Serge Halimi : quand la gauche essayait - commentaires Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-08T12:42:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70227 2018-03-08T12:42:53Z <p>Oui c'est mort.C'est con hein ?C'est encore plus con qu'avec ce répondeur, on entendait moins de messages enthousiastes sur l'émission (les mille merci pour votre émissions etc..que l'ont trouve à chaque fois maintenant) .Attention, je ne critique pas les écrits des auditeurs, je dis juste que les enthousiastes sont chiants à lire.<br class="autobr" /> Pour info, Le répondeur est ce que les gens ont le plus retenu des années Mermet, nous le priver c'est nul.<br class="autobr" /> Autre chose, Ca fait 30 ans que j'entends parler du grand soir à LBSJS.J'attends toujours en me bougeant le cul un minimum.<br class="autobr" /> La gauche au pouvoir ?Une occase s'est présentée la dernière fois,non ? Mélenchon et Hamon ça aurait été pas mal non ?Historique même ! on aurait peut être eu Filoche au gouvernement,y avait de l'espoir non ? ben non,gros flop.Et pourquoi donc ?il faut chercher dur dur la raison de cet échec ( que je ne trouve toujours pas clairement,merci Mermet, pas une émission sur cet échec, ça aurait été intéressant non ?)<br class="autobr" /> Les merdias s'occuperont (s'occupent)de Mélenchon lorqu'il grimpe, comme il font toujours.D'ailleurs même aujourd'hui les gens que je rencontre ne le blairent pas pour la plupart, et ça c'est un obstacle à mon avis.</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-06T21:13:37Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70170 2018-03-06T21:13:37Z <p>Les mouvements de gauche en France auraient-ils eu autant d'impact durant le 20e siècle si la révolution bolchévique n'avait pas vaincu en 1917, instaurant une politique d'anéantissement des anciennes classes dominantes en Russie ? Est-ce que la peur que cette révolution a inspiré chez les bourgeois du monde entier n'a pas contribué au succès des mouvements des travailleurs français notamment ? D'une certaine manière, la puissance du régime soviétique ne nous a-t-elle pas permis indirectement d'accéder à toutes nos protections sociales ? J'étais surprise que ce facteur international ne soit pas du tout mentionné dans votre entretien, par ailleurs très instructif !</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-06T20:49:58Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70167 2018-03-06T20:49:58Z <p>Tout à fait d'accord avec Alain Barasz (lycée du Raincy en 68 ?) : en 1972 ce sont les communistes qui ont créé un rapport de force entrainant le PS à signer le programme commun de gouvernement. Mitterand a été obligé de l'appliquer en 1981 puis il a cédé à la pression de la classe dominante en abandonnant son application et il n'y a plus eu de ministres communistes au gouvernement. Serge Halimi a omis de le mentionner. Mais je constate que lorsque le PC est affaibli ce n'est pas signe de progrès pour le peuple. La France insoumise ferait bien de réfléchir à cela. Son programme est en deçà du programme commun de l'époque. Sans doute correspond-t-il à la situation actuelle et permettrait-il au moins de "renverser la vapeur" ? Une ancienne lycéenne du Raincy (c'était pas tous des bourges !)</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-04T14:39:47Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70103 2018-03-04T14:39:47Z <p>Mal nommer les choses participe au malheur du monde, disait Camus.</p> <p>Alors pourquoi ne pas dire les choses pour ce qu'elles sont : "Union Européenne" au lieu de "Europe" ? par exemple.</p> <p>Ne pas nommer une chose correctement, c'est accroître la peur de cette chose ou pire, empêcher l'action contre elle. C'est ce qu'il se passe avec l'UE. Je suis bien contente d'entendre Serge Halimi reconnaître que l'UE empêche toute politique progressiste, mais il n'en tire pas la conclusion qui s'impose : on quitte cet ensemble supranational qui détruit notre démocratie et nous vole nos droits sociaux et civiques.</p> <p>On ne négocie pas avec des psychopathes. On les fuit !<br class="autobr" /> www . pardem . org</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-04T14:36:06Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70102 2018-03-04T14:36:06Z <p>Ce qui est quand même étrange dans cette heure de dialogue, c'est que la lutte des classes n'est jamais mentionnée.</p> <p>Actuellement, Macron livre une guerre de classe réelle contre nous autres des classes dominées. C'est évident, même si cette guerre de classes était déjà menée depuis le tournant de la rigueur de 1983... guerre initiée par les socio-traitres du PS.</p> <p>Alors ne pas entendre parler de lutte de classes, ça me désole. Profondément.