Poulet bonnet rouge

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Boulot bas de gamme, poulet bas de gamme, mais c’était mieux que rien. En Bretagne depuis longtemps on connaît les effets de l’agriculture intensive imposée depuis les années 60. Conditions de travail, environnement, risques sanitaires, longtemps on a encaissé, c’était ça ou rien. Mais avec la mondialisation voilà la concurrence, avec le Brésil, avec le Danemark ou l’Allemagne. En Allemagne pas de Smic, vous pouvez faire travailler un Bulgare ou un Roumain pour 500 euros par mois. Et voila que la Commission européenne supprime les subventions aux exportateurs de volaille. Pour les salariés de TILLY-SABCO c’est l’angoisse. Et pour le patron aussi. Ils ont manifesté ensemble, bonnet rouge sur la tête. Manipulation du patron ? Collaboration de classe ? L’angoisse d’abord. Et la colère.
Un reportage d’Anaëlle Verzaux.
Merci à Corinne Nicole, Pascal Voiri, Philippe, Martine, Éric, Gilbert et tous les salariés de Tilly-Sabco ; ainsi qu’à Daniel Sauvaget et à Julie Desbois.
Programmation musicale :
- "L’usine", par La Canaille
- "Poulet n°728 120", par Philippe Katerine

Écouter l'émission

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis