Un podcast en dix épisodes

JE SUIS LA FÉE DU CAMPING : QUEL EST VOTRE VŒU POUR LA RENTRÉE ? [INTÉGRALE] Abonnés

1

Le

La fin des vacances, c’est le blues, sauf si vous rencontrez SOPHIE-LA-FÉE-DU-CAMPING, qui peut réaliser votre rêve le plus dingue pour cette rentrée. Mais lequel ? Quel est le vœu que vous allez lui demander de réaliser ? Bien sûr, c’est pour de rire, mais attention, ces croquis sonores en disent long, très long, comme toujours avec SOPHIE SIMONOT. La voilà avec sa couronne et sa baguette magique au camping de la Licorne à Malo-les-bains, à la sortie de Dunkerque, pour une nouvelle série de rencontres bouleversantes, saugrenues, hilarantes, si proches et si inattendues.

ÉPISODE 10/10 : l’amour à mort

Isabelle et Abaddon se connaissent (bibliquement) depuis deux mois, et depuis la caravane tremble ! Pourvu que ça dure…

ÉPISODE 09/10 : Éloïse

Revenir à la Licorne, un monde où la vie est plus douce…

ÉPISODE 08/10 : du côté des mobile homes

Au camping de la Licorne, il y a aussi les « résidents », heureux propriétaires d’un charmant mobile home qu’ils entretiennent, et occupent quelques mois dans l’année…

ÉPISODE 07/10 : Dominique

Pour la rentrée, visez le tiercé gagnant : amour, sexe et argent !

ÉPISODE 06/10 : Florian

Appelez-moi Monsieur le maire ! Ou quand Florian, 9 ans, réinvente l’An 01…

ÉPISODE 05/10 : Ginette

Ginette habite en appartement. Alors, lorsqu’elle vient à la Licorne, c’est l’occasion de sortir sa collection de nains de jardin !

ÉPISODE 04/10 : c’était mieux avant

« Depuis 1968, j’ai vu la société se déliter... »

ÉPISODE 03/10 : y a-t-il un dieu pour Sophie ?

À la Licorne, les sanitaires s’appellent Éole, le dieu du vent, qui balaye aussi parfois les espérances.

ÉPISODE 02/10 : l’amour à la plage

Une partie de cache-cache, en attendant un amour d’été…

ÉPISODE 01/10 : Thérèse ou la vraie vie

Martine et Thérèse se sont rencontrées au camping il y a 2 ans. Et elles prennent le temps de vivre. Vraiment.

ÉPISODE 01/10 : Thérèse ou la vraie vie

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

reportages : Sophie Simonot
réalisation : Sylvain Richard

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous à L’Entre-temps avec ATTAC 35 pour un débat sur la privatisation d’ADP (Aéroports de Paris) le 11 décembre à 20h30 !

Dernières publis

Une sélection :

Reportage aux urgences de Chinon Colère dans le cathéter AbonnésÉcouter

Le

Les urgences hospitalières sont en grève depuis la mi-mars : un mouvement de grande ampleur lancé hors syndicats par le collectif L’Inter-Urgences, constitué notamment de jeunes professionnels du milieu hospitalier. Plus de 150 établissements sont mobilisés à travers la France. 10 000 nouvelles embauches, un salaire mensuel revalorisé de 300 euros : ce sont les principales revendications des urgentistes en grève. Notre reporter Dillah Teibi a passé quelques jours dans le service des urgences de l’hôpital de Chinon.

Mythologie économique, avec l’économiste Éloi Laurent La croissance économique, un mythe à détruire AbonnésVoir

Le

« Nous devons œuvrer pour avoir plus de croissance, créer davantage d’emplois, et donc de mieux-être dans nos sociétés ». Voici résumée en une phrase, prononcée par Emmanuel Macron en ouverture du dernier sommet du G7 à Biarritz, toute la mythologie de la croissance économique : la croissance crée des emplois, et donc du bien-être dans la société ! Le drame se joue ici dans le « donc » : l’un, le bien-être, serait la conséquence de l’autre, la croissance. C’est le genre de fausses évidences que l’économiste Éloi Laurent met en pièces depuis quelques années.

COMMENT SORTIR DU CONSUMÉRISME ? Rencontre avec RAZMIG KEUCHEYAN Le capitalisme a besoin que nous ayons envie de ce dont nous n’avons pas besoin AbonnésVoir

Le

Un monde sans nuit. C’est notre monde. La nuit se meurt. La Ville Lumière et la fée électricité jadis nous ont enchanté mais aujourd’hui la pollution lumineuse détraque nos villes et nos vies. 60% des européens et 80% des américains ne peuvent plus voir la voie lactée. Un monde sans nuit s’ennuie. Qui est responsable ? Rencontre avec Razmig Keucheyan.