Vive la Bretagne libre ! (2) - commentaires Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-02-03T19:37:34Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment45022 2014-02-03T19:37:34Z <p>La Bretagne est majoritairement à gauche et l'a toujours été. C'est un peu réac franchouillard de vouloir la cantonner à droite pour mieux la museler. L'égalitarisme communautaire s'enracine dans la culture bretonne et est antinomique des conceptions hiérarchiques de la monarchie et de l'élitisme bourgeois vaguement républicain, celui-là même qui a toujours triomphé de la gauche populaire minoritaire en France depuis la nuit des temps (89 déboulonnée, la commune nettoyée, 36 détournée....). Alors si les villageois parisiens sortaient un peu de leur folklore et de leurs clichés ataviques pour regarder vraiment qui vit à côté d'eux, ça les rendrait moins cons, plus objectifs peut-être. Un capitaliste breton appartient autant à la finance internationale qu'un mafieux Ukrainien ou qu'un banquier parigot : on est content que tu aies fait le voyage pour nous raconter ça, mais tu ne t'es pas foulé, Daniel, on s'en doutait un peu, nous autres privés pourtant de tes grandes lunettes parisiennes. N'offrir que cette vision de la colère en Bretagne, c'est juste du mauvais boulot. On ne t'en veux pas pour ça, les clichés on connaît : le dommage, c'est que c'est ce qui empêche de penser vraiment et d'habitude tu t'y prends mieux que ça, pour ce qui concerne ton propre village,tu connais la nuance, tu ne confonds pas le populo avec la truanderie locale. Le pays breton est taillé dans une gauche profonde qui n'a pas attendu Marx ni Proudhon, et elle était là aussi, dans la rue cette gauche profonde, égalitaire, solidaire et... communautaire (ce qui hérisse les franchouillards tant ils n'y comprennent rien), loin des centrales de tout poil, décalées à peu près autant que les tarés interviewés par ta gentille collègue (on ne dit pas qu'ils n'existent pas : ils ne représentent rien, à part leur compte en banque). Paradoxe pour toi, évidence pour nous ! Faudrait venir voir ça de plus près ; trop compliqué ? C'est de ce chaudron là que sortira pourtant l'avenir. On t'aime bien quand même, quand tu parles de la France réduite à Paris tu ne dis pas que des conneries, tu connais mieux ton village que les autres, qui pourrait t'en vouloir ? Reconnais-le, quoi, de temps en temps : même si c'est un atavisme des gars de chez toi de croire tout connaître de loin, de croire tout savoir sans rien voir. Un provincialisme sans doute et le coq pour emblème vous va bien. Bye.</p> Karantez Vro ! 2014-01-28T10:20:25Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44890 2014-01-28T10:20:25Z <p>Mermez, T'as pas l'air de trop aimer les Bretons à l'écoute de ces 2 emissions. Tu prends les pires musiques, tu vas interviewer 2 pelés, et voilà ! contemplez donc la Bretagne les ptits zahainejés ! c'est comme ça ! J'ai raté des morceaux peut-être, pour n'avoir pas entendu tes pigistes aller interviewer les GAD ? Toull-koc'h, en matière de partialité on ne fait pas mieux. Ce qui laisse planer soudainement un gros doute sur le message transmis auparavant dans le reste de tes emissions. Etait-ce la même bouillasse ?</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-27T23:29:17Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44883 2014-01-27T23:29:17Z <p>Bien sûr que l'Etat a abandonné la Bretagne !... comme il a abandonné toutes les Régions, comme il abandonne le peuple, pour mieux le soumettre aux règles de Bruxelles... et à la sacro-sainte concurrence libre et non faussée qui met les salariés, les services publics, les systèmes sociaux en concurrence. Et ce depuis 30 ans.</p> <p>Intéressant (au passage) que pour justifier la montée du régionalisme certains évoquent cet abandon, et dans le même mouvement crient "a mort le jacobinisme" .Drôle de contradiction !</p> <p>Ne pas oublier que les conquêtes citées plus haut, l'ont été dans le cadre de l'Etat Nation c'est à dire le seul espace de souveraineté du peuple.</p> <p>Aujourd'hui le pouvoir de décision se trouve à Bruxelles en dehors de tout contrôle démocratique des peuples. Mais pour défaire ce qui reste de nos acquis sociaux (convention collectives, sécurité sociale...), pour que le capitalisme puisse s'étendre tranquillement il faut aller plus loin, aller jusqu'au bout c'est à dire démanteler l'Etat nation qu'est la France, démanteler le cadre démocratique qui a permis ces luttes et ces avancées.