Pénibilité : #moiaussi - commentaires Pénibilité : #moiaussi 2017-12-27T18:52:09Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/penibilite-moiaussi#comment68548 2017-12-27T18:52:09Z <p>Bien rectifié ! L'article concerné ne me semble pas si révélateur du clivage qui en effet empeste les cabinets du pouvoir, mais ça fait du bien ce tir.. D'ailleurs je me permets d'ajouter que le combat moderne des femmes pour leur liberté ne sera convaincant que si déjà entre elles, on accepte de faire Cause commune (+ facile à taper qu'à faire je sais).<br class="autobr" /> Me dis souvent que si le poète avait su qu'1 jour (si proche, en fait) la femme s'acharnerait à copier bêtement l'homme, il aurait tourné 7 fois sa plume dans son.. encrier, avant de déclamer qu'elle était son avenir !</p> Pénibilité : #moiaussi 2017-12-19T18:28:58Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/penibilite-moiaussi#comment68286 2017-12-19T18:28:58Z <p>Arrêtons s'il vous plait ! En quoi la pénibilité dans le milieu scolaire serait exclusivement réservée au femme ? A 6 min 05, "s'occuper des enfants (...), s'occuper des courses", je suis un homme et je fais toutes ces tâches avec la plus grande joie du monde tous les jours...! Je suis professeur en primaire et je m'assoie en effet comme tous (et toutes) sur de petites chaises, donc je n'aurais pas accès à ce droit de souffrir également ? Car je suis un homme ??? (à 6 min 20). Et aussi je me questionne : suis-je à temps partiel car je suis une femme ? NON ! Nous sommes dans une société qui veut créer ces clivages pour faire oublier LA seule chose essentielle : la lutte des classes...Si je suis abonné à Là-bas si j'y suis et si j'écoute cette émission sur Inter depuis 1999, que je lis le Monde Diplo depuis la même période, ce n'est pas pour entendre cette bien pensence-macronienne sur cette antenne...</p> Pénibilité : #moiaussi 2017-12-18T12:00:44Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/penibilite-moiaussi#comment68267 2017-12-18T12:00:44Z <p>L'intervention de Cécile Andrzejski est très intéressante, mais lorsque elle a parlé des atsem, elle a oublié les institutrices. Or en maternelle,(ou les enseignantes sont en très grande majorité des femmes) durant la journée elles sont plus de temps en contact avec les enfants que les atsem,(elles en ont environ 30 par classe) elles aussi se penchent, subissent les cris, s'assoient sur des chaises d'enfants et ont parfois des relations douloureuses avec les parents d'élèves. ça serait sympa de ne pas les oublier merci, d'autant plus que la pénibilité de leur travail est vraiment, mais vraiment invisibilisée</p> Pénibilité : #moiaussi 2017-12-16T09:22:42Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/penibilite-moiaussi#comment68240 2017-12-16T09:22:42Z <p>Confirmation que le travail des femmes est invisible. D'autant plus, que culturellement, les femmes ont pour particularité de toujours rechercher, avant tout, à s'adapter et à trouver des solutions aux problèmes qu'elles rencontrent !<br class="autobr" /> Et quand un mec comme Macron, viens me parler de la pénibilité au travail ou l'inadéquation du terme .....la moutarde me monte au nez et je ronge mon frein....parce que c'est samedi matin, et que j'ai pas l'intention de faire toute seule la révolution dans ma cuisine.</p>