Pascal Audoux : à Mr le Directeur de FRANCE INTER

De : Pascal Audoux
Envoyé : lundi 4 septembre 2006 18:27
Objet : Message via le site France Inter : Là-bas si j’y suis
lieu = Pont du Chateau
nomcontact = Mr le Directeur de FRANCE INTER

Monsieur le Directeur,

J’ai entendu ce matin la présentation de la nouvelle grille sur mon autoradio.
Malgré les protestations de plus de 210.000 auditeurs, vous avez commis l’énorme erreur de changer Là-Bas si j’y Suis, pour un horaire impossible pour tous ceux qui aiment cette émission, dont moi.
Je suis branché sur F.I. tous les jours 2H le matin et de 17H à 24H le soir, ainsi que tous les week end, soit 2 X 16H (8H/24H)ainsi que les jours de congé, bref quand je suis chez moi et en voiture ! Et cela, depuis 1965 environ, je vous laisse donc calculer !
Je ne pourrai plus écouter mon émission préférée, donc, j’arrête d’écouter la radio, comme je l’ai fait pour la télévision dont je ne possède plus de poste depuis au moins deux décennies.
Vous devriez vous référer à ce qui s’est passé avec BOUVARD sur RTL avec les Grosses Têtes qui n’arrive pourtant pas à la cheville de Là-Bas si j’y Suis...
Adieu donc, à moins que vous fassiez travailler vos neurones, car les miennes ne sont plus disponibles dans la partie de mon cerveau consacrée à F.I. 77H par semaine.

Regrets Eternels !
Pascal AUDOUX, Citoyen amer...

PS ; Les Cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît !
AUDIARD

La boutique de Là-bas

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Bonjour tout le monde, ce mois-ci, le troisième jeudi du mois tombe le 20 décembre. Nous nous retrouverons à 18h30 au bar du Canigou à Villefranche de Conflent pour fêter les 8 ans du Café Repaire du Conflent. En effet, en décembre 2010, après huit ou dix manifestations sur Perpignan, pour refuser la (...)