Jacques Roux : Ah l’eau !!!

samedi 28 octobre

Bonjour,
Enfin un echo à mon analyse sur l’eau en France et à l’étranger !
Local : Dans ma petite commune rurale, nos élus ne jurent que par SOGEDO et la SDEI . leurs prestations et leur "après-vente" seraient incomparables et ne pourraient être assurées par des instances inter communales (rapidité d’intervention 24x24 H et 7x7j) dans d’aussi bonnes conditions. Il y a bien un syndicat intercommunal de gestion de l’eau, mais il ne fait qu’entériner les factures de ces sociétés sans discuter en payant rubis sur l’ongle.Je pense qu’acec de la motivation des emplyés de collectivités locales peuvent faire au moins aussi bien que le privé (cf EDF quand il a eu tempète).

A Vienne ville voisine où j’ai longtemps habité, l’eau était municipalisée et je payais 10 fo_is moins cher. En campagne le réseau n’est pas de même structure, d’accord, mais il ya aurait un marge pour compenser les surcoûts.

Par ailleurs on me fait payer les eaux usées, donc à traiter, sur la base de ma consommation ! Or j’ai un jardin, des bètes et je reçois beaucoup d’eau qui ne retourne pas à l’assainissement. Quand j’ai parlé de mettre un compteru à la sortie des mon assainissement, on m’a pris pour un fantaisiste ! Moralité je me suis fait construire un puits qui va me servir d’alimentation en eau aussi bonne que celle soi-disant traitée . J’ai fait analyser l’eau de mon puits et leur prétendu traitement est INUTILE. Le risque ets une pollution ponctuelle.... Il n’y a qu’à surveiller.
Vous avez dit re-municipalisation ? Il ya encore du boulot à faire !!! Quand on se souvient que Carrignon avait pris un affermage de 99 ans !!! pour la ville de Grenoble... Et cet escroc revient en politique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
ailleurs. Un voyage à pied dans le sud Marocain (8 jours de marche merveilleux) nous avons rencontré des puits de 4 à10 m de profondeur et ce, à peu près 1 jour sur 2. Il suffirait d’une pompe et de bassins de retenue pour créer des oasis où l’on pourrait créer de la vie type "oasis" . Les Israèliens l’ont fait (vérification au cours d’un autre voyage Jordanie/Israèl) alors que les Jordaniens avaient moins d’imagination... ou de courage, dixit notre guide Jordanien ???

J’ai lu il ya quelque temps sur Challenge, je crois, que nos compagnies d’eau, ayant tiré le maximum de profits à bon compte dans l’hexagone, se tournaient vers les pays émergents où il ya avait peu d’eau, ou de l’eau polluée, ou de l’eau difficilement accessible... Eux arrivent avec des intentions humanitaires, des prix bas (dans un premire temps pour piéger les responsables) et des moyens techniques incomparables. Ils devaient se partager les continents : à moi l’Afrique, à toi l’Amérique latin, à lui le Moyen ou l’Extrême Orient.

Je n’ai pas pu tout écuter les émissions sur l’eau et j’enfonce peut-être des portes ouvertes, mais je suis heureux de retrouver des gens qui pensent comme moi sur l’eau et j’en profite.

BRAVO pour tout ce que vous faites ; continuez à casser les schémas de pensée qui nous coûtent si cher et nous font tant de mal. Continuez et merci.

Jacques ROUX

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Zoom

  • Tout un été Là-bas Hommage à Adolfo Kaminsky, résistant et faussaire modeste et génial Abonnés

    Le

    Voir

    Pour sauver des enfants juifs de la mort, il fallait leur fabriquer des faux papiers très vite, jour et nuit, sans s’arrêter. Adolfo Kaminsky, « le faussaire de Paris », a sauvé des milliers de Juifs pendant la guerre, gratuitement. Par la suite, de la même façon, il soutient le FLN algérien, puis toutes les grandes luttes, de l’Amérique latine à l’Afrique du Sud. Faussaire, résistant et photographe, Adolfo Kaminsky est mort le 9 janvier à 97 ans. Ce Mercredito lui est consacré, en hommage.

  • Pourquoi perdre sa vie à la gagner tout en salopant encore plus la planète ? BIFURQUER : et si on arrêtait de collaborer à notre propre destruction ? Abonnés

    Le

    Voir

    Tout plaquer, déserter, mettre les voiles : on en rêve, mais combien le font ? Pourtant, aujourd’hui, on peut rapprocher des rejets et des refus qui tracent une rupture étonnante. Gagnés par l’« éco-anxiété », des jeunes ingénieurs agronomes refusent d’entrer dans la carrière et de collaborer au système. Leur vidéo compte dix millions de vues en quelques jours. Une importante pénurie de main-d’œuvre frappe aussi bien la restauration que le transport, l’agriculture ou le BTP. Le patronat s’arrache les cheveux. Des milliers de postes d’enseignants et de soignants ne trouvent pas preneurs. Les conditions méprisantes de travail n’expliquent pas tout. Le confinement et le télétravail non plus. Aux États-Unis, on parle du « BIG QUIT », la grande démission. Dans l’été 2021, on estime que 4,3 millions de personnes ont quitté volontairement leur job, soit environ 3 % de la population active américaine.

  • Tout un été Là-bas Bon anniversaire la guerre ! Abonnés

    Le

    Voir

    Tous derrière BHL ! Des armes pour l’Ukraine ! Soutien unanime ! La moindre hésitation fait de vous un suppôt de Poutine, la moindre réserve fait de vous un munichois. Bien au chaud derrière leur écran, les va-t-en-guerre poussent à la course aux armements. À table, on parle des performances des chars, de la portée des missiles et de la livraison des canons CAESAR. Le prof de musique se voit dénoncé par les parents d’élèves pour avoir évoqué les musiciens russes dans son cours. Comme d’habitude, la guerre est une aubaine pour les médias qui entretiennent chaque jour le feuilleton.