Septembre

Articles de cette rubrique

19 documents

  • Une journée sans personne Accès libre

    Écouter
    Du distributeur de billet à la caisse automatique du supermarché en passant par la voix de votre GPS ou celle de Siri, votre assistant numérique, vous pouvez passer des journées entières sans contact avec une personne humaine. Les (...)
  • SALE TEMPS POUR LES ROMS Accès libre

    Écouter
    À six mois des municipales, le racisme contre les Roms se déchaîne au nom des valeurs républicaines et de la défense des vulnérables, bien entendu. Pourtant, sans tambour ni trompette, il y a des endroits où l’intégration, ça marche. Un (...)
  • FUKUSHIMA, RIEN À VOIR Accès libre

    Écouter
    L’ACRO, l’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest, créée en 1986 après la catastrophe de Tchernobyl, implique les riverains des installations nucléaires dans la surveillance des niveaux de la radioactivité, mais s’est (...)
  • Ce populisme qui vient Accès libre

    Écouter
    À quoi ressemble le populisme d’aujourd’hui ? Et d’abord quel sens donner à ce mot qui a beaucoup servi ? Des questions posées aujourd’hui à RAPHAËL LIOGIER, sociologue et philosophe. Un entretien de Daniel (...)
  • No Joke, la muscu de rue Accès libre

    Écouter
    Une plongée dans l’univers du "Street Workout" à Grigny en Essone, où contrairement aux clichés véhiculés sur les banlieues, les jeunes des cités ne commettent pas forcément du trafic ou des délits... Reportage : Charlotte (...)
  • La teuf à l’Huma ! (2) Accès libre

    Écouter
    Deuxième partie aujourd’hui, les Zebda chantent Victor Jara et Kateb Yacine, Gérard Filoche démolit l’ANI, Georges Bartoli nous montre son Chili, Monique et Michel Pincon-Charlot tapent sur les riches et les AMG rigolent et applaudissent... (...)
  • La teuf de l’Huma ! (2) Accès libre

    Écouter
    Deuxième partie aujourd’hui, les Zebda chantent Victor Jara et Kateb Yacine, Gérard Filoche démolit l’ANI, Georges Bartoli nous montre son Chili, Monique et Michel Pincon-Charlot tapent sur les riches et les AMG rigolent et applaudissent... (...)
  • La teuf à l’Huma ! (1) Accès libre

    Écouter
    Merci aux AMG nombreux samedi LÀ-BAS à la fête de l’HUMANITÉ, avec Gilles CANDAR évoquant JAURÈS, Gérard FILOCHE contre son propre parti (le PS), les GRANDES BOUCHES et leurs chansons sociales, et les salariés en lutte de FRALIB,SANOFI et KEM (...)

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Hommage à François Hadji-Lazaro qui a dévissé son billard en 2023 Quand Hadji-Lazaro « détextait » Topor AbonnésÉcouter

Le

Le garçon boucher de la rue des Martyrs nous a fait faux bond, mais on l’a retrouvé en train de chanter Roland Topor. Voilà de quoi remonter la pente jusqu’à plus soif, suffit de remettre au début quand c’est la fin. Un bon voyage et un grand merci François Hadji-Lazaro, tu peux nous croire, on t’oubliera pas de sitôt.

Toute l’équipe de Là-bas

Ni Poutine, ni OTAN : pourquoi la gauche est inaudible sur la guerre en Ukraine AbonnésÉcouter

Le

Peut-on mettre en question l’engagement de la France contre la Russie sans être accusé de faire « le jeu de Poutine » ? Il semblerait que ce soit compliqué tant, depuis neuf mois, tout ce qui ne consiste pas à condamner Poutine ou la Russie semble suspect. Par exemple, pour le chroniqueur d’Europe 1 Philippe Val, ce sont les grèves des salariés français pour l’amélioration de leur pouvoir d’achat, soutenus par la CGT, qui font « le jeu de Poutine » : « si la situation de la France est la conséquence des sanctions et des rudes sacrifices que nous consentons pour défendre la liberté en Europe, choisir ce moment pour paralyser l’économie du pays en appelant à la grève générale, n’est-ce pas se déclarer allié objectif de Poutine ? Le combat syndical ne doit-il pas s’arrêter où commence l’intelligence avec l’ennemi ? »