Jacqueline, les minutes essentielles - commentaires Jacqueline, les minutes essentielles 2018-08-09T23:26:37Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment73205 2018-08-09T23:26:37Z <p>Jacqueline, tu es géniale. Ton rire est vivifiant. Moi aussi, je pratique parfois l'autosuggestion sur des organes qui font souffrir (sans commune mesure avec tes douleurs, des petits bobos pour moi) et ça marche ! Jacqueline, je t'embrasse fort, tu as illuminé mon soir d'écoute de Là-bas.</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2010-01-21T22:29:35Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment13148 2010-01-21T22:29:35Z <p>Jacqueline,<br class="autobr" /> Quelle belle humanité !tu nous a tranmis !<br class="autobr" /> Un moment de grâce qui m'enveloppe encore aujourd'hui,comme la grande musique tu es une grande parmi les grands de ce monde.Tu fédéres<br class="autobr" /> tellement de générosité,et de don de soi que pour cela tu es déjà devenue immortelle , l'éternité pour toi n'a plus de secret.<br class="autobr" /> Parce que tu es éblouissante de beauté et le flambeau de l'espérance que tu portes illumine nos vies pour toujours.<br class="autobr" /> Tu es une révoltée de naissance,tu es bouillonnante de vie parce que l'amour que tu portes est plus fort que la mort.<br class="autobr" /> Ton parcours hors du commun est poignant et porteur d'espoir,cet espoir aujourd'hui qui nous fait tant défauts à tous.Toute cette interview,est riche d'enseignements comme des petites flammes à conserver pour éclairer nos chemins.Ce fût un dialogue saisissant auquel tu nous a conviés par ton franc-parler,comme une étincelle de joie à faire jaillir à chaque instant.<br class="autobr" /> Tu es un diamant à l'état pur.<br class="autobr" /> Ce n'est pas vivre,mais faire vivre qui es le secret de ton bonheur.<br class="autobr" /> Jacqueline tu es éternelle.<br class="autobr" /> Une de tes soeurs d'humanité.<br class="autobr" /> Marie-jose-albi-</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-26T09:56:59Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10191 2009-06-26T09:56:59Z <p>Tellement émouvant ! Merci Jacqueline. Vous vous êtes adressée à la partie de moi qui redoute la souffrance et la mort et qui regarde ailleurs. Je voudrais vous garder quelque part en moi, pour les jours difficiles où moi aussi je connaitrai</p> <p>Le blog de Jacqueline : <br class="autobr" /> <a href="http://www.ressources-solidaires.org" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.ressources-solidaires.org</a></p> <p>Je vous souhaite de beaux orgasmes ;-)</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-26T07:48:36Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10187 2009-06-26T07:48:36Z <p>Le blog de Jacqueline est là : <a href="http://www.ressources-solidaires.org/Les-minutes-d-essentiel" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.ressources-solidaires.org/Les-minutes-d-essentiel</a></p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-25T05:05:30Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10159 2009-06-25T05:05:30Z <p>Je n'arrive pas à trouver le blog de Jacqueline avec l'adresse que vous avez donné. Je vous l'ai déjà écrit ,mais je recommence car je voudrais vraiment lui faire un signe. Merci.</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-24T09:59:35Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10145 2009-06-24T09:59:35Z <p>Je suis sur le cul, le courage et la lucidité dont témoigne cette femme est admirable. (C'est pas mon genre de flatter)<br class="autobr" /> J'évite de me plaindre pour des petits choses depuis cette humble lecon. Merci à elle (et votre équipe)</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-24T07:05:31Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10144 2009-06-24T07:05:31Z <p>Là bas si j'y suis... 60 minutes essentielles</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-23T16:28:07Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10139 2009-06-23T16:28:07Z <p>Magnifique témoignage. <br /> Y a-t-il