Le pouvoir de n’importe qui - commentaires Le pouvoir de n'importe qui 2019-03-25T14:06:56Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment78636 2019-03-25T14:06:56Z <p>Cet intellectuel ne dit pas autre chose que, au pouvoir, Mélenchon = Macron. Malgré son affirmation de non intervention politique, Rancière est un soutien implicite au bloc bourgeois. Il propage une doctrine du défaitisme. Il décourage le misérable en lui proposant d'attendre le grand jour.</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-10-06T17:36:35Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment66278 2017-10-06T17:36:35Z <p>J. Rancière est d'abord un très grand philosophe. Son œuvre est remarquable - et le mot est faible -. Sans vouloir nécessairement critiquer le mouvement social actuel, chacun devrait s'intéresser à la pensée qu'il développe. C. Piaget ne dit pas autre chose que Rancière dans l'interview proposée sur le site.<br class='autobr' /> Le mouvement social aurait intérêt à lire ses textes et entretiens sur la démocratie, sur l'égalité, sur Jacotot, et à mesurer la lucidité de ce qu'il dit de la situation présente. Il développe quelques idées-fortes, simples, qui peuvent réorienter l'action et la réflexion de celles et ceux qui déplorent le caractère trop peu démocratique de notre système actuel, c'est-à-dire quasiment tout le monde.</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-09-13T22:38:09Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment65682 2017-09-13T22:38:09Z <p>Racine.</p> <p>Le principal problème tient du fait que chacun devrait se connaître assez pour percevoir ce qu'il attend de son existence en s'extrayant de schémas imposés voire intégrés. Cet exercice sur soi-même est la 1ère étape pour reposer la question de la collectivité et n'a pas vocation à figer des certitudes pour une vie entière mais plutôt pour que des flux se croisent dans l'échange permanent. <br class='autobr' /> C'est de la permanence de ses échanges en actions et individus (renouvelables, révocables) non inféodés à des formulations pyramidales que des organisations fiables peuvent émerger. Si nous en sommes arrivés à une société du contrôle de tous par tous c'est que nous y avons adhéré puis consentis par des puissances construites de besoins futiles et de faux désirs incluant le règne de la compétition sans limites. La démocratie, telle que nous la connaissons est-il un vocable encore pertinent ?</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-07-10T12:03:25Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment65069 2017-07-10T12:03:25Z <p>Complètement d'accord avec Yann et Vinnie. <br class='autobr' /> FI c'est l'incapacité à passer à l'idée de lutte de classe.</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-07-08T17:26:05Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment65055 2017-07-08T17:26:05Z <p>Décidément je trouve Jacques Rancière malin, fin, mais pas du tout subversif.<br class='autobr' /> On a tous pigé dans quel cul de sac la gauche radicale s'est retrouvée à force de défaites.</p> <p>Mais quand on voit le niveau atteint dans l'exploitation des hommes et de la nature dans notre monde, il me semble qu'il serait urgent que tous les brillants analystes qui décortiquent les structures de ce néolibéralisme mortifère passent du « contre » au « pour ».</p> <p>Nous devons redevenir RÉVOLUTIONNAIRES, et cela veut dire penser et organiser un autre système de production de richesses. <br class='autobr' /> Soyons sûr qu'au moment on l'on remettra en question la légitimité de la propriété lucrative, qui est la clé du système d'exploitation capitaliste, et bien ce jour venu l'imposture FN "parti du peuple" disparaitra d'elle même comme le vampire à la lumière du soleil.</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-07-05T09:55:38Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment65017 2017-07-05T09:55:38Z <p>Pourquoi tant d'oeillères, de mauvaise foi et de présentations tronquées ? <br class='autobr' /> J'invite Yann Lootgieter et Vinnie Reb et tous les citoyen-ne-s à relire le programme "L'AVENIR EN COMMUN" de La France insoumise. Ce programme, fruit d'une élaboration collective, n'est qu'une étape et est destiné à évoluer de manière permanente. Il pause déjà les bases d'une appropriation collective des moyens de productions et d'une sortie de l'Europe actuelle si nous n'arrivons pas à la transformer en une organisation des peuples.