5 courts métrages d’animation à voir en famille

Séance spéciale : courts métrages d’animation Abonnés

1

Le

Ce film était disponible pour les abonnés jusqu'au 1er juin 2019. Retrouvez un nouveau film chaque 1er samedi du mois avec votre abonnement à Là-bas si j'y suis. Voir le film du mois.

Ce mois-ci, cinq courts métrages d’animation à découvrir. Bon visionnage !

Happiness (2017)

La recherche du bonheur et de l’accomplissement personnel d’un rongeur, pris dans une course effrénée, funeste et sans but.
Steve Cutts fait ici une satire délirante de notre société moderne.

Un film de Steve Cutts

Royaume Unis / 2017 / Court métrage / Animation / 4’16


Un peu de monnaie, s’il vous plait ? (2008)

Court métrage du cinéaste Ryan Larkin portant sur une série de situations comiques l’ayant marqué alors qu’il faisait la manche à Montréal. Le célèbre animateur est décédé avant d’avoir terminé son film, lequel a été complété par une amie, la productrice et auteure-compositrice Laurie Gordon, accompagnée d’une équipe de jeunes animateurs.

Un film de Laurie Gordon et Ryan Larkin

Canada / 2008 / Court métrage / Animation / Comédie / 7’00


Monsieur Cok (2008)

Monsieur COK est le propriétaire d’une grande usine de fabrication d’obus. Sa passion pour le rendement et son goût du profit le conduisent à remplacer ses employés par des automates très perfectionnés. Résignés les anciens ouvriers assistent impuissants au labeur de leurs remplaçants mécaniques. Cela va susciter la colère de l’un d’entre eux...

Trailer Monsieur COK
par Franck Dion
Un film de Franck Dion

France / 2008 / Court métrage / Animation / 10’00


Le Mont Chef (Atama Yama, 2002)

Adaptation animée du rakugo du même nom, Le Mont Chef raconte l’histoire d’un vieil homme si radin, qu’il en vient à manger des noyaux de cerises. La narration est faite par un rakugoka (Takeharu Kunimoto) donnant une ambiance particulière à ce film.
Avec Le Mont Chef, Kōji Yamamura devient le premier japonais à recevoir le Grand prix du Festival international du film d’animation d’Annecy.

Un film de Kōji Yamamura

Japon / 2002 / Court métrage / Animation / 10’03


Voisins (1952)

Le film raconte l’histoire de deux voisins vivant dans l’amitié et le respect jusqu’à ce qu’une fleur pousse à la ligne mitoyenne de leurs propriétés.
Norman McLaren est considéré comme un des grands maîtres du cinéma d’animation mondial : ses films sont ajoutés au Registre international Mémoire du monde de l’UNESCO.

Un film de Norman McLaren

Canada / 1952 / Court métrage / Animation / 8’00

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

JAZZ ET TÊTE DE VEAU, une belle fête pour l’AN 01 de LÀ-BAS ! Accès libreÉcouter

Le , par L’équipe de Là-bas

Nous étions plus de 200 au Lieu-Dit, jeudi pour le premier anniversaire de LA-BAS. Merci à toutes et tous pour le soutien, pour l’amitié, pour la fête, pour le jazz et pour la tête de veau. Merci à l’équipe du Lieu-dit ! Merci au Golden Jack Quintet, et Helmie Bellini et son Kongo Square. Dès vendredi matin (!), Jérôme Chelius vous a mis deux extraits de cette soirée pour régaler vos oreilles. Que du bon ! VIVA !

L’an 01 de Là-bas
[TEXTES À L’APPUI] Entretien avec Cornelius Castoriadis (novembre 1996) LE TRIOMPHE DE L’INSIGNIFIANCE Accès libreLire

Le

Il y aura vingt ans cette année, nous avons diffusé cet entretien avec Cornelius CASTORIADIS, quelques mois avant sa mort, un entretien fondamental et lumineux, qui est devenu une référence et une source d’inspiration pour beaucoup d’auditeurs de LÀ-BAS.

En voici la transcription dans la collection des TEXTES À L’APPUI que nous vous proposons désormais.

À l’occasion de la sortie du film « La Sociale », retour sur l’histoire de la Sécu Ambroise Croizat, vive la Sécu !! Accès libreÉcouter

Le

En février 2011, notre reportage sur AMBROISE CROIZAT fut une redécouverte, et pour beaucoup une découverte, du père de la Sécurité Sociale. Chacun connaît une rue qui porte ce nom, un collège, une bibliothèque, mais qui était Ambroise CROIZAT ? C’est à lui, ministre communiste à la Libération, que l’on doit la Sécurité Sociale et les retraites.

Une superbe conquête inlassablement combattue par les partisans de la loi du profit. Reportage, février 2011 : François RUFFIN, avec Michel ÉTIÉVENT, auteur du livre Ambroise Croizat ou l’invention sociale (éditions GAP, 1999).