</p> <p>Nous y sommes presque. La France n'a plus la main sur sa politique monétaire, elle n'a plus la main sur son budget... elle est privée des manettes qui font qu'un gouvernement (même bien intentionné) pourrait tout simplement faire des choix politiques. Bientôt l'acte III de la décentralisation éloignera encore plus le pouvoir des citoyens, les communes seront dépouillées de leur compétences, les Régions et les métropoles seront toutes puissantes. L'école sera désormais ouverte sur les territoires pour mieux s'adapter aux besoins... traduisez "aux besoins des entreprises". Finie l'idée d'une école républicaine qui formerait des citoyens.</p> <p>Nous l'avons démontré en 2005, le TCE était un piège néolibéral duquel on ne pouvait sortir, sauf à sortir de l'Union Européenne. Aujourd'hui, après la ratification du Traité de Lisbonne nous y sommes.</p> <p>Que la gauche indépendantiste nous explique comment, une fois que la France ne sera plus qu'un patchwork de quelques régions lancées dans la concurrence sauvage du néolibéralisme (qu'elles subissent déjà), comment cette gauche compte modifier les traités européens pour construire une "Europe sociale, écologique et démocratique". Rappeler qu'il faut l'accord des 28 états pour changer une virgule à ces traités.</p> <p>Le temps n'est pas à la division face à la dictature des marchés financiers et des lobbies industriels qui font la pluie et le beau temps à Bruxelles. Il est au rassemblement du peuple de France, dans toute sa diversité, pour retrouver sa souveraineté, c'est à dire sa capacité à reprendre en main son destin, comme il a su le faire à d'autres périodes de l'Histoire. Il est temps de reprendre la nation aux néolibéraux de l'UMP et du PS, serviteurs du capitalisme financier... pour ne pas la laisser tomber entre les mains de l'extrême droite.</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-26T23:08:43Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44869 2014-01-26T23:08:43Z <p>A propos des Bonnets rouges... sais-tu Daniel qu'ils élisent domicile, dans les "cafés repères" ou plus exactement... un café qui recevait jusqu'à présent des contestataires de "gauche" voir d'extrème gauche n'hésite pas à ouvrir largement ses portes aux "gentils patrons des bonnets rouges", l'argent n'a pas d'odeur....<br class='autobr' /> Ce "repère" est situé près de Lorient... il s'appelle mam Kouniff...<br class='autobr' /> A part ça et quoi qu'on en dise le mouvement des bonnets rouges est minoritaire et contesté par le plus grand nombre en Bretagne... Mais comme partout ailleurs en France les opposants à ce mouvement ne sont pas dans la rue. <br class='autobr' /> Mais que font donc les parisiens lorsque l'extrème droite et les conservateurs soutiennent Dieudonné, que font-ils les basques, les Corses, les méridonnaux etc. etc. etc. ils laissent la rue aux fachos. Nous laissons tous la rue aux fachos sous prétexte que nous sommes trop écoeurés par la politique de ce gouvernement... Les bonnets rouges, les Dieudonnistes et autres ....istes profitent de la lacheté de tous les français, et pas seulement de celle des bretons.</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-26T11:06:43Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44864 2014-01-26T11:06:43Z <p>Hum,</p> <p>oui mais, peut-être faut-il également faire des recherches de ce côté-ci !</p> <p><a href="https://www.youtube.com/watch?v=gFHNhBhHkBk" class='spip_out' rel='external'>Pour savoir l'origine du Gwenn ha Du, le drapeau de la Bretagne et qui était Morvan Marchal, son créateur ?</a></p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-26T03:44:08Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44863 2014-01-26T03:44:08Z <p>Gael vous etes pathétique.</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-24T16:58:26Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44837 2014-01-24T16:58:26Z <p>Dommage que la principale porte d'entrée de la Bretagne s'appelle Françoise Morvan ! Une femme pour qui tout ceux qui portent Gwenn-ha-du sont pour ainsi dire des héritiers du nazisme et de la collaboration, autant dire une paranoïaque.</p> <p>Evidemment, l'institut de Locarn n'est pas une légende. Mais croyez-vous vraiment que 30000 personnes soient manipulées par Alain Glon ? Les médias ont choisi leur séquence, préférant les huées contre Hollande aux discours des syndicalistes accusant les gros patrons de l'agro, ils ont préféré les brûleurs de radars aux chansons de Gilles Servat qui, à Carhaix, pour la seconde édition, a fustigé le FN et ses accolytes !