Septembre

Articles de cette rubrique

19 documents

  • Une journée sans personne Accès libre

    Écouter
    Du distributeur de billet à la caisse automatique du supermarché en passant par la voix de votre GPS ou celle de Siri, votre assistant numérique, vous pouvez passer des journées entières sans contact avec une personne humaine. Les (...)
  • SALE TEMPS POUR LES ROMS Accès libre

    Écouter
    À six mois des municipales, le racisme contre les Roms se déchaîne au nom des valeurs républicaines et de la défense des vulnérables, bien entendu. Pourtant, sans tambour ni trompette, il y a des endroits où l’intégration, ça marche. Un (...)
  • FUKUSHIMA, RIEN À VOIR Accès libre

    Écouter
    L’ACRO, l’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest, créée en 1986 après la catastrophe de Tchernobyl, implique les riverains des installations nucléaires dans la surveillance des niveaux de la radioactivité, mais s’est (...)
  • Ce populisme qui vient Accès libre

    Écouter
    À quoi ressemble le populisme d’aujourd’hui ? Et d’abord quel sens donner à ce mot qui a beaucoup servi ? Des questions posées aujourd’hui à RAPHAËL LIOGIER, sociologue et philosophe. Un entretien de Daniel (...)
  • No Joke, la muscu de rue Accès libre

    Écouter
    Une plongée dans l’univers du "Street Workout" à Grigny en Essone, où contrairement aux clichés véhiculés sur les banlieues, les jeunes des cités ne commettent pas forcément du trafic ou des délits... Reportage : Charlotte (...)
  • La teuf à l’Huma ! (2) Accès libre

    Écouter
    Deuxième partie aujourd’hui, les Zebda chantent Victor Jara et Kateb Yacine, Gérard Filoche démolit l’ANI, Georges Bartoli nous montre son Chili, Monique et Michel Pincon-Charlot tapent sur les riches et les AMG rigolent et applaudissent... (...)
  • La teuf de l’Huma ! (2) Accès libre

    Écouter
    Deuxième partie aujourd’hui, les Zebda chantent Victor Jara et Kateb Yacine, Gérard Filoche démolit l’ANI, Georges Bartoli nous montre son Chili, Monique et Michel Pincon-Charlot tapent sur les riches et les AMG rigolent et applaudissent... (...)
  • La teuf à l’Huma ! (1) Accès libre

    Écouter
    Merci aux AMG nombreux samedi LÀ-BAS à la fête de l’HUMANITÉ, avec Gilles CANDAR évoquant JAURÈS, Gérard FILOCHE contre son propre parti (le PS), les GRANDES BOUCHES et leurs chansons sociales, et les salariés en lutte de FRALIB,SANOFI et KEM (...)

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

La pollution atmosphérique tue vingt fois plus que la Covid-19 1972 : DES VÉLOS, PAS D’AUTOS ! Accès libreVoir

Le

La Covid-19 nous a obligés à faire passer nos vies avant l’économie. Mais maintenant, retour à la normale. Avec la pollution atmosphérique qui tue vingt fois plus, l’économie passe avant nos vies. Voici un petit retour sur la première manif écolo en faveur du vélo, le 22 avril 1972, organisée par les Amis de la Terre et suivie par 25 000 doux dingues…

Pour un programme de PLANIFICATION ÉCOLOGIQUE. Avec le sociologue Razmig Keucheyan Monde d’après : mode d’emploi Accès libreÉcouter

Le

Demain, le paradis ? Ce n’est pas certain. Mais quel avenir avec ce choc énorme ? Il est urgent de faire front face à un pouvoir qui va revenir comme avant, mais en pire. Voici le projet de deux chercheurs, Razmig Keucheyan et Cédric Durand, une PLANIFICATION ÉCOLOGIQUE avec un programme en cinq points : un contrôle public de l’investissement, une garantie de l’emploi, la relocalisation de (...)

Comment en est-on arrivé là en si peu de temps ? Voilà la réponse dans une super BD ! LA GRIPPETTE DU PANGOLIN AbonnésLire

Le

C’est passé si vite… Une histoire de pandémie, de confinement et de résidence secondaire : voilà qu’un éternuement de pangolin en Chine fait trembler le monde entier. Enfin, presque le monde entier. Parce qu’en France, la clairvoyance présidentielle nous a évité de tomber dans la panique, puis de paniquer parce qu’il était temps. De ne pas porter de masques inutiles, puis de porter des masques indispensables. De confiner, de déconfiner. On passe son temps sur Internet à essayer de comprendre ce qui nous tombe sur la tête et on finit noyé sous le flot d’informations continues. Alors arrêtons-nous un instant. Prenez le temps – grâce à Mathieu Colloghan – de regarder ce qui s’est passé depuis le rhume du pangolin.

SANTÉ PUBLIQUE. DÉCONFINEMENT. OÙ EN SONT LES PROMESSES DE MONSIEUR MACRON ? SOIGNANTS : APRÈS LES BRAVOS, LE MÉPRIS AbonnésVoir

Le

Bravo nos héros, show-biz et trémolos, merci, merci, bravo, bravo. Et après ? Et maintenant ? Où en sont les promesses de Monsieur Macron ? Le grand plan d’investissement massif ? Les soignants se sont dépassés, beaucoup ont payé de leur santé et même de leur vie. Pendant des semaines et avec succès, ils ont réussi à faire passer la santé avant l’intendance. Oui, bravo. Mais aujourd’hui ? Pas de réponse. Pourtant, Monsieur Macron avait promis ?

« Mépris et trahison ». Voila ce que balance le collectif Inter-hôpitaux à l’heure du déconfinement. Voilà des mois que ces soignants sont à fond dans une lutte qui dure depuis des années pour sauver l’hôpital public des griffes de la logique marchande. Nous les avons rencontrés à l’heure du déconfinement.

Profitant de l’émotion générale pour amadouer un pays qui le rejette, Macron et ses communicants ont poussé encore un peu plus loin le bouchon du cynisme. Avant d’évoquer « les jours heureux », ce destructeur obstiné du modèle social français s’est transformé en brave militant d’Attac pour faire l’éloge de l’État-providence : « ce que révèle d’ores et déjà cette pandémie, c’est que la santé gratuite sans condition de revenu, de parcours ou de profession, notre État-providence ne sont pas des coûts ou des charges mais des biens précieux, des atouts indispensables quand le destin frappe. »