Daniel Mermet

Connaissez-vous Studs Terkel ? Abonnés

Le

Presque inconnu en France, Studs Terkel est sans doute le plus populaire des journalistes de radio aux États-Unis. Mort en 2008 à 96 ans, il laisse une œuvre considérable, des milliers d’émissions réalisées pendant 45 ans, de 1952 à 1997, sur une radio de Chicago, WFMT.

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

L'équipe de Là-bas attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Dossier : Connaissez-vous Louis « Studs » Terkel ?

Presque inconnu en France, Studs Terkel est sans doute le plus populaire des journalistes de radio aux États-Unis. Mort en 2008 à 96 ans, il laisse une œuvre considérable, des milliers d’émissions réalisées pendant 45 ans, de 1952 à 1997, sur une radio de Chicago, WFMT.

À écouter

  • Mai 1886 : massacre à Chicago

    Le 1er Mai a une histoire Accès libre

    Écouter
    Cette histoire commence le 4 mai 1886 à Chicago. Sur Haymarket Square, lors d’une manif dans la longue lutte pour la journée de huit heures, une bombe explose, des policiers sont tués, huit hommes sont arrêtés et accusés de meurtre. Le (...)

À voir

À lire

  • Daniel Mermet

    Connaissez-vous Studs Terkel ? Abonnés

    Lire
    Presque inconnu en France, Studs Terkel est sans doute le plus populaire des journalistes de radio aux États-Unis. Mort en 2008 à 96 ans, il laisse une œuvre considérable, des milliers d’émissions réalisées pendant 45 ans, de 1952 à 1997, sur (...)
  • Un entretien de Studs Terkel avec Paul Tibbets, le pilote américain qui bombarda Hiroshima

    Paul Tibbets, la bombe atomique et le pilote Accès libre

    Lire
    Paul Warfield Tibbets était le pilote de l’Enola Gay, l’avion qui bombarda Hiroshima le 6 août 1945, tuant 140 000 civils. Studs Terkel l’a rencontré en 2002, un entretien originellement publié par The Guardian. La revue Plus que des mots en (...)

Dans les livres

  • Working

    Working est un recueil d’entretiens de soixante-dix personnes qui parlent de leur travail, des sentiments qu’il lui inspire, réalisés en 1974, par un des journalistes radio les plus connus aux Etats-Unis, Studs Terkel. Avec intelligence, pertinence, humour et gravité, ils racontent les conditions de leur vie laborieuse. Ces témoignages oraux ont été adaptés en bande dessinés. Dix-huit dessinateurs ont mis en images une sélection de vingt-huit récits : une serveuse, une fermière, un mineur et sa femme, un ouvrier agricole, un syndicaliste, un fossoyeur, une nourrice, un éboueur, un pianiste d’ambiance, un courtier, un coiffeur, un joueur de base-ball, un musicien de jazz, etc…À travers eux, se dessine un portrait de l’évolution du travail. Ils enrichissent l’histoire sociale de… Lire la suite
  • « La bonne guerre », Race, Hard times

    Louis « Studs » Terkel, (1912-2008) est un des plus grands journalistes de radio. Il doit sa notoriété à l’émission de radio The Studs Terkel Program, (WFMT Chicago) au cours de laquelle il interviewait des personnalités et aux recueils d’entretiens qui forment une histoire orale des Etats-Unis au XXe siècle. Ses livres les plus célèbres sont "La Bonne Guerre" - Histoires orales d la Seconde Guerre mondiale. Race : What Blacks and Whites Think and Feel About the American Obsession, une histoire orales d’une obsession américaine. Et Hard Times - Histoires orales de la Grande Dépression. Ces centaines d’entretiens, récits de souvenirs et de confessions, retranscris dans ses livres, nous font éprouver l’entrelacement des histoires individuelles, des transformations socio-historiques et des évènements politiques. Ils dessinent à maints égards le monde dans lequel nous vivons. C’est en cela, et pour bien… Lire la suite

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Pour la première fois, depuis la création du Café Repère du Conflent, nous avons décidé de reporter le prochain rendez-vous de juin au quatrième jeudi du mois, plutôt que le troisième habituel, pour cause de Fête de la musique le 21. On se retrouvera donc le jeudi 28 juin à 19h30 au café du Canigou à (...)

    Villefranche de conflent

  • Le repaire itinérant de Dordogne organise ce 30 juin une grand opération drapeaux blancs. "Drapeaux blancs, partout, pour tout. Un drapeau blanc, des drapeaux blancs, par milliers, partout dans nos bourgades, dans les villes, aux balcons, devant nos écoles, nos hôpitaux, nos gares, nos mairies, nos (...)

  • Le climat et ses dérèglements, une histoire naturelle et humaine. Refaisons la part des choses avec Claire Henrion, animatrice, astronomie, chercheur indépendant et fondatrice de l’Association Citoyenne pour le Suivi, l’Étude et l’Information sur les Programmes d’Interventions Climatiques et (...)

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !

Le premier reportage dessiné de LÀ-BAS ! (5 épisodes) 42 nuances de libéralisme AbonnésLire

Le

En fait, vois-tu, il y a des petits rayons de soleil, même dans les existences les plus mornes. Et c’est heureux.
Regarde par exemple : moi.
Voilà qu’en plein milieu d’une journée morose de chômeur, je reçois un courrier de Pôle. ”Pôle”, c’est Pôle Emploi. Comme on se côtoie depuis longtemps, je l’appelle maintenant par son prénom. Pôle, donc, m’écrit pour me proposer une formation en programmation (...)