</p> <p>Au lieu de s'intéresser au fond du problème, les médias parisiens, comme à leur habitude, ont étudié la situation depuis leur bureau et ont traité le mouvement par le mépris. Ce mouvement est très hétéroclite, j'en conviens parfaitement, mais plutôt que de chercher le malaise, on préfère le conforter !</p> <p>Après l'opposition au nucléaire, l'opposition à l'écotaxe. Qu'est-ce qui a bien pu changer chez ces bretons habituellement plutôt portés sur l'écologie ? C'est que les parisiens croient sans doute que les porcs sont transportés en train et que les poulets naviguent sur les fleuves ! Dans notre jargon, on parle de "hors sol". Les écolos urbains le sont parfois !</p> <p>Je lis dans Le Peuple breton, un journal de gauche autonomiste :</p> <p>"(...) Qu'est-ce qui a pu rassemblé 30000 personnes à Quimper ?</p> <p>D'abord l'injustice fiscale. Rendre plus juste la fiscalité, c'est un principe de gauche. Sans céder au discours du "matraquage fiscal", il convient de s'interroger sur le sens des taxes et impôts. Et sur l'utilisation qui sera faite des recettes.</p> <p>Ensuite, un ras-le-bol démocratique. (...) le sentiment d'être ignoré par l'Etat. (...)</p> <p>Enfin, la volonté d'être sécurisés dans une économie mondialisée et dématérialisée. (...)"</p> <p>Dans le numéro d'avant (novembre 2013), le même journal menait une charge contre les patrons de l'agro ET contre l'écotaxe tout en dénonçant les récupérations du FN.</p> <p>Evidemment, Françoise Morvan ne vous aurait pas invité à lire autre chose que ses propres articles ! Ceux qui accréditent la théorie du Grand Complot. Nous autres, autonomistes, avons en réalité un projet caché : conquérir le monde bien sûr !</p> <p>Je suis déçu. Déçu que Daniel Mermet, homme de gauche, préfère Mélenchon au PSU. Préfère le nationalisme à l'auto-gestion.</p> <p>Mon conseil : sortez de Paris, visitez la France.</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-24T14:29:32Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44834 2014-01-24T14:29:32Z <p>Dommage, c'est vraiment dommage d'avoir seulement évoqué durant deux émissions le côté ultra-libéral avec l'institut de Locarn. Il existe également des organisations socialistes ou de gauche ET régionalistes, autonomistes voire indépendantistes(breizhistance, UDB,...)</p> <p>Mais merci pour vos programmes et continuez à émettre un son de cloche différent.</p> <p>Ken a vi sellaouet</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-24T12:42:55Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44832 2014-01-24T12:42:55Z <p>complément d'info : F.Morvan dit " la révolte des bonnets rouges n'était pas seulement une révolte contre le Roi... " <br class='autobr' /> voici un extrait trouvé sur wikipédia qui fait le lien entre ces événements de 1675 et la Révolution :</p> <p> Arthur Le Moyne de La Borderie voit dans la révolte du papier timbré une révolte antifiscale contre les nouveaux impôts. Il récuse par contre les explications et les propos du duc de Chaulnes qui rapporte les « mauvais traitements » des gentilshommes bretons envers les paysans. Il explique que la colère des paysans révoltés se tourne contre les nobles pour deux raisons : ils constituent pendant longtemps la seule force de maintien de l'ordre disponible dans les campagnes, et leurs châteaux servent de cibles, faute d'agents du fisc56.<br class='autobr' /> Enfin, il rapproche certaines observations faites en 1675 (« les passions mauvaises, les idées extrêmes et subversives qui fermentent nécessairement dans toutes les masses révoltées » qui en arrivent « au communisme et aux violences contre les prêtres ») des événements survenus durant la Commune de Paris : « Tant il est vrai que rien n'est nouveau sous le soleil et que les passions populaires, une fois affranchies du frein social, se précipitent d'un seul bond au gouffre de la barbarie », en citant le curé de Plestin (« Les paysans se croyaient tout permis, réputaient tous biens communs, et ne respectaient même plus leurs prêtres : en certains lieux, ils voulaient les égorger, en d'autres, les expulser de leurs paroisses ») : pour lui, la révolte de 1675 est aussi un épisode de la lutte des classes.