Nina Simone chante Leonard Cohen : « Suzanne » - commentaires Nina Simone chante Leonard Cohen : « Suzanne » 2016-11-14T18:03:38Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/au-fil-de-la-bas/nina-simon-chante-leonard-cohen-suzanne#comment59715 2016-11-14T18:03:38Z <p>Merci de m'avoir replongé dans l'émouvante virtuosité de Nina Simone !</p> Nina Simone chante Leonard Cohen : « Suzanne » 2016-11-12T13:23:49Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/au-fil-de-la-bas/nina-simon-chante-leonard-cohen-suzanne#comment59695 2016-11-12T13:23:49Z <p>Tout à fait surprenant cette interprétation que je ne connaissais pas de Suzan par Nina Simone....<br class="autobr" /> Un bel hommage à ce grand Monsieur qui chantait et respectait si bien les femmes, avec tant d'élégance...<br class="autobr" /> Merci.</p> Nina Simone chante Leonard Cohen : « Suzanne » 2016-11-11T15:31:47Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/au-fil-de-la-bas/nina-simon-chante-leonard-cohen-suzanne#comment59684 2016-11-11T15:31:47Z <p>j'ai surtout connu les chansons de LEONARD COHEN par l'intermédiaire de GRAEME ALWRIGHT qui les a chanté en version française ; l'étranger : au comment d'actualité, Suzanne, Jehan d'ARC, et la reprise de la chanson des résistants français :" l'ennemi était chez moi, l'on m'a dit résigne toi " ; ; ;<br class="autobr" /> avec version de JOAN BAEZ, Bob Dylan n'ayant été que l'un de "ses disciples "<br class="autobr" /> et ai appris l'anglais avec ses chansons ;<br class="autobr" /> son dernier album qu'il a eu juste le temps de faire est prémonitoire sur le darkness " qui obscurcit le monde" <br class="autobr" /> et c'est un hymne à l'amour de son amie Marianne qu'il est heureux de rejoindre ainsi que SUZAN ;<br class="autobr" /> C'est un poète universel</p> Nina Simone chante Leonard Cohen : « Suzanne » 2016-11-11T14:10:18Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/au-fil-de-la-bas/nina-simon-chante-leonard-cohen-suzanne#comment59682 2016-11-11T14:10:18Z <p>Sympa et merci d'avoir choisi Nina Simone pour cet hommage à Léonard Cohen qui a tant et si bien aimé les femmes.</p>