une autre radio qui ose passer ce genre de récit ? Comment il faut vivre et faut aimer comme dit une vieille chanson de nos terroirs (Rossignolet du bois) <br /> C'est dur à écouter. Ce n'est pas un modèle pour moi. Cela questionne sur le tout est possible de l'humanité et sur la force qu'il peut y avoir en nous. pour le bien comme pour le mal. <br /> Et de ce fait c'est une invitation à chercher cette force en nous pour vivre comme nous voulons vivre, et non comme "ils" veulent que nous vivions. <br /> Merci Jacqueline</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-23T13:41:22Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10136 2009-06-23T13:41:22Z <p>@Yaya : <br /> programmation musicale : <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Mendenlssohn : Les romances sans parole <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Paganini : Sonate n°12 en mi mineur <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Gabriel Fauré : La berceuse <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Chopin : Les Nocturnes <br /> source : <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <a href="http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/labassijysuis/index.php?id=80831" class="spip_url spip_out" rel='nofollow external'>http://sites.radiofrance.fr/francei...</a></p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-23T09:04:55Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10131 2009-06-23T09:04:55Z <p>En réponse a la question de YAYA, je crois que le morceau de piano qui accompagne les mots bouleversants et ESSENTIELS de Jacqueline est "Nocturne en do dièse mineur" de Chopin. <br class="autobr" /> La "différence" bien forcée de Jacqueline transforme chacun de ses mots en un doux coup de poing en pleine gueule plein de violence subie et de pure poésie. Le scaphandre est difficile a oublier mais le papillon s'en échappe tout au long de ce moment que je n'oublierai pas.</p> France Inter 2009-06-22T15:05:53Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10123 2009-06-22T15:05:53Z <p>Je viens de lire que le sieur Pommier est viré, pour avoir cité Siné Hebdo. Après avoir coulé Charlie Hebdo, Val va t'il couler FI ?</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-22T06:21:34Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10116 2009-06-22T06:21:34Z <p>A NC : Merci pour ton commentaire .</p> <p> Concernant le mien du 20 juin 2009 - 09h08, il n'est aucunement question de méchanceté ou raillerie et tu sembles l'avoir bien compris . Il s'est agi de mettre le doigt sur des évidences cachées qu'il est plus facile d 'ignorer et qui empêchent d'avancer .</p> <p> En ce sens , je pense , mais je peux me tromper , que ma démarche est humaine et révoltée . Elle vise simplement à déloger les carcans établis qui aliènent la personne dans sa dignité et mènent à l'impasse et au réflexe de Pavlov institutionnalisé ( douleur = prise de médicament dans la minute )qui font le bonheur des notables disciples du serment d'hypocrite et des labos pharmaceutiques .</p> <p>Quand je parle d'hystérie , je sais parfaitement qu'il est question ici d'une grande douleur au même titre que les autres souffrances du psychisme ( dépressions unipolaires ou bi- polaires , schizophrénie , état border line , hystérie ect ... ) mais je sais aussi qu'il est toujours plus facile dans notre société de " somatiser au plus " le mal être car les souffrances du psychisme sont considérées par la doxa ambiante comme étant de seconde zone .</p> <p>Je suis bien entendu de tout coeur avec Jacqueline . Etre révolté ( e) , c'est refuser le mensonge qui fait masse .</p> <p>Muguet , AMG , arthrodésé du dur et amputé du mou .</p> <p>Salutations NC .</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-21T20:42:58Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10110 2009-06-21T20:42:58Z <p>quelqu'un peut-il me fournir le titre du passage de piano qui revient ponctuellement ?