En hommage à la résistante communiste Odette Nilès, morte à cent ans. Podcast (36’53)

Odette Nilès, résistante et communiste, vient de mourir à l’âge de cent ans

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Toute sa vie on l’a présentée comme « la petite fiancée de Guy Môquet », résistant fusillé par les nazis à l’âge de 17 ans, le 22 octobre 1941 à Chateaubriand avec 27 autres camarades. C’est un peu avant qu’Odette, elle aussi jeune communiste résistante, l’avait rencontré. Toute sa vie elle a porté cette mémoire en semant partout les étincelles de la rébellion. Odette Nilès (née Lecland) vient de mourir, à l’âge de cent ans, le 27 mai, date anniversaire du CNR, le Conseil National de la Résistance. Il y a 20 ans, dans notre série d’émission sur les « lettres de fusillés »,elle a bien voulu témoigner. Une de nos émissions parmi les plus écoutées, la voici en hommage.

« Mon écriture est peut-être tremblée, c’est parce que j’ai un petit crayon ».

Dernières lettres bouleversantes des résistants fusillés, lues par des anonymes dans cette série d’émissions, « La vie à en mourir » en 2003. C’est là que nous rencontrons Odette Nilès, qui évoque Guy Môquet, mais nous la découvrons elle-même. À 17 ans elle était elle aussi communiste et engagée dans la Résistance. Arrêtée par la police française, elle est condamnée à mort dans le même camp que Guy Môquet. Elle réchappe à la mort, mais elle sera internée dans une suite de prisons et de camps. Elle finit par s’échapper du camp de Mérignac, en Gironde, en 1944 et elle rejoint le maquis jusqu’à la Libération. C’est là qu’elle rencontre celui qu’elle épousera, Maurice Nilès, maire de Drancy (93) de 1959 à 1997.

À l’heure du « Ni droite ni gauche », à l’heure ou le discours médiatique dominant fait l’amalgame entre l’extrême droite et l’extrême gauche, « les deux extrêmes », il est essentiel de rappeler ce qu’a étée la lutte contre l’extrême droite en France, contre l’occupant nazi et contre la France de Vichy. Ce courant nauséabond longtemps en veilleuse est revenu en force à cause de ceux qui l’ont poussé à se développer, en faisant le calcul cynique d’apparaitre ensuite comme le bouclier et l’unique alternative face à la peste brune. Pour les Odette et les Guy Môquet d’aujourd’hui, le véritable ennemi c’est bien cet amalgame entre ce cynisme néolibéral et cette extrême droite qui gagne du terrain. C’est contre ça qu’Odette Nilès a voulu transmettre l’esprit de la Résistance jusqu’au bout, sans jamais oublier ses camarades à commencer par Guy Môquet et la lettre qu’il lui a adressée, la dernière lettre qu’elle a gardée toute sa vie.

« Je vais mourir sans avoir eu ce que tu m’avais promis » lui écrit Guy Môquet. Ah, mais qu’avait-elle promis ? On n’ose pas demander mais on brûle de savoir !

C’est ce que vous allez découvrir...

L.B.


Écouter le reportage :

Odette Niles, résistante et communiste vient de mourir à l’âge de cent ans.

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Chaque vendredi, la revue de presse indispensable ! « Le poison de la division est en train de faire son taf » AbonnésVoir

Le

Amis abonnés, parfois, il y a des textes qui tombent à pic. Qui répondent pile poil aux interrogations du moment, qui dissipent le brouillard ambiant et redonnent de l’énergie pour les combats à venir. C’est le cas de [la tribune que le rappeur Hamé a publiée mercredi dans Le Monde, et que Jonathan Duong a décidé de vous lire. Ça dure cinq minutes, mais prenez le temps d’écouter ces cinq minutes. Ça vaut le coup.

Êtes-vous fou de foot ou rien à foot ? Accès libreÉcouter

Le

Il faut reconnaître que les "anti foot" ne manquent pas d’arguments. Partout dénonçée comme une vraie maffia, la FIFA aujourd’hui leur fournit les raisons de dénoncer le foot opium du peuple. Dans le passé, bien souvent, l’image du sport et du foot en particulier est liée aux dictatures de Berlin comme de Buenos Aires.

« L’inceste, le dire et l’entendre » de Andréa Rawlins, sera diffusé le 26 septembre (Fance 3). Parmi les témoignages, celui de Corinne Masiero. Corinne Masiero et les Vaginites en concert pour Là-bas ! Accès libreVoir

Le

« L’inceste, le dire et l’entendre », le film d’Andrea Rawlins sera diffusé le 26 septembre à 23:10 sur FR3. Parmi les témoignages, celui de Corinne Masiero. Voilà un bon prétexte pour (re)voir la vidéo du concert de CORINNE MASIERO et LES VAGINITES du 28 mars pour la chaude (!) soirée de LÀ-BAS à la Flèche d’or.