Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale - commentaires Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-22T11:04:12Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83236 2019-10-22T11:04:12Z <p>Quant à l'obligation de moyens, pour l'IEN (1er degré ?) dont le nom fut tu... <br class="autobr" /> Si d'autres sont confrontés à cette suggestion, il ne faut pas hésiter à rétorquer :<br class="autobr" /> "Je ne vous le fais pas dire", ou quelque chose dans le genre...</p> <p>C'est bien l'Éducation Nationale qui "donne" :<br class="autobr" /> ... et les "missions" (bien qu'on ne soit pas des curés.. euh... curées ??), <br class="autobr" /> ... et les conditions/(moyens absents) pour qu'on ne puisse pas y arriver... !!</p> <p>Ceci dit, nous les adultes, avons des soutiens potentiels que n'ont pas les enfants.<br class="autobr" /> La possibilité de se regrouper pour l'amélioration de nos conditions de travail...<br class="autobr" /> Et quand les "grands" syndicats ne font pas le boulot (problème systémique, structurel, en lien avec le carriérisme et la cogestion), le faire autrement... <br class="autobr" /> Avec des collectifs par exemple, qui font pression sur les syndicats... !!</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-19T17:49:08Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83189 2019-10-19T17:49:08Z <p>J'ai bien connu leurs "lubies" comme vous dites. Après une inspection négative, lors de ma première année sur liste d'aptitude, j'ai été recalé la deuxième fois pour avoir tenu compte des remarques qui m'avaient été faites précédemment car l'inspectrice n'était pas la même et avait d'autres "lubies" que sa collègue !</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-19T17:35:23Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83187 2019-10-19T17:35:23Z <p>Je travaille en lycée catholique sous contrat avec l'Etat. Il y a quelques années un de mes collègues a tenté de mettre fin à ses jours à cause de la pression d'un directeur qui abusait de son autorité sur cette personne fragile (depuis ce directeur a du prendre une retraite anticipée pour pédophilie présumée !). <br class="autobr" /> Dans mon lycée, comme dans tout lycée privé, on rencontre beaucoup de contractuels précaires (postes à l'année ou remplacements de qq mois) : leur rémunération est proche du smic (niveau licence minimum pourtant !) et ils doivent accepter n'importe quel horaire et emploi du temps. Dernièrement, l'une d'entre eux a démissionné avec fracas, chose très rare : pour 11 h d'enseignement hebdomadaire elle percevait 654 euros par mois et devait venir 4 jours par semaine alors qu'elle habitait à une cinquantaine de kms (mais les meilleurs emplois du temps sont réservés aux amis de la direction...). La résignation est frappante : les différences de statut (certifiés, contractuels en CDI, contractuels précaires...) et de traitement par la direction empêchent qu'une véritable solidarité ne se crée entre les enseignants. Les grèves lancées par les syndicats sont très peu suivies en raison des pressions de la direction, du manque d'information syndicale, de la quasi certitude qu'elles ne servent à rien, mais aussi parce qu'elle ne cernent pas les véritables problèmes.</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-19T11:21:42Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83167 2019-10-19T11:21:42Z <p>Bonjour , hommage à Christine Renon . <br class="autobr" /> Je souhaite juste témoigner de réflexions d'un instit à qui un poste de Directeur était proposé .Il a été très longtemps en colère vis à vis de tous ces instits qui ne voulaient pas admettre l'impossibilité de tenir un tel poste . Ce qui s'entend bien dans le témoignage de la vidéo ..Alors pourquoi ? , comment ? des choses comme cela existe de la part de personnes qui devraient se rendre à l'évidence , ceci dans l'Education mais aussi dans le milieu Hospitalier ..Tenir , ètre à la hauteur , faire face alors que les responsabilités premières seraient de dénoncer sans prendre de tels postes (Vu les conditions actuelles) .Respect à ceux qui s'accrochent même si c'est une erreur qui ne sert PERSONNE .