Aguigui Mouna - commentaires Aguigui Mouna 2009-06-21T07:59:59Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/aguigui-mouna#comment10102 2009-06-21T07:59:59Z <p>Le dimanche 21 juin 2009</p> <p> J'ai rencontré plusieurs fois Mouna dans le jardin du Luxembourg à PARIS. Il haranguait la foule, c'était un show-man extraordinaire ; jamais il ne m'a ennuyé !<br class='autobr' /> C'était un comique, un être humain atypique très sympathique...</p> <p> Sincèrement <br class='autobr' /> Philippe</p> Aguigui Mouna 2009-04-12T13:54:22Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/aguigui-mouna#comment9356 2009-04-12T13:54:22Z <p>bonjour à l'équipe de Là-bas si j'y suis. <br class='autobr' /> Encore une émission super ! je me souviens avoir vu et entendu au passage Mouna dans le quartier latin dans les années 70. Je crains de ne pas l'avoir vraiment écouté à ce moment-là... merci donc de cette nouvelle occasion !<br class='autobr' /> J'aimerais aussi savoir qui est "Franck Ternisian" (?). Une recherche Hooseek ou Google ne donne rien !<br class='autobr' /> merci, continuez !</p> Aguigui Mouna 2009-04-12T11:59:55Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/aguigui-mouna#comment9354 2009-04-12T11:59:55Z <p><strong>Résister, c'est créer !</strong></p> <p>Puisque vous n'avez ni le courage ni la force d'éteindre le poste pour vous informer autrement (1), peut-être serait-il plus simple pour vous de garder le secret ?</p> <p>Axiome : « Sans le secret généralisé ils ne peuvent pas se maintenir au pouvoir, et c'est pour cela qu'ils cultive l'art du secret quasi maladivement.</p> <p>A priori, tout le monde sait conserver des secrets. Aussi, lorsqu'une agence d'opinions (2), vous démarche par téléphone ou par l'intermédiaire d'un questionnaire, refusez de répondre et d'y répondre. Vous verrez que rapidement ils seront dans le brouillard, et n'auront plus beaucoup de prise sur vous, nous.</p> <p>Essayez et vous verrez que ça marche !</p> <p>(1) à l'exemple de ce site, très informatif, et bien sûr les émissions thématiques de Daniel Mermet (sur France-inter) etc.</p> <p>(2) pompeusement appelé "Institut" de sondages pour se donner une apparente respectabilité scientifique.</p> Aguigui Mouna 2009-04-12T00:31:45Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/aguigui-mouna#comment9347 2009-04-12T00:31:45Z <p>J'avais 25 ans, un pavé dans la main droite et les yeux brûlants. C'est à peine si je pouvais parler au copain qui m'accompagnait tellement on avait gueulé et avalé de trucs pas propres. <br> On venait de voir la bande d'Occident avec Madelin en tête dans son grand manteau gestapo, au fond du Boulevard Saint Michel, et on l'avait bien habillé pour le siècle à venir à défaut de pouvoir tomber dessus. <br> Et puis, cinquante mètres plus loin, il y avait un type barbu, avec un béret et une vraie gueule d'abbé Pierre authentique. On a parlé avec lui de choses pratiques : où sont les flics ? les camarades ? des choses essentielles aussi, comme du projet de prolonger le Boul'Mich' jusqu'à la mer, une fois qu'on aurait mis le peuple au pouvoir. <br> Ce type là, c'était Mouna. Il était juste connu de ceux qui méritaient de le connaître. Nous on étaient seulement de passage dans un bordel qu'on souhaitait révolutionnaire. Lui, il avait déjà compris où menait tout ce foutoir. Je me rappelle ses yeux brillants : c'était ni l'effet des lacrimos ni des slogans. Peut être de nous voir aller vers les triques avec tellement d'enthousiasme... <br> Et puis. Et puis la vie, la suite, sans temps d'arrêt pour souffler. Le boulot, le militantisme ; plein de petits cons d'occident et de trucs brun-facho à kärchériser (!). Avec, au fond du crâne, le souvenir enfumé de Mouna qui traînait ses poils du côté de la Rue de l'Ecole de Médecine en nous disant "ouais, camarades, jusqu'à la mer, le Boul' Mich' " !!! <br> Daniel dit, à un moment de son reportage, tout discrètement, comme s'il était vraiment le prude qu'il est le bougre,"à ce temps là, le temps de nos amours". <br> Yes ! le temps de nos amours. Et on en aimait des choses et des gens, à ce moment là ! plein. Et eux aussi ! on se le disait. <br> Merci, Daniel d'avoir rappelé que le temps est ce qu'on en fait. Ni plus ni moins. <br> A plus, Mouna, on arrive, camarade.Là où tu es, le Boulevard se prolonge jusqu'à la mer et sous les pavés, paraît qu'y a la plage....</p> Aguigui Mouna 2009-04-10T14:59:30Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/aguigui-mouna#comment9338 2009-04-10T14:59:30Z <p>Aguigi ou la révolution sympa sans donneur de leçons qui finissent dans les sphères du pouvoir 20 ans après. <br> Un oncle qui avait passé 5 ans dans un camp de travail en Silésie pendant la guerre m'avait raconté que seuls ceux qui avaient eu de l'humour, essayaient de s'amuser et d'amuser les autres malgré les conditions très dures avaient survécu.</p> Aguigui Mouna 2009-04-09T20:37:46Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2008-09/avril-206/aguigui-mouna#comment9328 2009-04-09T20:37:46Z <p>qu'est ce que ça fait du bien d'entendre un bonhomme pareil !! vive les fous engagés. j'en voudrais plein des comme ça à tous les coins de rues. En fait j'aimerais être moi-même comme ça, déranger les gens, dire les choses, vivre la vie !!<br class='autobr' /> Merci Mermet et toute l'équipe. Tu voudrais pas faire un coup d'état à la maison de la radio ??? ou en créer une autre à côté, SANS les Val, Demorand et compagnie ?<br class='autobr' /> Moi qui bosse toute la journée avec des gens (des vrais, ceux qui en chient...), qui colle des bous de pansements sur des plaies béantes, je me nourris le soir et refais le plein d'énergie en écoutant tes émissions. Plus ça va plus j'ouvre ma gueule, mais comment faire plus ? Merci aussi à tous ceux qui laissent des messages : nous sommes plein et ça fait du bien de le savoir !</p>