Communiqué de la CGT-Goodyear

ALSTOM, LES OUVRIERS SONT EN DANGER !!!

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Quand Hollande dit qu’il a trouvé une solution pour un site industriel et qu’il envoie toute son équipe de choc devant les médias, ça sent très mauvais pour les salariés du site en question !!!!

Chez Goodyear, il est venu nous faire des promesses, une loi pour interdire les licenciements dans les groupes qui font du profit, ET en lieu et place : l’ANI, la Loi Travail, 40 milliards de baisses de charges et nous tous virés ET chômeurs…

La seule chose que les salariés ALSTOM doivent faire, c’est se mobiliser !!!!

Il faut choisir un cabinet d’expertise neutre et non qui détient un cabinet de reclassement et dont le patron siège au gouvernement, engager avec les salariés des procédures juridiques car ALSTOM n’a aucune justification à cette annonce et surtout préparer les salariés à une lutte sociale pour empêcher coûte que coûte cette fermeture…

Mais attention, car ceux qui aujourd’hui font semblant de dire que l’attitude du patron est honteuse, mais qui ne les feront jamais condamner, seront les mêmes qui demanderont à des procureurs de condamner des salariés pour résistance à une fermeture d’usine !!!!

Nous avons pu voir que certains « frondeurs » osent venir et sont invités à la Fête de l’Huma, ils veulent nous laisser croire qu’ils ont changé…

Montebourg lui aussi a participé à la fermeture de notre site, leur primaire on n’en a rien à foutre, pas un seul d’entre eux n’est de gauche, ce sont des SOCIALOS…

Leur politique menée pendant plus de quatre ans pousse les autres à avoir un programme encore plus agressif contre le peuple, car ils ont fait ET osé tout ce que les autres avaient eu peur de faire, le PS a un programme de droite bien à droite, l’UMP est à l’extrême de la droite et le F-haine n’a plus de limites…

Et les ministres, en commençant par le premier, viennent nous dire, si vous ne votez pas pour nous ,vous serez responsables du risque « extrême droite », ils osent même venir nous dire qu’ils sont de gauche…

Tous ceux qui seront aux primaires du PS sont de droite ET AMIS de la finance, voilà la réalité !!!

Revenons aux salariés d’ALSTOM :

Nous sommes bien évidement disponibles pour venir à la rencontre des salariés de ce site car nous avons une réelle connaissance de la lutte de classes, nous avons pendant plus de 7 ans maintenu notre site en activité et il le serait encore si la loi anti licenciements boursiers promise avait été mise en œuvre !!!

Le gouvernement, dans une campagne présidentielle la plus horrible jamais vécue, va vouloir utiliser ce cas pour essayer de nous la mettre à l’envers…

L’État a choisi comme ami la finance et a fait de nous ses ennemis, personne — en tout cas pas nous — ne peut croire un seul instant les propos venant de ceux qui ont aidé à la fermeture de notre usine et qui mentent depuis des années au peuple…

Le chômage baisse, ça va mieux…

Rien ne va mieux, notre quotidien c’est la carence Pôle Emploi, 6 mois sans rien, des pressions pour sortir des stats Pôle Emploi, nous sommes des millions dans la merde car la politique en place depuis 2012 est encore pire que celle d’avant et celle à venir promis par les Guignols qui passent à la téloche fait froid dans le dos !!!!

Alors, y’a pas à chercher, c’est dans la rue que nous devons imposer des changements profonds, nous pouvons et devons y arriver, n’attendons rien de 2017 bien au contraire…

Les salariés d’ALSTOM doivent savoir que nous sommes disponibles pour les aider…

Et ils auront s’ils le souhaitent un temps d’échange et d’expression à Amiens les 19 ET 20 octobre, journées d’actions nationales pour la RELAXE des 8 de Goodyear…

À suivre…

LA CGT GOODYEAR

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Pour la première fois, depuis la création du Café Repère du Conflent, nous avons décidé de reporter le prochain rendez-vous de juin au quatrième jeudi du mois, plutôt que le troisième habituel, pour cause de Fête de la musique le 21. On se retrouvera donc le jeudi 28 juin à 19h30 au café du Canigou à (...)

    Villefranche de conflent

  • Le repaire itinérant de Dordogne organise ce 30 juin une grand opération drapeaux blancs. "Drapeaux blancs, partout, pour tout. Un drapeau blanc, des drapeaux blancs, par milliers, partout dans nos bourgades, dans les villes, aux balcons, devant nos écoles, nos hôpitaux, nos gares, nos mairies, nos (...)

  • Le climat et ses dérèglements, une histoire naturelle et humaine. Refaisons la part des choses avec Claire Henrion, animatrice, astronomie, chercheur indépendant et fondatrice de l’Association Citoyenne pour le Suivi, l’Étude et l’Information sur les Programmes d’Interventions Climatiques et (...)

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !

Le premier reportage dessiné de LÀ-BAS ! (5 épisodes) 42 nuances de libéralisme AbonnésLire

Le

En fait, vois-tu, il y a des petits rayons de soleil, même dans les existences les plus mornes. Et c’est heureux.
Regarde par exemple : moi.
Voilà qu’en plein milieu d’une journée morose de chômeur, je reçois un courrier de Pôle. ”Pôle”, c’est Pôle Emploi. Comme on se côtoie depuis longtemps, je l’appelle maintenant par son prénom. Pôle, donc, m’écrit pour me proposer une formation en programmation (...)