Petite géopolitique des super-héros - commentaires Petite géopolitique des super-héros 2018-03-26T18:13:19Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70693 2018-03-26T18:13:19Z <p>De toutes façons, y'a plus de répondeur. Et on ne sait toujours pas pourquoi...❓</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-26T07:31:04Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70672 2018-03-26T07:31:04Z <p>Bonjour Yael, nous avons utilisé Watchmen comme contre exemple pour justement être un peu moins manichéen...pardon si c'est raté.<br class="autobr" /> A la réflexion nous aurions pu aussi utilisé le génial " Mister Freedom" 1969 de William Klein <a href="https://www.youtube.com/watch?v=ZWyAyyZniRA" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">https://www.youtube.com/watch?v=ZWyAyyZniRA</a><br class="autobr" /> gros regret !<br class="autobr" /> Kévin</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-25T20:59:25Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70670 2018-03-25T20:59:25Z <p>Bonjour !<br class="autobr" /> M. Mordillat a toujours eu un regard critique (dans le bon sens du terme) sur la religion ; plutôt vue chez lui, comme une conception du monde qui enferme l'homme au lieu de le libérer. Sa lecture très superficielle de la religion, ici, le manichéisme, empêche, en quelque sorte, la profondeur. M. Mordillat est un "surfeur" ; sinon, il aurait vu le coté progressiste du manichéisme : la transformation du mal par le bien. <br class="autobr" /> Meilleures salutations !<br class="autobr" /> Henry Philippe</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-25T14:48:39Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70664 2018-03-25T14:48:39Z <p>Décidément, la religion est la grande obsession de Mordillat et c'est là où il est régulièrement "mauvais" (mais pas toujours). Il est dommage pour nous qu'il ne s'en aperçoive pas. Que l'appui politique serve une religion, assurément, que sa persécution la desserve, tout à fait. Parfois. Car la politique peut tout aussi bien compromettre la religion et la persécution l'affermir. Par ailleurs, pourquoi la politique s'allie-t-elle avec une religion si ce n'est parce qu'elle s'est imposée... religieusement ? Le christianisme a été persécuté er proscrit, et il a triomphé contre l'Empire, ce qui a fini par provoquer un changement d'alliance (avec Constantin). Et si le christianisme orthodoxe est en bonne grâce auprès de l'État russe, jusqu'à un certain point d'ailleurs, c'est aussi parce qu'il a patiemment résisté à l'athéisme d'État. Un peu de dialectique cher ami ! Pas de manichéisme en somme !</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-25T10:13:21Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70660 2018-03-25T10:13:21Z <p>A qui s'adresse le transhumanisme ? Réfléchissons simplement avec du bon sens (pas besoin d'intello, servons nous de notre cerveau) : aux personnes économiquement faibles ? Non, aux personnes ultra-riches qui ont ceci de commun avec les autres : un corps de chair promis à la mort. A quoi cela sert d'entasser des fortunes colossales si on ne peut pas en profiter le plus longtemps possible ? L'homme augmenté c'est un peu repousser la mort. C'est aussi se démarquer du commun des mortels. (Souhaitons que ces apprentis sorciers vivent le sort d'Icare ou le même effondrement que la tour de Babel.)</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-25T09:02:00Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70656 2018-03-25T09:02:00Z <p>Merci à Gérard Mordillat pour cette piqûre de rappel salutaire sur le manichéisme au cinéma (mais pas seulement), puisque nous sommes tous influencés peu ou prou par cette idéologie simpliste, véhiculée par la propagande hollywoodienne et relayée quotidiennement par les médias dominants. Elle a (entre autres) pour effet néfaste de nous dispenser de réfléchir et d'analyser, afin de prendre conscience de la complexité insondable du réel, où les notions abstraites de bien et de mal sont, au mieux, sans intérêt.</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-24T13:00:09Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70633 2018-03-24T13:00:09Z <p>Merci. Si ce conseil s'adresse à moi ? bien que je connaisse et respecte les travaux de M Onfray ses lectures ne m'intéressent pas. Je préfère de loin les livres de Guy Debord sur la société du spectacle, ceux des situationnistes après Heidegger et Marx pour garder confiance en l'avenir</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-24T11:03:47Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70631 2018-03-24T11:03:47Z <p>Vous dites que le répondeur est gratuit. Pas pour moi je suis a Yaoundé en République du Cameroun.</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-24T11:01:26Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70630 2018-03-24T11:01:26Z <p>Relisez : Michel Onfray 《Traité d'Athéologie》</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-24T08:30:51Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70624 2018-03-24T08:30:51Z <p>Passer du bien & du mal vers l'homme augmenté & l'homme ordinaire ? : Savez-vous qui sont les financeurs du transhumanisme ? Dans quel but travaillent-ils dans leur labo ? Pourquoi veulent-ils "augmenter les êtres humains" ? A qui seront vendues ces soi-disantes "innovations" ? A qui serviront-elles ? et finalement : comment ces chercheurs vont-ils concilier science & Conscience ? ...