aujourd'hui je regrette de ne pas avoir hurler l'indignité d'être femme que j'ai ressentie ce jour-là.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T13:24:27Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89014 2020-05-10T13:24:27Z <p>Je lis ce message avec émotion : il est très beau, pudique, sincère.<br class="autobr" /> Cette relation ne vous a pas détruite, elle vous a révélé que vous aviez bien en vous l'essentiel. Et je suis certaine, qu'à un moment de votre Vie, vous aurez un beau retour qui vous redonnera de la joie et du bien-être, quelque soit sa forme ou son visage...</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T13:23:48Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89013 2020-05-10T13:23:48Z <p>Excusez du peu, le féminisme tue la relation humaine naturelle, elle fut construite pour diviser, et fusse de son époque, instaurée par électorat de bourgeoisie politique (les suffragettes en 1903) afin de conquérir le vote social démocrate en Angleterre, ce qui ne changea en rien la présence politique masculine aux postes important dans nos sociétés... <br class="autobr" /> Il n'y a pas que la gente féminine qui soit mise au banc, mais aussi et également les LGBT qui de plus en plus nombreux, eux aussi a souffrir de situation non choisie</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T12:54:15Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89012 2020-05-10T12:54:15Z <p>Je partage votre analyse et adhère à votre proposition. Bien que n'ayant pas de maladie qui nécessite le recours aux prostitué(e)s (solitude, addiction, etc) je respecte sans réserve leur travail. Que celui-ci soit autorisé, encadré et reconnu. Que les travailleurs / travailleuses du sexe aient les mêmes droits et mêmes obligations que tous. Et que les moralistes s'occupent de leur c.. de leur conscience.<br class="autobr" /> Si ces travailleurs (euses) étaient reconnu(e)s ce serait un premier pas vers leur liberté, leur sécurité et leur honneur. Si l'un(e) de mes enfants devait se prostituer je m'attacherais davantage à lui offrir de l'aide, de la sécurité, de l'amour plutôt que de le (la) juger, la condamner ou dissuader ses clients / patients.<br class="autobr" /> Je prends bien soin, en tant qu'homme, de mettre des (e) bien que détestant cette forme d'écriture qui nie la possibilité du genre neutre !</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T10:41:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89006 2020-05-10T10:41:53Z <p>PS : dans l'impulsion de mon message qu'a inspiré l'article ci-dessus, j'ai oublié, et TRES IMPORTANT, de mentionner le rôle de la société inégalitaire matériellement qui engendre la prostitution, bien évidemment. Et aussi, que la représentation de la femme demeure encore trop celle de la servilité, partout dans le monde et dans tous les milieux. Il est tellement facile de malmener l'autre, quand on pense "détenir un pouvoir", surtout quand ce pouvoir détourne de tout discernement humain, égalitaire, et respectueux...</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T10:20:55Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89003 2020-05-10T10:20:55Z <p>Je ne suis pas du tout d'accord avec "infirmières de la sexualité" : c'est choquant ! les "infirmières de la sexualité" sont des femmes (hommes et enfants - horreur absolue -, parfois) celles qui compensent tout un tas de frustrations, mais elles ne soignent pas, elles ne guérissent pas. Les chiffres clé de la prostitution ( ci-dessus) témoignent bien de toute la détresse qui entoure les prostituées. Pour quelques unes - une infime minorité -, qui en toute conscience, décident de "l'exercer", combien d'autres très majoritairement sont des victimes. La prostitution persiste d'être une des plus grosses violences faites aux femmes, toujours, partout. Elle est l'horreur de tous les temps, l'exploitation des corps, le dénigrement infâme des personnes, pire, leur non-existence puisqu'on les utilise comme des marchandises. "la prostituée au grand coeur" : mais quel cliché absurde et égoïste, qui en arrange tant. Continuez d'avoir bonne conscience, mais pensez que cette femme pourrait être votre fille, votre soeur, votre mère... Dégoût, injustice, colère se confondent. Là encore, il faut agir encore et toujours pour essayer de parer, à ce métier "d'infirmière de la sexualité", en portant regards et aides sur certains "malades", et en s'opposant à ces cyniques qui utilisent les autres pour leurs plaisirs et aux crapules qui en tirent bénéfice !