Les vieux I - commentaires Les vieux I 2013-03-01T13:58:03Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2012-13/fevrier-527/les-vieux-i-3030#comment35778 2013-03-01T13:58:03Z <p>bonjour,<br class="autobr" /> j'ai écouté avec plaisir mais aussi avec stupéfaction votre émission du 20/02 évoquant la situation des vieux en maison de retraite ; je suis infirmière depuis 10 ans en EHPAD, j'étais avant infirmière à domicile en milieu rural et donc j'ai vu évoluer ces établissements, NON NON ce ne sont pas des univers concentrationnaires où la maltraitance règne avant tout, tel que le laisse supposé vos auditeurs qui se sont exprimés...Ce sont des lieux DE VIE pour des personnes polypathologiques ne pouvant plus rester à leur domicile ; y travaillent du personnel formé et très souvent motivé ; il est vrai que les conditions de travail sont souvent difficiles (je suis syndiquée) mais tellement riches en rapports humains, ce sont aussi des lieux de souffrance souvent ignorés du grand public mais stop aux clichés des maisons de retraite = mouroir et usines à fric ;<br class="autobr" /> La société a encore beaucoup de chemin pour mieux intégrer nos vieux au quotidien et les Ehpad contribuent à changer le regard sur ces vieux, attention à ne pas les réduire qu'à des personnes malades et à charge, je vous assure moi qui les côtoie depuis 25 ans au quotidien c'est un vrai plaisir !!!<br class="autobr" /> Je ne voudrais pas idéaliser les Vieux et le travail en maison de retraite, nous manquons de moyens et la fin de vie en collectivité le plus souvent imposé n'est pas toujours facile !<br class="autobr" /> Merci de parler des vieux sur France Inter et des Ehpad merci pour votre émission qui donne de la voie aux petites gens.<br class="autobr" /> Christine Aubineau, infirmière</p> Les vieux I 2013-02-22T17:56:37Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2012-13/fevrier-527/les-vieux-i-3030#comment35693 2013-02-22T17:56:37Z <p>Salut Daniel et les autres...<br class="autobr" /> un ami m'a envoyé l'émission, je ne l'ai pas encore écoutée, je prendrais le temps. <br class="autobr" /> pour vous dire qu'on a, un collectifs d'amis artistes, fait une expo, un site, pis même une BD sur les vieux...</p> <p>L'expo et le site : <a href="http://vieuxlesite.com" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://vieuxlesite.com</a><br class="autobr" /> la BD, préfacée d'ailleurs par J.soubeyrand : Little Joséphine :<br class="autobr" /> <a href="http://www.la-boite-a-bulles.com/fiche_album.php?id_album=140" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.la-boite-a-bulles.com/fiche_album.php?id_album=140</a><br class="autobr" /> pis voilà, et ouais, "vieux", c'est pas un gros mots, pour nous les non-vieux, c'est notre avenir !<br class="autobr" /> Allez, salut les jeunes !</p> Les vieux I 2013-02-22T16:35:55Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2012-13/fevrier-527/les-vieux-i-3030#comment35692 2013-02-22T16:35:55Z <p>Bonjour,</p> <p>Je suis indigné de l'hypocrisie et du parti pris mensonger de votre série d'émissions, pourtant habituellement captivantes.</p> <p>Par mon métier de facteur, je me rends tous les jours dans une maison de retraite qui est sur ma tournée et également je rends visite tous les jours à des personnes âgées chez elles.</p> <p>Je suis donc témoin, malgré moi, des maltraitances ordinaires subies par nos aînés. Mais ce n'est pas dans la maison de retraite, où le personnel est professionnel, formé, rémunéré et a choisi ce métier que se cache les bourreaux, c'est dans votre rue, votre immeuble qu'ils sont, c'est vous !</p> <p>On choisit son métier mais on ne choisit pas sa famille, est le triste constat à faire de la gestion de la dépendance en France...</p> <p>Trop souvent par raison économique ou par peur du changement, les personnes âgées sont laissées à leur domicile, seules, peu ou mal soignées, peu ou pas nourries, rarement visitées par leurs "proches" pour qui la personne dépendante représente souvent une charge pénible.</p> <p>L'arrivée en maison de retraite est toujours une amélioration de leur conditions de vie. Pensez-donc, 3 repas par jours, visites des infirmières, animations, enfin voir des gens !<br class="autobr" /> je suis ému quand je retrouve à la maison de retraite une personne que je passait voir chaque jour et que je voyait lentement dépérir, se remettre à parler, à participer à des jeux, des sorties, revivre !</p> <p>C'est pourquoi, je pense que vous dénoncez un problème qui existe en effet mais qui est bien plus important et généralisé que vous ne voulez le faire croire. Votre émission est donc mensongère par omission, ce qui n'a pour effet que de conforter les bourreaux anonymes dans leur hypocrisie. "Tu voit, on fait mieux de laisser crever maman toute seule chez elle, que de lui payer une maison de retraite où elle sera maltraitée. Tiens, si on passait la voir le mois prochain ?"