</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-23T17:22:40Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70608 2018-03-23T17:22:40Z <p>Mouais, je ne suis pas très convaincue. Et j'ai manqué de m'étouffer en voyant The Watchmen comme exemple de manichéisme. Autant sur la Justice League, pourquoi pas ? Mais Watchmen qui montre un monde dominé par l'Amérique grâce à un héros ultraviolent, violeur et assassin de Kennedy et une bombe atomique vivante... comment dire ? <br class="autobr" /> Bien sûr que les super-héros sont des vecteurs de propagande, mais c'est infiniment plus subtil que les gentils héros américains face aux vilains russes...</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-23T10:43:23Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70595 2018-03-23T10:43:23Z <p>La démonstration de la dangerosité de la religion par le biais des supers héros, ne me convainc pas.<br class="autobr" /> Les supers héros en tant que produit culturel de l'imaginaire américain sont déjà supers flippants , en effet par leur manichéisme primaire , mais surtout en tant que projection idéalisée d'un inconscient collectif infantile surpuissant et mégalomaniaque dans la quête de la justice, justice qui n'est jamais tangible dans la la vie réelle puisque la société américaine est très inégalitaire. Sans parler de l'inspiration des super héros sur le transhumanisme ou "l'homme augmenté" actuellement en cours dans les laboratoires de la silicon valley. <br class="autobr" /> Le manichéisme risque de pencher ,non plus du côté Bien/Mal mais du côté homme augmenté/homme ordinaire...</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-23T08:18:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70587 2018-03-23T08:18:53Z <p>Mouais...<br class="autobr" /> Je ne suis pas fan de ce genre de ciné, mais y voir ce qui n'y est pas relève de la Super Cherie !<br class="autobr" /> Ces films ne sont que les adaptations de bandes dessinées (comix) écrites pour certaines depuis les années 50, et où TOUS les personnages (bons et méchants) sont soit américains pour souche, soit extraterrestres.<br class="autobr" /> S'attaquer à l'adaptation plutôt qu'au roman qui en a été la source, c'est se tromper de cible.<br class="autobr" /> Je ne vois vraiment pas ce que ce salopard d'Erdogan, ce con de Netanyahou ou cet escroc de Macron viennent faire dans la Demon Stration.<br class="autobr" /> Par contre présenter les auteurs de ces comix en mettant en relation leur œuvre et leur idéologie (exemple de Franck Miller) aurait peut-être été plus intéressant.</p> <p>Sans rancune</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-22T21:22:04Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70579 2018-03-22T21:22:04Z <p>Moi je parlerais du Mal et du Bien. Le Bien ne posant guère de problème, intéressons nous au Mal. La Liberté par exemple, (racine du mot libéral), c'est aujourd'hui pour l'individu le choix de faire le Mal (et le plus souvent en prétendant faire le bien). L'histoire millénaire de l'humanité nous apprend jusqu'à nos jours cette évidence . Il n'y a de vraie Liberté que collective ! Sans l'Autre je n'existe pas et les Droits de l'humain ne devraient être compris que comme devoir individuel au respect du droit de(s) l'Autre(s). Etant moi-même l'Autre de la collectivité je bénéficie de ce droit que le(s) Autre(s) me doi(ven)t. Pourquoi un homme blanc, riche, intelligent, fort, aurait-il le droit de faire usage de son révolver inscrit dans la constitution d'un état bâti sur le génocide et l'esclavage. L'exclusion de celui qui est noir, pauvre, naïf, faible est la vraie lèpre de notre humanité qui se décline en racisme, seule variable de cette exclusion dont on tolère la mise à l'index. A propos des US, pays de cette liberté individuelle criminelle, j'apprends dans la revue "AMERICA N° 4 par Benjamin Whitmer que tous les américains fête thanksgiving croyant perpétuer une bonne action des indiens envers des pèlerins colonisateurs en perdition alors qu'il s'agit de la commémoration d'un génocide horrible d'une tribu indienne sous de faux prétextes et ayant donné lieu à une journée d'action de grâce pour les avoir horrriblement éliminés.</p> Petite géopolitique des super-héros 2018-03-22T20:09:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Petite-geopolitique-des-super-heros#comment70578 2018-03-22T20:09:41Z <p>Cette vidéo me fait penser à une réflexion que je me suis déjà faite sur les bons et les méchants.</p> <p>Je cite Howard Zinn dans le livre "Se révolter si nécessaire" :<br class="autobr" /> "Ah ! On a vaincu Hitler, par conséquent tout est bien. Nous étions les bons, ils étaient les méchants.<br class="autobr" /> Ce dont je me suis rendu compte alors, c'est qu'une fois qu'il avait été décidé - et c'est ce que nous avions décidé au début de la guerre, ce que j'avais décidé - qu'ils étaient les méchants, nous étions bons. Ce dont je ne m'étais pas rendu compte, c'est que dans le cours de la guerre, les bons, deviennent les méchants. La guerre pervertit tout le monde. De sorte que les soi-disant bons se mettent à se comporter comme les méchants."</p> <p>On peut également faire ce parallèle avec des politiques qui condamnent "les terroristes". On ne peut que leur donner raison et pourtant l'attitude de ces mêmes politiques n'est-elle pas terrorisante en terme "social", "écologique" ou "économique" ?</p>