</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T10:14:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89002 2020-05-10T10:14:41Z <p>bonjour, <br class="autobr" /> la parole libre de de Sam contraste énormément avec les témoignages poignants des prostituées violentées sur l'on retrouve sur le lien " mouvement du nid" donné par le réalisateur à la fin. <br class="autobr" /> Je regrette que la discussion n'aille pas un peu plus loin sur le pouvoir de l'argent dans les années d'adolescence de Sam et plus tard , sur la façon dont il a pu échapper au réseau de proxénétisme organisé . J'ai adoré le reportage pour son regard franc sur cette réalité à priori sordide que vit Sam mais que cette dernière infirme en expliquant tout le plaisir qu'elle en tire. Une minute , plus tard ,je cliquais sur le lien MDN et là, j'entends les témoignages inverses et la tendance actuelle à se prostituer de plus en plus jeune . Finalement, ce reportage a reussi son pari sur moi : Vérifier si la réalité de Sam est partagée par les autres prostituées .. et comme il fallait s'y attendre, la morale n'y trouve pas son compte.<br class="autobr" /> Continuez comme cela , provoquez nous<br class="autobr" /> PS : ou est ce que l'on peut trouver ces sons de rythmes vocaux qui ponctuent le reportage comme des virgules sonores ?<br class="autobr" /> cordialement, <br class="autobr" /> Gaetan</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T10:11:31Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment89001 2020-05-10T10:11:31Z <p>J'ai été la compagne d'un "client". Je l'ai ignoré un an. J'étais très amoureuse, lui le disait aussi. La relation s'est révélée impossible, je ne comprenais pas. Un jour, il m'a avoué qu'il écumait les lieux de prostitution. J'ai découvert que dans la relation amoureuse, il faut une "dette d'amour". L'amour ne peut être que gratuit. A un moment donné, un/une donne et l'autre reçoit, ce qui crée un lien. La fois suivante, c'est le contraire, ce qui induit une réciprocité et une durée. Il faut que la relation soit inégalitaire, inachevée, pour qu'elle se poursuive. Lui était exactement comme le décrit SAM, il soldait ses comptes à chaque fois. On ne savait jamais si on allait se revoir, c'était aléatoire. Il n'y avait pas de rendez-vous. Le contraire de la relation Renard/Petit Prince, on ne savait jamais "quand s'habiller le coeur". J'étais tout le temps en attente, passive, jamais d'engagement. Un homme impossible à aimer. Je ne m'en suis jamais remise, on s'appelle parfois. Je ne l'aime plus (comment aimer un coeur en panne ?), mais j'ai une tendresse désolée. Ces relations éphémères, où le jeu est de prendre sans donner pcq "on paye" l'a complètement détruit. Et moi aussi, je n'ai plus jamais vécu de relations amoureuses. Il était beau, aisé, cadre sup. Mais il était faible et aimait jouer. Et l'amour, c'est forcément vrai. On ne parle pas assez des "femmes de clients". L'insoutenable légèreté de l'être, ça détruit.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T09:55:36Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment88999 2020-05-10T09:55:36Z <p>Ouf !!! J'ai eu peur à la lecture du titre, j'ai cru que c'était notre cher président qui s'exprimait !!!</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T09:13:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment88998 2020-05-10T09:13:41Z <p>Infirmières du sexe ? Mais c'est quoi cette maladie ? Pourquoi tant de frustration sexuelle dans notre société ? Il serait temps de se poser la question. Pourquoi le sexe est-il transformé en marchandise ? Bien sûr pour réaliser d'immense profits crapuleux sur le dos des clients et, bien sûr, sur le dos des travailleuses du sexe.