Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout - commentaires Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-04-04T22:01:31Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87633 2020-04-04T22:01:31Z <p>Deux infirmiers ont repris la fameuse chanson de Brassens .</p> <p>Une belle voix .<br class="autobr" /> Un texte fort et bien envoyé ( à lire attentivement )<br class="autobr" /> Le grand Georges n'aurait pas renié, il aurait applaudi .<br class="autobr" /> A chanter le point levé pour montrer qu'on est tous ensemble derrière ces soignants qui se battent sur tous les fronts .<br class="autobr" /> Bravo à eux !<br class="autobr" /> A partager jusqu'à plus soif .</p> <figure class="spip_documents spip_documents_center ressource oembed oembed_video oembed_youtube"> <div class="oembed oe-video async clearfix" style="max-width:800px;"> <div class="rwd-video-container oe-play-button" style="width:100%;height:0;padding-bottom:56.25%;background-image:url('https://i.ytimg.com/vi/UGgJH6EbB8M/hqdefault.jpg');background-repeat:no-repeat;background-position:center;background-size:cover;"> <button>Play</button> </div> </div> <div class="spip_doc_titre" style="max-width:800px;"> <a href="https://www.youtube.com/watch?v=UGgJH6EbB8M&feature=share&fbclid=IwAR0cemOo5xpRwiKz9HZiq6TxCOGDOu8cml-Z4_TGeIRbAeK8nQYe1xAYOpI" class="oe-title" rel='nofollow'>Coronavirus: MOURIR POUR LA PATRIE, LE CRI DE GUERRE DE DEUX SOIGNANTS INFIRMIERS ANESTHÉSISTES. </a> <span class="oe-author_name"><br /><i>par <a href="https://www.youtube.com/channel/UCivtuzrUgA2KvptqNQHYgdw" rel='nofollow'>Rose Bond</a></i></span></div> </figure> <p>bizz !</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-04-03T18:08:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87597 2020-04-03T18:08:53Z <p>Martin Hirsh est passé par la fondation Abbe Pierre il me semble , la mémoire lui fait défaut sans doute<br class="autobr" /> bon courage à la FAP .</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-04-01T04:33:23Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87518 2020-04-01T04:33:23Z <p>Ne pas croire que le privé se mobilise les praticiens chirurgiens radiologues restent chez eux et attendent la fin de la contagion pour reprendre leurs activités avec des dépassements d'honoraires énormes y compris les anesthésistes qui les pratiquent également quand aux infirmières du privé les conditions de travail sont les mêmes que dans le public avec en plus le mépris des praticiens les horaires sont au delà du public j'espère que certains journalistes chercheront à savoir qu'elle mobilisation à réellement été faite dans ce secteur en hommes et matériels mais aussi en lits les cliniques disposent de nombreuses chambres individuelles elles sont mieux équipées que certains hôpitaux notamment en province en ce. Qui concerne les transferts très médiatisés il serait plus judicieux de transférer des respirateurs et autres matériels ce qui est plus facile et nécessite moins de personnel qui pourrait être mis à disposition là où les besoins sont nécessaire pour en revenir aux médecins spécialistes leur formation devrait doctorat plus 4 ans de spécialité être suffisante pour assumer les tâches qui sont confiés à de jeunes étudiants en médecine où élèves infirmières nos médecins spécialistes pourrait très bien faire les toilettes des malades qui en ont le plus besoin mais ces gens ne veulent pas se rabaisser et surtout se salir</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-30T01:13:36Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87454 2020-03-30T01:13:36Z <p>Oh que si, on va demander des comptes, notamment sur la casse planifiée des moyens hospitalier sur l'autel de la rentabilité ! Ces cocos du sommet de la société se font soigner - eux - dans les cliniques et hôpitaux de luxe et de ce fait, ont tendance à mépriser "le reste" - nous et le service public - sauf les forces policières qui ont tapé et mutilé les manifestants des gilets jaunes qui n'en veulent plus de cet hyper-libéraliqme qui date de plus de 50 ans, inspiré par d'anciens nazis et autres collabos, notamment français ! Depuis, cette conception de la société a fait tous les ravages qu'on connaît : famines, spoliations des terres des autochtones, assassinats voire génocides, le tout sous la loi du silence !