Poutou et Mélenchon à La Souterraine

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Grande manif nationale ce mardi 16 mai en soutien aux salariés en lutte de GM&S Industry. Lundi, la réunion à la préfecture de Guéret n’a pas abouti. Ballotés depuis des années, de repreneur bidon en repreneur escroc, les 277 salariés en colère ont « piégé » leur usine et se disent « prêts à tout faire péter ».

Ils en appellent au nouveau président et au nouveau Premier ministre.

Jean-Luc MÉLENCHON, le candidat de la France Insoumise à l’élection législative dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhônes, a rappelé que l’État avait les moyens de sauver l’usine :

« Les deux entreprises commanditaires, PSA et Renault, toutes les deux ont un actionnaire qui est l’État. Si donc les décideurs publics le veulent, la situation est instantanément réglée. »

Philippe POUTOU, ouvrier à l’usine Ford de Blanquefort et candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste aux élections présidentielles de 2012 et 2017, est lui aussi venu apporter son soutien aux salariés de GM&S Industry, comme il l’a expliqué au site Révolution Permanente  :

« Il faut relever la tête, réagir. Et c’est ce qui est en train de se passer. Ici, comme du côté de Tati, comme du côté de Whirlpool.

Comment tout ça peut se mettre en place ? La solution politique qu’on met en avant, nous, au NPA, c’est la convergence des luttes : il faut le faire tous ensemble. Il faut que les salariés, quel que soit le secteur d’activités, le fassent ensemble. Il faut que des militants syndicalistes, associatifs, la population, des militants politiques se battent ensemble, construisent ensemble une résistance, avec des millions de gens dans la rue. Parce que Macron, on ne le fera reculer que parce qu’on sera des millions dans la rue. »

Écoutez nos reportages :

-  « M. le Président, quand allez-vous rencontrer les salariés de GM&S Industry ? (1/3) », premier volet du reportage de Dillah TEIBI à La Souterraine

- « 277 OU BOUM ! (2/3) », deuxième volet du reportage de Dillah TEIBI à La Souterraine,

Pour les soutenir, vous pouvez envoyer un chèque, libellé à l’ordre de « CGT GM&S La Souterraine », à l’adresse suivante : CGT GM&S, 23 300 La Souterraine

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

08 mars : Journée internationale des droits des femmes Thérèse Clerc, les derniers jours Accès libreÉcouter

Le

Féministe poing levé, à 88 ans, Thérèse Clerc est partie paisiblement au bout d’un beau parcours d’engagement, d’insoumission et de gaieté subversive. Quelques jours avant sa mort survenue le mardi 16 février 2016, Anaëlle Verzaux l’avait revue chez elle à Montreuil avec quelques amis. Voici en hommage cet ultime entretien, une superbe incitation à la lutte, c’est-à-dire à la vie.

DÉSENTUBAGE. Un démontage d’une émission de Tébéo-TébéSud Heureusement que tous les journalistes ne font pas comme Inès Léraud ! AbonnésVoir

Le

Depuis des années, Inès Léraud enquête sur les horreurs de l’agroalimentaire en Bretagne. Pas facile. Ce beau monde est très malin pour s’entourer de silences et de connivences. Il faut de l’entêtement et du temps. Pour être têtue, elle est têtue, Inès. On la connaît, c’est une ancienne modeste et géniale de Là-bas. Et pour avoir le temps, elle s’est installée pendant quatre ans dans un village au cœur de la Bretagne.

Rencontre avec l’archéologue britannique David Wengrow, qui publie une « nouvelle histoire de l’humanité » avec David Graeber Et si l’histoire de l’humanité n’était pas celle que vous croyiez ? AbonnésÉcouter

Le

Et si l’histoire de l’humanité n’était pas celle que vous croyiez ? C’est la promesse ambitieuse du dernier livre de David Graeber, Au commencement était… Une nouvelle histoire de l’humanité. Anthropologue et anarchiste britannique, David Graeber est connu aux États-Unis pour son engagement dans le mouvement Occupy Wall Street. En France, on se souvient de lui pour ses travaux sur l’histoire de la dette (Dette : 5 000 ans d’histoire), sur la bureaucratie (Bureaucratie, l’utopie des règles) et sur les boulots à la con (« bullshits jobs »). Avant de mourir d’une maladie en 2020, David Graeber avait eu le temps de terminer cette nouvelle histoire de l’humanité avec l’archéologue David Wengrow.