Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » - commentaires Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-08-26T09:27:43Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment73334 2018-08-26T09:27:43Z <p>Excellent reportage ! Un grand merci pour cet rappel essentiel en ces temps de libéralisme à outrance.</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-22T07:45:06Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment73053 2018-07-22T07:45:06Z <p>le patronat dispose d'un moyen essentiel à sa survie : LE TAP ( le temps...l'argent et le pouvoir) vous rajoutez à cela les médias et le recyclage des hommes politiques dans le privé saupoudré de la manipulation de la population respectueuse des traditions sur la reconnaissance des notoriétés avérées ou non et la courbure du dos se fait automatiquement !</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-17T20:15:03Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment73025 2018-07-17T20:15:03Z <p>Merci beaucoup pour cette rediffusion d'une émission que je ne connaissait pas. <br class="autobr" /> J'avais été très marquée par le film de Perret, "Vive la Sécu", à sa sortie. A mon goût son meilleur film jusque là. <br class="autobr" /> Il m'avait fait découvrir l'histoire de la Sécurité sociale et l'œuvre d'Ambroise Croisat, personnage que j'ignorais complétement !<br class="autobr" /> Encore merci !</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-17T08:30:22Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment73014 2018-07-17T08:30:22Z <p>Dans un article de l'Humanité du 13 juillet 1904, Jean-Jaurès se félicite de l'adhésion du gouvernement (de droite) de l'époque concernant la mise en place d'une retraite à 65 ans (alors que 15% en moyenne des ouvriers atteignent cet âge), loi fut votée en 1910, puis à 60 ans en 1912 pour une catégorie d'ouvriers. Financée par les patrons, les travailleurs, et par l'État qui prévoit alors d'investir 80 000 millions de F , puis 500 millions de F). Retraite minimale : 360 F/ouvrier bénéficiaire. Fonds placés en banques. Par la suite, la retraite a été progressivement étendue à d'autres catégories professionnelles. Croizat a eu le mérite de généraliser cette couverture sociale. La question des retraites ouvrière est évoquée par les républicains au moins depuis 1879 (sources "Jaurès Actuel" aux "Editions de l'Humanité").<br class="autobr" /> Aujourd'hui LREM (arrière) veut avancer vers le XIXème siècle ! Car cela "coûte un pognon de dingue !".<br class="autobr" /> On nous promet une retraite à 67 voire 70 ans ? Et un financement déconnecté du salaire avec les conséquences que nous pouvons imagner...!</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-17T06:37:38Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment73013 2018-07-17T06:37:38Z <p>C'est dommage qu'il n'y ait pas une coupe du monde de la Sécurité Sociale, ou de l'indifférence ! Les cheminots, El khomeri, retraites, c'est perdu, la prochaine aussi.<br class="autobr" /> On demande aux militants de battre le rappel pour abonner des gens aux médias alternatifs. Depuis 40 ans, toute la vie sociale est défoncée par le système libéral dans lequel on nous force à vivre. Pour mon mari et moi, c'est le vide intersidéral, on n'arrive plus à communiquer avec personne. On croise des communistes qui nous envoient balader car nous ne voulions pas d'union avec le Ps pour la mairie Grenoble, ils ne veulent plus nous parler, ou des gens avec qui on a fait du militantisme : idem. Quand Siriza a été élu et que Tsipras n'a pas tenu face à la Troïka, on s'est rendu à un piquenique du parti de gauche pour savoir ce qui se passait en Grèce, personne ne voulait en parler. Qu'est-ce qu'il reste de nos vies sociales : rien. On a participé à la campagne Mélenchon 2012, législatives 2017, manifs, donné aux caisses de grèves et les présidentielles. Je n'ai plus de boulot depuis plus de 10 ans, mon mari est à la retraite et bientôt les pensions de réversions vont être supprimées. Nous croisons souvent des enseignants en activité ou à la retraite, on les branche politique : BOF. Eux, ils finissent leurs fins de mois sans problème, ils partent en vacances et ne se privent de rien, alors oui bon ça va mal mais pas si mal que ça pour eux : c'est chacun pour soi.