<br class='autobr' /> Cracher dans la soupe parce qu'elle est trop tiède ou sans saveur selon ses gouts personnels, c'est facile. Agir pour que les orientations proposées deviennent des objectifs à atteindre collectivement par l'action du plus grand nombre de personnes me semble la seule voie efficace.<br class='autobr' /> L'Histoire de l'humanité le démontre. Encore faut-il la lire sans oeillères partisannes et croire que nous avons raison tout seuls dans notre pré carré.</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-07-04T07:45:21Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment65011 2017-07-04T07:45:21Z <p>Cela fait longtemps que l'économiste philosophe Frédéric Lordon dénonce l'aberration d'avoir inscrit dans le marbre des traités de l'union européenne les éléments clés imposant une politique économique forcément néolibérale.</p> <p>Dans le premier épisode de cet intéressant entretien, un des représentants du projet local grec Mikropolis identifie parfaitement le système responsable de la situation grecque : "Ne pas vivre comme des esclaves, [...] ne pas tomber dans une situation toujours plus aliénante, ne pas tomber dans la situation dans laquelle nous conduisent l'union européenne et la troïka". Les grecs ont pour beaucoup bien compris que plus rien de sérieux ne se décide au niveau national grec.</p> <p>Monsieur Rancière reste visiblement bloqué dans ses réflexions, et plus largement l'entretien, au niveau franco-français très largement dépassé quand 80% des lois françaises ne sont que des transcriptions de lois européennes.</p> <p>Il n'est guère étonnant d'avoir un sentiment d'impuissance, d'impossibilité de changer les choses quand on est dans un tel décalage entre le cadre dans lequel on place quasi uniquement sa réflexion (la France) et la réalité du centre principal de pouvoir (L'union européenne).</p> <p>Nos politiques n'ont plus vraiment les manettes en main. Pouvoir changer de politique passe forcément par un débat sur notre appartenance ou non à l'union européenne : encore une thématique qu'il est urgent de ne pas laisser au FN !</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-07-03T12:40:06Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment65009 2017-07-03T12:40:06Z <p>Je me demande à chaque fois que je l'écoute si Rancière ne serait pas le plus intelligent des vieux cons : ayant tout vu et tout analysé, il propose... rien, juste l'amertume du dégoût comme horizon, mais avec beaucoup de finesse et de malignité.</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-07-01T20:50:12Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64992 2017-07-01T20:50:12Z <p>zut je me suis emmêlée les pinceaux... Jacques Rancière dit peuple des profondeurs....et non peuple de l'abîme (qui appartient à J. London)</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-07-01T10:46:29Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64988 2017-07-01T10:46:29Z <p>je n'ai pas encore écouté l'émission et je vais sûrement être hors sujet , mais après réflexion je pense que Daniel Mermet avec "Là-bas si j'y suis" a donné un , mille visages, une identité ou des identités multiples et multiformes à ce que Jacques Rancière nomme le peuple de "l'Abîme"... comme si, il avait sorti le peuple "de ses profondeurs" pour le rendre visible, non ? ( le travail que continue tous les journalistes proches notamment Ruffin avec les AVS par exemple)</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-30T13:51:25Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64976 2017-06-30T13:51:25Z <p>Le problem de la FI, c'est qu'efffectivement ce mouvement ne se met pas en rupture avec les outils de la classe dominante, notamment l'UE et l'euro. Ce manque de volonté de rupture signifie que son programme n'est pas applicable du tout. Il démontre aussi que la FI est une alliée objective du Capital puisqu'il ne cherche qu'à l'accompagner - ce que le PS en son temps voulait faire aussi, avec les résultats qu'on connaît.