« On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » - commentaires « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-26T14:41:04Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88574 2020-04-26T14:41:04Z <p>Bravo Monsieur Macron devrait en prendre de la grainé<br class='autobr' /> Severine femme admirable <br class='autobr' /> Combien j'aime là bas si j'y suis</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-24T17:18:59Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88513 2020-04-24T17:18:59Z <p>Bonjour et bon courage à Daniel, Didier, toute l'équipe et tous les AMG</p> <p> Suite à des examens médicaux que ma mère (86 ans) a du suivre en 2013, les médecins ont détecté les prémices de la maladie d'Alzheimer. Elle vivait encore à domicile avec mon père qui est décédé la veille de Noel 2017.<br class='autobr' /> Jusqu'au début de cette année 2020, elle vivait encore chez elle et 3 aidantes formidables de bonté assistaient une Maman plutôt facile à vivre le jour, mais insomniaque, elle se levait et faisait "des bêtise"... C'était de plus en plus difficile pour ces braves dames d'assumer leur courageux et admirable "sacerdoce" . Nous avons dû décider, la mort dans l'âme, ma sœur, mon frère et moi de "placer" notre mère en Ehpad ou, certes, elle est bien plus en sécurité qu'a son domicile, assistée avec beaucoup d'empathie par des soignants fort attentionnés. Maman se morfond, comme tous nos anciens en perdition, de ne pas pouvoir nous voir et tous ceux qu'elle aime, elle perd peu à peu sa mémoire, ses repères… au gré de son désespoir grandissant… Je me retiens de ne pas fondre en chaudes larmes quand nous parlons au téléphone, mais dès que je raccroche… HOULAAA !!!<br class='autobr' /> Je hais cette époque diabolique qui n'en finit jamais de réduire les plus vieux, les plus faibles, les plus pauvres au néant, sacrifiés sur l'autel de la dégueulasserie au profits de tous les puissants prédateurs que compte la planète … !</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-24T10:35:04Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88504 2020-04-24T10:35:04Z <p>En bambara, en dioula, le coro est l'aîné, le grand frère. On le respecte et il vous apporte aide, soutien et conseils. L'Afrique est précieuse par les amis et la sagesse qu'elle nous offre. Aujourd'hui, en ce temps de confinement, c'est dur ici, demain sans doute ce sera plus dur pour nombre d'Africains. Mais l'Afrique a sa jeunesse pour elle et une grande habitude des épreuves. Ca va aller !<br class='autobr' /> Une pensée pour tous les coros, d'ici et de là-bas !</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-24T07:55:49Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88496 2020-04-24T07:55:49Z <p>Quad j'étais enfant, j'habitais à 3 kms du village : je ne suis allée que 15 jours à la maternelle pour connaitre l'école avant d'entrer au CP. Mon grand père, veuf, vivait chez nous, il m'apprenait l'essentiel en allant promener dans la nature : cueillette de champignons, plantes , observation des oiseaux ,du gibier. En rentrant, il aidait pour soulager ma mère, saisonnière agricole. Il m'a aussi donné des rudiments de culture provençale, que l'école de la république a essayé d'annihiler sans succès. Il était chez nous et était une aide, mais nous habitions une grande maison.<br class='autobr' /> Quand je suis rentrée au CP, je me suis très bien débrouillée. Le temps dont je parle n'est plus et nous tous responsables, par manque de courage, d'esprit de contestation, de place, d'argent, ou des problèmes de santé.Ma mère agée ne pouvait plus rester chez elle et je n'ai pas pu la garder chez moi. Elle est dans un EHPAD public : je rends hommage à tous ceux qui s'en occupent car ce n'est pas facile pour eux.<br class='autobr' /> Elle n'aurait pas pu aller dans un lieu côté en bourse comme ORPEA ou Kerion : ma mère a une petite retraite, nous ne pouvons payer trop cher. Dans ces établissements, les gens ont les moyens. Ces lieux sont mis en cause par notre société et par les enfants, mais parmi eux qui aurait gardé son parent chez lui ? Notre société met tout le monde dans des cases, mais la société c'est moi et vous. Pensons-y plus souvent, pas seulement en temps de crise.