</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-17T22:55:26Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83116 2019-10-17T22:55:26Z <p>Bonsoir,<br class="autobr" /> Il me semble que cette situation va perdurer... En outre, on dirait que ça a germé il y a très longtemps. "Ils" ont compliqué à outrance tout un nombre de procédures. Les métiers de l'enseignement sont vidés de leur sens, de leur "âme".<br class="autobr" /> Le phénomène de démantèlement des services publics est "en marche", mais depuis très longtemps. Et le rouleau compresseur répressif toujours plus présent et plus fort. C'est un sabotage délibéré de la condition humaine qui va nous rétro-propulser au moins 2 siècles en arrière.</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-17T11:56:07Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83103 2019-10-17T11:56:07Z <p>Merci d'avoir mis cette vidéo en accès libre, nous allons pouvoir la faire partager au sein du monde enseignant mais pas que ... On retrouve malheureusement beaucoup de similitudes avec l'évolution du monde du travail en général : « la perte de sens dans ce qu'on nous demande de faire ». La souffrance au travail se généralise et notamment chez les générations les plus expérimentées. Quand ça touche celles et ceux qui ont un rôle essentiel pour l'épanouissement et l'éducation de la jeunesse de notre beau pays : c'est terrible. Comme vous Hélène, j'ai fait le choix de cesser mon activités cette année , j'étais à la SNCF. Voici une phrase que j'ai pu lire dans différents courriers venant de ma direction : lorsque j'ai demandé l'ouverture de mes droits à la retraite et lorsqu'ils m'ont demandé de restituer le matériels numériques et autres ... leur appartenant. Voici ce qu'ils écrivent « Je vous demande de ne pas porter atteinte à la propriété intellectuelle de l'entreprise ... » Ils ne sont même pas capable de se rendre compte de ce qu'ils écrivent ... car personne ne leur appartient ...</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-17T11:54:17Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83102 2019-10-17T11:54:17Z <p>Merci d'avoir mis cette vidéo en accès libre, nous allons pouvoir la faire partager au sein du monde enseignant mais pas que ... On retrouve malheureusement beaucoup de similitudes avec l'évolution du monde du travail en général : « la perte de sens dans ce qu'on nous demande de faire ». La souffrance au travail se généralise et notamment chez les générations les plus expérimentées . Comme vous Hélène, j'ai fait le choix de cesser mon activité cette année , j'étais à la SNCF. Voici une phrase que j'ai pu lire dans deux courriers venant de ma direction : lorsque j'ai demandé l'ouverture de mes droits à la retraite et lorsqu'ils m'ont demandé de restituer le matériel numérique et autres ... leur appartenant. Voici ce qu'ils écrivent « Je vous demande de ne pas porter atteinte à la propriété intellectuelle de l'entreprise ... ». Ils ne sont même pas capables de se rendre compte de ce qu'ils écrivent, tant notre hiérarchie est volontairement déconnectée du terrain. Ils ne sont pas capables aussi de comprendre que nous sommes des citoyens.</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-17T11:17:15Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83101 2019-10-17T11:17:15Z <p>Notre façon d'agir face à la situation (et malheureusement la seule pour moi au vu des réformes qui sont de pire en pire) : retirer nos enfants de l'école. Nous faisons l'école à la maison. Bien sûr, l'état voit cela d'un sale œil (nous échapperions au bourrage de crâne républicain !). Alors, au lieu de reconnaître que des gens comme nous allègent le travail des enseignants et fait faire des économies à l'Etat (et ô combien ils ont besoin d'économies), on nous met des bâtons dans les roues. Les contrôles annuels sont de plus en plus stricts, l'académie essaye de plus en plus qu'on suive le programme de l'éducation nationale et qu'on se réfère à leurs niveaux et attendus ... encore libres certes, oui, mais pas trop non plus !</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-17T10:21:27Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83099 2019-10-17T10:21:27Z <p>Oui, je suis également parti de EN pour ne pas y laisser ma peau. J'avais 53 ans et je ne regrette pas ma décision... Mais je suis parti amère car j'aimais enseigner.