</p> <p>La solution ? la rupture avec les outils mis en place par les classes dominantes, capitalistes, à savoir : <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> le libre-échange <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> la dérégulation financière <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> les traités et institutions supra-nationales comme l'UE, l'euro, l'OTAN, le FMI, l'OMC, etc.</p> <p>En un mot : DEMONDIALISONS ! www . pardem . org</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-29T17:54:10Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64958 2017-06-29T17:54:10Z <p>Le problème de la FI est qu'elle ne fait que proposer un capitalisme amendé. On a bien vu comment mélenchon réagit aux idées de Bernard Friot par exemple.</p> <p>Le programme de la FI conserve les fondamentaux du capitalisme qui n'aurait pas grand chose à faire pour recouvrer ses fièvres intenses comme aujourd'hui..</p> <p>Il apparaît évident qu'il y a un hiatus entre la remise du pouvoir au peuple annoncée par la FI et un contexte économique qui échapperait à la souveraineté populaire, au profit de propriétés privées des moyens de production...</p> <p>J'insiste bien là-dessus : s'il n'y a pas de réelle démocratie économique, il ne peut y avoir de démocratie institutionnelle pérenne, même applicable....impossible.</p> <p>Bien que des dispositions encadrent dans l'Avenir en commun le pouvoir capitaliste, ses tenants demeurent les maîtres du jeu dans la mesure où les moyens de production restent entre leurs mains et que ce sont eux qui prennent ou nom l'initiative de la création d'emploi.</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-29T14:38:40Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64951 2017-06-29T14:38:40Z <p>Pour arracher quelque chose d'enthousiasmant -ou plus modestement de positif- à M. Jacques Rancière, il doit "falloir se lever tôt" (pardon pour la familiarité).<br class='autobr' /> En attendant, j'abonde tout à fait dans votre sens, Philippe Pierpont, quand vous dites si bien :</p> <p>"Plus l'exclusion augmente et plus le débat redevient possible dans la crise ainsi créée <strong class="caractencadre-spip spip">]. C'est ce qui permet l'émergence de nouveaux mouvements de gauche un peu partout et c'est là, dans le rejet de toutes les formes de contestation que je ne [le] suis plus car il me semble qu'il les juge plus sur la forme que sur le fond comme pour les insoumis qu'il définit sur la simple personne de Mélenchon."</p> <p>*Et d'ailleurs, pourquoi J. Rancière ne verrait-il pas là une "re-création des problèmes au-delà des choix imposés" ?</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-29T11:29:07Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64949 2017-06-29T11:29:07Z <p>Selon le journal "challenge", de puis 2000 nous sommes passé de 11 milliardaires à 80...Et la fortune de Bernard Arnaud multiplié par 17, tandis que le PIB de la France a été multiplié "seulement" par 2.<br class='autobr' /> <a href="https://www.challenges.fr/classements/fortune/2016/" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>https://www.challenges.fr/classements/fortune/2016/</a></p> <figure class='spip_documents spip_documents_center ressource oembed oembed_video oembed_youtube'> <div class="oembed oe-video async clearfix" style="max-width:800px;"> <div class="rwd-video-container oe-play-button" style="width:100%;height:0;padding-bottom:56.25%;background-image:url('https://i.ytimg.com/vi/Kf0yA1D9dRQ/hqdefault.jpg');background-repeat:no-repeat;background-position:center;background-size:cover;" onclick="if (jQuery(this).is('.oe-play-button')){jQuery(this).removeClass('oe-play-button').addClass('loading').html(decodeURIComponent('%3Ciframe%20width%3D%22800%22%20height%3D%22450%22%20src%3D%22https%3A%2F%2Fwww.youtube-nocookie.com%2Fembed%2FKf0yA1D9dRQ%3Ffeature%3Doembed%26autoplay%3D1%22%20frameborder%3D%220%22%20allow%3D%22accelerometer%3B%20autoplay%3B%20clipboard-write%3B%20encrypted-media%3B%20gyroscope%3B%20picture-in-picture%22%20allowfullscreen%3E%3C%2Fiframe%3E'));}" > <button onclick="jQuery(this).parent().trigger('click');">Play</button> </div> <style><!