1968, de grands soirs en petits matins - commentaires