</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-24T07:30:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88495 2020-04-24T07:30:41Z <p>oui, je pense aussi que le personnel, dans ces établissement, fait tout ce qu'il faut, à part quelques exceptions, le manque de moyens et de personnel, sont responsables de cette situation, en grande partie !<br class='autobr' /> Les maisons pour les personnes âgées sont à l'image de la politique décidée depuis des années, où le profit est le plus important, seul le marché a raison.<br class='autobr' /> Il faudrait repenser tout cela pour le bien de tous, sur d'autres bases, plus près de l'humain.</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-24T07:21:10Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88494 2020-04-24T07:21:10Z <p>Entendu, ce matin Olivier Veran, sur France Inter, et son chapelet d'explications et d'informations véreuses, attaqué pourtant par une personne, très remontée qui lui balançait ses 4 vérités, sans prendre de gants, et qui malgré cette avalanche de faits, rebondissait, en se justifiant comme il pouvait, mais il pouvait, face aux 2 guignols, et justifiant encore une fois leur action délétère dans toute cette affaire. La vérité sur tout cela, devra être faite un jour, mais cela ne sera pas facile du tout !<br class='autobr' /> Ce Véran, qui avec Salomon, Grivot, et quelques autres, dans le bureau de la ministre de l' époque, Mme Touraine, signèrent le bilan de la santé où était prévu le non renouvellement des stock de masques. ( Voir l'enquête de Médiapart à ce sujet"mensonges d'état ")<br class='autobr' /> En colère et effondrée devant l'audace de ces gens.<br class='autobr' /> Merci à vous et à votre travail pour nous aider à voir plus clair, Comme on aimerait que votre voix soit diffusée sur une chaîne publique, digne de ce nom !</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-24T00:05:57Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88493 2020-04-24T00:05:57Z <p>Encore des larmes,en écoutant cette émission,et la chanson de Marc Ogeret....<br class='autobr' /> Quand je retournerai,dans "mon" EHPAD,faire "mes" visites,et voir "mes" vieux,combien manqueront à l'appel ?....</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-23T20:39:38Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88489 2020-04-23T20:39:38Z <p>Loin de moi de stigmatiser le personnel dont le dévouement est indiscutable comme ils le prouvent chaque jour en ce moment. Des professionnels qui ont pour mission d'apporter l'humanité qui fait défaut dans nos sociétés où les inemployables n'ont plus leur place. Quand il faudrait libérer du temps pour s'occuper de ce qui nous est essentiel, pour une vie digne et fraternelle, on nous pousse à la compétition de chacun contre tous, mériter plus que son prochain le salaire qu'on a peur de perdre.<br class='autobr' /> Plus de temps pour les enfants qu'on pousse à rentrer dans en classe sans réelle protection, risquant ainsi de favoriser de nouvelles contaminations. Eux-mêmes confiés depuis la crèche à des professionnels. Ensuite, c'est un parcours qu'ils se fabriquent comme ils peuvent. Ados rebels, familles décomposées-recomposées, livrés souvent à eux-mêmes.<br class='autobr' /> Les vieux, il faut bien les ranger quelque part dans des mouroirs pour permettre la productivité et la croissance. Rythme effréné qui ne laisse plus la place aux liens familiaux. Une société déshumanisée qui oublie la vie.<br class='autobr' /> Mais c'est normal, c'est un marché, ça crée des emplois et on fatalise sur l'obligation de modernité. Et tant pis s'il n'y a pas assez de personnel, le cadre est beau pour finir seul.<br class='autobr' /> C'est tout un monde à repenser, absurde et plein d'humains sans humanité. Outils jetables du capital rangés chacun dans son placard. Si pour certains l'Ephad est nécessaire, ce n'est pas le cas de tous.