Autour du Diplo de septembre - commentaires Autour du Diplo de septembre 2016-10-19T21:09:46Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/autour-du-diplo-de-septembre#comment59369 2016-10-19T21:09:46Z <p>Je ne suis absolument pas d'accord avec Perrine. Pendant l'internat les médecins en formation reçoivent un salaire et sont payés pour les gardes.<br class='autobr' /> Il existe des pays où , pour avoir le droit de faire une spécialité (être interne payé pour faire une spécialité) on est obligé de travailler comme généraliste ,3 ans dans les petits hôpitaux de province. Pourquoi on ne imiterait pas un système comme ça en France ?.<br class='autobr' /> Ce serait une manière de payer la dette des médecins envers la collectivité.<br class='autobr' /> Il me semble que les seuls privilégiés qui sont payés lors de leurs études,ce sont les internes en Médecine et les élèves de polytechnique,sans leur demander rien en échange.Sans parler des études gratuites.Aux Usa,les pays anglo-saxons et dans pas mal d'autres pays,les jeunes médecins doivent travailler leurs premières années,en bonne partie,pur rembourser les prêts contractés pour financer leurs études.</p> Autour du Diplo de septembre 2016-10-12T11:46:45Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/autour-du-diplo-de-septembre#comment59251 2016-10-12T11:46:45Z <p>Salut.<br class='autobr' /> Très jolie cette petite chanson à base de tronçonneuse pas violent du tout pour illustrer le sujet sur le bois.<br class='autobr' /> Une chance pour la France toute cette créativité et ce bon goût.</p> Autour du Diplo de septembre 2016-09-30T09:20:44Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/autour-du-diplo-de-septembre#comment59129 2016-09-30T09:20:44Z <p>Le desert medical ? Pas seulement des generalistes mais dans ma ville 22000 (saintes 17 )habitants impossible d avoir des rdv a moins de 6 mois avec des spécialistes dermato opthalmo dentistes...??? J ai reussi a aller chez des dentistes roumains. Alors j imagine que dans le rural c est pire encore.....merci aux politiques sociales de ces dernieres annees</p> Autour du Diplo de septembre 2016-09-22T10:49:35Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/autour-du-diplo-de-septembre#comment59067 2016-09-22T10:49:35Z <p>Fin<br class='autobr' /> Vous proposez d'exercer quelques années dans les déserts médicaux de façon obligatoire pour lutter contre l'inégalité. A-t-on une dette envers l'état ? J'ai été bousculée un jour par mon beau-frère médecin américain, endetté par ses études, "vous, les médecins français vos études sont "gratuites" , vous avez une dette envers l'état !". A t-on réellement une dette ? ou ne l'a t- on pas remboursée (l'internat) ? Bref j'oppose deux arguments aux quelques années obligatoires en zones difficiles : je suis chirurgien et j'ai terminé ma formation à 32 ans, n'est ce pas déjà un âge respectable pour s'installer avec ses enfants dans un endroit par choix ?. De plus, j'écoutais à la radio une émission sur le burn out dont l'une des origines serait la perte de vocation . Vous seriez surpris du nombre de collègues de la même génération qui ont un plan B, malgré les longues études, la sécurité de l'emploi et les bons revenus ! Si à peine les études terminées, les médecins sont confrontés à l'exercice le plus difficile, je suis prête à parier qu'il manquera encore plus de médecin.<br class='autobr' /> Voilà, entre autre, pêle-mêle, les pensées qui m'ont traversé, en écoutant votre émission..</p> Autour du Diplo de septembre 2016-09-22T10:48:40Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/autour-du-diplo-de-septembre#comment59066 2016-09-22T10:48:40Z <p>Suite<br class='autobr' /> Le mode d'exercice de notre métier, a beaucoup changé avec le temps comme ne cessent de le répéter les médias : les jeunes médecins, dont je fais partie ne font plus de leur métier un sacerdoce... nous voulons également des soirées, des week end,.. En plus , y a plein de femmes (dont je fais partie aussi) et elles ont le culot, pour certaines d'entre elles de demander des temps partiels ..(comme ci dans ce monde patriarcal, temps partiel ne se conjuguerait qu'au féminin). Bref, qui n'a pas déjà entendu cela" je n'ai un rendez vous que la semaine prochaine car mon toubib est en vacances...il/elle ne consulte que les matins , ça n'est pas pratique, les rendez vous sont dans deux mois, rien ne va plus". Merci les médias de relayer que les médecins c'était mieux avant...Donc oui les jeunes médecins s'installent en groupe, si possible nombreux, pour pallier à nos nouvelles exigences. Et oui l'offre de soins n'est ni bonne ni équitable sur notre territoire.</p> Autour du Diplo de septembre 2016-09-22T10:48:06Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/autour-du-diplo-de-septembre#comment59065 2016-09-22T10:48:06Z <p>Je ne peux que réagir à votre émission sur les désert médicaux : S'agit-il, selon vos propos, d'opposer le médecin, corporatiste, fortement syndiqué, avec la population en manque de soin ?