</p> Les vieux I 2013-02-21T05:02:27Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2012-13/fevrier-527/les-vieux-i-3030#comment35682 2013-02-21T05:02:27Z <p>Je suis personnellement très attéré de la place qui est faite aux enfants. Ils sont considérés comme une sous entité, il faut le voir dans les supermarchés et relire les raisons de ce penchant de notre société dans "la cause des enfants" de Francoise Dolto. Etre jeune est une force très mal reconnue, inconsciement crainte et donc matée dans la grande majorité des esprits. J'ai le sentiment que le conflit générationnel se joue à se niveau.</p> Les vieux I 2013-02-20T22:34:47Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2012-13/fevrier-527/les-vieux-i-3030#comment35681 2013-02-20T22:34:47Z <p>Salut Daniel,<br class="autobr" /> tu devrais inviter Cédric BIAGINI, auteur du livre "L'emprise numérique" aux éditions L'Echappée. C'est un livre éclairant dont le sous-titre se suffit à lui-même : "Comment Internet et les nouvelles technologies ont colonisé nos vies". Un vrai sujet de société dans les prochaines décennies. Merci pour tes émissions qui m'accompagnent depuis 12 ans déjà !<br class="autobr" /> ML</p> Les vieux I 2013-02-20T17:08:04Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2012-13/fevrier-527/les-vieux-i-3030#comment35676 2013-02-20T17:08:04Z <p>"Plus près des jetables que des notables", formule journalistique, vide de sens, une métaphore "jetables", un terme vaguement politique "notables" : si l'on vous croit, que devient-on ? Je suis sidéré par l'extrême violence de ce vocabulaire, qui empêche toute pensée en termes politiques, toute affirmation d'égalité. Vous présentez comme une fatalité quelque chose d'extrêmement violent, la domination - encore une naturalisation du social - vous la mettez en scène, mais vous ne la questionnez jamais en termes politiques ? Vous ne vous révoltez jamais ?</p> Les vieux I 2013-02-20T15:35:28Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2012-13/fevrier-527/les-vieux-i-3030#comment35671 2013-02-20T15:35:28Z <p>L'ENFERMÉE - texte de Gaston Couté (1880-1911)</p> <p>J'vis cheu mes enfants pasqu'on m'trouv' berlaude :<br class="autobr" /> l's m'coup'nt du pain blanc, rapport à mes dents ;<br class="autobr" /> l's m'donn'nt de la soup' ben grasse et ben chaude,<br class="autobr" /> Et du vin, avec deux bouts d'sucr' dedans.<br class="autobr" /> I's font du ben-aise autour de moun âge ;<br class="autobr" /> Mais, ça c'est l' méd'cin qu'en est caus', ben sûr !<br class="autobr" /> l's m'enferm'nt dans l'clos comme eun pie en cage,<br class="autobr" /> Et j'peux pas aller pus loin qu'les quat'murs.</p> <p>La porte !<br class="autobr" /> l's veul'nt pas me l'ouvri'... la porte !<br class="autobr" /> Quoué que j'leu-z-ai fait, qu'i's veul'nt pas que j'sorte ?<br class="autobr" /> Mais ouvrez-la moué don'..., la porte !...</p> <p>...Hé ! les bieaux faucheux qui part'nt en besogne !<br class="autobr" /> Non ! j' sés pas berlaud'... j'ai tous mes esprits !<br class="autobr" /> J' sés mêm' 'cor solide, et j'ai forte pogne ;<br class="autobr" /> S'i'vous faut queuqu'un pour gerber, v'nez m' qu'ri.<br class="autobr" /> J'voudrais ben aller aux champs comm' tout l'monde ;<br class="autobr" /> J'ai hont' de rester comm' ça sans œuvrer,<br class="autobr" /> A c'tte heur' qu'i' fait doux et qu' la terre est blonde...<br class="autobr" /> Si vous m' défermez, c'est vous qu'hérit'rez !</p> <p>...Hé ! mon bieau Jean-Pierr', qu'est déjà qui fauche,<br class="autobr" /> l's dis'nt que j' sés vieill'... mais tu sais ben qu'non :<br class="autobr" /> A preuv' c'est que j' sés 'cor si tell'ment gauche<br class="autobr" /> Que j'fais l'coqu'licot en disant ton nom.<br class="autobr" /> Va,j'nous marierons tout d'même et quand même,<br class="autobr" /> Malgré qu't'ay's pas d'quoué pour la dot que j'ai !...<br class="autobr" /> Viens-t-en m'défermer, si c'est vrai qu'tu m'aimes,<br class="autobr" /> Et courons ach'ter l'bouquet d'oranger !</p> <p>Mais... l'galant qu'j'appell'... c'est défunt mon homme...<br class="autobr" /> Mais... les bieaux faucheux... pass'nt pas, de c'temps-là :<br class="autobr" /> Mais... ça s'rait don' vrai que j'sés berlaud' comme<br class="autobr" /> I's racont'nt tertous ! I'fait du verglas.<br class="autobr" /> Pourtant, y a queuqu'un qui passe à la porte ?<br class="autobr" /> C'est môssieu l'curé, les chant's et l'bedieau<br class="autobr" /> Qui vienn'nt défermer su' terr' les vieill's mortes<br class="autobr" /> Pour les renfermer dans l'champ aux naviots...</p> <p>La porte !<br class="autobr" /> On me l'ouvrira ben..., la porte :<br class="autobr" /> L'jour de l'enterr'ment faudra ben que j' sorte...<br class="autobr" /> Vous l'ouvrirez, que j'dis ! ... la porte !</p>