<br class='autobr' /> L'historien soviétique Boris Porchnev a travaillé essentiellement sur le riche fonds Séguier, qu'il avait à sa disposition à Léningrad. Il décrit lui aussi cette révolte comme antifiscale, temps fort de la lutte des classes, mais il en élargit les causes à une révolte contre les prélèvements des seigneurs fonciers (nobles et ordres religieux). Il propose également une analyse patriotique bretonne de ce soulèvement en citant un article de N. Ia. Marr57 qui fait un parallèle entre la situation des Bretons en France et les « allogènes » caucasiens en Russie tsariste. Boris Porchnev écrit : « Le rattachement définitif de la Bretagne à la France, confirmé par les États de Bretagne, avait eu lieu en 1532. Peut-on parler d'asservissement national et de lutte de libération nationale des Bretons, étant donné que la noblesse bretonne s'était déjà entièrement francisée et que, au fond, seuls demeuraient bretons les paysans ? La réponse est contenue dans l'état actuel du problème breton en France. En dépit d'une dénationalisation continue d'une partie des Bretons, ce problème demeure typique des « minorités nationales » et ne saurait être résolu dans les conditions d'un régime bourgeois »58. Boris Porchnev conclut : « Nous trouvons justement dans le xviie siècle les racines historiques lointaines de cette lutte58 ». Enfin, pour lui, la révolte de 1675 annonce 1789.</p> Vive la Bretagne libre ! (2)Mutter Courage 2014-01-24T03:47:09Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44828 2014-01-24T03:47:09Z <p>Si j'ai des racines,et même des cors(x) au pied(s), il m'arrive de rêver posséder des ailes.<br class='autobr' /> Mais l'expérience d'un certain grec me laisse pour le moins dubitatif.</p> Vive la Bretagne libre ! (2)J'avais un bonnet rouge 2014-01-24T03:20:19Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44827 2014-01-24T03:20:19Z <p>J'avais un bonnet rouge, qui m'était utile pour aller en mer sans risquer le nez rouge.<br class='autobr' /> Depuis quelques mois je n'ose plus l'utiliser, même comme bonnet de nuit.<br class='autobr' /> Pour autant, je ne suis pas le seul clown dans la rue par ces temps troublés.<br class='autobr' /> Promis !, juré !, l'an prochain j'arrete le pâté Hénaff.<br class='autobr' /> Sauf, peut être, en cachette, sous la couette.</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-23T20:14:59Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44810 2014-01-23T20:14:59Z <p>Petit débat entre breton (bonnet rouge)et basque (Bizi)</p> <figure class='spip_documents spip_documents_center ressource oembed oembed_video oembed_dailymotion'> <div class="oembed oe-video async clearfix" style="max-width:800px;"> <div class="rwd-video-container oe-play-button" style="width:100%;height:0;padding-bottom:56.13%;background-image:url('https://s1.dmcdn.net/v/4TYJg1Vdw1NxPh0WR/x240');background-repeat:no-repeat;background-position:center;background-size:cover;" onclick="if (jQuery(this).is('.oe-play-button')){jQuery(this).removeClass('oe-play-button').addClass('loading').html(decodeURIComponent('%3Ciframe%20frameborder%3D%220%22%20width%3D%22800%22%20height%3D%22449%22%20src%3D%22https%3A%2F%2Fwww.dailymotion.com%2Fembed%2Fvideo%2Fx18kbu2%3Fautoplay%3D1%22%20allowfullscreen%20allow%3D%22autoplay%22%3E%3C%2Fiframe%3E'));}" > <button onclick="jQuery(this).parent().trigger('click');">Play</button> </div> <style><!--/**/.oe-video .loading {background-image:url("prive/themes/spip/images/searching.gif")!important;background-size:auto !important;}/**/--></style> </div> <div class="spip_doc_titre" style="max-width:800px;"> <a href="http://www.dailymotion.com/video/x18kbu2_bonnets-rouges-et-ecotaxe-le-debat-troadec-etcheverry_news" class="oe-title">Bonnets rouges et écotaxe : le débat Troadec-Etcheverry </a> <span class="oe-author_name"><br /><i>par <a href="https://www.dailymotion.com/Mediapart">Mediapart</a></i></span></div> </figure> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-23T19:55:28Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44809 2014-01-23T19:55:28Z <p>@ De Strasbourg : Le lien sur la choucroute ne marche pas !