</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-13T17:37:58Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72879 2018-07-13T17:37:58Z <p>Bonjour LBSJS ,<br class="autobr" /> Je ne trouve pas sur le web la chanson "Révolution" de Marty. Pouvez-vous me donner un lien ? <br class="autobr" /> Merci beaucoup</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-11T08:47:59Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72653 2018-07-11T08:47:59Z <p>entièrement d'accord les français ne descendent dans la rue par millier que pour les grands évènements sportifs ( foot ) alors que nous sommes les seuls ( salariés, retraités, chômeurs ) la petite classe en somme, qui pourrions faire bouger les choses</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-10T22:18:11Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72652 2018-07-10T22:18:11Z <p>C'est vrai que la S.S. couvrait tous les travailleurs de droite comme de gauche, mais pas les non travailleurs, c'est ce que je voulais dire. Et heureusement, aujourd'hui il y a la CMU. Je ne sais plus qui s'est battu pour la CMU.<br class="autobr" /> Heu… Je pars souvent de mon vécu, donc de mon expérience, et ça fait très « égoïste ».<br class="autobr" /> Mais je reconnais, que ni ma famille, ni l'école de la République ne m'ont appris les combats collectifs.<br class="autobr" /> Je ne comprends pas votre dernière phrase, qui peut bien disparaître parce que c'est trop tard pour moi ? La S.S., la CMU ?<br class="autobr" /> J'ai été sensibilisé par ATD QUART Monde aux familles dans la grande misère. <br class="autobr" /> Tant mieux que les situations soient perfectibles.</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-10T21:50:05Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72651 2018-07-10T21:50:05Z <p>Merci pour cet éclaircissement.</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-10T14:13:39Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72647 2018-07-10T14:13:39Z <p>merci pour cette rediffusion, <br class="autobr" /> la radio France-Inter , nous inonde de publicité mercantile, alors que les reportages tels que ceux réalisés par l'équipe" de Là- bas si j'y suis" me manquent hélas !</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-09T11:56:49Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72635 2018-07-09T11:56:49Z <p>Madame je tiens de la parole même de Mme Veil que j'avais invitée en 2005 à l'occasion du 30 ème de la loi qui porte son nom et libéralisant l'IVG qu'au moment du vote à l'Assemblée Nationale elle avait rencontré Robert Ballanger président du groupe communiste et Gaston Defferre pour le PS en leur demandant leur soutien au risque de voir la droite (dont elle était membre) la rejeter. C'est donc paradoxalement une loi de droite votée par la gauche qui a permis cette immense avancée pour les femmes que de disposer de leur corps. Elle ajoutait aussi à cette occasion que ce droit loin d'être gravé dans le marbre, restait un acquis fragile que les femmes, mais aussi les hommes, devaient défendre face aux intégristes de toutes confessions qui jamais ne renonceront à l'abolir.</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-09T11:25:48Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72633 2018-07-09T11:25:48Z <p>La personne N.N. veux faire passer son vécu personnel pour une généralité !<br class="autobr" /> Quelle loi peux lui promettre une telle sécurité totale et absolue ..son cas est particulier et ne peux en aucune façon mettre en doute les bienfaits de la Sécurité Sociale pour des dizaines de millions de Français !<br class="autobr" /> Son témoignage même est partiel et partial et se discrédite par le fait même ....Assez de démagogie et de parti-pris anti-gauche sous prétexte que certains sont passés parfois hors du filet (et dans des circonstances très particulières ) de protection que constitue la Sécurité Sociale !</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-09T11:16:10Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72632 2018-07-09T11:16:10Z <p>Merci à Ruffin et à Mermet qui font tant pour la classe ouvrière et la vraie gauche en général ...car l'autre pseudo- gauche social- démocrate n'est plus qu'une caricature comme celle de Daladier le fut ....<br class="autobr" /> Il faudrait que des émissions comme celle-ci se trouvent à la une de TF1 et de la 2 pour faire connaitre les origines de tant de bienfaits et de tout ce que nous tous enfants , femmes et hommes et retraités bénéficient tout le long de notre vie et que nous devons à ce grand homme que fut Ambroise Croizat .(Une autre étude serait nécessaire et que Mermet nous explique les raisons de la démission de la gauche et de son absence dans les médias ,à part quelques exceptions)<br class="autobr" /> Dans cette république si nulle,il vaut mieux montrer les caprices maléfiques d'un médiocre Macron(arrivé accidentellement au pouvoir) et de sa politique entichée par la hantise de faire le plus de bien possible aux riches et de détruire les avancées sociales dont bénéficie le plus grand nombre !<br class="autobr" /> Ce serait tellement bien si ce président...qui ne représente au mieux qu'une fraction si faible de la population ( 10%) démissionne de sa charge.... qu'il ne sait pas remplir (ce serait un plus pour tout le monde, sauf pour les nantis...... ) !