</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-21T16:39:56Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10107 2009-06-21T16:39:56Z <p>Bonjour tout le monde,<br class="autobr" /> c'est une belle preuve d'émission de services publics que de répondre à l'appel d'une auditrice d'autant plus qu'elle est extraordinaire de courage, de combativité et de créativité.Une fois de plus, vous faites témoigner une personne qui nous donne quelque chose avec son récit de vie.Je souhaite à Jacqueline de souffrir le moins possible de tout coeur(ne pas souffrir pour elle,c'est impossible, si j'ai bien compris).<br class="autobr" /> Un voeux:que vous puissiez encore continuer très longtemps à diffuser votre émission si riche d'intelligence de coeur.A plus.</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-21T12:58:14Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10105 2009-06-21T12:58:14Z <p>Je termine un mémoire de Master en Accompagnement Education Thérapeutique à la fac de Rouen. Le thème est :"Qu'est ce qui incite certains patients à se revendiquer patients experts ? Serait-il possible d'obtenir les coordonnées de Jacqueline afin de recueillir son témoignage ?</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-21T09:23:25Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10103 2009-06-21T09:23:25Z <p>Bonjour a toute l'équipe ( vraiment génial ) et une bise énorme a Jacqueline .De tous cœur avec elle. Merci de l'humanité de ces propos et l'intelligence de son analyse.</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-20T16:23:54Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10098 2009-06-20T16:23:54Z <p>Avis d'auditeur perturbé : <br /> Est-il nécessaire de nous faire subir dans les reportages les bruitages d'eau, de café ou de thé coulant dans les tasses ? Ca n'apporte rien de plus et ça me donne envie d'uriner. <br /> Ca me gâche voire ça me brouille l'écoute. <br /> Est-ce que les bruitages, en règle général, apportent quelques choses ? Ca provoque l'imagination, on imagine un lieu et ça détourne du message en l'occurrence de Jacqueline.</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-20T08:34:06Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10093 2009-06-20T08:34:06Z <p>J'ai trouvé ce reportage absolument magnifique ! Jacqueline nous délivre un message d'humanité exemplaire : elle parle de ce qu'il y a en chacun de nous avec coeur et honnêteté, exacerbée qu'elle est par l'insupportable.<br class="autobr" /> On ne peut qu'aimer cette grande "âme" ! Bravo à François RUFFIN pour une interview tout en pudeur !<br class="autobr" /> Et viva Là-bas si j'y suis !</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-20T07:18:12Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10091 2009-06-20T07:18:12Z <p>@ Matthias :</p> <p>Beau poème d'Hugo en effet. Mais quand même écrire ce qui suit pour un calotin la queue toujours à la main :</p> <p> " Quoi ! marcher devant soi sans savoir où l'on va,<br class="autobr" /> Rire de Jupiter sans croire à Jéhova,<br class="autobr" /> Regarder sans respect l'astre, la fleur, la femme,<br class="autobr" /> Toujours vouloir le corps, ne jamais chercher l'âme, "</p> <p>Muguet , qui chatouille ceux qui gratouillent et inversement selon l'heure .</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-20T07:08:48Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10090 2009-06-20T07:08:48Z <p>Etrange sentiment à l'écoute de cette émission .<br class="autobr" /> Cette odyssée vers l'algodycée ( souffrance qui enseigne ) avec frère Ruffin comme confesseur laisse quelque peu dubitatif .<br class="autobr" /> On sent entre les mots une douleur morale patente proche de l'hystérie ( Madame jouit cérébralement et souffre dans son corps ) . Madame parle de harcèlement moral à un moment . Quelles répercussions cet harcèlement sur la suite de cette vie douloureuse ( émission intéressante à faire du point de vue général ) .</p> <p>PS : la fameuse thérèse de Montreuil , c'est celle qui rit quand on la baise ?</p> <p>Muguet , AMG satellisé , arthrodésé du dur et amputé du mou , qui pense que la plus grande des douleurs c'est le silence et qui gratouille ceux qui chatouillent et sait pertinemment que ce commentaire va déplaire .