Annecy

Le repaire d’Annecy-Meythet LE CHE vous propose un débat avec Mino FAÏTA, historien, habitant vers Cluses, auteur d’ouvrages sur la Grande Guerre. Le thème sera : Fusillés de la Grande Guerre, morts pour et par la France, une page jamais fermée...

Avant ce débat, nous diffuserons grâce à nos amis du RABELAIS, l’immense chef-d’œuvre de Stanley KUBRICK, « Les sentiers de la gloire » avec Kirk DOUGLAS.

« Il y a quelques temps déjà, lors d’une projection du film « Les Sentiers de la Gloire », un ami me dit : « à ton avis Stanley Kubrick, est-il meilleur cinéaste ou meilleur historien ?
Les deux mon général, répondis-je sans hésiter. »
Indiscutablement, le film de Kubrick occupe une place à part dans la filmographie de la Grande Guerre. Mais, on le sait, la perfection n’étant pas de ce monde, il reste encore bien des no man’s land à découvrir : les cabinets ministériels où se décident les guerres, les salles d’état-major où s’élaborent les stratégies, les salons des châteaux où dînent, dansent et dorment les généraux, puis les tranchées où on nedort pas, ou peu, en attendant la mort. Celle donnée par l’ennemi ou celle crachée par les fusils des compagnons de combat. Parmi les 750 fusillés par l’armée française actuellement recensés, il y a Gilbert Gathier de Cluses, Fernand Inclair de Sallanches, Joseph Alfred Bussat de Présilly, Pierre Joseph Chappaz de Thorens...Des victimes d’une justice qui n’en était pas une et une guerre qui n’était pas la leur. » (Mino FAÏTA)

Annecy-Meythet
33 route de Frangy

Etablissement
Le Che
33 route de Frangy
74000 Annecy-Meythet

Patron : Veli
Téléphone du lieu : 04 50 22 02 93
Animateur : Philippe
Téléphone : 06 80 42 53 84
Rdv : 1er mercredi du mois à 19h30

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • A travers la lecture des écrits d’Alexandre Romanès, Lélio Plotton nous fait partager quelques morceaux de la culture tzigane, si peu connue. Véritable poète de la vie gitane, celui qui a fondé le 1er cirque tzigane d’Europe a appris à écrire pour publier ce qu’il vit et ce qu’il ressent ; il nous (...)

  • La commercialisation des données personnelles est devenue un marché juteux qui intéresse les sociétés vivant de publicités. Comment le système fonctionne-t-il ? Comment s’en protéger au mieux ? L’installation de compteurs communicants tels que le Linky pour l’électricité interroge sur l’utilisation des (...)

Une sélection :

Entretien avec Daniel Mermet Pierre Souchon, encore vivant ! AbonnésVoir

Le

PIERRE SOUCHON, ENCORE VIVANT ! Soudain il pète tout, il casse tout dans la ville. Trois fois, il est interné en psychiatrie, Pierre est bipolaire, c’est aussi un brillant journaliste. Depuis longtemps, il voulait raconter ça de l’intérieur, sa folie, et la vie autour, l’hôpital, l’Ardèche, les arbres, son mariage chez les bourgeois. Un livre superbe, des pages sans précautions, dures et belles.

Le premier reportage dessiné de LÀ-BAS ! (5 épisodes) 42 nuances de libéralisme AbonnésLire

Le

Ça va continuer ainsi (avec un peu moins d’étudiants présents) jusqu’au week-end. Là, les étudiants sont enfermés dans l’école pour réaliser un enduro de projets ; interdiction de sortir de la salle, d’avoir un sac, de téléphoner, etc.…
Derrière la coolitude générale, la matraque n’est pas loin.Midi. Une table où personne ne se parle : manger vite et y retourner. Une autre où tous regardent leur téléphone.Mais (...)

Déborah, championne du monde de bodybuilding ET thanatopractrice Le culte du corps, à la vie, à la mort (1/2) AbonnésÉcouter

Le

« Vous dansez Mademoiselle ?… vous êtes charmante, on doit vous le dire souvent… Oh, mais vous êtes musclée !… Ah, vous êtes championne de bodybuilding ? Ah, je me disais aussi… Et dans la vie, vous faites quoi ?… pardon ? Thanato… euh… thanatopractrice ?… euh, le truc sur des cadavres ?… vous les maquillez… vous les préparez… vous les videz de leur sang ?… euh… et ben, bonne soirée, euh… je sais même pas votre prénom… Déborah ?… Et ben au revoir Déborah ! »