L'Etat démantelé : une révolution silencieuse - commentaires L'Etat démantelé : une révolution silencieuse 2011-03-31T14:16:39Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2010-11/mars-242/l-etat-demantele-une-revolution-silencieuse#comment20768 2011-03-31T14:16:39Z <p>"Ils [Deleuze et Guattari] vont prendre chez Marx des notions que l'on pourrait dire un peu à l'abandon, ou dont ses héritiers n'ont jamais su trop quoi faire, comme le despotisme oriental (le mode de production asiatique) pour fabriquer de nouveaux outils d'analyse. Cela va leur permettre d'installer le surgissement de l'État, l'Urstaat, au centre de leur livre ["L'Anti-Œdipe"] alors que l'on dit généralement qu'il s'agit d'un trou dans l'œuvre de Marx. Avec l'État commence le régime de la dette infinie, de la culpabilité. L'écriture bureaucratique triomphe des précédents régimes d'inscription sur le corps. « La voix ne chante plus, mais dicte, édicte ; la graphie ne danse plus et cesse d'animer les corps, mais s'écrit figée sur des tables, des pierres et des livres ; l'œil se met à lire ». C'est le début du « qu'est-ce que ça veut dire ? » qui remplace le « qu'est-ce que ça produit ? ». A l'âge de la cruauté a succédé l'âge de la terreur, avant que ne vienne le capitalisme, âge du cynisme. Oedipe, la plante horrible, peut commencer à pousser. Mais loin d'être une notion qui explique, qui aide à comprendre ce qui nous est arrivé avec l'État despotique puis avec le capitalisme, c'est une notion qui va avec eux, qui les accompagne, qui les aide même à s'installer. Le seul vrai mythe qui correspondrait à ce que la capitalisme nous a fait, c'est celui des zombis ! Oedipe accompagne la mauvaise conscience, la dette infinie. Deleuze et Guattari reconnaissent à D.H. Lawrence d'avoir compris très tôt cette « haine contre la vie, contre tout ce qui est libre, qui passe et qui coule ; l'universelle effusion de l'instinct de mort, - la dépression, la culpabilité utilisée comme moyen de contagion, le baiser du vampire : n'as-tu pas honte d'être heureux ? prends mon exemple, je ne te lâcherai pas avant que tu dises aussi « c'est ma faute », ô l'ignoble contagion des dépressifs, la névrose comme seule maladie, qui consiste à rendre les autres malades. » (L'Anti-Œdipe, p.320) in <a href="http://www.recalcitrance.com/antioe.htm" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.recalcitrance.com/antioe.htm</a></p> L'Etat démantelé : une révolution silencieuse 2011-03-31T06:22:26Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2010-11/mars-242/l-etat-demantele-une-revolution-silencieuse#comment20757 2011-03-31T06:22:26Z <p>je ne comprends pas bien, je ne peux pas télécharger cette émission et quelques autres, via podcast itunes.</p> <p>merci de votre aide</p> L'Etat démantelé : une révolution silencieuse 2011-03-14T06:46:30Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2010-11/mars-242/l-etat-demantele-une-revolution-silencieuse#comment20415 2011-03-14T06:46:30Z <p>Une redistribution des richesses nationale juste et equitable par le biais d'infrastructures ( hôpitaux, écoles ...) devrait avoir comme critère principal la seule satisfaction des besoins elementaires . Le pretexte de la rentabilite financiere n'est qu'un moyen de reprendre ce qui a été aquis par le peuple . Alors comment une redistribution peut être rentable financièrement ???</p> L'Etat démantelé : une révolution silencieuse 2011-03-11T23:41:30Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2010-11/mars-242/l-etat-demantele-une-revolution-silencieuse#comment20394 2011-03-11T23:41:30Z <p>Le film est captivant, il fait réfléchir, il touche et met le doigt sur ce qui est raisonnable. Il permet de voir la situation de la société et le devoir de l'argent sous un jour nouveau. Un thème d'une actualité brûlante</p> <p>A voir , vraiment<br class="autobr" /> A+</p> L'Etat démantelé : une révolution silencieuse 2011-03-10T20:30:05Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2010-11/mars-242/l-etat-demantele-une-revolution-silencieuse#comment20381 2011-03-10T20:30:05Z <p>Bonjour,</p> <p>N'oublions pas que le démantèlement de l'Etat est programmé à la fois par des institutions internationales dotées de pouvoirs contraignants comme le FMI et l'OMC (avec son fameux AGCS, machine à détruire les services publics)et par les institutions européennes dont les traités (Acte unique, traité de Maastricht, traité de Lisbonne et certaines directives - la Bolkestein, en particulier) sont également destinés, au nom du "projet" européen à démanteler l'Etat.La formule de Bourdieu a moins que jamais perdu de sa pertinence : "La construction européenne, c'est avant tout une destruction sociale". Autrement dit, si on ne remet pas en question ces institutions internationales et européennes, promettre un changement au seul niveau français, c'est tromper son monde.Bien cordialement,<br class="autobr" /> Raoul Marc Jennar</p> L'Etat démantelé : une révolution silencieuse 2011-03-10T16:37:43Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2010-11/mars-242/l-etat-demantele-une-revolution-silencieuse#comment20375 2011-03-10T16:37:43Z <p>Merci pour Loco locass ça fait plaisir !!