La digue du Break, la plage Seveso - commentaires La digue du Break, la plage Seveso 2019-07-25T14:44:07Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/la-digue-du-break-la-plage-seveso#comment81576 2019-07-25T14:44:07Z <p>Ils ne pensent rien du tout : ils augmentent les prix et c'est tout. Si t'es pas content, t'achètes pas, y'en aura toujours qui achèteront. Ici, en plein Centre, sans mer ni montagne, sans véritable intérêt touristique, le prix des denrées de base a été multiplié par trois pour l'été - il n'y a plus, maintenant, qu'une centaine de maisons de campagne de "Parigots" sur tout le département. Ce ne sont pas des patrons ultracapitalistes, ce sont des commerçants "normaux" qui méprisent le reste du monde, particulièrement ceux qui les font vivre. Et après, ils vont mettre des gilets jaunes et casser les vitrines d'autres commerçants en centre ville. Sur les bords des rivières, dans la forêt, ils jettent leurs détritus et leurs vieux pneus. "Chui chez moi ch'fais ce que je veux moi, parigots têtes de veaux" et ils s'en vont casser le bougnoule qui ramasse leurs poubelles. Quand, dans une ruelle, j'ai osé : " je vous prie de dégager le passage s'il vous plaît", ça s'est mis à hurler et à frapper : " On m'parle pas comme ça Moua, dégage toi-même ...... (censure) ! " <br class="autobr" /> Alors, tout en ayant un fort penchant vers le côté gauche, je préfère me tenir éloignée de ce bon peuple et même regarder les riches sous leurs parasols dorés tandis que je mange mon kebab (fait maison oeuf corse !)</p> La digue du Break, la plage Seveso 2019-07-25T08:12:16Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/la-digue-du-break-la-plage-seveso#comment81570 2019-07-25T08:12:16Z <p>J'habite dans le Gard, au bord de la Méditerranée... Haut lieu du tourisme de masse, ici les commerces qui en vivent augmentent pour la « saison » leurs tarifs de 30 à 40% aucun ne parle, à l'occasion, une langue étrangère. Il veulent s'enrichir en pensant que les vacanciers sont des milliardaires comme à Monaco ils ne veulent pas accepter que leur clientèle est plus proche de gilets jaunes.</p>