<br class="autobr" /> Hommage et tristesse pour cette enseignante qui a été jusqu'au geste suprême. C'est dire le désarroi de cette femme face à ce monstre froid et cynique qu'est l'état...</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-17T09:56:39Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83098 2019-10-17T09:56:39Z <p>Je suis entrain de lire "La révolte des pendus" de Traven. L'auteur nous raconte comment le monde du travail s'est construit sur la Terreur,la Torture, les mauvais Traitements... (Les 3T ?)<br class="autobr" /> Tous les suicides d'aujourd'hui ne sont-ils pas le ricochet, le reflet, le miroir de cette histoire ? Le progrès social n'est -il finalement qu'un leurre pour nous endormir et nous tuer au travail ?</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-17T07:48:54Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83095 2019-10-17T07:48:54Z <p>Et tout cela ne s'arrangera pas, puisqu'ils veulent se débarrasser des services publics... Que pouvons nous attendre de ce gouvernement, ils se "foutent " bien du monde , il suffisait d'écouter hier, sur France Inter, ce fameux et abominable ministre de l'éducation !<br class="autobr" /> Malgré tous les mouvements, les manifestations contre la politique menée, leur réaction est toujours la même, rien ne change et le rouleau compresseur avance et continue son oeuvre. Je pense que beaucoup de gens se laissent encore berner. <br class="autobr" /> Oui philippe Pierpont, sale époque, dirigée par de sales types.</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-17T07:01:47Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83091 2019-10-17T07:01:47Z <p>Bonjour<br class="autobr" /> Il semble en effet qu'il y ait une erreur sur la lettre à télécharger.</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-17T06:35:03Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83089 2019-10-17T06:35:03Z <p>Et tout cela ne s'arrangera pas, puisqu'ils veulent se débarrasser des services publics... Que pouvons nous attendre de ce gouvernement, ils se "foutent " bien du monde , il suffisait d'écouter hier, sur France Inter, ce fameux et abominable ministre de l'éducation !<br class="autobr" /> Malgré tous les mouvements, les manifestations contre la politique menée, leur réaction est toujours la même, rien ne change et le rouleau compresseur avance et continue son oeuvre. Je pense que beaucoup de gens se laissent encore berner. <br class="autobr" /> Oui philippe Pierpont, sale époque, dirigée par de sales types.</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T22:54:33Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83087 2019-10-16T22:54:33Z <p>( suite et fin )<br class="autobr" /> un grand air démocratique éthique venu de ce siècle n'est -il pas à l'ordre du jour pour dépasser cette panique institutionnelle issue de l'école primaire au lieu de nous ressortir systématiquement les sacro-saint précepts démocratiques d'une Grèce qui excluait les esclaves et les femmes ou les représentants rousseauistes d'une défense d'un peuple qui est confronté aux mêmes conséquences mais pas aux mêmes dangers ni avec les mêmes moyens dont ils disposent aujourd'hui malgré tout. ? Bref cet anachronisme entretenu peu ou prou par une partie de nos intellectuel(le)s de renom ne risque t-il pas d'exclure encore davantage une partie de la population qui n'a jamais droit ni le temps imparti au chapitre alors qu'ils prétenderaient les défendre ? <br class="autobr" /> pour terminer, c e suicide est-il le premier dans l'EN avec des traces écrites de son auteur ou les autres comptent-ils pour du beurre dans une société hiérarchisée à son extrême ??? Ne serait-ce -t-il pas alors <br class="autobr" /> une drôle de conception de pratiques démocratiques avancées par nos élu(e)s et administratifs qui mériterait tout de même enfin d'être contrôlé collectivement avec des principes <br class="autobr" /> éthiques concrêts fermes à la clef pour recadrer sérieusement ces dérives ???????????