<br class="autobr" /> Alors ça suffit !</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-28T08:27:31Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87353 2020-03-28T08:27:31Z <p>Excellente, la dernière tribune de Frédéric Lordon publiée sur La pompe à phynance : <a href="https://blog.mondediplo.net/les-connards-qui-nous-gouvernent" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">https://blog.mondediplo.net/les-connards-qui-nous-gouvernent</a> !</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-28T07:18:11Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87352 2020-03-28T07:18:11Z <p>Rance Inter, c'est une bon jeu de mot.</p> <p>Il faut dire que, le néolibéralisme étant devenu de l'ordre de la nature des choses, défendre le néolibéralisme équivaut à défendre la gravitation ou la rotation de la terre autour du soleil. On est dans l'ordre du Vrai absolu. Combattre le néolibéralisme, c'est être un fanatique aveuglé par l'ignorance des choses vraies de la nature.</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-27T08:28:57Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87314 2020-03-27T08:28:57Z <p>En fait , en soignant les français les hospitaliers , les médecins , sauvent le capitalisme .Ca m'est apparu ce matin comme une évidence ! Après avoir digéré les appels a solidarité de Macron , après avoir lu qu'une infirmière épuisée , et contaminée ,s'est suicidé en Italie .Solidarité pour les uns , individualisme pour les autres .Privatisation des gains , mutualisation des pertes . Les hospitaliers devraient faire valoir leur droit de retrait , c'est une des périodes où le capitalisme non seulement nous baise , mais nous viole .Tel le RSA qui n'est qu'une laisse pour les désespérés , les soignants se sacrifient pour que le peuple ne demande pas de compte .</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-26T08:35:32Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87288 2020-03-26T08:35:32Z <p>Bien compris @Gilles.<br class="autobr" /> Je dirai donc qu'une radio publique se doit d'avoir l'honnêteté de présenter tous les points de vues qui existent dans une société. <br class="autobr" /> Donc , Rance Inter fait du militantisme en faveur du néolibéralisme mais elle est en plus malhonnête envers toutes les autres idéologies politiques ?</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-25T17:47:39Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87267 2020-03-25T17:47:39Z <p>Je ne suis pas sûr que la neutralité existe. Pareil pour l'objectivité.</p> <p>C'est l'historien Henri Guillemin qui disait, au sujet de l'injonction faite aux historiens d'être objectifs dans leur travail de recherche, que l'objectivité ne pouvait pas exister dans le travail d'historien puisque ça revenait à considérer les processus historiques comme des objets. Or, le moteur des processus historiques, c'est l'humain, mais l'humain pris collectivement. Demander à un historien d'être objectif en matière de recherche historique, c'est donc lui demander de considérer les humains comme des objets. C'est en tout cas le point de vue d'Henri Guillemin. Il préférait l'exigence, pour l'historien, d'être honnête dans la restitution des archives et la reconstitution des processus historiques.</p> <p>Pour ma part, je ne vois pas comment on peut attendre de qui que ce soit, et même d'une institution, d'être neutre face à des politiques et des mouvements sociaux qui ont lieu sous nos yeux et dans lesquels on est forcément engagé directement ou indirectement. Tout ce qui se passe autour de nous dans le monde social produit en nous des affects, des désirs et des passions qui nous empêchent, a priori, d'être neutres. Frédéric Lordon l'explique beaucoup mieux que moi. C'est son domaine de recherche.