</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-08T14:07:30Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72621 2018-07-08T14:07:30Z <p>J'écoutais hier samedi début d'après-midi un débat sur France culture<br class="autobr" /> L'animatrice informait que selon un sondage :les français mettent la sécurité (militaire en l'occurrence) devant la sécurité sociale dans leur priorité actuelle <br class="autobr" /> Bon c'est selon un sondage <br class="autobr" /> Quand-même !<br class="autobr" /> S'en suivirent des propos sur l'importance ou non de doter le pays d 'un ou deux porte avions supplémentaire j' écoutais le galonne etc etc etc<br class="autobr" /> J'ai plus de bras</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-07T23:28:33Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72613 2018-07-07T23:28:33Z <p>1 million à l'enterrement d'Ambroise Croizat et nous aujourd'hui on n'est pas foutu de descendre en masse dans la rue contre la déconstruction méthodique de nos acquis, quelle décrépitude de la pensée ! ça me désole. Par contre, si la France gagne le mondial de foot, alors là, ils vont tous y être sur les champs Elysées ! pffff. Où sont nos héros d'antan ?</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-07T17:40:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72610 2018-07-07T17:40:53Z <p>Je suis née en 50, donc après la guerre. Et je n'ai aucune connaissance des fait que vous dites.<br class="autobr" /> Par contre, Simone Veil (certes, était de droite, bien que je crois que ses parents étaient de gauche, si je me souviens bien de son livre) est bien dans ma mémoire.<br class="autobr" /> Pour nous les femmes, ce qui fut important ce fut la loi Veil pour le droit à l'avortement.<br class="autobr" /> J'ai fait une recherche sur Internet, mais je n'ai pas réussi à trouver de chiffres qui sembleraient fiables concernant le nombre de femmes qui mouraient des suites d'un avortement clandestin.<br class="autobr" /> Dans ma tête, j'ai ce chiffre que l'on mourrait par milliers, mais par rapport à quoi ?<br class="autobr" /> A cette même époque, alors que Simone Veil se battait pour cette loi, le parti communiste était contre l'avortement.<br class="autobr" /> Je suis tombée deux fois enceinte sur contraception. Et comme j'avais connu la maltraitance, j'ai décidé de ne pas reproduire ce que j'avais connu, et donc de ne pas avoir d'enfants. La maltraitance des enfants est un sujet peu politique à gauche et à droite en France : 700 enfants meurent chaque année sous les coups des parents ; certains de ces enfants sont torturés pendant des années avant d'en mourir. On n'a pas de chiffre sur le nombre d'enfants survivants qui gardent des séquelles, on parle de dizaine de milliers d'enfants.<br class="autobr" /> Nous les femmes, on dit merci à Simone Veil.</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-07T17:17:26Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72609 2018-07-07T17:17:26Z <p>Quand j'entends un discours comme celui du début de la bande-annonce, ça me donne des boutons. Non, jamais je n'accepterai le libéralisme, l'idéologie du "gagne ou crève" qui est la véritable essence de la droite. La Sécurité Sociale a le mérite d'exister, même si sa couverture est encore trop souvent insuffisante. Un progrès de justice sociale serait, selon moi, qu'elle ne fasse plus l'objet d'une cotisation spécifique, mais soit financée par l'impôt progressif sur le revenu, autrement dit payée essentiellement par les plus riches. Pour les non-imposables, on pourrait prévoir une cotisation symbolique, minime, par exemple de 20 € par an.</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-07T13:37:20Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72603 2018-07-07T13:37:20Z <p>Soit, mais où voulez-vous en venir ?<br class="autobr" /> D'une situation perfectible, vous préférez sans doute en nier son bien fondé par rancune ?<br class="autobr" /> Ce qu'il y a de terrible avec de tels raisonnements, c'est que vous fournissez les armes à la réaction tellement reprises par ceux qui ajoutent à ce genre de diatribe qu'on fait trop de social dans ce pays "d'assistés".<br class="autobr" /> Selon votre logique, ne vaut que ce qui vous bénéficie personnellement. La lutte des classes est bien finie avec vous, c'est certain.<br class="autobr" /> Telle qu'elle fut conçue, elle a pourtant su évoluer parfois jusqu'à la CMU mais comme c'est trop tard pour vous, elle peut bien disparaitre, vous ne la regretterez pas.</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-06T07:50:33Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72582 2018-07-06T07:50:33Z <p>Merci la p'tite école pour cette belle émission !