</p> <p>Comme tout ce délire sur la gauche. A un moment, il est même évoqué une "gauche néolibérale" ! Mais on rêve ou quoi ?! Soyez précis ! En tant qu'intellectuels engagés dans la défense des classes dominées, mieux que personne vous savez la valeur des mots : ne parlez plus de gauche et de droite : dites plutôt que certains groupes et partis défendent une politique en faveur des classes dominantes - ce qui arrive actuellement. La politique en faveur des classes dominées, depuis 1789 à nos jours, a dû occuper une dizaine d'années de pouvoir dans notre pays.</p> <p>Le clivage gauche/droite est devenu obsolete, nos concitoyens n'y croient plus. Ce qui est désormais parlant et réel, c'est le clivage de classes (dominantes vs. dominées). Ne pas évoquer la lutte des classes et toute l'analyze qui en découle, est une faute non seulement intellectuelle mais aussi politique majeure. Et une des raisons pour laquelle les classes populaires dominées ne votent plus ou peu pour les partis dits "progressistes".</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-04T11:14:16Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70099 2018-03-04T11:14:16Z <p>On ne dévalue pas l'euro. On en sort, on le quitte, on l'abandonne.<br class="autobr" /> Et au passage, on quitte l'UE aussi, car le véritable carcan, c'est bien elle.<br class="autobr" /> Sinon, on est condamné à faire du Tsipras. JLM s'en défend mais il fera du Tsipras car il n'a pas pensé/prévu la sécession hors de l'UE. Résultat : les mesures conservatoires ne seront pas prises (fermeture de la Bourse, interdiction de sortie des capitaux, nationalisations, réinstauration de la Banque de France comme seul émetteur de la monnaie, etc) et l'on se retrouvera le couteau sous la gorge, à savoir plus de liquidités. Le pays sera étranglé et retour à la case départ. C'est ça qu'on veut ???</p> <p>Non, il faut faire les choses dans le bon ordre. On quitte l'UE, et l'euro avec. On instaure les mesures citées plus haut pour préserver notre pays des attaques de la finance, et ensuite on pourra mettre en oeuvre les politiques bénéfiques aux classes dominées. C'est ce que propose le PARDEM, Parti de la Démondialisation (www . pardem . org).</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-04T10:10:49Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70093 2018-03-04T10:10:49Z <p>Dommage, "manifestement" vous et vos (ap)pareils n'ont pas bien lu le Programme en Commun... Ce qui aurait pu nous éviter ce macronisme calamiteux. Il vaut mieux avoir raison dans sa tour d'ivoire en petit comité que de travailler à l'émancipation de tous, non ? C'est ça l'idée ?</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-03T16:48:42Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70081 2018-03-03T16:48:42Z <p>Vous avez oublié Didier Odieu Gloire à ma banque pour la musique !! ;-)</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-03T15:07:05Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70077 2018-03-03T15:07:05Z <p>C'est bizarre, S.Halimi souligne dans la première partie que pour accéder au pouvoir, il faut un programme modéré, et il oublie complètement cela dans la deuxième partie...Ensuite, sur 81, il « oublie » l'action des communistes autour du programme commun. J'y étais à l'époque, et je me souviens d'abord du « petit livre rouge » publié par le Parti, notre bataille pour le diffuser et l'expliquer et contraindre les socialistes à adopter le programme commun... quel soulagement lorsqu'ils ont cédé ! Je me souviens du 1er décembre 1972, meeting commun avec des centaines de milliers de participants, essentiellement des communistes, obligeant Mitterand à prononcer, « oui, union populaire », parce que nous crions tous ce mot d'ordre, qui n'était pas que cela. Et l'erreur de Marchais, ensuite, brisant l'accord à force d'exigences démesurées, et faisant porter sur le PCF la responsabilité delà rupture des négociations ; élan se traduit par un affaiblissement considérable de son score aux présidentielles, et explique la suite, et la sortie, là avec raison, des ministres communistes du gouvernement. Un peu anti-communiste Mr Halimi...Maintenant, comparons le programme auquel Mitterand a été obligé de se conformer, avec le programme de la France Insoumise, comme on dit, « y'a pas photo » !</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-03T14:24:25Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70075 2018-03-03T14:24:25Z <p>Merci pour cette superbe émission et aussi pour la programmation musicale. Quelle émotion quand on écoute Jean Ferrat chanter Aragon :<br class="autobr" /> Un jour, pourtant, un jour viendra couleur d'orange<br class="autobr" /> Un jour de palme, un jour de feuillages au front,<br class="autobr" /> Un jour d'épaule nue, où les gens s'aimeront<br class="autobr" /> Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche.