La pensée en otage - commentaires