</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T22:52:04Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83086 2019-10-16T22:52:04Z <p>( Suite ) viennent-elles d'une course à la performance éfreinée car trop inégalitaire dans notre société pour satisfaire des besoins immédiats créés de toute pièces pour la majorité des cas au détriment d'une perspective véritablement éducative capable de s'étaler sur 20 ans pour être en mesure d'asseoir des bases solides de savoirs, savoir être et savoir faire aux jeunes générations, l'EN étant devenue le laboratoire des politiques contractuelles de courts termes aux promesses si rarement tenues quand il s'agit d'améliorer les conditions de travail depuis 30 ans, plus soucieuse de niveler par le bas les concepts de démocratie authentique et de transparence des faits réels , même sur le milieu du travail ?<br class="autobr" /> ou la frénésie d'une pseudo-information truffée de fake-news dont les faits sont difficilement vérifiables dans l'immédiateté rendent-elles les tâches professionnelles du personnel de plus en plus difficiles à gérer quand leur gestion reste à ce point individualisée et hiérarchisée ? l'individualisation de l'éducation en collectivité n'aurait-elle pas des limites à devoir faire respecter collectivement pour éviter de tels drames ? Et à qui ou quelle groupe sert -elle véritablement en fin de compte ? <br class="autobr" /> ( ce n'est pas fini)</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T22:33:36Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83085 2019-10-16T22:33:36Z <p>je retiens d'abord leur souci de " bien faire son travail". <br class="autobr" /> car c'est exactement ce qui me préoccupait le plus alors que l'anonymat que l'administration avait consciemment entretenu dans la gestion de son personnel sur une trentaine d'année ne pouvait que conduire à un geste désespéré si je ne m' étais pas écartée progressivement de cette gestion inhumaine, malgré tous les investissements manifestés mais dévalorisés car ignorés. Alors les causes de ces situations dramatiques, viennent-elles , du manque de réalisme d'une oligarchie déconnectée des réalités quotidiennes voulant coûte que coûte imposer leur point de vue sans tenir compte des règles élémentaires humanistes dont s'inspirent <br class="autobr" /> nos progrès sociaux ? <br class="autobr" /> viennent-elles d'une concentration extrême des responsabilités et prises de décisions sur une seule personne d'ordre hiérarchique conduisant à une déresponsabilisation de la majorité de par le fait d'une surhiérarchisation sans cadre démocratique éthique ? <br class="autobr" /> viennent-elles d'une augmentation des exigences de la part des familles, et ceci avec moins de moyens ?</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T22:03:19Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83084 2019-10-16T22:03:19Z <p>L'Education Nationale,à son tour touchée,par cette conséquence directe du capitalisme/libéralisme,sur les salarié(e)s....<br class="autobr" /> Triste remake de ce qu'on a vécu ,à La Poste,en 2012/2013, sans que Philippe Wahl,négrier en chef de cette "entreprise",ou ses prédécesseurs,ne soient inquiétés le moins du monde.<br class="autobr" /> Meme hécatombe à Orange/France Télécoms,dans l'Administration Pénitentiaire,dans la Police....</p> <p>Mais,apparemment,chez ces derniers,"pendant les suicides,l'obéissance servile aux ordres continue".</p> <p>Sans parler des boites privées,grande distribution,etc,où là,rien ne se sort jamais des murs de l'entreprise.Ou dans l'Agriculture....Ou encore....un peu partout,dans le public et le privé....</p> <p>Et on aurait tort de vouloir casser les reins au libéralisme ?</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T20:58:31Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83076 2019-10-16T20:58:31Z <p>Je suis en situation de survie, comme nombre de mes collègues enseignant-e-s. J'ai tellement de choses à dire que je ne dirais rien.