<br class='autobr' /> Vous faites un constat : les politiques incitatives d'installation des médecins dans les déserts médicaux ne fonctionnent pas malgré l'importance et l'aberration de ces mesures. Donc, pourquoi les médecins ne s'installent pas dans ces déserts ? Parce que comme tout un chacun, quand on s'installe quelque part, on s'installe dans un espace mais également dans le temps. Et c'est cet avenir là qui est instable. Je suis médecin hospitalier dans une petite ville d'une région qui connaît de grandes difficultés sociales (Alstom, logo ..), avec une sous représentation des spécialités médicales hospitalières et des déficits budgétaires croissants. L'avenir de ma spécialité dans ma ville est débattue. Si je devais partir, ce serait pour une ville plus importante avec une plus grande équipe et donc un avenir. Car exercer au quotidien dans un souci d'économie de soins, ne pas pouvoir avoir de projet médicaux qui ne serait pas immédiatement rentables, être dans une équipe constamment instable du fait de sa taille rend l'exercice de notre beau métier, difficile, précaire, et plongé dans le compromis, très loin du terrain CHU d'apprentissage de nos métiers qui serait un peu l'Eldorado même si les CHU commencent à connaître certaines difficultés.</p> Autour du Diplo de septembre 2016-09-19T19:12:01Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/autour-du-diplo-de-septembre#comment59031 2016-09-19T19:12:01Z <p>Les idées de Friot sont géniales.<br class='autobr' /> Il n'y manque qu'une diffusion nationale qui permettrait aux citoyens de se les approprier, de les évaluer discuter et mettre en pratique.<br class='autobr' /> il faut qqs conditions : reprendre la souveraineté de la France : controle des capitaux, budget, monnaie - des broutilles quoi, et puis du secteur bancaire : Lordon a une idée assez claire de la chose, une sorte de socialisation ; c'est pas une nationalisation, c'est plus démocratique - on a vu certains méfaits des nationalisation quand le controleur faisait défaut : la cata.<br class='autobr' /> Dans tous les cas sortir des dictatures des gros financiers (et non pas de la finance qui n'est personne),<br class='autobr' /> oublier au moins une partie de la dette et <br class='autobr' /> refaire société</p> <p>voir aussi par là par exemple :<br class='autobr' /> <a href="http://yetiblog.org/index.php?category/Programme-du-Y%C3%A9ti" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>http://yetiblog.org/index.php?category/Programme-du-Y%C3%A9ti</a></p> <p>YAPLUKA</p> <p>bonne journée</p> Autour du Diplo de septembre 2016-09-19T15:25:52Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/autour-du-diplo-de-septembre#comment59025 2016-09-19T15:25:52Z <p>L'absence de réaction forte de la part des militants et partis face à la désertification médicale - tout comme celle concernant les crises de l'agriculture donnée en exemple par le militant - est selon moi due au fait que ce phénomène a lieu en milieu rural ou dans des petites villes. Il ne faut pas nier l'effort fait par Là-bas (émissions des 23 et 27 mai 2016, du 29 septembre 2015) mais l'inclusion de ces mondes sociaux dans une réflexion systémique et systématique n'est pas un réflexe pour les militants de gauche et médias nationaux. Le fait que dans les émissions de Là-Bas sur le mouvement Nuit Debout on s'interrogeait sur les conditions nécessaires à une réunion des luttes et des différentes franges de la société en oubliant d'y inclure les groupes sociaux vivant en milieu rural le prouve. Ces territoires ne sont pas des déserts humain et économique (ni des "petits bleds un peu perdus" où il fait bon partir en vacances). Le manque d'écho que trouvent ces problématiques (ainsi que la plupart des choses qui se passent dans ces territoires) alors même qu'il s'agit d'enjeux importants pour la société est préoccupant. Au-delà d'un manque "d'aisance intellectuelle" je pense qu'il s'agit plutôt d'un manque de curiosité intellectuelle pour des territoires qui ne se trouvent pas sous nos yeux mais façonnent pourtant la société française (démographiquement, économiquement, culturellement, etc.).</p> Autour du Diplo de septembre 2016-09-14T15:52:08Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/autour-du-diplo-de-septembre#comment58976 2016-09-14T15:52:08Z <p>Par rapport au Manuel d'économie critique du Monde Diplo et au niveau des perspectives d'un autre modèle économique et social, je pense que le projet de Bernard Friot est le plus solide et le plus convaincant.</p> <p>Ses travaux sur les certitudes de la "Religion capitaliste" et l'instauration du salaire à vie sont très pertinents (voir sa "Conférence gesticulée").</p> <p>Selon lui, le sens de l'Histoire va vers une révolution ouvrière qui est en train de se développer comme la révolution bourgeoise de 1789 a abouti après plusieurs siècles de luttes pour mettre fin à l'ancien régime.</p> <p>Pour lui, il faut abolir le salariat pour instaurer le salaire à vie et non pas le remplacer par l'énorme régression que constitue l'ubérisation, sorte de retour au servage de l'ancien régime.</p>