--/**/.oe-video .loading {background-image:url("prive/themes/spip/images/searching.gif")!important;background-size:auto !important;}/**/--></style> </div> <div class="spip_doc_titre" style="max-width:800px;"> <a href="https://www.youtube.com/watch?v=Kf0yA1D9dRQ" class="oe-title">Les gens sont cons, faut en profiter (live Ableton), lentourloop Dloaw mix </a> <span class="oe-author_name"><br /><i>par <a href="https://www.youtube.com/channel/UCKNLFT0QKDgkJjZwbGQdSDA">Rsf vlt</a></i></span></div> </figure> <p>Allez, bon courage !</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-29T07:50:02Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64948 2017-06-29T07:50:02Z <p>En réalité, une vraie démocratie permet le débat entre tous sur des choix les plus larges possibles. Peu importe qui les représente si chacun est audible. Ces choix concernent des projets de société mais telle qu'elle est conçue aujourd'hui, elle ne le permet pas. On en fait une affaire de personnes sur lesquelles ont veut incarner l'image projetée de nous même dans une identification de façade où peu de réflexion est faite au delà de la continuité d'un processus inscrit dans les visées décidées par les tenants d'un système qui verouille le débat autour de leurs intérêts. <br class='autobr' /> Remettre en cause le modèle devient impossible et je suis d'accord avec Rancière pour dire qu'il faut recréer les problèmes au delà des choix qui nous sont imposés mais la vérité est que pour l'instant, la remise en cause du consensus n'est pas majoritaire car petits ou grands, les intérêts de chacun semblent trouver leur compte dans ce jeu de dupes.<br class='autobr' /> Plus l'exclusion augmente et plus le débat redevient possible dans la crise ainsi crée. C'est ce qui permet l'émergence de nouveaux mouvements de gauche un peu partout et c'est là, dans le rejet de toutes les formes de contestation que je ne le suis plus car il me semble qu'il les juge plus sur la forme que sur le fond comme pour les insoumis qu'il définit sur la simple personne de Mélenchon.</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-28T20:29:39Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64944 2017-06-28T20:29:39Z <p>@ marie louise santamaria</p> <p>Rancière "refuse"-t-il la violence ?</p> <p>Il semble dire que, outre de ne pas chercher à rassembler les forces contestataires, œuvrant dans leur coin, les cortèges de tête se bornent à attaquer des symboles : voitures, banques, vitrines...forces de l'ordre........Soit un "vernis" plus qu'autre chose.</p> <p>Ils ne s'en prennent pas aux sources du mal, ceux qui décident, ordonnent notre oppression......Autant dire que la violence des cortèges est très modérée face aux oligarchies......La réponse est pour le moins contenue......souvenons-nous des révolutions de 1789 et du XIXe siècle, de la Commune notamment...</p> <p>Je n'ai pas lu le livre J. Rancière, mais peut-être aurait-il pu évoquer dans cette interview la complicité déjà décennale de ceux innombrables qui se disent aujourd'hui à raison oppressés, ne serait-ce que par la désignation depuis des lustres de ceux qui confisquent notre souveraineté et par cette obéissance quotidienne à lois de plus en plus injustes......</p> <p>"C'est à chaque instant que se renouvellent les liens de la servitude inégalitaire" écrit l'éditeur de Rancière</p> <p>Beaucoup ont voté en 2012 pour hollande, sachant qui il est.......franchement, faut pas jouer les victimes innocentes outre mesure...</p> <p>2017 : l'abstention fut forte, quelle sera l'ampleur de la contestation urbaine ?</p> <p>C'est un problème complexe, car aujourd'hui la violence d'Etat est décuplée, pas à son maximum, mais.....</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-28T17:14:01Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64937 2017-06-28T17:14:01Z <p>Cet entretien nous ramène à une réalité un peu rude. De quelque côté que l'on se tourne il semble qu'il y a peu d'espoir. Il est vrai que le capitalisme est un système rémanent. il se reconstitue en permanence en récupérant quelquefois ce qui logiquement devrait lui être fatale. Pour ces raisons nous serions tentés de penser que ce système ne s'effondrera pas à cause ou plutôt grace à des forces qui le contestent mais sur lui-même lorsqu'il aura dépassé la masse critique de ses contradictions. Il n'empêche que des mouvements comme celui de la FI reste un espoir car il propose indubitablement une alternative et à cet effet la suggestion de J. Rancière concernant la nécessité de créer sa propre actualité est déterminante. Dans cette hypothèse en effet la centralité des débats changera de camp.