<br class="autobr" /> Aujourd'hui, se prostituer pour pouvoir manger est insupportable ! Dans le contexte sanitaire actuel, les prostituées devraient être aidées pour manger et payer leur loyer, mais aussi pour pouvoir se former à un métier moins dégradant, car la prostitution est un métier honni qui met ses travailleurs au ban de la société. Sinon, il faudrait créer un véritable statut d'infirmière sexuelle reconnu d'utilité publique, avec salaire et reconnaissance sociale, et applaudissements à 20h. Ce qui mettrait les bénéficiaires de ces soins dans une drôle de posture - mais, finalement, pourquoi pas ? Le sexe ne devrait pas être sujet à honte.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T09:04:37Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment88997 2020-05-10T09:04:37Z <p>Merci pour votre commentaire.</p> <p>Le terme "infirmière" m'a beaucoup choqué. L'univers de là bas semble bien masculin...</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T09:00:37Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment88996 2020-05-10T09:00:37Z <p>Non, La-bas, les prostituées ne sont pas les "infirmières de la sexualité publique", ce sont les "domestiques de la sexualité masculine". <br class="autobr" /> J'adore vos reportages, le ton de vos articles, mais étrangement, sur la prostitution, vous portez presque toujours un regard tellement décevant... compatissant, certes, mais désespérément machiste...<br class="autobr" /> Une abonnée fidèle .</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-10T07:25:17Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment88990 2020-05-10T07:25:17Z <p>J'avoue, je n'ai pas écouté jusqu'au bout ce reportage.<br class="autobr" /> Il m'est difficile de considérer la prostitution comme un métier…( pour les femmes comme pour les hommes)<br class="autobr" /> Angèle cite Françoise Héritier et je suis d'accord avec elle.<br class="autobr" /> Il n'y a pas une prostitution, il y en a plusieurs, elle touche "les filles de rien ", les filles des prolos, mais aussi celles de biens d'autres milieux, et les conditions de vie ne sont pas toujours les mêmes pour elles. "Choisie ?, ou subie" la prostitution reste un sujet difficile et délicat, à traiter.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-09T23:19:36Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment88985 2020-05-09T23:19:36Z <p>Il s'agit d'un extrait de la série Maison close diffusée sur canal+.</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-09T20:58:49Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment88980 2020-05-09T20:58:49Z <p>S'il vous plaît Là-bas, quelle est la source du texte lue par une femme à 15min12 du premier épisode de ce podcast ? Pouvez-vous la partager ?</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-09T18:55:29Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment88976 2020-05-09T18:55:29Z <p>"Dire que les femmes ont le droit de se vendre, c'est masquer que les hommes ont le droit de les acheter." Françoise Héritier. <br class="autobr" /> Quand on refuse de se faire acheter comme un bout de viande puisque c'est le chemin tout tracé par la société pour les filles de rien, les filles traumatisées des prolos ( elle est où la prostituée de Boulogne fille du maire de Paris ? fille d'avocate ? fille de Brigitte Macron ?), c'est être réac alors j'assume d'être réac. J'ai lu trop de témoignages de survivantes de la prostitution ainsi que les témoignages assez édifiants de groupes masculins sur les prostituées pour croire qu'elles exercent le métier d'infirmière. (Y aura -t-il un jour une étude sociologique sur ce métier ? On risquerait d'y découvrir une espérance de vie très réduite...) Cependant j'ai tout à fait conscience qu'il y a une grande éducation et évolution sexuelle à faire pour le bien-être des femmes et des hommes. Prostitution, culture du viol, pédophilie, inceste ....en effet, y'a du boulot pour accéder à une sexualité épanouie !<br class="autobr" /> (Et les proxénètes dans tout ça ?)</p> JE SUIS UNE PUTE, ET ALORS ? 2020-05-09T18:01:10Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/oui-je-suis-une-pute-et-alors-que-devient-sam#comment88975 2020-05-09T18:01:10Z <p>Et nous venons de perdre Little Richard ...<br class="autobr" /> Q'attendez vous pour nous mettre un micro au paradis qu'on l'entende avec Cochran à la guitare ?</p>