Le résinier pas résigné - commentaires Le résinier pas résigné 2009-11-19T17:39:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2009-10/novembre/le-resinier-pas-resigne#comment12168 2009-11-19T17:39:41Z <p>Que sommes-nous devenus au regard de ce magnifique entretien ?<br class='autobr' /> Des CONSommateurs de toute chose marchande, politique, culturelle et autre loisir.<br class='autobr' /> Quand redeviendrons nous des Hommes sages et prudents envers les notres et la nature ? Quand (re)trouverons nous cet esprit critique et notre culture populaire tant niés par nos propres parents ?</p> <p>Vivement un regain d'humanité dans l'attente de la survenance de notre Humanité !!</p> <p>Merci à Raymond et à toute l'équipe</p> Le résinier pas résigné 2009-11-18T08:09:07Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2009-10/novembre/le-resinier-pas-resigne#comment12142 2009-11-18T08:09:07Z <p>Peut-on trouver un livre racontant la vie des résiniers et leur lutte ?</p> Le résinier pas résigné 2009-11-16T22:37:17Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2009-10/novembre/le-resinier-pas-resigne#comment12117 2009-11-16T22:37:17Z <p>@ Alex : La chanson de la quatrième section est de Chin Na Na Poun, un groupe formé de Manu Théron (leader du Còr de la Plana, pour ceux qui connaissent), Patrick Vaillant Et Daniel Malavergne. Ce sont des textes de Victor Gélu, un poète boulanger marseillais du début du XXème siècle, dont les écrits engagés ont encore aujourd'hui un écho particulier...<br class='autobr' /> Le disque est édité par le label DAQUÍ, le label des Nuits Atypiques, et disponible assez facilement...</p> Le résinier pas résigné 2009-11-14T11:49:25Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2009-10/novembre/le-resinier-pas-resigne#comment12090 2009-11-14T11:49:25Z <p>Reportage magnifique... merci merci merci tout à fait dans l'esprit Là-bas comme j'aime ! Continuez !</p> Le résinier pas résigné 2009-11-13T15:10:17Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2009-10/novembre/le-resinier-pas-resigne#comment12083 2009-11-13T15:10:17Z <p>J'habitais,en 1950,(j'avais à l'époque 10 ans)Saint- Symphorien , a quelques centaines de mètres de l' usine à gemme où était fabriquée la collophane à partir de la résine.Cette collophane séchait dans de larges bassins peu profonds en zinc en plein air.Et je me souviens du travail harassant des ouvriers de l'usine qui étaient chargés de placer ces récipients de plusieurs kg manuellement chaque jour.Merci à Raymond Lagardère d'avoir rappelé avec émotion ces épisodes glorieux -et douloureux -des gemmeurs des Landes de Gascogne auxquels mes parents et grands-parent ont participé de 1920 à 1950 à Saint-Symphorien .</p> Le résinier pas résigné 2009-11-13T12:35:20Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2009-10/novembre/le-resinier-pas-resigne#comment12079 2009-11-13T12:35:20Z <p>Le site de la revue prescrire mentionné par un AMG dans un message. <br class='autobr' /> <a href="http://www.prescrire.org/" class='spip_out' rel='external'>http://www.prescrire.org/</a></p> <p>C'est une revue médicale française, essentiellement destinée aux professionnels (*), qui a la particularité d'être financée intégralement par abonnements, ainsi que par la vente de différentes formations destinés aux soignants. Elle est ainsi indépendante des pressions financières exercées par les firmes pharmaceutiques. Dans le secteur de la presse médicale, c'est un peu le troublion, l'empêcheur de commercer en rond. De plus en plus rare en effet...</p> <p>(*) mais il y a aussi des articles, accessibles, d'intérêt général, parfois intéressants à lire : comment on teste les médicaments, que faut il penser de la grippe A etc.</p> <p>Je ne connaissais pas l'autre site pharma critique. intéressant aussi.</p> Le résinier pas résigné 2009-11-13T08:47:21Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2009-10/novembre/le-resinier-pas-resigne#comment12078 2009-11-13T08:47:21Z <p>Merci, merci, merci de témoigner et de réveiller nos consciences.<br class='autobr' /> Pour la rencontre annuelle des résitants d'hier et d'aujourd'hui sur le plateau des Glières, rendez vous le DIMANCHE 16 MAI 2010.</p> Le résinier pas résigné 2009-11-13T02:24:23Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2009-10/novembre/le-resinier-pas-resigne#comment12075 2009-11-13T02:24:23Z <p>Très sympas la chanson à la 4ème section de l'émission. C'est de qui ?</p> Le résinier pas résigné 2009-11-12T20:46:46Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2009-10/novembre/le-resinier-pas-resigne#comment12070 2009-11-12T20:46:46Z <p>Vous auriez les références musicales s'il vous plaît ?</p> Le résinier pas résigné 2009-11-12T16:24:08Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2009-10/novembre/le-resinier-pas-resigne#comment12067 2009-11-12T16:24:08Z <p>Mon père né en 1916, décédé en 2001 fut un de ces fameux metayers-résiniers dans les Landes puis en Gironde durant près de cinquante ans dont M. Lagardère a parfaitement décrit sans trahir ni magnifier la pénible existence mais aussi leur courage. Des hommes durs au mal, humbles mais fiers qui ne se sont jamais plaints ont vécu de peu . Corvéables à souhaits, tenus en laisse jusque encore dans les années 60 par de riches bourgeois parvenus dont les tristes héritiers aujourd'hui ne savent pas quoi faire de cette fortune amassée sur le dos (sur la laine) de familles d'esclaves modernes ( hommes , femmes et enfants). La récolte de la résine a disparu, les résiniers avec. La forêt privée est ainsi livrée à l'abandon, les tempêtes n'ont rien arrangé, mais bien mal acquis ne profite jamais. Un proverbe gascon dit bien (en patois) "Ce qui arrive de ripe râpe, s'en va de tripe trappe...."<br class='autobr' /> Merci pour ce témoignage radiophonique sur des derniers survivants de cette triste histoire des hommes et femmes de la Lande, tellement méconnue et qui mérite notre profond respect. Comme dit Daniel Mermet, ce n'est pas la peine d'aller en Afghanistan, à Berlin ou en Iran, l'Histoire avec H, la notre est à notre porte, qui s'en soucie encore. merci à là-bas si j'y suis de les avoir sortis de l'oubli !</p>