Christine et Tami - commentaires Christine et Tami 2016-09-03T18:03:08Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/octobre-535/christine-et-tami#comment58833 2016-09-03T18:03:08Z <p>Merci pour message !!</p> Christine et Tami 2013-10-01T17:14:47Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/octobre-535/christine-et-tami#comment43707 2013-10-01T17:14:47Z <p>Quelle belle histoire d'amour !!! Merci Tami d'avoir partagé ça avec nous</p> Christine et Tami 2013-10-01T15:42:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/octobre-535/christine-et-tami#comment43705 2013-10-01T15:42:53Z <p>Chacun d'entre-nous, "les valides", a sans doute eu au moins une fois dans sa vie l'expérience de la dépendance à autrui pour les gestes de la vie quotidienne, ne serait-ce qu'à l'occasion d'une hospitalisation.<br class="autobr" /> Que chacun de ceux-là se souvienne combien le toucher des soignants est important mais combien il est frustrant de ne pas avoir de peau à peau affectueux ou amoureux. <br class="autobr" /> J'ai travaillé plusieurs années dans un Institut d'Éducation Motrice et Centre de Rééducation Fonctionnelle pour des enfants et jeunes adultes IMC ou myopathes. Le plus difficile pour moi a été de combattre les principes de l'équipe éducative sur sa façon de concevoir ce que "devait" être la vie des résidents. L'équipe a refusé la diffusion de l'excellent film "nationale 7" -pour les 15-20 ans- sous prétexte que, pour ces "professionnels", la vie sexuelle des résidents était un tabou relevant d'une sorte d'obscénité. <br class="autobr" /> Je témoigne de la difficulté à faire admettre aux équipes que cette part d'humanité chez les personnes lourdement handicapées est fondamentale pour leur équilibre vital. Exactement comme pour les "valides".<br class="autobr" /> J'ai même été confrontée à la maltraitance dans certains cas : donner le bain avec amour et compassion ou laver un corps dépendant comme on fait la vaisselle fait toute la différence pour celui dont on s'occupe. <br class="autobr" /> Merci pour cette émission qui parle du vrai problème sous-jacent au handicap : celle de l'amour qu'on ressent ou qu'on reçoit, de la sexualité qu'on rêve d'avoir et surtout de l'intimité qui est bien trop souvent refusée par les institutions et les équipes.<br class="autobr" /> Il y a plusieurs années, écœurée par les pratiques des professionnels, j'ai quitté cette fonction et suis partie vers un autre métier. Cependant, j'ai conservé des liens amicaux avec plusieurs des jeunes adultes ayant vécu dans cet établissement et j'en ai appris encore plus sur la bêtise dont ils ont été victimes pendant cette période.<br class="autobr" /> L'un d'eux est désormais marié, possède son permis de conduire et son véhicule, a fait construire sa maison et monté une entreprise d'infographie. L'équipe d'alors estimait qu'il était vain de lui laisser passer les tests préalables à l'examen du permis de conduire. J'ai ordonné qu'on l'y amène (Kerpape en Bretagne) et il l'a réussi. Je me suis fait des ennemis redoutables au sein de l'équipe éducative mais la vie a pu s'ouvrir pour ce jeune homme, heureusement très bien soutenu par sa famille.<br class="autobr" /> Je remercie Tami et Christine pour leur témoignage qui, je l'espère de tout mon cœur, permettra peut-être à certains "valides" de porter un autre regard sur les IMC et de regarder leurs propres handicaps : moraux, sociaux, culturels et humains !<br class="autobr" /> Avec toutes mes félicitations pour ce magnifique reportage.<br class="autobr" /> Chris</p> Christine et Tami 2013-10-01T14:17:02Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2013-14/octobre-535/christine-et-tami#comment43703 2013-10-01T14:17:02Z <p>Seul le fichier 1/12 est disponible :/</p>