</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-25T08:09:04Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87253 2020-03-25T08:09:04Z <p>C'est peut être hors-sujet ou pas mais j'ai redécouvert hier matin, que la matinale de Rance Inter milite en faveur du néolibéralisme, moi qui croyais encore naïvement que seul Taha était un journaliste militant. J'ai bien entendu le message de M. Seux, ce n'est pas le néolibéralisme qui est responsable de cette crise et encore moins la mondialisation. Attention ! Faudra pas se tromper de coupable le temps venu. Bon, faut reconnaître que pour la production des médocs en Chine, la copie est à revoir mais pour le reste nous sommes en Europe , dans un néolibéralisme modéré....donc pas touche à mon néolibéralisme ! Face à cette prise de parole militante j'ai attendu un autre son de cloche, qui n'est jamais venu, pour contrebalancer cet unique point de vue, cette seule vision du monde et surtout prouver la neutralité de la radio....Ne serait-ce pas du lobbying pro-néolibéralisme (placée après une pub pour une banque) sur l'antenne publique ?</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-25T07:25:24Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87251 2020-03-25T07:25:24Z <p>Comme Sophie, je pense que le message de Nanar 56 utilise l'humour noir. Il n'est pas à prendre au premier degré.</p> <p>C'est certain que les soignants hospitaliers méritent tout notre respect. Mais je ne sais pas qui a lancé cette action de les applaudir tous les soirs à 20h. En revanche, ce que je sais, c'est que cette initiative a été lancée juste après le discours de Macronnard dans lequel il élevait les soignants au statut de héros. Cette coïncidence est peut-être fortuite. Mais on peut aussi penser qu'elle est en lien avec le discours de cet énergumène. On peut émettre l'hypothèse que cette initiative vient de la Macronie, sachant qu'elle trouverait un écho dans la population. Hypothèse à vérifier.<br class="autobr" /> Si on écoute les témoignages des soignants en réaction à ce discours, on constate que les soignants se sont sentis insultés par Macron. Les politiques les piétinent depuis plusieurs décennies, Macron les piétine depuis qu'il est au pouvoir, on les empêche de travailler dans des conditions décentes, et voilà Macron qui les encense maintenant qu'il a "besoin" d'eux.</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-24T18:29:55Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87240 2020-03-24T18:29:55Z <p>un petit zoom sur l'historique d'Olivier Véran à Grenoble<br class="autobr" /> <a href="https://www.lepostillon.org/Olivier-Veran-l-hopital-qui-bout-d-austerite.html" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">https://www.lepostillon.org/Olivier-Veran-l-hopital-qui-bout-d-austerite.html</a></p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-24T17:18:00Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87236 2020-03-24T17:18:00Z <p>Je pense que c'était intéressant de le préciser. C'est toujours les mêmes qui raflent<br class="autobr" /> tout. Merci</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-24T17:11:15Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87235 2020-03-24T17:11:15Z <p>Bonjour Monique, que signifie l'acronyme "IDE" ?</p> <p>Si ça vous intéresse et pour avoir une idée plus précise de quoi parle le livre "La société ingouvernable, une généalogie du libéralisme autoritaire", voici un entretien très intéressant avec son auteur Grégoire Chamayou : <a href="https://www.youtube.com/watch?v=ghljaJr0Hdk" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">https://www.youtube.com/watch?v=ghljaJr0Hdk</a> !</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-24T17:04:06Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87234 2020-03-24T17:04:06Z <p>CHERS SOIGNANTES, CHERS SOIGNANTS,<br class="autobr" /> nous tous sommes conscient des problèmes depuis trop longtemps, et certains sont sans problèmes de conscience...<br class="autobr" /> SVP, PRENEZ LE POUVOIR !!!<br class="autobr" /> Nous tous vous soutiendrons.</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-24T16:52:15Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87233 2020-03-24T16:52:15Z <p>Bien sûr que les malades défendent l'hôpital public. En tout cas, la plupart d'entre eux. Il n'empêche. Les soignants hospitaliers accueillent et soignent des malades qui ne peuvent pas se passer de soins et pour qui les soins sont vitaux. C'est un grand dilemme pour les soignants. Comment défendre l'hôpital public alors même que la vie de certains patients dépendent des soins de leurs soins ? Quel type d'actions mener dans ces conditions ?