</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-28T12:55:39Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64931 2017-06-28T12:55:39Z <p>as t on le droit à l aune de notre propre expérience de refuser la révolte musclée des nouvelles générations ?toute fin d un monde ou d une civilisation comme celle de l ancien régime ne s est elle pas faite par le biais violent ?et toute révolution a été précédée de multiples révoltes sans grands résultats.la violence est aussi l ultime réponse à une autre violence autrement plus puissante et pernicieuse d autant plus si elle s exerce dans un cadre soit disant démocratique.ce serait si bien de se passer de ces éruptions mais on n a pas affaire à un monde de bisounours .ce sont des ploutocrates cyniques qui meme sans s apprécier savent s allier pour leurs intérets communs et ils ont les moyens.En particuliers les médias Ah les médias quel talent dans l enfumage quelle couardise aussi...bah cela devrait libérer du temps pour autre chose, ne serait ce pour vivre, de lacher télé radios et NET n en déplaise aux accrocs.DEVRAIT !excusez moi mais je pense que les carottes sont cuites que l humanité court à sa perte nous sommes une espèce en voie de disparition comme d autres et nous pouvons etre fiers d y avoir travaillé...cela ne m empechera pas de sortir dans la rue de parler à mes congénères d essayer de rendre visible une vie humaniste car ,n est ce pas, l élan vital est plus fort du moment ou l on est encore là</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-28T09:48:45Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64923 2017-06-28T09:48:45Z <p>En 1979 le taux de participation aux élections prud'hommale était de 63%. Je me rappelle vaguement qu'il y avait eu une vraie campagne qui occupait l'espace public y compris des messages télévisuels . Petit à petit ce taux de participation à diminué et le pouvoir a supprimé cette consultation, je fais ce parallèle avec les élections politiques d'aujourd'hui. Quand la campagne électorale est visible comme à la presidentielle, il y a un intérêt, par contre quand les médias l'occultent comme aux élections intermédiaires les taux d'abstentions explosent. La démocratie doit être un mouvement perpétuel, Il existe des outils actuellement, les syndicats sont insuffisament présents dans les entreprises et ce constat empêche l'émergence d'intérêts collectifs. Il faut être plus forts lors des combats qui nous opposent aux politiques libérales mais il faut aussi que la lutte des classes rentrent dans un état permanent avec le plus grand nombre.</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-27T17:37:27Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64904 2017-06-27T17:37:27Z <p>Cher madame/monsieur <br class='autobr' /> J'aimerais écrire ce court message pour m'adresser à Gérard Mordillat qui a fait un moratoire du monde du silence film de J.Y Cousteau il y a de cela quelques temps. J'aimerais a Mr. Mordillat que toutes les images montrant ce qu'il a cité reflète avec la mentalité de l'époque ( en 1956, le respect de l'environnement n'avait pas autant d'importance qu'aujourd'hui, (Cousteau a par la suite pris conscience que respecter l'environnement était capital bien des années plus tard vers la fin des années 70) d'ailleurs son fils le dit : nous étions des pionniers et comme tous les pionniers nous avons commis des erreurs). Pour finir, j'aimerais dire à Mr. Mordillat merci de m'avoir dégoûté du film Le Monde Du Silence ( moi qui ne l'avait pas vu) et lui poser la question suivante : faut-il quand même regarder le monde du silence ? <br class='autobr' /> Merci <br class='autobr' /> Walid</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-27T17:01:45Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64901 2017-06-27T17:01:45Z <p>Relativement à ce que Aude Lancelin dit en début d'émission, ce sont les institutions qui essentiellement excluent, privent du pouvoir les classes populaires, mais aussi toute personne, quelle que soit son appartenance socio-culturelle, dès lors qu'elle n'est pas, pour schématiser, habilitée à décider ou faire appliquer.