LIQUETTE DÉCHIRÉE, REPRÉSAILLES ACHARNÉES, RÉSISTANCE ET SOLIDARITÉ

AIR FRANCE, LA VIOLENCE DU FLEUVE

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

© MaxPPP

« On s’inquiète de la violence du fleuve mais on ne dit rien des rives qui l’enserrent. » Bertolt Brecht nous rappelle ces deux violences. Celle des salariés d’Air France soupçonnés d’avoir déchiré la chemise d’un de leur dirigeants qui leur annonçait la suppression de 2 900 emplois. Celle d’Air France (et de l’État) qui supprime impunément ces 2 900 emplois.

Pour le premier ministre socialiste Manuel Valls, ces salariés sont « des voyous ». Avec 42 000 demandeurs d’emplois supplémentaires au mois d’octobre, le chômage en France atteint des records historiques. Qui est responsable ? Qui sont les voyous ?

Selon une étude très sérieuse de l’Inserm, le chômage en France entraîne la mort de 15 000 personnes chaque année. Qui est responsable ? Aucun voyou de ce côté-là ? Aucun assassin sur la rive du fleuve ? Aucune justice ? Ah, mais si, une justice pour juger cinq salariés syndiqués mis en cause dans "l’affaire" de la chemise déchirée de leur dirigeant lors d’une manif contre la destruction de 3 000 emplois, le 5 octobre à Roissy. L’audience était prévue mercredi 2 décembre devant le tribunal correctionnel de Bobigny (93) à midi. Mais face à la mobilisation, le procès est reporté au 27 mai 2016. Des procédures disciplinaires concernant cinq autres salariés sont en cours à Air France.

Un reportage radio de Gaylord Van WYMEERSCH [18’28].

Air France, soutien aux salariés poursuivis

Ryan HAIR et Emmie RATES, les deux présentateurs cégétistes de Clash Actu, ont consacré une édition spéciale de leur journal aux liquettes déchirées :


N’oubliez pas que le répondeur attend vos messages au 01 85 08 37 37.

Reportage : Gaylord VAN WYMEERSCH
Réalisation : Jérôme CHELIUS

(Vous pouvez podcaster ce reportage en vous rendant dans la rubrique « Mon compte », en haut à droite de cette page.)

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Mardi 4 décembre, notre prochain Café repaire vous invite à venir rencontrer le Collectif de Soutien aux Sans-Papiers ( CSSP 49 ). La soirée se déroulera au rythme des chansons humanistes de Renaud, interprétées par les voix partisanales du Cercle 49. Les fonds collectés aideront les demandeurs (...)

Dernières publis

Une sélection :

Monsieur Macron, prenez un quart d’heure pour recevoir Karima ! Un reportage de Gaylord Van Wymeersch Karima la Galère veut rencontrer Jupiter AbonnésÉcouter

Le

« Faire plus pour ceux qui ont moins. » C’est Macron qui a dit ça en présentant son « plan pauvreté ». Mais qui croit encore la com’ du président des riches, à part Karima ? Karima, c’est la galère, Karima, c’est la misère, mais son idée fixe, c’est de rencontrer Macron, rencontrer Jupiter. Depuis des années, elle lui écrit, elle téléphone à l’Élysée, c’est son combat. On la connait dans son quartier, on l’encourage. Nous aussi. C’est vrai, ça, Monsieur Macron, ça vous coûterait quoi de recevoir Karima ?

Psychiatrie. Reportage de Sophie Simonot au centre de jour Antonin Artaud de Reims Qui cache son fou, meurt sans voix AbonnésÉcouter

Le

La folie fait peur, la folie du fou, la folie de l’autre, mais aussi la folie du fou qu’on a en nous. En France, douze millions de personnes sont touchées chaque année par une maladie mentale. Un français sur cinq. Rien que la dépression affecte 2,5 millions d’entre nous. Or dans les hôpitaux, à Rouvray, à Amiens, comme ailleurs la machine gestionnaire a pris le pouvoir, la situation se dégrade autant pour les patients que pour les familles et les soignants. Jusqu’où ?

Un entretien de Daniel Mermet avec Claire Rodier et Catherine Wihtol de Wenden Claire Rodier : « La seule solution raisonnable, c’est l’ouverture des frontières » AbonnésLire

Le

Entre 2000 et 2016, les migrants ont dépensé 15 milliards d’euros pour passer. Dans le même temps, l’Europe a dépensé 13 milliards d’euros pour les empêcher de passer. Un gâchis énorme, des politiques absurdes qui profitent aux démagogues, des budgets et des énergies qui pourraient favoriser l’intégration au profit de tous. Prenez le temps de lire cet entretien de Daniel MERMET avec deux des meilleures spécialistes engagées depuis longtemps sur les politiques migratoires, Claire RODIER, cofondatrice du réseau Migreurop, juriste au Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigrés), et Catherine WIHTOL de WENDEN, directrice de recherche au CNRS, spécialiste des migrations internationales.