Une « allégeance à des mouvements terroristes qui nous font la guerre »

BURKINI, UNE CAMPAGNE ANTISÉMITE ?

Le

Cet article vous est offert en accès libre, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis ne vit que grâce à vos abonnements. Sans vous, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement
© Best Image

De Nice au Touquet, de courageux élus Français se dressent contre l’invasion des barbares mahométans. Vont-ils charger sabre au clair contre le Maure sanguinaire ?

Non, leur virilité se limite à s’en prendre à des femmes supposées musulmanes qui portent paisiblement sur la plage des tenues de bain qui représentent pour ces messieurs un complot contre la France, un « projet politique de contre-société » selon le premier ministre Manuel Valls, un « acte politique, militant, une provocation » selon Nicolas Sarkozy, un « outil de propagande de l’islamisme radical » selon le Front National.

Mais en condamnant ces costumes de bain, ces « vrais Français de souche » risquent aussi d’être poursuivis pour antisémitisme. En effet, un peu partout dans le monde, des dames juives orthodoxes portent exactement les mêmes tenues !


Un exemple de « Burqini » proposée par le site ahiida.com
Pour les femmes juives souhaitant respecter la « tsniout », le site seasecret.biz propose des « maillots de bain pudiques »

Estrosi, Ciotti, Valls, Sarkozy : DAECH ne sait pas comment les remercier. En faisant pourchasser les femmes musulmanes sur nos plages, ils sont en train de réaliser le but de l’État Islamique, diviser le pays, prouver que les musulmans ne peuvent pas vivre en France.

Plus de trente communes ont pris des arrêtés contre le « burkini ». Par dizaines sur la plage de Nice, des femmes sont verbalisées pour défaut d’une « tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité, respectant les règles d’hygiène et de sécurité », selon l’arrêté municipal anti « burkini ».

D’autres villes balnéaires ont pris les mêmes mesures. Dans le Pas-de-Calais, le maire du Touquet, Daniel Fasquelle, a pris cette mesure mais à titre préventif ; aucune femme n’a jamais arboré la tenue maudite jusque là sur ses plages élégantes.

À Cannes, le directeur général des services de la ville explique que ces tenues constituent « une allégeance à des mouvements terroristes qui nous font la guerre », sans bien sûr fournir la moindre preuve d’un lien quelconque.

André Gerin, ancien député-maire communiste, demande à Manuel Valls de faire prendre des arrêtés préfectoraux afin d’interdire le burkini, estimant que les Français ne veulent pas « voir la France devenir charia-compatible », en ajoutant « il est grand temps d’éradiquer cette gangrène islamiste ».

À Palavas-les-Flots, brandissant des drapeaux tricolores, une centaine de manifestants d’extrême droite ont demandé l’interdiction du « burkini ». On aura sans doute bientôt la photo d’une foule virile arrachant les voiles des femmes, tout comme il y a 70 ans les mêmes capturaient des femmes pour les tondre en public.

Selon un sondage IFOP/Le Figaro (du jeudi 25 août), « une majorité de Français sont opposés au port du burkini sur les plages ». Ce titre peut faire croire que l’opinion est favorable aux interdictions. Or le sondage ne dit rien là-dessus ! Ce n’est pas sur l’interdiction que porte le sondage, c’est sur cette tenue. On peut désapprouver cette tenue et ne pas souhaiter l’interdire. Attention, sondage piégé !

Curieusement, bien peu de médias indiquent que les femmes juives orthodoxes portent exactement les mêmes tenues sans rencontrer la moindre réprobation. Le site SEASECRET par exemple propose une collection de tenues de bain « tsniout » pour « femmes pudiques » et indique les plages israéliennes séparées, hommes et femmes.