</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-24T10:41:44Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87220 2020-03-24T10:41:44Z <p>Robert, (je me permets)<br class="autobr" /> Je pense que Nanar 56 est juste un peu ironique, grinçant, amer, même peut-être un chouïa énervé, ou qu'il a carrément les boules, la rage...<br class="autobr" /> Et dans la même veine, la référence qu'il fait est Super ! (en encore mieux) (je me permets )<br class="autobr" /> Allez, à ce soir <br class="autobr" /> Clap Clap Clap Clap De l'argent pour l'hôpitaaaaaal Clap Clap Clap</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-24T00:30:17Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87214 2020-03-24T00:30:17Z <p>C'est tout à fait ça ! Cynisme à tout vent. Business avant tout.<br class="autobr" /> Heureusement qu'on a encore des gens courageux qui osent leur tenir tête. Le Pr RAOULT de Marseille est un héros, quoiqu'en pensent certains. Il faut le soutenir.</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-24T00:26:00Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87213 2020-03-24T00:26:00Z <p>Je suis choqué par vos propos, désolé !!! Les manques de moyens hospitaliers ont été et sont encore le résultat d'une gestion draconienne sur le dos des équipes médicales alors que les pontes, eux, ont de très gros salaires et les actionnaires des labos se font des c***lles en or ! Et ça fait plus de 20 ans que ça dure, depuis la mise en place de la Tarification A l'Activité (la T2A) à l'époque de Chichi et Sarko ; décision que je qualifie de criminelle et on en voit les conséquences aujourd'hui. OUI ils ont raison de gueuler, OUI on peut les applaudir ; OUI il faut encourager le Pr RAOULT de Marseille qui se bat SEUL contre les pontes de Big Pharma qui tentent de l'empêcher par des méthodes sournoises d'appliquer son protocole avec la Chloroquine, et d'autres médecins qui lui emboîtent le pas en désobéissant au Ministre et ses amis de l'ANSES qui attendent ce nouveau médicament (qui n'existe pas encore) et les millions qui iraient avec !</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-24T00:25:03Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87212 2020-03-24T00:25:03Z <p>limoges le 24.03.2020<br class="autobr" /> Merci madame ou mademoiselle pour les soins que vous apportez a vos patients , dans des conditions déplorables...<br class="autobr" /> J"ai 75 ans et je vis seul ( en ALD) .Je redoute les conditions dans lesquelles je finirai ma vie dans quelques années....<br class="autobr" /> Toutes mes amitiés .En espérant que votre message ne soit pas un cri dans le désert.<br class="autobr" /> Et merci a l'équipe de"La-Bas" qui a relayé votre message. Michelet Marc</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-23T23:09:09Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87211 2020-03-23T23:09:09Z <p>Bonsoir, merci de votre message qui correspond à ce que je pense. J e suis IDE en retraite et atterrée par le manque de moyens pour les soignants et la population.<br class="autobr" /> A quoi sert un état si ce n'est à protéger les humains ?</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-23T22:38:13Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87210 2020-03-23T22:38:13Z <p>Je connais des malades qui ont défendu "comme des lions" l'hôpital public. Il faut qu'il puissent s'en sortir pour qu'on se retrouve plus forts demain avec celles et ceux qui n'avaient pas conscience des problèmes.</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-23T19:24:08Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87207 2020-03-23T19:24:08Z <p>Bonjour, <br class="autobr" /> Je travaille comme infirmière anesthésiste dans une clinique chirurgicale privée, qui est fermé actuellement car tous les programmes ont été annulés afin de privilégier les urgences et l'aide à notre hôpital locale qui se prépare à accueillir les patients covid-19. <br class="autobr" /> Nos médecins travaillent de concert avec ceux de l'hôpital afin de servir au mieux la population an cas de besoin.Quant à moi , comme beaucoup d'autres, j'ai offert mes services aux 2 hôpitaux de proximité qui nous entourent. <br class="autobr" /> De façon générale, le travail en clinique, est très intéressant et les équipes motivés malgré les salaires de misères (2300 euros après 40 ans de service en comptant les nuits et les gardes pour une infirmière ), en dessous de celui des hospitaliers pour la même fonction ......Il faut que les gens comprennent que la concurrence n'est plus d'actualité entre le public et le privé.