Janvier 1990 à Berlin. Il y a 30 ans le mur s’est fendu, et Là-bas est né

BALADE À KREUZBERG (janvier 1990)

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

En janvier 1990, deux mois après le début de la démolition du mur, Daniel Mermet était de retour à Berlin : « Je suis ici pour un bruit, un bruit inoui ! ». Ce bruit, c’était celui des marteaux et des burins des milliers de pèlerins venus du monde entier pour cogner sur le mur de Berlin. Des petits malins avaient senti la bonne affaire, et vendaient des morceaux du mur, avec certificat ! « Du pain et des roses » disait Rosa Luxemburg, on a le pain, on a les roses, il nous manquait le mur, il nous manquait les ruines.

Un reportage de Daniel Mermet et Giv Anquetil (15, 16, 18 et 19 janvier 1990)  :

[RADIO] Balade à Kreuzberg [18 janvier 1990]

Programmation musicale :
- Ideal : Erschiessen
- Rio Reiser - Lass Mich Los

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Vaccins : contre les brevets, pour un « pôle public du médicament » Désarmer les labos AbonnésÉcouter

Le

Pénurie de masques, pénurie de gel hydroalcoolique, pénurie de tests, et (enfin ?) pénurie de vaccins ! La pandémie a montré de manière spectaculaire ce qu’on savait déjà depuis quelque temps : une partie de la planète – y compris la France – n’a pas accès en quantité suffisante aux remèdes existants (vaccins ou médicaments) dont sa population aurait besoin.