</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-23T16:32:12Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44800 2014-01-23T16:32:12Z <p>les patrons bretons sont à droite. Bon, on s'en doutait bien un peu. Mais pourquoi ne pas avoir dit, vite fait, mais quand même, qu'il y a des bretons de gauche,<br class='autobr' /> pour l'autonomie, respectueux de leurs voisins au sein d'une fédération des régions et des peuples SOLIDAIRES<br class='autobr' /> <a href="http://www.r-p-s.info/" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>http://www.r-p-s.info/</a><br class='autobr' /> c'est dommage. Je trouve le "jacobinisme" que vous vantez, très "démodé", il a été un rouleau compresseur de toutes les cultures régionales, qui n'étaient pas "par nature" pour la réaction la plus obtuse.</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-23T15:44:21Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44797 2014-01-23T15:44:21Z <p>hélas , on ne peut plus se réclamer de racines sans être pollué par les deux maux que Daniel décrit : la récupération et l'exclusion !<br class='autobr' /> Hélas , je pouvais jusqu'il y a peu , dire "je sais d'où je viens , donc je je sais - à peu près - où je vais !"<br class='autobr' /> ou encore :" pour ouvrir sa porte , encore faut il avoir une porte à ouvrir " ( porte , frontière , racines , mur , beurk .. ) et , les années passant , je dis :<br class='autobr' /> " les jeunes n'ont pas besoin de racines , ils ont besoin de branches !"</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-23T15:05:44Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44794 2014-01-23T15:05:44Z <p>bonjour à l'équipe de là-bas si j'y suis, je suis très intéressée par le rapprochement qui se fait entre alain badiou et daniel mais regrette de ne pouvoir avoir accés à ce texte sur le négationisme qu'il a écrit. Par contre, e suis beaucoup moins intéressée par les bonnets rouge, d'où qu'ils soient, dernière tendance légèrement facheux fachos version bien pensantes élitistes. A quand l'utopie sur les ondes de là bas si j'y suis ?<br class='autobr' /> parcequ'il y a quelquechose, comme si le sentiment était une marchandise et nous des produits sentimentaux...<br class='autobr' /> Je vous embrasse.<br class='autobr' /> Caroline</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-23T14:26:51Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44793 2014-01-23T14:26:51Z <p>La France serait-elle éternelle ?</p> <p>Comme dans tout courant légitime ou non, il y'a des courants.</p> <p>Donner la parole uniquement à l'institut Locarn au sujet de la Bretagne libre serait comme donner la parole au sujet de l'Etat français au front national.</p> <p>J'espère que le piège sera évité.</p> Vive la Bretagne libre ! (2) 2014-01-23T13:11:08Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/janvier-538/vive-la-bretagne-libre-2#comment44790 2014-01-23T13:11:08Z <p>Très franchement quand on habite en Alsace au cœur de l'Europe et qu'on vit l'Europe culturelle et commerciale au quotidien on se sent souvent complètement à côté des préoccupations que l'on entend dans les médias nationaux.</p> <p>Franchement à force de se décharger sur les collectivités locales sans leur en donner les moyens on se demande à quoi sert encore l'Etat et notre principal souhait devient de récupérer le pouvoir démocratique tant au niveau européen qu'au niveau régional.</p> <p>Et puis on est souvent emmerdé en pratique par l'organisation actuelle. C'est bien beau la république une et indivisible mais pourquoi dois-je payer un surcoût quand j'appel à 5km de chez moi de l'autre côté du Rhin alors que je peux appeler Biarritz (1000km) en illimité ?</p> <p>C'est un exemple à la con parmi tant d'autres, vous ne vous rendez pas compte depuis chez vous car ça ne change pas grand chose dans votre quotidien.</p> <p>C'est comme pour une éventuelle sortie de l'Euro, j'aimerais bien voir la réaction des parisiens si on leur expliquait depuis Strasbourg que la monnaie ne sera plus la même des deux côtés de la Seine.</p> <p>Mais bon en Alsace on est conciliants et pas trop gueulards, je pense qu'à force d'être balancé entre l'Allemagne et la France on a fini par laisser tomber.</p> <p>PS : Je ne suis pas du tout un Alsacien "de souche" l'Alsace dans ses grandes villes est une formidable terre d'intégration.</p> <p>Je vous invite à vous pencher sur la pièce Choucroute Merguez ci-dessous ;</p> <p><a href="http://www.theatredelachouc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=152:choucroute-merguez&catid=2:saison&Itemid=3" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>http://www.theatredelachouc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=152:choucroute-merguez&catid=2:saison&Itemid=3</a></p> <p>Vous n'en avez pas entendu parlé ? C'est normal c'est pas à Paris :)</p>