Big Brother is watching you - commentaires Big Brother is watching you 2010-10-20T22:12:22Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/big-brother-is-watching-you#comment17734 2010-10-20T22:12:22Z <p>Cela me rappelle un collègue qui déclarait il y a peu qu'il verrait d'un bon œil que l'on implante [dans le corps humain] une micro-puce. Il voyaient tout un tas d'application : par exemple cela permettrait en cas d'AVC ou de malaise cardiaque de transmettre une alerte à un ordinateur et de là les services d'urgence. C'est pour notre bien. Et puis si on n'a rien à se reprocher, on n'a rien à craindre. Les esprits sont prêts...</p> <p>L'actualité nous suggère une autre application intéressante : si au moins nous portions tous une puce, il n'y aurait plus de polémique sur les chiffres de la participation aux manifestations...</p> Big Brother is watching you 2009-05-11T19:04:34Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/big-brother-is-watching-you#comment9667 2009-05-11T19:04:34Z <p>"Dis tonton, c'est quoi : faire de la radio ?" <br> Une belle réponse sur cette page : de la vraie radio, du beau montage (et pour les spécialistes, des références de montage à certains des pionniers du genre), bref un travail splendide de Sylvain Savolainen. <br> et en plus c'est bourré d'humour. <br> la radio c'est PAS rtlnrjskytrucfunmachin... c'est BBC, Radio France, Grenouille, Panik, et quelques autres. <br> Thanks Mermet... tu préserves une part de ce que Marconi voulait. <br> De la vraie radio, modeste je ne sais pas, mais géniale en tous cas.</p> Big Brother is watching you 2009-05-06T22:11:58Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/big-brother-is-watching-you#comment9616 2009-05-06T22:11:58Z <p>Salut Daniel et son équipe, salut les AMGs ! <br> Pour ceux qui, dans les transports en commun, refusent la puce RFID des pass Nagivo et autres, il existe une solution : ne plus payez et s'organiser en mutuelles de fraudeur. (Je précise que l'incitation à la fraude est passible de sanction et je ne vous y incite donc pas et ne fait que vous informer.). <br> Cela permet de boycotter les politiques répressives des régies de transports en commun. <br> Pour créer une mutuelle c'est facile, il suffit d'être un groupe (15 personnes au moins) et de payer une cotisation mensuelle de 5-7 euros (ajustable) qui sert à payer les amendes des membres de la mutuelle. <br> Plusieurs de ces mutuelles existent déjà.</p> Big Brother is watching you 2009-04-26T15:55:28Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/big-brother-is-watching-you#comment9506 2009-04-26T15:55:28Z <p>Et les écolos anglais infiltrés (maladroitement, mais ça va s'arranger, j'en suis sûre !) c'est pour demain, en France, voir les déboires des militants de "sortir du nucléaire", le flicage de Jadot, Besancenot, etc... <br> Ayez pas peur ! Y pourront pas nous ficher tous ! Et quand bien même...</p> Pour un Paris sans caméras de surveillance ! 2009-04-25T11:14:04Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/big-brother-is-watching-you#comment9502 2009-04-25T11:14:04Z <p>Le ministère de l'intérieur et la préfecture de police ont imposé 1226 caméras à Paris. Un collectif de diverses organisations s'est constitué en février et propose une RÉUNION PUBLIQUE. <br> Mercredi 29 avril, à 19 h <br> Salle Jean Dame, 17 rue Léopold-Bellan, Paris 2e, (métro Sentier) <br> à l'initiative du Collectif Démocratie et Libertés (CDL) : <br /><img src='https://la-bas.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> <a href="http://www.paris-sans-videosurveillance.fr/" class='spip_url spip_out' rel='external'>http://www.paris-sans-videosurveill...</a></p> Big Brother is watching you 2009-04-25T10:47:13Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/big-brother-is-watching-you#comment9501 2009-04-25T10:47:13Z <p>Et celle là, tu la connais ? <br> Dans deux articles de Jean-Luc Porquet et intitulés : « C'est tellement pratique » , « Je ne suis pas un numéro » paru dans le "Canard" (mercredi 14 et 21 janvier 2009), avec l'air "de-ne-pas-y-toucher", l'ami Jean-Luc y va de son couplet « 1984, Big Brothers vous regarde... » de George Orwell (on le trouve aussi en "livre poche"). <br> Jugez plutôt (ça fait froid dans le dos ces histoires) ; dans cet article « C'est tellement pratique », il est question de la RFID, une puce (radio fréquence avec son antenne) qui emmagasine des informations, l'air de rien, quand vous franchissez un portillon de la RATP ou du RER etc. <br> Et, alors ? <br> Alors, ce passe est personnalisé, c'est-à-dire que chacun donne volontairement (?) ses coordonnées, nom, prénom, date de naissance, adresse etc., que la RFID a déjà enregistré et fiché, et le signale aux services intéressés. <br> Et, alors ? <br> Tous, TOUS, vos déplacements (les lieux, horaires etc.) au nom de la praticité (d'où le