Les pigeons font du vélo. Un reportage de Thibaut CAVAILLÈS

Un jour dans la vie d’un livreur à vélo Abonnés

Le

EXTRAIT : Une journée dans la peau d’un livreur à vélo

Être payé pour faire du vélo dans Paris, cool, non ? Tu bosses quand tu veux, tu gagnes le fric que tu veux, tu livres des repas, tu fais plaisir aux gens, c’est éco-responsable, ça donne du boulot aux jeunes, vraiment cool. Tellement cool que Thibaut a voulu faire le boulot. Vélo, casque, maillot, le voilà parti, avec ce curieux cube sur le dos, cool ! Euh… vraiment ?

Rouges, verts, jaunes, on les voit partout ces livreurs à vélo avec ces gros cubes sur le dos, Tok Tok Tok, Deliveroo, Foodora, les start-up de livraison à domicile explosent. Ça marche comme UBER qui fait une fortune colossale et fait la loi, en mettant simplement en relation des chauffeurs et des clients par le biais d’une simple application numérique, sans aucune responsabilité.

On est dans les rêves les plus humides de Monsieur Gattaz, le héros de la flexibilité et de la baisse des charges. Fini tout ça, pour UBER, DELIVEROO ou FOODORA, c’est une bataille d’arrière-garde. Avec l’« économie collaborative », il n’y a plus de salarié, la Loi Travail n’existe même plus. Sur leur vélo, les coursiers sont tous des entrepreneurs. Le vélo, le téléphone, l’équipement, tout est à leur charge, assurances, santé, retraite, chacun est son petit patron.

L’entreprise est une simple interface entre le consommateur d’un côté, et de l’autre le restaurant ou le vendeur de sandwiches. Malin, non ? Si un livreur a un accident, Deliveroo ne le connaît pas, l’« algo », c’est-à-dire l’algorithme, trouvera immédiatement un autre coursier. Personne n’est irremplaçable, mon pote. Aujourd’hui, les pigeons font du vélo mais ils commencent à comprendre.

Un reportage de Thibaut CAVAILLÈS.

Les différentes séquences de l’émission :

01. Je suis fou de toi, je suis Foodora

Programmation musicale :
- Queen : Bicycle Race
- Georgette PLANA : Fais du vélo

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

reportage : Thibaut CAVAILLÈS
réalisation : Alexandre LAMBERT et Sylvain RICHARD

(Vous pouvez podcaster ce reportage en vous rendant dans la rubrique « Mon compte », en haut à droite de cette page.)

Déjà abonné ? Identifiez-vous.

Pour accéder à tous nos contenus, vous devez être abonné…

Abonnez-vous !

ABONNEZ-VOUS MAINTENANT, c’est très simple !
SOUTENEZ LA-BAS pour seulement 5 euros par mois

Depuis 1989 à la radio, LA-BAS SI J’Y SUIS se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante.

L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

L’abonnement coûte 5€/mois (60€/an). Mais pour permettre à tous, du rentier au routier, d’avoir accès à notre travail modeste et génial, plusieurs tarifs d’abonnement existent :
- les plus fortunés peuvent souscrire un abonnement de solidarité (80 €, 100 € ou même plus...)
- ce qui permet aux plus modestes de s’abonner pour une somme plus accessible (24 € pour un an ou même moins...)

Je m'abonne

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Au programme :
 vu l’ambiance dans les manifs, le mouvement social qui s’amorce avec plein de petits ruisseaux prêts à déborder, l’espérance se remet en marche. La machine de guerre Macron au service de l’oligarchie (mal élu avec 11% des inscrits), avec des passages à vide tout l’été, est-elle sur le (...)

    Nice

  • Le café repaire angevin répond à l’appel à solidarité lancé par tous ceux qui luttent en Grèce. Rendez-vous le mardi 03 octobre (bar Le Challenge, 19h30 comme d’hab’) avec Pascal Franchet, président du CADTM France. Toutes les infos ici : (...)

    Angers

  • Exceptionnellement, ce Café Repaire aura lieu au cinéma La Turbine (rue Chorus 74960 Cran-Gevrier), pour l’avant-première nationale du film Irrintzina : le cri de la génération climat. Nous avons invité pour débattre après le film Corinne Morel Darleux, conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes et (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

Dernières publis

Une sélection :

Un article de Chris Hedges (truthdig.com) Donald Trump est le visage de notre idiotie collective Lire

Le

Impopulaire, Donald Trump ? Oui, mais dans son propre électorat, sa cote reste forte, 85% en moyenne, et les Républicains ont la majorité au Congrès, à la Chambre des Représentants comme au Sénat. Pour le journaliste militant Chris HEDGES, nous refusons de voir l’effondrement qui vient. Donald J. TRUMP n’est pas la maladie, il est le symptôme. Nous vous proposons la traduction de son article publié sur Truthdig, « Le Règne des Idiots », qui fait penser au film formidable de Mike Judge, IDIOCRACY (2006).