</p> <p>S'abstenir de voter = s'exclure ?</p> <p>En 2017, cela dépend !</p> <p>Non, s'il s'agit de dire que le choix politique ne correspond pas aux attentes ou que l'on refuse de désigner, quoi que puisse être l'offre, des gens qui sitôt élus confisquent votre souveraineté (même s'ils jurent de vous la rendre plus tard.......)</p> <p>Mais aux législatives, nous avons assisté à une abstention massive de gens qui aux 1er tour des présidentielles ont largement voté. Notamment de la fi et du fn........Un milieu populaire ne comprenant soi-disant pas le sens de la députation ou l'annonce d'une vague "en marche" n'expliquent que partiellement ce désengagement.</p> <p>Le phénomène souligne, comme le dit Rancière, la centralité des présidentielles. Nombre de citoyens, notamment des mouvements populistes, considèrent que si leur candidat n'est pas élu à l'Elysée, alors tout est fini. Ce qui est s'exclure, lorsqu'insoumis, on réalise un 23 avril une quatrième place avec 19.7 %, soit la possibilité d'une vraie opposition à l'Assemblée, du moins dans le cadre de la lutte sociale..</p> <p>Pour le fn, je ne pleurerai pas dessus.</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-27T15:35:49Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64899 2017-06-27T15:35:49Z <p>google bloque tout je commence à paniquer le texte que j'ai voulu vous envoyer a été effacé sans confirmation d'envoi. vous avez mon nouvel e-mail gardez contact.<br class='autobr' /> marie-caroline</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-27T15:32:38Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64898 2017-06-27T15:32:38Z <p>bonjour,<br class='autobr' /> comment allez-vous ?<br class='autobr' /> Je suis très bléssée par l'analyse de jacques r. en ses conclusions : les luttes ne sont plus globales et anti-impérialistes ?<br class='autobr' /> Ne faut-il pas travailler pour des droits humains définis universellement valable pour tou être humain-e- dès sa naissance, ne faut-il pas trouver le moyen de mettre fin à la concurence mondiale de tous les citoyens les uns contre les autres, les famines d'afrique ne regardent-elles que les africain.e.s où est-ce le résultat de politique capitalistes en vigueur autoritairement sur toute la terre du fait de l'impérialisme occidental ?la guerre en syrie n'est-elle que la guerre des syriens ? effectivement, les luttes locales ont beaucoup d'avantages mais si on ne les relient pas au mondial, à l'heure des multinationales au pouvoir, elles sont très égoistes. non ?<br class='autobr' /> le reste de l'analyse m'a passionné et j'attends avec impatience que tout se rétablisse pour pouvoir visionner les entretiens avec jacques rancière et aude lancelin auxquels j'adresse mes meilleurs sentiments de fraternité. marie-caroline</p> Le pouvoir de n'importe qui 2017-06-27T15:32:21Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/le-pouvoir-de-n-importe-qui#comment64897 2017-06-27T15:32:21Z <p>bonjour,<br class='autobr' /> comment allez-vous ?<br class='autobr' /> Je suis très bléssée par l'analyse de jacques r. en ses conclusions : les luttes ne sont plus globales et anti-impérialistes ?<br class='autobr' /> Ne faut-il pas travailler pour des droits humains définis universellement valable pour tou être humain-e- dès sa naissance, ne faut-il pas trouver le moyen de mettre fin à la concurence mondiale de tous les citoyens les uns contre les autres, les famines d'afrique ne regardent-elles que les africain.e.s où est-ce le résultat de politique capitalistes en vigueur autoritairement sur toute la terre du fait de l'impérialisme occidental ?la guerre en syrie n'est-elle que la guerre des syriens ? effectivement, les luttes locales ont beaucoup d'avantages mais si on ne les relient pas au mondial, à l'heure des multinationales au pouvoir, elles sont très égoistes. non ?<br class='autobr' /> le reste de l'analyse m'a passionné et j'attends avec impatience que tout se rétablisse pour pouvoir visionner les entretiens avec jacques rancière et aude lancelin auxquels j'adresse mes meilleurs sentiments de fraternité. marie-caroline</p>