</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-03T12:23:46Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70073 2018-03-03T12:23:46Z <p>Le truc c'est que quand ce sont les vrais salauds au pouvoir (PS, EM ou LR), on peut bien bloquer le pays pendant quelques jours, au bout d'un moment ils envoient l'armée et la police pour nous déloger. Ils criminalisent la contestation, tirent à coup de flashballs ou bombes assourdissantes sur les manifestants, procèdent à des arrestations et détentions totalement arbitraires. Et c'est encore la défaite assurée. D'autant que tout ça répand la peur dans nos rangs. Déjà que peu de gens sont près à se sacrifier pour un avenir collectif meilleur, si en plus on se fait tirer dessus, ça devient compliqué.</p> <p>On peut quand même attendre d'un président comme Mélenchon qu'il ne réponde pas par la violence si on descend dans la rue pour réclamer nos droits. Pas sûr du tout que le mouvement de 1936 ait pu aboutir à tous ces nouveaux droits si ça avait été la droite ou les fachos au pouvoir, au lieu de Blum.</p> <p>Par contre, il faudra bien, comme en 1936, qu'on mette la pression pour obtenir ce que l'on veut, et qu'on soutienne les bonnes politiques qu'il mettra en place, qui sans nul doute feront l'objet d'une grande résistance de l'oligarchie et de ses sbires (notamment médiatiques).</p> <p>La révolution internationale, c'est-à-dire des planètes parfaitement alignées au même moment, on peut sans doute attendre longtemps. Et puis, il faut toujours que ça commence quelque part, tel un feu qui se propage...</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-03T12:02:42Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70070 2018-03-03T12:02:42Z <p>100 ans qu'est-ce que c'est dans l'histoire humaine ? 100 ans dans un petit espace appelé France où des citoyens pensent savoir ce que Droite et Gauche veut dire. Une présentation simpliste pour une populace considérée par le pouvoir juste bonne à comprendre un match de foot. Donc on est de Gauche ou de Droite comme on est pour le PSG ou pour l'OM. Jamais personne ne donne la définition qu'il entend sur ces deux termes. Mais si l'on ne veut considérer que cette petite histoire, on voit bien que la "Gauche", ce sont ces moments rares d'émancipation d'une population qui se bat pour la dignité. En aucun cas en Europe des gens installés (le référendum n'y change rien), dans le confort des palais Bourbon ou de l'Elysée . La gauche ce n'est donc en définitif qu'un combat perpétuel pour la dignité.</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-03T10:24:08Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70067 2018-03-03T10:24:08Z <p>Bref ... Les partis de gauche ont toujours trahis l'élan des travailleurs. Comment croire que Mélanchon fera mieux, comment croire que le changement arrivera par les urnes. Ce qui fait vraiment peur aux capitalistes, c'est quand les travailleurs, ceux qui font la société se révoltent ensemble, quand les machines ne fonctionnent plus, quand l'argent ne parvient plus aux puissants, quand les travailleurs se servent eux-même, ça s'appelle la révolution, mais il faudrait qu'elle soit internationale !</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-03T10:19:15Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70066 2018-03-03T10:19:15Z <p>je prèfère Gisèle Halimi dans son combat contre la torture en Algérie et sa défense du droit des femmes lors des luttes pour le droit à l'avortement<br class="autobr" /> merci Gisèle Halimi</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-03T04:08:05Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70062 2018-03-03T04:08:05Z <p>Oui, en effet, le Front Populaire n'a même pas voulu faire la guerre en Espagne.</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-02T20:54:13Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70059 2018-03-02T20:54:13Z <p>Bonjour,<br class="autobr" /> Le répondeur c'est fini ?</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-02T20:22:51Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70057 2018-03-02T20:22:51Z <p>Passionnant ! Merci Messieurs HALIMI et MERMET pour ce rappel des faits et cette analyse des essais non transformés de la gauche Française mais bon gageons que le prochain soit le bon .</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-02T20:15:39Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70056 2018-03-02T20:15:39Z <p>À la fin de l'entretien, quand Serge Halimi parle de l'importance de l'arme que représente la dévaluation dès l'arrivée au pouvoir pour un gouvernement de gauche, la première question qui m'est venue est : comment fait-on pour dévaluer l'euro ?...</p> Serge Halimi : quand la gauche essayait 2018-03-02T19:31:58Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/serge-halimi-quand-la-gauche-essayait#comment70055 2018-03-02T19:31:58Z <p>A vous écouter je me sens inculte alors je vais me jeter sur le bouquin qui éclairera la nuit sans étoiles dans laquelle je gamberge .<br class="autobr" /> (Heureusement que LBSJS est là pour faire ce travail : nous rendre moins ignorant !)</p>