5 courts métrages d’animation à voir en famille

Séance spéciale : courts métrages d’animation Abonnés

1

Le

Ce film était disponible pour les abonnés jusqu'au 1er juin. Retrouvez un nouveau film chaque 1er samedi du mois avec votre abonnement à Là-bas si j'y suis. Voir le film du mois.

Ce mois-ci, cinq courts métrages d’animation à découvrir. Bon visionnage !

Happiness (2017)

La recherche du bonheur et de l’accomplissement personnel d’un rongeur, pris dans une course effrénée, funeste et sans but.
Steve Cutts fait ici une satire délirante de notre société moderne.

Un film de Steve Cutts

Royaume Unis / 2017 / Court métrage / Animation / 4’16


Un peu de monnaie, s’il vous plait ? (2008)

Court métrage du cinéaste Ryan Larkin portant sur une série de situations comiques l’ayant marqué alors qu’il faisait la manche à Montréal. Le célèbre animateur est décédé avant d’avoir terminé son film, lequel a été complété par une amie, la productrice et auteure-compositrice Laurie Gordon, accompagnée d’une équipe de jeunes animateurs.

Un film de Laurie Gordon et Ryan Larkin

Canada / 2008 / Court métrage / Animation / Comédie / 7’00


Monsieur Cok (2008)

Monsieur COK est le propriétaire d’une grande usine de fabrication d’obus. Sa passion pour le rendement et son goût du profit le conduisent à remplacer ses employés par des automates très perfectionnés. Résignés les anciens ouvriers assistent impuissants au labeur de leurs remplaçants mécaniques. Cela va susciter la colère de l’un d’entre eux...

Trailer Monsieur COK
par Franck Dion
Un film de Franck Dion

France / 2008 / Court métrage / Animation / 10’00


Le Mont Chef (Atama Yama, 2002)

Adaptation animée du rakugo du même nom, Le Mont Chef raconte l’histoire d’un vieil homme si radin, qu’il en vient à manger des noyaux de cerises. La narration est faite par un rakugoka (Takeharu Kunimoto) donnant une ambiance particulière à ce film.
Avec Le Mont Chef, Kōji Yamamura devient le premier japonais à recevoir le Grand prix du Festival international du film d’animation d’Annecy.

Un film de Kōji Yamamura

Japon / 2002 / Court métrage / Animation / 10’03


Voisins (1952)

Le film raconte l’histoire de deux voisins vivant dans l’amitié et le respect jusqu’à ce qu’une fleur pousse à la ligne mitoyenne de leurs propriétés.
Norman McLaren est considéré comme un des grands maîtres du cinéma d’animation mondial : ses films sont ajoutés au Registre international Mémoire du monde de l’UNESCO.

Un film de Norman McLaren

Canada / 1952 / Court métrage / Animation / 8’00

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

Reportage aux urgences de Chinon Colère dans le cathéter AbonnésÉcouter

Le

Les urgences hospitalières sont en grève depuis la mi-mars : un mouvement de grande ampleur lancé hors syndicats par le collectif L’Inter-Urgences, constitué notamment de jeunes professionnels du milieu hospitalier. Plus de 150 établissements sont mobilisés à travers la France. 10 000 nouvelles embauches, un salaire mensuel revalorisé de 300 euros : ce sont les principales revendications des urgentistes en grève. Notre reporter Dillah Teibi a passé quelques jours dans le service des urgences de l’hôpital de Chinon.

Chacun a en soi un bourgeois qui sommeille François Bégaudeau : « Je rêverais qu’une assemblée populaire administre France Inter » AbonnésVoir

Le

Je suis un bourgeois et j’en suis fier. Personne ne dit une chose pareille. Le bourgeois, c’est l’autre, le bobo, le faux-cul, le gras du bide. Et encore, ça se dit plus, bourgeois, c’est désuet. Depuis longtemps, le bourgeois a appris à se déguiser. Une casquette de pêcheur, une veste de paysan, un blue jean comme les ouvriers. Il a entonné des discours indignés et révoltés contre le mal, contre le fascisme et contre les cons. C’est un libertaire, le bourgeois. Contre l’impôt, contre le voile, contre les flux migratoires incontrôlés. Il proclame la révolution. C’est le titre du livre d’Emmanuel Macron, RÉVOLUTION. Il est progressiste aussi. Le mouvement qui soutient Macron se proclame « progressiste ».

Début de notre série « Paroles de Gilets jaunes ». Un texte de Daniel Mermet SE METTRE EN LUTTE EST UNE VICTOIRE Accès libreLire

Le

Les médias c’est une gomme, une grosse gomme qui efface alors qu’elle prétend montrer, c’est la fabrique de l’oubli, c’est l’ardoise magique. Des trésors disparaissent ainsi, des bijoux, des boussoles, des lumières, des plans d’évacuation, des équations mirobolantes, des brins de bruyère et des traits de génie. D’où l’envie pour préparer la rentrée de revenir sur ces paroles envolées, en radio bien sûr, mais aussi en noir sur blanc, fidèlement transcrites.