LÀ-BAS Hebdo n°41

QUI SONT LES CASSEURS ? Abonnés

1

Le


Un élève de seconde frappé par un policier lors des manifestations du jeudi 24 mars

Un hold-up de 700 millions dans les caisses de l’État. Un scandale ! Surtout que le voleur est connu et même qu’il a pignon sur rue. Il s’appelle McDonald’s, dit McDo. 700 millions d’euros en moins pour la santé, l’éducation, la recherche. L’affaire vient de sortir, vous le saviez ? Les syndicats européens portent plainte pour blanchiment de fraude fiscale et abus de biens sociaux. Que fait la Justice ? Que fait la police ?
Mais McDo dort sur ses deux oreilles. Un jour c’est McDo, un jour c’est HSBC, un jour c’est les banques françaises, un jour c’est Google. Au total, des milliards volés en toute impunité. Pas évident de faire la morale à un gamin qui vend du shit dans le hall, pas facile d’expliquer aux lycéens que Monsieur Valls ne veut que leur bien avec un chômage qui bat de nouveaux records. Longtemps on se tait, on encaisse, on entasse. Et puis un jour, le pétard rencontre l’allumette… Voici quelques signes avant-coureurs…

LÀ-BAS Hebdo n°41 (extrait)
Au sommaire de LÀ-BAS Hebdo n°41 :

- LE MEDEF NOUS PISSE DESSUS, LES MÉDIAS NOUS DISENT QU’IL PLEUT. Il faut de nouveaux médias, mais il est haut, il est très haut, le mur de la presse et de l’argent. Sauf pour eux. Quelques amis, quelques militants qui lancent LE PROGRÈS SOCIAL. « Ni Pub, ni Soumis », un QUOTIDIEN PAPIER ! Ça marche depuis le 9 mars, et bien sur LÀ-BAS soutient l’aventure !
Avec Laurent LACOSTE, directeur de la publication du Progrès social et Julien GONTHIER, rédacteur en chef du Progrès social.

- McDO ESCROC, FAUT PARTAGER L’MAGOT !
En voilà d’autres camarades courageux, les salariés de McDO qui manifestent à Paris. « On est huit, c’est déjà une victoire. » Manifester, c’est risquer de se faire virer, sur le champ. Ça se passe comme ça chez McDonald’s. Mais que veulent ces nantis ? TREIZE EUROS de l’heure ! Ils ont déjà 9,67€ de l’heure, c’est-à-dire le SMIC et ça ne leur suffit pas, ils veulent toujours plus. Mais où trouver de quoi augmenter ces nababs ? Dans les centaines de millions que McDo détourne au titre de l’« optimisation fiscale ». Valls et Macron protègent ces voleurs en bande organisée. Encore combien de temps ? La rue gronde.
Un reportage de Thibaut CAVAILLÈS.

- GÉRARD MORDILLAT MORD (la chronique de Gérard Mordillat)

(photo : Thibaut CAVAILLÈS)

Les différentes séquences de l’émission :

01. Le Kiosque à journaux [03’20]

01. Le Kiosque à journaux

02. Le quotidien de celles et ceux qui construisent le progrès social [19’46]

Julien Gonthier

03. « On n’est pas des steaks hachés ! », un reportage de Thibaut Cavaillès [20’59]

04. Gérard MORDILLAT mord [09’03]


Programmation musicale :
- Édith Piaf : Le Kiosque à journaux
- Gavroche : Dans les journaux
- Michel Fugain : Le chiffon rouge
- Robert Rocca : Les impôts
- Billy Ze Kick : Multinationale

Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

entretien : Daniel MERMET
reportage : Thibaut CAVAILLÈS
réalisation : Jérôme CHELIUS et Florian LOPEZ
photos : Jeanne LORRAIN
préparation : Jonathan DUONG

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page.)

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Reportage aux urgences de Chinon Colère dans le cathéter AbonnésÉcouter

Le

Les urgences hospitalières sont en grève depuis la mi-mars : un mouvement de grande ampleur lancé hors syndicats par le collectif L’Inter-Urgences, constitué notamment de jeunes professionnels du milieu hospitalier. Plus de 150 établissements sont mobilisés à travers la France. 10 000 nouvelles embauches, un salaire mensuel revalorisé de 300 euros : ce sont les principales revendications des urgentistes en grève. Notre reporter Dillah Teibi a passé quelques jours dans le service des urgences de l’hôpital de Chinon.

Chacun a en soi un bourgeois qui sommeille François Bégaudeau : « Je rêverais qu’une assemblée populaire administre France Inter » AbonnésVoir

Le

Je suis un bourgeois et j’en suis fier. Personne ne dit une chose pareille. Le bourgeois, c’est l’autre, le bobo, le faux-cul, le gras du bide. Et encore, ça se dit plus, bourgeois, c’est désuet. Depuis longtemps, le bourgeois a appris à se déguiser. Une casquette de pêcheur, une veste de paysan, un blue jean comme les ouvriers. Il a entonné des discours indignés et révoltés contre le mal, contre le fascisme et contre les cons. C’est un libertaire, le bourgeois. Contre l’impôt, contre le voile, contre les flux migratoires incontrôlés. Il proclame la révolution. C’est le titre du livre d’Emmanuel Macron, RÉVOLUTION. Il est progressiste aussi. Le mouvement qui soutient Macron se proclame « progressiste ».

Début de notre série « Paroles de Gilets jaunes ». Un texte de Daniel Mermet SE METTRE EN LUTTE EST UNE VICTOIRE Accès libreLire

Le

Les médias c’est une gomme, une grosse gomme qui efface alors qu’elle prétend montrer, c’est la fabrique de l’oubli, c’est l’ardoise magique. Des trésors disparaissent ainsi, des bijoux, des boussoles, des lumières, des plans d’évacuation, des équations mirobolantes, des brins de bruyère et des traits de génie. D’où l’envie pour préparer la rentrée de revenir sur ces paroles envolées, en radio bien sûr, mais aussi en noir sur blanc, fidèlement transcrites.