</p> L'Etat démantelé : une révolution silencieuse 2011-03-10T14:39:18Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2010-11/mars-242/l-etat-demantele-une-revolution-silencieuse#comment20372 2011-03-10T14:39:18Z <p>excellent article <a href="http://sanscredit.com" class="spip_out" rel='nofollow external'>credit</a></p> L'Etat démantelé : une révolution silencieuse 2011-03-09T20:17:00Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2010-11/mars-242/l-etat-demantele-une-revolution-silencieuse#comment20362 2011-03-09T20:17:00Z <p>Nouvelle du Mexique et du CHIAPAS,<br class="autobr" /> et le rôle sournois, criminel de l'état,</p> <hr class="spip" /> <p>Note d'info n° 10 sur les attaques contre La Otra Campaña, 4 mars 2011.</p> <p>Source : "La Jornada" du 4 mars 2011, article de Hermann Bellinghausen.</p> <p>Cet article est consacré à un rapport présenté par le Frayba :Centre de<br class="autobr" /> droits humains Fray Bartolomé de Las Casas)</p> <p>D'après ce rapport, le gouvernement de l'État du Chiapas "crée et<br class="autobr" /> administre des conflits pour le contrôle territorial" au détriment des<br class="autobr" /> droits des communautés indigènes. Il souligne que "le Chiapas est un filon<br class="autobr" /> d'une grande richesse pour l'investissement privé, stimulé par des projets<br class="autobr" /> éco-touristiques". Les projets d'investissement "cherchent à dépouiller<br class="autobr" /> les villages au travers d'expulsions par la force, de cooptation pour la<br class="autobr" /> signature de 'conventions de développement', d'occupation policière et<br class="autobr" /> militaire, de criminalisation des défenseurs".</p> <p>Dans ce cadre, les événements du 2 février dans la zone d'Agua Azul<br class="autobr" /> représentent "la mise en œuvre d'une stratégie calculée par le<br class="autobr" /> gouvernement de l'État, qui a engendré une confrontation pour ensuite se<br class="autobr" /> poser en médiateur et administrer le conflit".</p> <p>Le Frayba affirme disposer de témoignages qui désignent le secrétaire<br class="autobr" /> général du gouvernement, Noé Castañón León, comme l'un des "auteurs<br class="autobr" /> intellectuels" de l'agression. Il souligne que le gouvernement de l'État<br class="autobr" /> "a rompu un processus de dialogue et d'arrangement communautaire mis en<br class="autobr" /> place par les acteurs depuis 2010" pour que ce soient les habitants de la<br class="autobr" /> zone eux-mêmes qui administrent et préservent leurs ressources.</p> <p>Le rapport inclut le témoignage d'une personne présente à l'une des<br class="autobr" /> réunions où il a été planifié de monter les comuneros les uns contre les<br class="autobr" /> autres, "en créant des groupes de choc", et "d'emprisonner les adhérents à<br class="autobr" /> La Otra Campaña" pour les "distraire" avec une lutte pour la libération de<br class="autobr" /> leurs prisonniers.</p> <p>"Il ne s'agit pas d'un conflit communautaire", ajoute-t-il, pas plus qu'à<br class="autobr" /> Mitzitón, ou que ce ne l'était à Acteal en 1997.</p> <p>La situation "est le produit d'une guerre d'usure qui crée les conditions<br class="autobr" /> pour que les organisations de la région s'affrontent entre elles ; ce qui<br class="autobr" /> est en jeu n'est pas un guichet d'entrée, mais la défense de la terre et<br class="autobr" /> du territoire des peuples indigènes qui construisent un projet<br class="autobr" /> d'autonomie".</p> <p>On agresse ainsi le projet d'autonomie "parce qu'il empêche le<br class="autobr" /> gouvernement de privatiser la terre pour des projets d'entreprise".</p> <p>Le Frayba annonce aussi qu'il a déposé un recours pour obtenir la<br class="autobr" /> libération des dix prisonniers politiques de San Sebastián, qui ne se<br class="autobr" /> trouvaient pas sur les lieux au moment des faits.</p> <p>(Note d'el Viejo.)</p>