<br class="autobr" /> Ceux qui rafle la mise, ce sont les actionnaires comme toujours.</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-23T16:37:16Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87201 2020-03-23T16:37:16Z <p>en attendant ce sont des soignants qui meurent "au front "<br class="autobr" /> mais encore des interdictions "débiles " ; à Morlaix des soignants de nuit se plaignent des jardiniers qui font du bruit avec leurs tondeuses, taille haie, tronçonneuse, motoculteur<br class="autobr" /> résultat toute activité dans les jardins privés sera interdite de 9 heure à 15 heures<br class="autobr" /> chez moi mes voisins tondent aussi à toute heure (après 18 heure=)<br class="autobr" /> nous avons aussi besoin de prendre l'air, surtout ceux qui sont dans les villes <br class="autobr" /> en Allemagne ils sont moins bêtes iles encouragent les déplacements à vélo, sport individuel sans danger et sans risque de contamination <br class="autobr" /> l'exercice physique est aussi indispensable que l'exercice intellectuel sinon nous deviendrons fous si nous "survivons "<br class="autobr" /> par contre il n'est pas nécessaire de faire ses courses et de chercher son pain tous les jours<br class="autobr" /> réclamons aussi des solutions hydroalcoolique pour les gestes barrière <br class="autobr" /> La population est laissé à elle même et Macron nous infantilise <br class="autobr" /> où sont les masques Xavier Bertrand ; c'est lui qui a changé le mode de stockage et leur gestion (mis à un privé) <br class="autobr" /> ce n'est pas en réprimant que "nous obéirons ", nous ne sommes pas en Chine <br class="autobr" /> et mettre en prison les contrevenants , c'est une honte alors que les prisonniers se mutinent , beaucoup de surveillants aussi atteints<br class="autobr" /> n'appelez plus les livreurs aussi car mourir pour un burger, c'est non !</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-23T15:43:44Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87198 2020-03-23T15:43:44Z <p>Andre Loury, avez-vous déjà souffert d'une maladie mortelle ?<br class="autobr" /> Si les soignants s'arrêtent tous en même temps jusqu'à obtention de leurs revendications, des personnes meurent par manque de soins.</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-23T14:14:25Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87194 2020-03-23T14:14:25Z <p>Je n'entends pas se plaindre les personnels des cliniques privées en ce moment. <br class="autobr" /> Quelle est la situation dans ce secteur ?<br class="autobr" /> Est-ce toujours un bon plan pour les investisseurs ?</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-23T14:01:03Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87193 2020-03-23T14:01:03Z <p>Je ne comprends pas pourquoi il faudrait applaudir des gens qui se plaignent sans arrêt de manquer de moyens, de masques, oui, de vulgaires masques en papier ! On serait tenté de les trouver mesquins ... Qu'ils prennent exemple sur les financiers qui, en toute discrétion, avancent "masqués" à longueur d'année sans jamais se plaindre ! J'avions souvenance d'un certain qui en a fait son refrain : "j'en ai rien à foutre ..."</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-23T11:34:44Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87183 2020-03-23T11:34:44Z <p>Il est vrai que les politiques qui maltraitent l'hôpital public n'ont rien de moral ni d'éthique. Mais celles et ceux qui décident de ces politiques et qui les mettent en pratique dans les hautes sphères n'ont rien de moral ni d'éthique. La morale et l'éthique leur sont complètement étrangères. Appeler cette crapule de Martin Hirsch à la morale et à l'éthique est une entreprise vaine. Martin Hirsch était président d'Emmaüs France. Il a accepté de passer au gouvernement de Sarkozy pour ensuite accepter le poste de directeur de l'AP-HP. A ce poste-ci, il assume l'entière responsabilité de mettre en œuvre les politiques de destruction de l'hôpital public. Son parcours dit tout de son rapport à la morale et à l'éthique. Nos dirigeants se foutent de l'état de l'hôpital public. Si leurs enfants devaient tomber malades, ils les feraient hospitaliser dans des cliniques privées de pointe.