Les patrons contre la finance (2) - commentaires Les patrons contre la finance (2) 2007-02-04T18:19:41Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2006-07/decembre-136/les-patrons-contre-la-finance-2#comment637 2007-02-04T18:19:41Z <p>un petit témoignage modeste sur les "petits patrons" et surtout le fonctionnement des entreprises de nos jours.<br class="autobr" /> l'entreprise (familiale) qui m'emploie est rentrée dans une guerre de succession depuis plusieurs mois. Résultat : une ambiance détestable et surtout la mise en perspective de 2 écoles : la premiére tendance "entreprise a papa" un peu dépassé par les événements, et l'autre bien sûr, beaucoup plus "moderne et tournée vers l'avenir"...avec comme figure dominante le plus jeune des fréres qui m'a gentillement convoqué cette semaine pour parler ensemble "d'une des nouvelles idées de réorganisation de la société".<br class="autobr" /> En 5 minutes, il m'a tout simplement traçé le futur de certains de nos clients...et suggeré de penser a la situation de certains de mes collégues:la plupart, ceux de plus de 45 ans (hors circuits bien sûr).<br class="autobr" /> Sans oublier de me promettre un rôle (de petit sous sous chef) dans sa nouvelle entreprise.<br class="autobr" /> Tout cela dans le dos de son cher grand frére.<br class="autobr" /> Ce qui fait froid dans le dos, c'est qu'il m'a illustré le tout en 3 coups de crayons sur un papier qu'il a négligemment jeté a la poubelle a la fin de notre entrevue.<br class="autobr" /> Que ferai-je de ce futur tant prometteur qui m'est offert ???<br class="autobr" /> Pour l'instant j'espére pouvoir me transformer en un petit poisson afin d'éviter la noyade dans cette océan de tendresse capitalistique.<br class="autobr" /> MERCI POUR LES EMISSIONS</p> Les patrons contre la finance (2) 2006-12-24T12:52:31Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2006-07/decembre-136/les-patrons-contre-la-finance-2#comment133 2006-12-24T12:52:31Z <p>Il y a un an environ, j'avais laissé un message sur le répondeur de LBSJS pour inviter l'équipe à aller voir ce qui se passe du coté des petites entreprises. Je ne sais pas si c'est mon message qui a inspiré cette émission, j'en doute mais peu importe, c'est bien d'avoir fait cette démarche qui, j'en suis sûr, a dû au départ paraître un peu iconoclaste à certains de l'équipe ! <br /> Par ma profession, je suis amené à rencontrer beaucoup de petits patrons et cela depuis des années. Il y a longtemps que j'ai fait le constat que, dans cette nouvelle étape du capitalisme, marqué par la mondialisation (autrement nommée division internationale du travail) et la primauté du capital financier, ces petits patrons et leurs ouvriers et employés sont du même (mauvais) coté de la barrière. Il est bien dommage que les uns et les autres n'en aient pas suffisamment conscience.</p> Les patrons contre la finance (2) 2006-12-17T18:31:02Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2006-07/decembre-136/les-patrons-contre-la-finance-2#comment111 2006-12-17T18:31:02Z <p>Bravo pour ces émissions qui présentent un caractère pédagogique inégalable en matière de fonctionnement de notre économie. <br /> Elles présentent également l'intérêt de "personnifier" ce que le matinal pied nickelé de l'économoie qui cause sur France Inter dénomme sous le vocable "le marché"...."le marché est rassuré.... le marché s'inquète....le marché réagit....le marché sanctionne....le marché autorise.... et bla bla et bla bla". Il fut un temps où je m'inquitais de ses propos, mais désormais les tirades jubilatoires, voire orgasmiques, de ce bouffon de service me font rire. Une belle caricature. <br /> Malheureusement, la situation fait que la pièce va durer encore un bon moment. <br /> Encore merci pour vos géniales émissions</p> Les patrons contre la finance (2) 2006-12-14T16:09:22Z https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2006-07/decembre-136/les-patrons-contre-la-finance-2#comment93 2006-12-14T16:09:22Z <p>A propos des aides accordées aux entreprises pour relancer l'emploi, j'ai adressé ce message à M. Le Premier Ministre et à Mme Parisot. <br /> <strong>Dispenses de cotisations sociales pour les entreprises</strong> <br /> « Depuis des années, dans le but de relancer l'emploi en France, les gouvernements accordent aux employeurs des aides diverses : exonérations de cotisations sociales à travers des contrats de travail aidés ou pour toute entreprise installée en zone franche ou de redynamisation urbaine. <br /> Ces exonérations ont un coût exorbitant pour la société française, le plus notable étant le manque à gagner pour la Sécurité Sociale (estimé à près de 16 milliards d'euros sur une année, non compensé par l'Etat), pour un résultat sur l'emploi bien médiocre. <br /> Ces mesures d'exonération (pourtant très intéressantes pour les employeurs) ne semblent donc pas être la solution au chômage et à la précarité de l'emploi, et encore moins un remède aux problèmes financiers de la Sécurité Sociale. <br /> Par ailleurs, la mondialisation de l'économie et l'ultralibéralisme grandissants, s'ils contribuent à renforcer le pouvoir et les gains financiers de quelques puissants ayant visiblement perdu tout sens d'humanité, sont en train de générer une augmentation dramatique des problèmes sociaux et environnementaux sur l'ensemble de la Planète (au Nord comme au Sud). <br /> Les élus politiques ne devraient-ils pas être les garants d'une démocratie égalitaire et solidaire face à des pressions qui lui serait néfaste ? Ne devraient-ils pas privilégier des choix qui profitent équitablement et durablement à l'ensemble du pays sans exploiter ou nuire à d'autres ? » <br /> Il est à signaler que, pour diminuer les charges qui pèsent sur les entreprises, le MEDEF préconise le transfert des charges de cotisations sociales patronales sur l'employé. De même, le MEDEF, comme condition à son retour au Conseil d'Administration de la Sécurité Sociale, a imposé que la Sécurité Sociale s'ouvre à la concurrence et sa gestion soit privatisée (<strong>sources : <a href="http://www.medef.fr" class="spip_out" rel='nofollow external'>www.medef.fr</a></strong>) <br /> Pour ce qui est des problèmes liés à une mondialisation débridée, le livre de J.E. STIGLITZ (prix Noble de l'économie), intitulé "Quand le capitalisme perd la tête" est très explicite et de lecture aisée.</p>