Scandale des Ehpad privés. Trois reportages de Là-bas (PODCAST). Vivre vieux, c’est bien, vieillir bien, c’est mieux

Je suis vieille et je vous encule… attention, les vieux vont se révolter !

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Richard Fleischer, Soleil vert, États-Unis, 1h33, 1973 (détail de l’affiche)

Un commando de vieilles qui font sauter le siège d’Orpea, des attentats ciblés contre des actionnaires de Korian, des ministres pris en otages, un président couvert de plumes et de goudron. Chaque jour, des actions terroristes revendiquées par les BG, les Brigades grises, la branche armée du FRVV (Front révolutionnaire des vieilles et des vieux). Pourquoi pas ? Pourquoi les vieux ne finiraient pas par passer à l’action contre l’exploitation ignoble de leur vulnérabilité dans les Ehpad ? Ils sont 600 000 dans ces établissements. Il y a là assez de force pour passer à l’acte et, par respect pour leurs aînés, les plus jeunes ne manqueront pas de leur donner un petit coup de main, n’en doutons pas, car quelle autre solution ?

Avec son bouquin LES FOSSOYEURS, le journaliste Victor Castanet révèle le monstrueux fonctionnement des Ehpad du groupe ORPEA. Il faut souhaiter que cette enquête aura enfin des effets, et il faut tout faire pour ça. Déjà, Orpea a perdu plus de la moitié de sa valeur en bourse et des enquêtes officielles sont en cours. En vérité, c’est un secret de Polichinelle, voilà des années que les résidents et leurs familles, tout comme les employés et les syndicats, dénoncent la maltraitance systémique dans ce genre de mouroir.

Voilà aussi des années que des articles et des reportages montrent les effets inhumains de la « silver economy », la voracité des actionnaires et la complicité des pouvoirs publics. Investir dans les Ehpad est un marché juteux et sans risque, qui rapporte en moyenne 5 % à des « épargnants » toujours plus avides et que rien n’arrête. Mais chaque fois, les puissantes entreprises privées, tout comme les institutions publiques, parviennent à noyer le poisson. On parle alors de « polémique ». Mais à tout ça s’ajoute une très épaisse mauvaise conscience collective, doublée d’une peur et d’un rejet de la vieillesse. Ce mélange de peur et de rejet porte un nom : la gérontophobie. Une stigmatisation impunie qui compte pour beaucoup dans cette omerta. Les crimes de racisme et de sexisme doivent être dénoncés avec vigilance. Mais contre le vieux, on peut se lâcher sans souci. La vieille mémère hors d’usage si drôle avec son Parkinson, le papy qui ne bande plus et qui est bon pour la benne, avec ça des humoristes font rigoler des salles entières.

Vous vous souvenez du film SOLEIL VERT ? Suite à la destruction totale de l’environnement ne reste plus qu’une nourriture synthétique de la marque Soleil vert (Soylent Green). On découvre à la fin que cette nourriture est fabriquée à partir de cadavres humains. « Soylent green is people », dit le héros. Mais Orpea, Korian et les autres font encore mieux, le soleil vert est devenu le billet vert. Le dollar est fait avec les cadavres de nos vieilles, de nos vieux et de nous autres tant que nous sommes, y compris les actionnaires eux-mêmes. Sorti en 1973, l’action se passe en 2022. C’est maintenant.

Mais comme dit Brigitte Fontaine (83 ans) :
« Je vais baiser boire et fumer
(…)
Si je meurs, ça sera de joie ».

D.M.

Nous avons consacré plusieurs émissions aux Ehpad. En novembre 2010, il y a bientôt douze ans, les conditions dans cet Ehpad du groupe Korian étaient les mêmes que celles qu’on découvre aujourd’hui. LA SAISON DORÉE, un reportage de Charlotte PERRY :

réalisation : Khỏi Nguyen et Franck Haderer

Programmation musicale :
- Les Garçons bouchers : Les vieux à la poubelle
- Les Elles : Quand je s’rai vieille
- Yvon Étienne : L’actionnaire
- Les Elles : Miss Alzheimer

Pour vous regonfler le moral, retrouvez ce reportage de Francois Ruffin, « THÉRESE CLERC, LA RÉVOLUTION POUR TOUJOURS (2009) ». « Vivre vieux c’est bien, vieillir bien c’est mieux » :

[RADIO] Thérèse, la révolution pour toujours [3 septembre 2009]

réalisation : Khỏi Nguyen et Raphaël Mouterde

Programmation musicale :
- Jean Yanne et Michel Magne : Liberté, égalité, sexualité
- Charlotte Leslie : Les filles c’est fait…
- Suzy Solidor  : Chaque femme je la veux

Et, à la mémoire de Thérèse Clerc, un reportage d’Anaëlle Verzaux, « THÉRÈSE CLERC, LES DERNIERS JOURS (18 février 2016) :

[RADIO] Thérèse Clerc, les derniers jours [18 février 2016]

réalisation : Jérôme Chelius

Programmation musicale :
- Georges Brassens : Le Testament

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

« Il n’y a pas de grand remplacement » : un entretien avec Hervé Le Bras, démographe et historien Serons-nous encore français dans trente ans ? AbonnésVoir

Le

L’extrême droite d’aujourd’hui n’a rien inventé. Exploiter la peur de l’invasion est une vieille ficelle racoleuse qui fait vendre et qui fait du buzz mais aussi une ficelle qui a servi à pendre des « fruits étranges », ces « strange fruits » que chantaient Billie Holiday. Comment un tel fantasme qui ne repose sur aucune donnée statistique ou historique peut faire les choux-gras des candidats de droite et d’extrême droite, soutenus par au moins un tiers des électeurs selon des sondages ?

Trois réacs à la FIAC Accès libreÉcouter

Le , par L’équipe de Là-bas

Un vrai succès ! 40ème Foire Internationale d’Art Contemporain, 75 000 entrées en 5 jours, 15 000 V.I.P., 35 euros l’entrée. C’est formidable, ils sont ravis, ils sont contents, voilà un domaine qui ignore crise et récession.
Un reportage de Giv Anquetil et Daniel Mermet.
Avec Franck Lepage.

L’HUMA SI J’Y SUIS 2016 Jacques PRÉVERT : « Étranges étrangers », chanté par André MINVIELLE AbonnésÉcouter

Le

« Étranges étrangers ». En 1946, Jacques Prévert écrit ce texte qui sera publié en 1951, hommage fraternel aux exilés, colonisés, apatrides, résistants, expatriés, déportés pour « avoir défendu en souvenir de la vôtre, la liberté des autres ». Aujourd’hui, à l’heure où les portes se ferment André Minvielle reprend A cappella. Et le silence se fait.