Un reportage de Daniel MERMET et Dillah TEIBI

Hayange, une histoire cochonne Abonnés

Le

[EXTRAIT] Hayange, une histoire cochonne

Le maire d’Hayange, Fabien Engelmann, et le vice-président du Front national, Florian Philippot, à la Fête du cochon (septembre 2016)

À Hayange, le maire FN veut toujours faire fermer le Secours Populaire qu’il trouve trop « pro-migrants ». C’est l’obsession du FN et son inépuisable fond de commerce. Méfiez-vous des migrants, avec leurs voiles et leur charia, ces envahisseurs islamistes viennent arracher le cochon de la bouche des vrais Français et égorger nos vraies grands-mères françaises de souche.
Comment une telle indigence politique peut-elle parvenir au pouvoir ?
Après le succès de Béziers, nous serons le 11 avril en public et en direct au théâtre de Serémange-Erzange, à côté d’Hayange, sur le thème « Doléances et résistances ».

Voici un premier reportage au local du Secours Populaire d’Hayange.

On ne peut plus se mentir, le FN a progressé un peu partout et surtout dans la France depuis longtemps abandonnée et méprisée.
Depuis longtemps, dans nos reportages, nous montrons ce profond sentiment de trahison et de désillusion face aux partis de gouvernement et aux élites culturelles et médiatiques.
Beaucoup d’études, de recherches et de brillants débats, mais bien peu d’intérêt pour ceux, sur place, qui résistent. Car des contre-feux existent, comme nous avons pu le montrer à Béziers, associations, syndicats, réseaux alternatifs, mouvements politiques, qui comprennent qu’indignations et dénonciations ne suffisent plus, que le mal est ancien et profond, qu’il a des causes, qu’il faut d’autres grandes alternatives possibles et que des chantiers sont en cours sous les radars médiatiques.

C’est eux que nous allons rencontrer le 11 avril prochain. On vous attend !

Un reportage à Hayange de Daniel MERMET et Dillah TEIBI.

Les différentes séquences du reportage :

01. Un message sur le répondeur de LÀ-BAS

Programmation musicale :
- La Schlapp sauvage : Wëllkomm

Merci à Anne DUFLOT-ALLIEVI.

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

reportage : Daniel MERMET et Dillah TEIBI
réalisation : Sylvain RICHARD

Vous pouvez podcaster ce reportage en vous rendant dans la rubrique « Mon compte », en haut à droite de cette page.

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Voir aussi

-  À ÉCOUTER :

"Il n’y a que ceux qui luttent qui gagnent", un reportage à Hayange de Charlotte PERRY, dans l’émission Comme un bruit qui court, sur France inter (15 octobre 2016)

Sur notre site

À écouter

Dans les livres

  • L’illusion nationale

    Pendant deux ans, Valérie Igounet et Vincent Jarousseau se sont rendus dans trois villes dirigées par le FN : Hayange, Beaucaire et Hénin-Beaumont. Ils ont pris des notes et des images, ils ont rencontré et photographié les habitants, ces personnes que la présidente d’extrême-droite nomme les « invisibles ». Ils les montrent et leur donne la parole. Tout ce que vous allez lire et voir dans ce livre est vrai. Rien n’a été inventé. Sauf la forme de cet ouvrage. Mi-texte, mi-photo. Un roman-photo, en fait, comme support à un documentaire historique. C’est aussi réussi qu’efficace.

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Lors de notre café repaire du 14 novembre, nous évoquerons la situation au ROJAVA, une résistance ignorée des grands média. Nous serons accompagné du président de l’association "Amitiés kurdes de Bretagne". Venez nombreux !

Dernières publis

Une sélection :

Psychiatrie. Reportage de Sophie Simonot au centre de jour Antonin Artaud de Reims Qui cache son fou, meurt sans voix AbonnésÉcouter

Le

La folie fait peur, la folie du fou, la folie de l’autre, mais aussi la folie du fou qu’on a en nous. En France, douze millions de personnes sont touchées chaque année par une maladie mentale. Un français sur cinq. Rien que la dépression affecte 2,5 millions d’entre nous. Or dans les hôpitaux, à Rouvray, à Amiens, comme ailleurs la machine gestionnaire a pris le pouvoir, la situation se dégrade autant pour les patients que pour les familles et les soignants. Jusqu’où ?

Un entretien de Daniel Mermet avec Claire Rodier et Catherine Wihtol de Wenden Claire Rodier : « La seule solution raisonnable, c’est l’ouverture des frontières » AbonnésLire

Le

Entre 2000 et 2016, les migrants ont dépensé 15 milliards d’euros pour passer. Dans le même temps, l’Europe a dépensé 13 milliards d’euros pour les empêcher de passer. Un gâchis énorme, des politiques absurdes qui profitent aux démagogues, des budgets et des énergies qui pourraient favoriser l’intégration au profit de tous. Prenez le temps de lire cet entretien de Daniel MERMET avec deux des meilleures spécialistes engagées depuis longtemps sur les politiques migratoires, Claire RODIER, cofondatrice du réseau Migreurop, juriste au Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigrés), et Catherine WIHTOL de WENDEN, directrice de recherche au CNRS, spécialiste des migrations internationales.

Fin des cotisations, mort de la Sécu. Un entretien de Jérémie Younes avec Gérard Filoche Macron enterre la Sécu dans l’indifférence générale AbonnésVoir

Le

En supprimant les cotisations salariales chômage et maladie, Macron ne s’attaque pas qu’à nos salaires, il détruit aussi le principe fondateur de la Sécurité Sociale, son mode de financement autonome de l’État et des actionnaires : la cotisation. Pour Gérard Filoche, il s’agit d’un « retournement historique ».