</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-06T07:26:24Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72581 2018-07-06T07:26:24Z <p>Je voudrais dire aux députés LREM d'écouter ce document leur mettre la honte par leur vote en "catimini" de gommer le nom SÉCURITÉ , que l'on devrait (comme le disait CROIZAT à L'AN en 1951 " nous devons défendre ce nom généreux SECURITE SOCIALE " À EN MOURIR, je compte sur vous François Ruffin de rappeler à tous ces députés LREM cette extraordinaire solidarité qu'est la SECU, dont tous nous bénéficions vous compris députés LREM.!!!! Grâce au Ministre A.Croizat. j'ai 85 ans, je me rappelle à SCEAUX la mise en place dans des baraquements provisoires, avec des chaises disparates .j'avais 13 ans en 1946. Alors gardons ce trésor ! ! !<br class="autobr" /> Il est vrai, que A.Croizat était communiste et pourtant il aurait bien sa place aussi au Panthéon. Un homme digne,</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-06T07:00:35Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72580 2018-07-06T07:00:35Z <p>Faire connaitre le site humanite.fr et sa pétition contre la décision de Macron de supprimer la secu de la constitution afin d'ouvrir le marche aux assureurs prives comme pour les retraites aussi instaurées par le ministre PCF Croizat ; Pour la publication Résistance en Rouergue , j 'enregistre le témoignage de survivants des maquis Pas surpris de la guerre de revanche contre les conquis du C.NR . Je constate l ignorance totale des citoyens , quand , journal en mains je propose de signer la pétition. Les plus jeunes, les plus concernés , ignorent même la secu , et la retraite c est loin mon bon monsieur. Hélas, le PCF est seul au combat sur le terrain pour sauver notre héritage social . comme contre les traites de Maastricht et le TCE , Humanité et pétitions en mains . LES MEDIAS PREFERENT PHILIPPOT DUPONT AIGNAN ET MARION MARECHAL LE PEN NOUS VOILA . HISTOIRE VRAIE :J AI EU L HONNEUR DE RENCONTRER Fernand Grenier , qui a connu Guy Moquet , emprisonné dans un camp . C 'est lui qui a porté le texte du vote des femmes devant l Assemblée en 1946 . Il était à Londres le représentant du PCF , QUI LE CONNAIT ? Bien Mme Weil est au Pantheon mais pas M.C Vaillant Couturier qui fut RESISTANTe DEPORTEE GRAND TEMOIN AU PROCES DE NUREMBERG.Elle fut , jeune journaliste la première à photographier le camp de Dachau ; qui le sait ?<br class="autobr" /> . Pas d 'émission SUR ELLE SAUF UNE FOIS FRANCE CULTuRE. En 1983 . NI F. GRENIER NI ELLE N IRONT AU PANTHEON .</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-06T05:15:21Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72579 2018-07-06T05:15:21Z <p>Magnifique reportage de F Ruffin, actuel député picard. On aimerait qu'il réussisse aussi, durant son mandat, à éveiller les consciences et motiver la base. Il s'y emploie mais l'epoque n'est plus la même. Nous souffrons de léthargie provoquée par la « com » langue de bois...avec un peu de foot pour compléter « l'assomoir » </p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-06T04:55:38Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72578 2018-07-06T04:55:38Z <p>Bravo pour cette rediffusion en accès libre. Maintenant il faut proposer la pétition du journal l'Humanité autour de nous.</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-05T23:41:04Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72577 2018-07-05T23:41:04Z <p>J'ai écouté vos dires concernant la SS. Vous dites que c'était fait pour protéger les plus faibles.</p> <p>Si je ne me trompe, il fallait être travailleur, aussi bien pour avoir droit à la sécurité sociale que pour avoir droit à la retraite.<br class="autobr" /> Donc, les plus faibles n'avaient droit à rien. J'ai 68 ans. Et quand j'ai commencé à travailler, je travaillais en intérim, et si je restais plus de trois mois sans travailler, je perdais le droit à la SS.</p> Ambroise Croizat nous avait prévenus : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-05T16:36:23Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72571 2018-07-05T16:36:23Z <p>En 1984, je travaillais l'été dans l'hôtellerie, pour payer mes études, j'ai fait une insolation qui m'a fait perdre la vue 3 jours, mes collègues ce sont occupés de la pharmacie. Celle -ci n'ayant pas rendu ma feuille de maladie, j'allais la réclamer. Je me suis fait sortir de la plus belle des façons, avec la menace d'intervenir auprès de mon employeur, ma démarche étant jugée scandaleuse. De retour au boulot, mon employeur est rentré en furie et m'a déclaré : "SI VOUS N'AVEZ PAS LES MOYENS DE VOUS FAIRE SOIGNER, VOUS N'AVEZ QU'À NE PAS ÊTRE MALADE !"<br class="autobr" /> A bon entendeur, Salut !</p> Ambroise Croizat nous avait prévenu : « le patronat ne désarme jamais » 2018-07-05T13:51:12Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/ambroise-croizat-nous-avait-prevenu-le-patronat-ne-desarme-jamais#comment72567 2018-07-05T13:51:12Z <p>Super émission Merci !</p>