</p> <p>Comme le montre très bien Grégoire Chamayou dans son dernier livre ("La société ingouvernable, une généalogie du libéralisme autoritaire"), la seule liberté inaliénable et absolument intouchable dans le capitalisme néolibéral, c'est celle d'entreprendre et de faire des profits. Toutes les autres libertés lui sont subordonnées et peuvent être sacrifiées au service de cette sacro-sainte liberté. Toucher aux profits de l'industrie pharmaceutique, c'est donc violer scandaleusement un droit de l'homme. C'est même de l'ordre de l'inconcevable.</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-23T10:34:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87177 2020-03-23T10:34:53Z <p>Ce témoignage émouvant de Clémentine date de 2015. A cette époque et depuis de nombreuses années précédentes, les services publics en général et le service de santé en particulier étaient soumis à des restructurations, rationalisations et réductions d'effectifs drastiques par les petits comptables, gestionnaires et financiers qui nous gouvernent depuis trop longtemps. Nous sommes maintenant en 2020, en pleine pandémie du coronavirus où chacun peut mesurer les conséquences catastrophiques des politiques libérales menées par Macron et ses prédécesseurs. Comme en 14-18, nos généraux sont bien planqués à l'arrière, pendant que les soignants montent à l'attaque sans les équipements nécessaires (masques, lunettes, blouses, ventilateurs, etc) à leur sécurité et à la sauvegarde des patients. Il y aura des comptes à régler lorsque "la guerre sanitaire" sera terminée, afin de châtier ces dirigeants imprévoyants, sans vision à long terme, plus attachés aux profits qu'à l'intérêt général des Français.</p> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-23T09:46:45Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87169 2020-03-23T09:46:45Z <p>Cela me rappelle "l'anecdote", si l'on peut la qualifier ainsi des pompiers étasuniens privés. <br class="autobr" /> http:// lesmotsontunsens.com/pompiers-pas-payés-maison-calcinee-8091<br class="autobr" /> Une famille du Tennessee a dû se résigner à regarder sa maison brûler, tandis que les pompiers s'activaient pour... empêcher les flammes d'atteindre la bicoque du voisin. L'un avait payé la taxe, pas l'autre...<br class="autobr" /> (...)</p> <figure class="spip_documents spip_documents_center ressource oembed oembed_video oembed_youtube"> <div class="oembed oe-video async clearfix" style="max-width:600px;"> <div class="rwd-video-container oe-play-button" style="width:100%;height:0;padding-bottom:75%;background-image:url('https://i.ytimg.com/vi/3o5NxNnaxN8/hqdefault.jpg');background-repeat:no-repeat;background-position:center;background-size:cover;"> <button>Play</button> </div> </div> <div class="spip_doc_titre" style="max-width:600px;"> <a href="http://www.youtube.com/watch?v=3o5NxNnaxN8" class="oe-title" rel='nofollow'>Firefighters refuse to put out fire </a> <span class="oe-author_name"><br /><i>par <a href="https://www.youtube.com/user/ABCActionNews" rel='nofollow'>ABC Action News</a></i></span></div> </figure> Il y a cinq ans, l'hôpital était déjà à bout 2020-03-22T22:59:52Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/Il-y-a-cinq-ans-l-hopital-etait-deja-a-bout#comment87156 2020-03-22T22:59:52Z <p>Oui, d'accord avec l'idée de Robert. S'arrêter de soigner, c'est ce que devraient faire dès demain, en même temps et tous ensemble les soignants, jusqu'à ce que les salaires soient revalorisés de façon significative. Je suis sûr que le gouvernement n'attendrait pas 24 heures pour réagir.<br class="autobr" /> Il y a des milliards pour sauver les banques et les grosses entreprises et il n'est pas capable de payer correctement le personnel soignant qui s'active au risque d'y laisser sa vie. Quelle honte !</p>