Meeting de Macron à La Défense. Qui sont les 30 000 supporters qui l’acclament ? [VIDÉO et PODCAST]

Vous reprendrez bien un peu de Macron ?

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Après Zemmour, Mélenchon et Roussel, nous voilà au meeting du président-candidat, Emmanuel Macron à La Défense Aréna, ce samedi 2 avril. Ambiance surchauffée, grand show à l’américaine, 30 000 spectateurs.

Symbole d’une fin assumée et revendiquée du clivage droite-gauche, les premiers rangs réunissaient Manuel Valls, premier ministre de François Hollande, et Jean-Pierre Raffarin, premier ministre de Jacques Chirac. Il y avait aussi Jean-Pierre Chevènement à proximité de Christian Estrosi, mais aussi Édouard Philippe et le gouvernement dans son ensemble.
Et autour, beaucoup d’électeurs aux éléments de langage bien appris par coeur.

Et le public ? Qui sont ces braves gens venus acclamer le président des riches ? Une bourgeoisie moyenne qui n’a pas envie que ça change ? Le ventre mou français avec sa peur des extrêmes ? Les pigeons d’une com’ permanente ? Oui, mais pas que...

Vous reprendrez bien un peu de Macron ?
par Là-bas si j'y suis

« NOS VIES VALENT PLUS QUE LEURS PROFITS »

Samedi dans son meeting, Macron a piqué le slogan d’Olivier Besancenot, qui date de 2002, sans citer sa source, évidemment. Mais voilà qui nous rappelle l’essentiel d’une manière éclatante. Les riches, dont il est le fondé de pouvoir, ne doivent pas seulement leur richesse à la sueur et au sang des autres mais aussi en leur volant leurs idées et leurs inventions. Ils n’exploitent pas seulement le corps des autres mais aussi leur âme, et ça dure depuis trop longtemps. Les riches ne produisent rien, ils sont stériles, ils usurpent tout. Il n’y a pas un mot de vrai dans le discours de Macron, pas une phrase qui ne soit creuse, pas une idée qui soit une idée. Sauf le slogan de Besancenot.

Macron a dit vrai. C’est un énorme lapsus. Un impensé mais qui dit tout. Macron le disait au sujet des Éhpad à but lucratif, mais inconsciemment, il voulait le dire pour tout le reste. Il sait de quoi il parle, Manu, le profit il a été programmé pour ça. Mais quand ses piles seront à plat et qu’il s’arrêtera comme le petit lapin Duracel on n’oubliera pas. Le réchauffement climatique, la guerre en Ukraine, nos neufs millions de pauvres en France, la vague de famine qui arrive sur le monde, tu l’as dit malgré toi Manu, le profit tue nos vies.

D.M.

Écouter l'émission version radio

[VIDÉO] Vous reprendrez bien un peu de Macron ?

journaliste : Dillah Teibi
image : Brendan Vinet
réalisation : Cécile Frey
son : Sylvain Richard

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Tchernobyl, c’est notre paradis ! Avec les derniers habitants de la zone interdite Les joyeux fantômes de Tchernobyl Accès libreÉcouter

Le

Elles préféraient rester dans la zone contaminée plutôt que de quitter leur maison. Des centaines de milliers d’habitants furent évacués de gré ou de force dans une zone de 30 km après la catastrophe du 25 avril 1986. Mais ces quelques femmes avaient voulu rester, malgré dénuement et abandon.

Environ 700 irréductibles, les SAMOSELY, survivaient ainsi dans la zone la plus contaminée par la radioactivité dans le monde, 2 600 km2, devenue aujourd’hui un « parc involontaire » où se développent une faune et une flore étranges, avec toujours ces habitants tenaces depuis trente ans. (...)

LE GRAND PROCÈS DE MACRON [INTÉGRAL] AbonnésVoir

Le

Et voici les vidéos tant attendues du grand procès public d’Emmanuel Macron. Avec le procureur Frédéric Lordon, le juge Daniel Mermet, les avocats de la défense Christophe Clerc et Jean-Marc Daniel et des témoins prestigieux, comme François Ruffin, Juan Branco, Mathilde Larrère, Didier Porte, Aurélie Trouvé, Marion Esnault, Arié Alimi, Taha Bouhafs… Macron sera-i-il condamné ?

Il y a 50 ans, assassinat de Martin Luther King. Entretien de Daniel Mermet avec l’historienne Sylvie Laurent Martin Luther King, l’insurgé AbonnésVoir

Le

Aseptisé, édulcoré, récupéré, Martin Luther King n’est pas seulement celui qui a fait le rêve de la fraternité entre les enfants du bon Dieu américain. Toute une partie de son combat social et radical a été passé sous silence. À l’occasion du cinquantième anniversaire de son assassinat, le 4 avril 1968, par un partisan de la ségrégation raciale, voici un entretien avec Sylvie Laurent, historienne, auteure de Martin Luther King. Une biographie intellectuelle et politique (Seuil, 2015).