titre), sont enregistrés. <br> On n'arrête pas le progrès ! <br> La RFID, possédant son propre identifiant, dès que vous vous approchez du portillon, hop, vous pouvez passer. C'est très pratique ; mais si toutefois vous ne voulez pas vous faire ficher à l'insu de votre plein gré, la RATP, de mauvaise grâce, car aucune pub n'a été faite en ce sens, met à la disposition des grincheux qui n'aiment pas le "progrès" un passe baptisé "Découverte", mais c'est plus cher... (C'est la CNIL qui a obtenu, du moins arracher à la RATP qu'elle le propose, par exemple, à des étrangers soucieux de conserver leur anonymat.) <br> Jean-Luc Porquet écrit : « ...Cette histoire de passe Navigo n'est, on le sent bien, qu'un nouveau pas en avant dans le monde où des techniques de plus en plus invisibles et mouchardes s'enracinent dans nos vies quotidienne. <br> Et là non plus, il n'est pas question de manifestations d'usagers en colère (il est vrai que télébouygues a pris le monopole de la pseudo colère d'usagés), puisque c'est pour le progrès, et qui dit progrès, dit mieux vivre ; le progrès c'est pour mieux vivre, n'est-ce pas ? <br> Cette RFID, avait été expérimentée sur des chiens, des chats, des vaches, des chevaux, etc. <br> Et Jean-Luc Porquet poursuit en prédisant : « ...Notre tour va venir, nombreux sont les chercheurs qui s'enthousiasmes à propos des possibilités de la RFID et des nanotechnologies ; par exemple si chacun pouvait avoir son carnet de santé logé sous la peau, ça serait pratique en cas d'urgence, non ?... » <br> Hé oui, un flicage invisible, le luxe quoi ! <br> Bon, ils y en a qui résistent (résister c'est créer !), certainement de mauvais coucheurs ; Par exemple le groupe PMO (« RFID : la police totale », par pièces et main d'œuvre, aux éditions l'Echappée, 80 p., 6 €) nous disent : « ...que pouvons-nous ? Refuser toutes les cartes, de transport, de fidélité, d'identité, à RFID. Fuir les magasins qui taguent leur marchandise. Soutenir les éleveurs qui refusent de pucer leurs animaux. Inventer des moyens de sabotage des puces et des lecteurs. Sommer les associations, syndicats, partis, médias, de se battre contre le mouchardage universel... » Jean-luc Porquet d'ajouter, « ...Voilà des gens qui n'ont certainement pas de portable. Qui passent leurs coups de fil depuis des cabines publiques. Ca sent la « mouvance ». Ils sont fichés au moins ?... » <br> Les associations, syndicats, partis, médias, c'est une rigolade ? Les seuls qui ont réagis efficacement et ce genre de flicage, ce sont les hackers, qui ont organisé un salon pour fabriquer un clone de RFID en direct (pure provo. diront certains, pas si sûr), et donner les moyens de neutraliser cette saleté (ils ont même installés un site sur Internet pour donner tous ces renseignements) ; mais chut ! C'est secret défense... <br> Second article, « Je ne suis pas un numéro », certainement suite au décès de l'acteur mythique, Patrick McGoohan, qui jouait le rôle du "Prisonnier", "du prisonnier" parce que tout tournait autour de ce rôle. Feuilleton dont il était l'âme, scénariste-producteur-réalisateur du "Prisonnier" (juste avant mai-68, coïncidence ?) <br> Un village, perdu on ne sait où, et 17 épisodes pour savoir ce qui met en colère cet homme, le numéro 6, qui usent les numéros deux, tous les deux épisodes. <br> Et Jean-Luc Porquet écrit : « ... Pourquoi le Prisonnier n'a-t-il guère vieilli ? Parce qu'au village tout le monde s'est habitué aux caméras de vidéosurveillance qui trônent à chaque coin de rue, comme chez nous aujourd'hui. La vie sociale y est entièrement organisée par le pouvoir, tout en donnant à chacun l'illusion de la liberté : la grande affaire y est la distraction, le loisir, les fêtes, amusez-vous et ne vous occupez de rien ! Comme chez nous...Rares sont ceux qui cherchent à quitter cette prison dorée : seul le prisonnier fait la gueule, ne dévie pas de sa quête, rejette cette liberté factice dont se contente la majorité des villageois, il est vu comme un mauvais coucheur, un parano, un dangereux extrémiste qui n'accepte pas l'ordre établi pourtant si peu contraignant d'apparence ; Une « mouvance » à lui tout seul, au fond... » , « cette fable visionnaire, il suffit d'y jeter un coup d'œil et nous voilà saisis comme au premier jour. En territoire connu. Est-ce étonnant ? ... » <br> Vous l'aurez compris, c'est comme chez nous, le village, les caméras de vidéosurveillance (c'est comme à Monaco), la « mouvance » ultra-gauche de Tarnac etc. <br> On aurait envie de tout envoyer péter, mais... <br> Maintenant quand Sarkozy se déplace quelque part en France, il fait "nettoyer" le terrain par ses flics (très respectueux de la chose républicaine, bien entendu), et ne tolère que des encartés à l'ump, ou au pire une claque de connivence, les autres au trou !<br class='autobr' /> <bR> Bonjour chez vous quand même !</p>