Projection "Ne vivons plus comme des esclaves"

Le , par Jonathan Duong

Suivie d’un débat avec le réalisateur Yannis Youlountas.

« Venu des catacombes grecques de l’Europe, un murmure traverse le continent dévasté : « Ne vivons plus comme des esclaves » (prononcer « Na mi zisoumé san douli » en grec). Sur les murs des villes et sur les rochers des campagnes, sur les panneaux publicitaires vides ou détournés, dans les journaux alternatifs et sur les radios rebelles, dans les lieux d’occupation et d’autogestion qui se multiplient, tel est le slogan que la résistance grecque diffuse, jour après jour, et nous invite à reprendre en chœur sur les mélodies de ce film à ses côtés. Un grand bol d’air frais, d’enthousiasme et d’utopies en marche, venu de la mer Égée. »

Ne vivons plus comme des esclaves

, un documentaire de Yannis Youlountas, avec le concours de Maud Youlountas (2013, 1h29)

Musiques : Ta Limania Xena, Cyril Gontier, Serge Utgé-Royo, Jean-François Brient, Raoul Vaneigem, Madame Nesia, Methismena Xotika, Horror Vacui, Xasmwdia, Martyn Jacques, Alpha Bang.

Jeudi 27 novembre à 19h30
au Restaurant Le Borsalino
3 boulevard Jean Jaurès
13400 Aubagne
animateur : Jean-Pierre Brundu
courriel : repairedaubagne[a]free.fr
téléphone : 06 11 43 55 79

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

Un entretien avec FRANÇOIS CUSSET, historien des idées, VIDÉO et PODCAST WOKE, c’est quoi ? Un fantasme des réactionnaires en quête d’ennemi… AbonnésVoir

Le

WOKE ? C’est quoi donc ? Bien peu le savent. Selon une enquête IFOP de février 2021, 14 % en ont « entendu parler » et à peine 6 % en connaissent le sens. Pourtant, toute la droite réactionnaire s’époumone contre ce fléau qui détruit notre grande civilisation. Oui, nous sommes en guerre et vous ne le savez même pas.

Guadeloupe, la violence vient de loin. Reportages sur les massacres de mai 1967 à Pointe-à-Pitre. 2 PODCASTS à écouter. Guadeloupe : quand les nègres auront faim ils reprendront le travail ! AbonnésÉcouter

Le

C’est la phrase qui a déclenché les émeutes en Guadeloupe. Les grévistes demandaient une augmentation de 2,5%. Le pouvoir a fait tirer dans le tas. Bilan : au moins 80 morts. Christiane Taubira a parlé de 100 morts.
C’était en mai 1967 à Pointe-à-Pitre. Un massacre passé sous silence en métropole, mais en Guadeloupe on s’en souvient. On se souvient de cette violence-là et des autres, la colère d’aujourd’hui vient de loin.