</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-23T19:41:39Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88488 2020-04-23T19:41:39Z <p>Une famille c'est l'arrière grand-père de 93 ans qui tient contre lui le dernier né de quelques mois et ça fait sens : un début, une fin. Et c'est plein de tendresse, leurs regards qui se croisent un instant, la voix fatiguée qui trouve la force de chanter une vieille berceuse, qui encore pense à transmettre. Cela n'a pas de prix, c'est beau à en pleurer ou à en rire ! Je ne suis pas un doux rêveur, j'ai trente ans et je vois ça dans ma famille. Les EHPADS sont une honte ! Jean Ferrat chantait "Tu verras, tu s'ras bien" mais n'y croyait pas. Ce ne sont pas des "vieux", ce sont nos parents, nos grands-parents, des oncles, des tantes... Qu'est-ce qui s'est passé ? A quel moment ça a dysfonctionné ? Je suis certain qu'on peut encore crier haut et fort que faire de l'argent de tout et avec tout, c'est perdre définitivement son humanité.</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-23T18:59:04Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88486 2020-04-23T18:59:04Z <p>20 ans en 1942, maquisard pendant les 3 ans suivants, décoré par les bons soins de la république. En ehpad 60 ans plus tard, on l'a gentiment laissé périclité mon cher père, au point qu'il a été hospitalisé avec le diagnostic : "dėnutrition sévère ", sa main gauche était atrophiée suite à un accident du travail, l'âge venant, il ne s'en servait plus. Dans son ehpad personne ne s'inquiétait de ses capacités à simplement se nourrir tout seul, il n'était pas du style à rėclamer, l'ancien, il n'aimait pas déranger ou simplement "devoir" ! A l'hôpital, les soignants se sont contentės de s'occuper de lui, il a repris 17 kilos en 2 mois, une fois "en forme", il est retourné dans son Ehpad, quelques mois plus tard, il y a eu changement de directeur, une femme noire a pris la tête de l'ehpad, elle a repris en main la situation avec un mental totalement différent, pour mon père il était trop tard, si elle avait été nommée un ou deux mois plus tôt, peut-être qu'il serait encore en vie, mon "vieux". Il n'était absolument pas question de coronavirus dans ces moments-là.<br class='autobr' /> A son enterrement, les drapeaux et discours étaient de sortie !<br class='autobr' /> Mais, c'était avant, le p'tit Macron n'était pas aux affaires, ce devait être le nain, mais personne n'avait dû lui parler du vieux, ni de tous les autres ..... j'imagine .</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-23T16:55:36Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88480 2020-04-23T16:55:36Z <p>Merci à tous ces gens, si humbles, si généreux, si merveilleux, qui remettent l'humain au premier rang.<br class='autobr' /> Quelle triste situation traversent, toutes ces personnes âgées , seules dans leur chambre….<br class='autobr' /> Séverine, comment supporter cette détresse, chaque jour, sans sombrer, sans comprendre, que l'on puisse laisser des gens ainsi. Il y avait bien des moyens pour que cela se passe autrement ? Si les accessoires indispensables, tels que des masques, des protections en quantité, des tests, un confinement adapté, si nécessaire, pour tout le monde, avaient été prévus et dispensés à temps, combien de morts auraient pu être évitées ? Le saurons- nous un jour ?Tant de mensonges balancés par toutes ces personnes, irresponsables et responsables de ces actes, cela est et devient de plus en plus insupportable et impardonnable. Merci pour cet entretien, Dillah.</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-23T16:49:03Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88476 2020-04-23T16:49:03Z <p>Si j'étais cet homme je voudrai savoir, j'ai le droit de choisir, partir avec ma moitié, me "laisser partir si je le veux". Je détesterai qu'on me mente sur ce sujet.(même si je peux,...un peu comprendre la jeune femme qui parle)(je pense aussi à "Lettre à D." André Gorz)</p> « On ne lui a pas dit qu'elle était morte, pour pas qu'il se laisse mourir » 2020-04-23T15:43:55Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/on-ne-lui-a-pas-dit-qu-elle-etait-morte-pour-pas-qu-il-se-laisse-mourir#comment88470 2020-04-23T15:43:55Z <p>Bonjour à tous,<br class='autobr' /> Un petit calcul : En 2018 une place en EHPAD était de 1977 € / mois (Coût médian).<br class='autobr' /> Donc 517 résidents font entrer : 1 022 109 € par mois !<br class='autobr' /> Les vieux commencent à être une marchandise rentable à partir de combien ?</p>