Capture d’écran de la page fr.seasecret.biz/guide-des-plages-israéliennes-séparées

Depuis des années aux États-Unis est apparue la mode « pudique » avec les maillots de bain « couvrants » pour les femmes très pratiquantes, juives, musulmanes ou chrétiennes, mais aussi celles qui préfèrent dissimuler leurs rondeurs ou se protéger du soleil. Tsniout Mag’, le « premier magazine Juif au féminin », recommande des plages isolées où se baigner en France avec toute la sérénité requise.

Au nom de nos valeurs républicaines et de notre mission civilisatrice, nul doute que nos incorruptibles défenseurs enverront bientôt leurs policiers municipaux poursuivre également ces sorcières-là.

Daniel MERMET

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Voir aussi

- seasecret.biz, boutique en ligne de « vêtements pudiques » comptatibles « tsniout »

- ahiida.com, la boutique en ligne de la créatrice du « burqini »

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Un cycle de NEUF conférences, rencontres, projections, lectures avec Alain Badiou ! Organisée par l’Université populaire du Pays d’Aubagne et de l’Étoile et le Repaire d’Aubagne, cette immense tournée va emmener Alain Badiou, du 24 novembre au 2 décembre, de Marseille à Aubagne en passant par (...)

    Aubagne

  • Le Bar d’à Côté - 33 rue Porte Carrée 35140 Saint-Aubin-du-Cormier - vous propose une rencontre avec le café Repaire de Liffré qui convie à des soirées thématiques tous les deuxièmes mercredi du mois, dans le café-brasserie L’Entre-temps. Ses animateurs nous présenteront son histoire, les thèmes débattus, (...)

    Liffré

  • Le repaire d’Annecy-Meythet LE CHE vous propose un débat avec Mino FAÏTA, historien, habitant vers Cluses, auteur d’ouvrages sur la Grande Guerre. Le thème sera : Fusillés de la Grande Guerre, morts pour et par la France, une page jamais fermée... Avant ce débat, nous diffuserons grâce à nos amis du (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

  • Exceptionnellement, le café repaire de Neuvy n’aura pas lieu le dernier vendredi du mois de novembre, mais le vendredi 8 décembre à 18h30. Le thème tournera autour des enjeux de la monnaie locale, en présence de trois membres du collectif « Le Soudicy », Sylvie Mazard, Agnès Dollet et Michel (...)

    Neuvy
    24, rue Saint-Vincent

  • La commercialisation des données personnelles est devenue un marché juteux qui intéresse les sociétés vivant de publicités. Comment le système fonctionne-t-il ? Comment s’en protéger au mieux ? L’installation de compteurs communicants tels que le Linky pour l’électricité interroge sur l’utilisation des (...)

Dernières publis

Une sélection :

Un reportage de Dillah Teibi Charles Piaget : c’est possible ! AbonnésÉcouter

Le

Avant Macron et son monde, notre premier adversaire, c’est notre propre résignation. Un formidable appareil idéologique nous a persuadés que rien d’autre n’est possible et que nous n’y pouvons rien ou presque, tout juste nous en remettre à un homme qui va s’opposer en notre nom. Pourtant, notre histoire est pleine de luttes superbes, solidaires, ardentes, têtues et sans lesquelles l’avidité imbécile des patrons de Macron aurait fait de ce monde un petit tas de poussière. Il y a bientôt un demi-siècle, les murs disaient « l’imagination au pouvoir ». Une lutte formidable allait donner de la vie à ces mots. LIP.

Déborah, championne du monde de bodybuilding ET thanatopractrice Le culte du corps, à la vie, à la mort (1/2) AbonnésÉcouter

Le

« Vous dansez Mademoiselle ?… vous êtes charmante, on doit vous le dire souvent… Oh, mais vous êtes musclée !… Ah, vous êtes championne de bodybuilding ? Ah, je me disais aussi… Et dans la vie, vous faites quoi ?… pardon ? Thanato… euh… thanatopractrice ?… euh, le truc sur des cadavres ?… vous les maquillez… vous les préparez… vous les videz de leur sang ?… euh… et ben, bonne soirée, euh… je sais même pas votre prénom… Déborah ?… Et ben au revoir Déborah ! »