Un peu de soleil dans l’eau froide

Quand la "racaille" prend la Bastille

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement


© Fanny Layani

De Barbès à la Bastille, l’itinéraire disait clairement l’intention. Du vieux quartier populaire arabe et africain de Barbès jusqu’à la Bastille de toutes les peaux de chiens révolutionnaires, il faut relier lutte raciale et lutte sociale. La Marche pour la Dignité a superbement réussi. Pourtant c’était pas facile de surmonter la relégation et l’humiliation si longtemps encaissées sans se tromper d’ennemi, pas facile de déjouer les divisions, les manipulations, les guerres des petits chefs et des militants cabotins.

Pas évident non plus de supporter les accusations d’ antisémitisme ou de racisme contre « les blancs » ou de répondre aux assimilations avec Soral et autres Dieudonné. Pas facile de faire face à la confusion ambiante. Et c’est pas de la tarte de résister aux récupérateurs déjà en embuscade, comme on l’a vu dans le passé avec « Touche pas à mon pote ». Mais ces écueils sont le risque de toutes celles et ceux qui bougent et qui bousculent, toutes celles et ceux qui un jour "n’en peuvent plus" et qui se mettent en marche pour en pouvoir encore.

Suite aux attentats de janvier dernier, on s’est gravement interrogé sur l’absence des "gens des quartiers" dans le grand rassemblement du 11 janvier à Paris. Les experts ont attribué cette absence à la démobilisation et à la dépolitisation. Cette Marche de la Dignité vient de prouver exactement le contraire. C’est toujours dans ces rues, sur ces pavés – ou avec ces pavés – que notre Histoire s’écrit. Mais cette fois, la révolte a pris des couleurs. Des femmes passent poings levés : « Femmes prolétaires des quartiers populaires, soyons fières ! »

Là-bas
(mis à jour le mardi 3 novembre)

Quand la racaille prend la Bastille
Reportage radio : Anaëlle VERZAUX
Réalisation radio : Jérôme CHELIUS

Photos : Fanny LAYANI

(CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR)

Portfolio

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani

© Fanny Layani


N’oubliez pas que le répondeur attend vos messages au 01 85 08 37 37.

Programmation musicale :
- Banlieusards, par Kery JAMES
- Zyed et Bouna, par Kery JAMES

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page.)

A voir : "Zyed et Bouna", le nouveau morceau en préparation (28/10/2015) de Kery JAMES

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Un reportage dessiné de Mathieu Colloghan en quatre épisodes Justice du pauvre : pauvre justice ! AbonnésLire

Le

Déménagement du Palais de justice de Paris : Mathieu Colloghan a suivi les dernières comparutions immédiates sur l’île de la Cité. Un grand reportage dessiné.

Ça y est, le nouveau Palais de justice de Paris a ouvert ses portes. C’est le 16 avril dernier que le tout nouveau bâtiment construit porte de Clichy, dans le 17ème arrondissement de Paris, a accueilli ses premières audiences. Le déménagement des tribunaux d’instance, de grande instance, ainsi que des affaires familiales, financières et antiterroristes, doit être achevé mi-juillet.

Le procès de Sarkozy (1) Accès libreÉcouter

Le

Après le procès de Jacques Chirac, au tour de Nicolas Sarkozy de comparaître devant le tribunal au service de la mauvaise foi.
Au théâtre Dejazet, les témoins parlent de la politique "médiatiquement sécurisée" de Nicolas Sarkozy, les griefs du jeune populiste sont nombreux ...

Tranches de France : la nouvelle série de Rencontres de Sophie en dix épisodes Et vous, si vous étiez maire, vous feriez quoi ? [INTÉGRALE] AbonnésÉcouter

Le

C’était il y a des siècles, au début de mars dernier, dans le monde d’avant. C’est là où nous retournons aujourd’hui avec Sophie pour les élections municipales avec une question : et vous, si vous étiez maire, vous feriez quoi ? La Covid est arrivée et nous a fait taire, mais la question est restée et les réponses surtout. Les voilà. Et voilà une nouvelle série de croquis sonores dont Sophie a le secret. Si différents, si proches, si surprenants souvent, modestes et géniaux toujours. Une série de dix podcasts de Sophie Simonot.

Dialogue Clémentine AUTAIN / Alain GRESH LE COMPLOT ISLAMO-GAUCHISTE AbonnésÉcouter

Le

D’où vient le terrorisme ? De Clémentine Autain et de ses semblables, les islamo-gauchistes. Voilà l’ennemi, voilà le combat du premier ministre Manuel Valls contre, dit-il, « ces capitulations, ces ambiguïtés avec les Indigènes de la République, les discussions avec Mme Clémentine Autain et Tariq Ramadan, ambiguïtés entretenues qui forment le terreau de la violence et de la radicalisation. »