Eric Balssa : mail au médiateur

De : Eric Balssa
Envoyé : lundi 4 septembre 2006 18:26
Objet : Message via le site France Inter : Là-bas si j’y suis
lieu = nantes

Daniel Mermet, bonjour.

Voilà, c’’est fait : Là-bas si j’y suis est à 15h00.
Je ne peux plus écouter l’’émission.
Je ne peux plus.
Ca m’a fait un vide insondable aujourd’’hui...
Et -oui- j’ai eu envie de pleurer... Pas métaphoriquement.
La rage du vaincu...
Je consulterai le site là bas.org. mais c’est pas pareil, n’est-ce pas...
Continuez votre travail et... bon courage.
Amitiés
Eric Balssa

ci-dessous, copie du message que je viens d’envoyer au médiateur et à la rédaction de FI (ça sert à rien, mais ça soulage) :

Voilà, c’est fait : malgré tout (malgré la raison, l’intelligence, la mobilisation des auditeurs, l’impact de l’émission elle-même, l’urgence et l’importance des questions qu’elle soulève)"Là-bas si j’y suis" a été déplacé à 15h00.
Je ne peux plus écouter cette émission.
Le service public m’a privé, délibérément, d’un espace de liberté et de réflexion. Et beaucoup d’autres avec moi...
France Inter continue sa reprise en main idéologique pour une caste d’intellectuels ou d’animateurs populistes repus de leur suffisance et devient d’une vacuité... comment dire... insondable (pas le temps ici de proposer une analyse critique du 7/9, du fou du roi ou de la bande à Bonnaud que je viens d’écouter à l’instant...
Pourtant ces émissions sont édifiantes sur la façon qu’ont nos élites ?) de se représenter le monde !).
Je n’écouterai plus France Inter (et j’en connais pas mal autour de moi qui cherchent d’autres fréquences).
Continuez à rester entre français bon teint, bien proprets, bien normalisés.
Continuez à fermer les yeux, surtout ne vous posez pas de questions.
Restez entre vous, ressassez tous vos propos convenus, simplistes, ad nauseam. C’est bien le meilleur moyen de ne pas voir le mur contre lequel vous vous précipitez : ça vous donne l’illusion du sursis !
Quant à moi, je vais voir ailleurs si j’y suis.
Là où il y a encore des gens qui font le pari de l’intelligence.
Ciao.
Eric Balssa

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Un cycle de NEUF conférences, rencontres, projections, lectures avec Alain Badiou ! Organisée par l’Université populaire du Pays d’Aubagne et de l’Étoile et le Repaire d’Aubagne, cette immense tournée va emmener Alain Badiou, du 24 novembre au 2 décembre, de Marseille à Aubagne en passant par (...)

    Aubagne

  • Le Bar d’à Côté - 33 rue Porte Carrée 35140 Saint-Aubin-du-Cormier - vous propose une rencontre avec le café Repaire de Liffré qui convie à des soirées thématiques tous les deuxièmes mercredi du mois, dans le café-brasserie L’Entre-temps. Ses animateurs nous présenteront son histoire, les thèmes débattus, (...)

    Liffré

  • Le repaire d’Annecy-Meythet LE CHE vous propose un débat avec Mino FAÏTA, historien, habitant vers Cluses, auteur d’ouvrages sur la Grande Guerre. Le thème sera : Fusillés de la Grande Guerre, morts pour et par la France, une page jamais fermée... Avant ce débat, nous diffuserons grâce à nos amis du (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

  • Exceptionnellement, le café repaire de Neuvy n’aura pas lieu le dernier vendredi du mois de novembre, mais le vendredi 8 décembre à 18h30. Le thème tournera autour des enjeux de la monnaie locale, en présence de trois membres du collectif « Le Soudicy », Sylvie Mazard, Agnès Dollet et Michel (...)

    Neuvy
    24, rue Saint-Vincent

  • La commercialisation des données personnelles est devenue un marché juteux qui intéresse les sociétés vivant de publicités. Comment le système fonctionne-t-il ? Comment s’en protéger au mieux ? L’installation de compteurs communicants tels que le Linky pour l’électricité interroge sur l’utilisation des (...)