L’urgence et l’essentiel Abonnés

Le

Edgar Morin est un vieil ami fidèle de Là-bas si j’y suis. Lors des accords d’Oslo en 1993, ou des grèves de 1995 contre le plan Juppé, pour son livre TERRE PATRIE [1] ou son journal Pleurer, aimer, rire, comprendre : 1er janvier 1995 - 31 janvier 1996 [2], ou encore pour rendre hommage à son ami Cornelius Castoriadis, il nous a toujours apporté ses analyses critiques et stimulantes.


En 2002, poursuivi en justice pour « incitation à la haine raciale » par quelques ultra-sionistes, il a gagné ce procès. Poursuivi par les mêmes, Daniel MERMET a également gagné devant la justice (2006). La publication d’un numéro spécial de l’HERNE qui lui est consacré est une bonne occasion de retrouver ce jeune résistant plein d’avenir.


  

Un entretien de Daniel MERMET avec Edgar MORIN, septembre 2016.

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

L'équipe de Là-bas attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Notes

[1Edgar Morin et Anne-Brigitte Kern, Terre-Patrie, éditions du Seuil, 1993

[2Edgar Morin, Pleurer, aimer, rire, comprendre : 1er janvier 1995 - 31 janvier 1996, éditions Arléa, 1996

Sur notre site

À écouter

  • Edgar Morin Accès libre

    Écouter
    Sorti blanchi d’un jugement grotesque, Edgar Morin (86 ans) dans une "reflexion historicisée" s’interroge sur sa double identité, celle du "Juif" et celle du "Gentil". Une façon d’affronter le climat de chantage et d’intimidation imposé par (...)

À voir

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

La Guerre Des Idées, « LE DÉCHAÎNEMENT DU MONDE » : un entretien de Daniel Mermet avec François Cusset François Cusset : l’État brandit la violence pour cacher celle qu’il pratique AbonnésVoir

Le

Génocides, grandes boucheries, hécatombes, le siècle passé fut le plus violent de l’Histoire. Aujourd’hui la violence diminue, c’est ce que nous croyons, c’est ce que nous disent les experts. Pour François Cusset, la violence n’a pas reculé, elle a changé de formes et de logiques. Et la comparaison avec la violence « bien pire jadis » ou la violence « bien pire ailleurs » nous empêche de mesurer celle que le désastre néolibéral nous inflige aujourd’hui.

Les « invididus cagoulés », idiots utiles de Macron ? Une enquête de Dillah Teibi MANIP DE MANIFS ! AbonnésÉcouter

Le

« — L’histoire du flic déguisé en black bloc, vous la connaissez ? Et l’histoire des CRS qui avaient pour consigne de "les laisser casser" ? Si c’est vrai, alors les "individus cagoulés" qui brûlent des McDo seraient des idiots utiles manipulés pour faire diversion ?
— Ça alors, chef, vous croyez ?
— Écoute le reportage de Dillah Teibi, tu vas tout comprendre. »

Un entretien de Daniel Mermet avec Laurence De Cock et Gérard Noiriel Gérard Noiriel : une histoire populaire de la France AbonnésVoir

Le

Rares, très rares sont les intellectuels qui mettent le savoir non pas au service du pouvoir, mais au service du contre-pouvoir. L’historien Gérard Noiriel fait partie de ce courant-là, de ceux qui partagent les armes et les clés pour l’émancipation de tous. Depuis des années, avec notre film sur Howard ZINN, Une Histoire populaire américaine, on nous demande si un tel livre d’histoire existe sur la France. Et bien le voilà !