<br class="autobr" /> Sauf ces 3 éléments : lorsque j'ai proposé comme secrétaire d'un CHSCT (enseignement privé ) une enquête sur les conditions de travail, il m'a été répondu : "qu'il ne pouvait y avoir de questions puisqu'il n'y avait pas de réponses". De plus dans un milieu très fémininisé, plus vous mettez d'obstacles plus les femmes cherchent des solutions et moins il y a de revendications. Tout ceci dans un milieu où les revendications sont rarement collectives.</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T20:54:28Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83075 2019-10-16T20:54:28Z <p>C'est à Pantin et non Bobigny que se situait l'école de Christine Renon</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T19:43:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83073 2019-10-16T19:43:53Z <p>On ne se suicide pas forcément parce qu'on se sent seul : c'est une fausse idée. Le burn out est souvent confondu avec la dépression. Il est très difficile à détecter par l'entourage professionnel ou personnel, et le patient lui même ne s'en rend pas forcément compte...</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T19:33:16Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83072 2019-10-16T19:33:16Z <p>Très beau message, très belle sincérité, tout y est en quelques mots simples et terriblement vrais.<br class="autobr" /> Merci à vous, merci pour votre engagement et votre opiniâtreté.<br class="autobr" /> Laurent<br class="autobr" /> Ancien instit ayant quitté l'éducation nationale après seulement 5 ans d'activité, pour ne pas y laisser ma peau.</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T18:03:42Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83070 2019-10-16T18:03:42Z <p>J'ai connu tout cela, j'ai connu les formateurs (inspecteurs , conseillers pédagogiques...) qui venaient vous expliquer comment faire dans votre classe ce qu'ils avaient été incapables de faire dans la leur. Ils se comportaient comme des commissaires politiques. Ne pas se soumettre à leurs lubies , c'était hypothéquer son avancement.<br class="autobr" /> Vous n'êtes pas tenu par une obligation de résultats mais par une obligation de moyens me lançait à la face un de ses hiérarques dont je tairai le nom par charité.</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T18:02:16Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83069 2019-10-16T18:02:16Z <p>Si elle s'est suicidée, n'est ce pas parce qu'elle se sentait trop seule,pas assez soutenue par des collègues ?<br class="autobr" /> Et les syndicats, qu'ont ils fait ? Existent ils encore aujourd'hui... puisqu' on les a désertés ?Y a t'elle pensé ?<br class="autobr" /> C'est terrible !</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T17:41:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83068 2019-10-16T17:41:41Z <p>Bonjour<br class="autobr" /> Je pense qu'il y a une erreur sur la lettre à télécharger. Merci à toute l'équipe pour le travail quotidien malgré cela.</p> Comment j'ai survécu à l'Éducation nationale 2019-10-16T16:51:37Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/comment-j-ai-survecu-a-l-education-nationale#comment83067 2019-10-16T16:51:37Z <p>Pas un service public qui ne soit affecté par une politique dont la philosophie promeut une soit disante récompense du mérite en opposition aux droits les plus élémentaires fondés sur l'humanisme.<br class="autobr" /> Philosophie largement assenée dans l'opinion publique malheureusement conquise dans une proportion quasi majoritaire. La fonction publique désignée comme une corporation indûment privilégiée se voit devenir exsangue comme tout ce qui incombe aux obligations de l'état, l'ennemi du néo-libéral qui ne souhaite que sa destruction. <br class="autobr" /> Le résultat est une souffrance généralisée et un découragement confinant à l'écoeurement chez tous ceux qui ont choisi des carrières utiles mais pas forcément rentables au service du bien commun comme l'éducation mais également la santé et le bon fonctionnement administratif du pays.<br class="autobr" /> Le but ?<br class="autobr" /> Exempter toujours plus le capital de l'impôt et faire en sorte que la fonction publique, une fois privatisée car c'est l'objectif, lui rapporte selon la loi du marché.<br class="autobr" /> Sale époque dirigée par de sales types !<br class="autobr" /> Le pays a un des taux de suicide les plus élevés en Europe.</p>