Anne Soulat

samedi 28 octobre

Je suis, comme beaucoup, furieuse contre ce changement d’horaire qui me prive d’écouter "Là bas..." en sortant du boulot et me consolait des embouteillages de la ville rose. Très difficile pour moi d’allumer ma radio à 15 heures tous les jours. Donc un grand merci pour votre lettre hebdomadaire très précieuse qui me permet malgré tout de vous suivre pas à pas. Hors de question que votre émission disparaisse. Elle est salutaire et c’est une des rares émissions qui échappe au formatage ambiant.
ANNE (Toulouse)