</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-19T22:43:00Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10088 2009-06-19T22:43:00Z <p>Le montage audio de cette émission m'a vraiment pas convaincu... dommage car le sujet aurait pu être intéressant... <br /> Je trouverais intéressant qu'il y ai une émission constructive après les émissions de Là-bas si j'y suis afin de trouver des solutions à ce genre de sujet cruciaux... <br /> Mon dieu que le monde médical est inhumain ... c'est peu de le dire ;</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-19T21:16:14Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10086 2009-06-19T21:16:14Z <p>Douleur, terrible douleur,<br class="autobr" /> Cette insatiable et insaisissable douleur. <br /> Jacqueline tu m'as fait chavirer le coeur avec tes éclats de rires si vrais et ta sensibilité unique. <br /> Ne jamais céder devant la peur et apprivoiser son corps. <br /> Moins traumatisé que toi, j'ai aussi traversé des moments de souffrances physiques et ton témoignage est une cure de vitamines pour quiconque souffrirait. <br /> Merci pour ton courage, je pense que tu as transmis un message fort à tous les amg. <br /> Amicalement</p> Jacqueline, les minutes essentielles 2009-06-19T20:50:57Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/juin/jacqueline-les-minutes-essentielles#comment10085 2009-06-19T20:50:57Z <p>Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ; ce sont</p> <p>Ceux dont un dessein ferme emplit l'âme et le front.</p> <p>Ceux qui d'un haut destin gravissent l'âpre cime.</p> <p>Ceux qui marchent pensifs, épris d'un but sublime.</p> <p>Ayant devant les yeux sans cesse, nuit et jour,</p> <p>Ou quelque saint labeur ou quelque grand amour.</p> <p>C'est le prophète saint prosterné devant l'arche,</p> <p>C'est le travailleur, pâtre, ouvrier, patriarche.</p> <p>Ceux dont le coeur est bon, ceux dont les jours sont pleins.</p> <p>Ceux-là vivent, Seigneur ! les autres, je les plains.</p> <p>Car de son vague ennui le néant les enivre,</p> <p>Car le plus lourd fardeau, c'est d'exister sans vivre.</p> <p>Inutiles, épars, ils traînent ici-bas</p> <p>Le sombre accablement d'être en ne pensant pas.</p> <p>Ils s'appellent vulgus, plebs, la tourbe, la foule.</p> <p>Ils sont ce qui murmure, applaudit, siffle, coule,</p> <p>Bat des mains, foule aux pieds, bâille, dit oui, dit non,</p> <p>N'a jamais de figure et n'a jamais de nom ;</p> <p>Troupeau qui va, revient, juge, absout, délibère,</p> <p>Détruit, prêt à Marat comme prêt à Tibère,</p> <p>Foule triste, joyeuse, habits dorés, bras nus,</p> <p>Pêle-mêle, et poussée aux gouffres inconnus.</p> <p>Ils sont les passants froids sans but, sans noeud, sans âge ;</p> <p>Le bas du genre humain qui s'écroule en nuage ;</p> <p>Ceux qu'on ne connaît pas, ceux qu'on ne compte pas,</p> <p>Ceux qui perdent les mots, les volontés, les pas.</p> <p>L'ombre obscure autour d'eux se prolonge et recule ;</p> <p>Ils n'ont du plein midi qu'un lointain crépuscule,</p> <p>Car, jetant au hasard les cris, les voix, le bruit,</p> <p>Ils errent près du bord sinistre de la nuit.</p> <p>Quoi ! ne point aimer ! suivre une morne carrière</p> <p>Sans un songe en avant, sans un deuil en arrière,</p> <p>Quoi ! marcher devant soi sans savoir où l'on va,</p> <p>Rire de Jupiter sans croire à Jéhova,</p> <p>Regarder sans respect l'astre, la fleur, la femme,</p> <p>Toujours vouloir le corps, ne jamais chercher l'âme,</p> <p>Pour de vains résultats faire de vains efforts,</p> <p>N'attendre rien d'en haut ! ciel ! oublier les morts !</p> <p>Oh non, je ne suis point de ceux-là ! grands, prospères,</p> <p>Fiers, puissants, ou cachés dans d'immondes repaires,</p> <p>Je les fuis, et je crains leurs sentiers détestés ;</p> <p>Et j'aimerais mieux être, ô fourmis des cités,</p> <p>Tourbe, foule, hommes faux, coeurs morts, races déchues,</p> <p>Un arbre dans les bois qu'une âme en vos cohues !</p> <p>Victor Hugo</p>