Un reportage de Daniel Mermet, Giv Anquetil et Patrick Haimzadeh (2012)

Esclavage en Libye : on savait

Le

Cet article vous est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis uniquement financé par les abonnements. Sans vous, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement
Des migrants enfermés au camp de Burashada en 2012 (photo : Daniel Mermet)

Il aura fallu le choc des images montrant une vente d’esclaves en Libye pour que les pouvoirs politiques et les grands médias manifestent bruyamment leur indignation. Or cette situation était connue depuis longtemps. Emmanuel Macron, qui dénonce un crime contre l’humanité, prend le risque que la France se retrouve sur le bancs des accusés. En encourageant les garde-côtes libyens à intercepter les migrants et à les renvoyer en Libye où ils sont maltraités, l’Union Européenne porte une lourde responsabilité.

Voici un reportage de LÀ-BAS en Libye sur l’emprisonnement des réfugiés africains, « Les forçats du Sahara », de juin 2012 :

[REPORTAGE] Burashada, les forçats du Sahara [27 juin 2012]

Le reportage de la journaliste Nima Elbagir, le 14 novembre sur CNN, montrant des réfugiés africains vendus comme esclave en Libye, a déclenché une énorme vague d’indignation dans le monde :

CNN : des migrants vendus comme esclaves [SOUS-TITRES FRANÇAIS]
par Là-bas si j'y suis

Pourtant, la situation avait déjà été dénoncée. Le 11 avril 2017, un rapport de l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) dénonçait des captures de migrants vendus comme esclaves pour 200 à 300 dollars pour des travaux forcés dans l’agriculture ou la construction, les femmes migrantes étant souvent soumises au viol ou à la prostitution forcée. À l’époque, ces informations n’avaient guère ému les grands médias ni le monde politique.

Le président français qui, aujourd’hui, dénonce un crime contre l’humanité risque de voir la France sur le banc des accusés au moins pour deux raisons. D’une part, le chaos où a sombré la Libye suite à l’intervention française menée par Nicolas Sarkozy (soutenu par le philosophe Bernard-Henri Lévy) en 2011 ; d’autre part, la politique européenne qui fait de l’Afrique du Nord le garde-chiourme de l’Afrique et finance la Libye pour empêcher coûte que coûte les migrants de gagner l’Europe. On estime à 40 000 le nombre de migrants retenus en Libye dans des conditions inhumaines. La France a proposé d’en accueillir 24, le Rwanda se dit prêt en accueillir 30 000.


Un reportage en Libye de Daniel Mermet, Giv Anquetil et Patrick Haimzadeh, diffusé la première fois sur France Inter le 27 juin 2012.

Programmation musicale :
- Staff Benda Bilili : Moto Moindo
- Sierra Leone’s Refugee All Stars : Like a refugee

journalistes : Daniel Mermet et Giv Anquetil
réalisation : Bertrand Chaumeton et Franck Haderer
montage : Antoine Chao et Grégory Salomonovitch

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Voir aussi

« Migrants being sold as slaves », un reportage de Nima Elbagir, CNN, 14 novembre 2017

Sur notre site

  • La Libye, l’espoir et le chaos (I)

    Écouter
    Aujourd’hui toute la Libye regarde du côté de l’Egypte où l’islamiste Mohamed Morsi, vient d’être élu ce dimanche 24 juin. Dans quelques jours la Libye va voter, a son tour, le 7 juillet, élection de l’assemblée constituante. Dans nos médias, (...)
  • La Libye, l’espoir et le chaos (II)

    Écouter
    Il y a 15 jours, des affrontements extrêmement violents éclataient dans la province de Zenten entre deux tribus : les Machachia et les Zenten. En seulement quelques jours, cette guerre clanique faisait plus d’une centaine de morts et des (...)
  • La Libye, l’espoir et le chaos (III)

    Écouter
    Aujourd’hui, direction Gharyan à 90 km au sud de Tripoli. Dans le camp de rétention de Burashada où s’entassent près de 1000 immigrés clandestins venus d’Afrique subsaharienne, les gardiens sont violents et les conditions de vie (...)
  • La Libye, l’espoir et le chaos (IV)

    Écouter
    Les armes ou les urnes ? Par devant, on affiche l’espoir dans les élections du 7 juillet prochain. Tout le monde se dit inscrit, chacun se dit impatient de voter. Pour qui voterez-vous ? Pour la Libye (...)
  • La Libye, l’espoir et le chaos (V)

    Écouter
    Pour cette dernière de LA-BAS (de la saison !) nous vous offrons un petit tour en prison ! Une prison un peu particulière, les journalistes sont bienvenus, les gardiens sont souriants, les détenus sont (...)

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre... Vos conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous le 25 avril pour un café repaire exceptionnel à Liffré en présence de membres de l’association France Palestine 35. Nous parlerons avec eux, évidemment, de la situation à Gaza et en Cisjordanie.

    Liffré

Dernières publis

Une sélection :

Retrouvez toutes nos émissions depuis 2012 sur Notre-Dame-des-Landes Lire

Le

À l’heure du réchauffement climatique et de la destruction acharnée de l’environnement, c’est un affrontement planétaire entre l’avidité mortelle du capitalisme face à la simple survie de ce monde. C’est la planète toute entière qui est la zone à défendre. Retrouvez notre dossier spécial ZAD, avec toutes nos émissions depuis 2012 :

Un reportage de Dillah Teibi et Jonathan Duong La SNCF fête les 80 ans de sa nationalisation… sans les cheminots (ou presque) AbonnésVoir

Le

« Personne ne pense à privatiser la SNCF ! » C’est la ministre Élisabeth Borne qui nous l’affirme lors de ce joyeux anniversaire pour les 80 ans de la SNCF. Joyeux ? Heu, disons modérément pour les cheminots de la CGT et de SUD-Rail qui se sont invités un peu rudement à la fête ce lundi 12 mars dans un contexte de tensions, depuis les déclarations du Premier ministre Édouard Philippe contre le statut des cheminots et la remise du rapport Spinetta.

LÀ-BAS Hebdo n°53, avec Eva JOLY ILS ONT DES MILLIARDS, NOUS SOMMES DES MILLIONS ! Écouter

Le

Chaque année, ils nous volent 80 milliards. Les évadés fiscaux ne risquent rien ou presque. Pour les poursuivre en justice, il faut l’accord du ministère des Finances, le fameux « verrou de Bercy » qui ne s’ouvre pas souvent. Il faut voir dans cette justice de classe une victoire culturelle des possédants.
Avocate, députée européenne, ancienne juge d’instruction, EVA JOLY continue le combat contre l’impunité fiscale.

Connaissez-vous Louis « Studs » Terkel ? Lire

Le

Presque inconnu en France, Studs Terkel est sans doute le plus populaire des journalistes de radio aux États-Unis. Mort en 2008 à 96 ans, il laisse une œuvre considérable, des milliers d’émissions réalisées pendant 45 ans, de 1952 à 1997, sur une radio de Chicago, WFMT.