L’urgence et l’essentiel Abonnés

1

Le

Edgar Morin est un vieil ami fidèle de Là-bas si j’y suis. Lors des accords d’Oslo en 1993, ou des grèves de 1995 contre le plan Juppé, pour son livre TERRE PATRIE [1] ou son journal Pleurer, aimer, rire, comprendre : 1er janvier 1995 - 31 janvier 1996 [2], ou encore pour rendre hommage à son ami Cornelius Castoriadis, il nous a toujours apporté ses analyses critiques et stimulantes.


En 2002, poursuivi en justice pour « incitation à la haine raciale » par quelques ultra-sionistes, il a gagné ce procès. Poursuivi par les mêmes, Daniel MERMET a également gagné devant la justice (2006). La publication d’un numéro spécial de l’HERNE qui lui est consacré est une bonne occasion de retrouver ce jeune résistant plein d’avenir.


  

Un entretien de Daniel MERMET avec Edgar MORIN, septembre 2016.

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Notes

[1Edgar Morin et Anne-Brigitte Kern, Terre-Patrie, éditions du Seuil, 1993

[2Edgar Morin, Pleurer, aimer, rire, comprendre : 1er janvier 1995 - 31 janvier 1996, éditions Arléa, 1996

Sur notre site

À écouter

  • Edgar Morin Accès libre

    Écouter
    Sorti blanchi d’un jugement grotesque, Edgar Morin (86 ans) dans une "reflexion historicisée" s’interroge sur sa double identité, celle du "Juif" et celle du "Gentil". Une façon d’affronter le climat de chantage et d’intimidation imposé par (...)

À voir

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

« Il n’y a pas de grand remplacement » : un entretien avec Hervé Le Bras, démographe et historien Serons-nous encore français dans trente ans ? AbonnésVoir

Le

L’extrême droite d’aujourd’hui n’a rien inventé. Exploiter la peur de l’invasion est une vieille ficelle racoleuse qui fait vendre et qui fait du buzz mais aussi une ficelle qui a servi à pendre des « fruits étranges », ces « strange fruits » que chantaient Billie Holiday. Comment un tel fantasme qui ne repose sur aucune donnée statistique ou historique peut faire les choux-gras des candidats de droite et d’extrême droite, soutenus par au moins un tiers des électeurs selon des sondages ?